MEDIAS

"Aucun Français aujourd'hui ne saurait arguer de son ignorance, car tout ce qui tient une plume et qui ne dit mot consent." - François Mauriac - 14.11.1957

Lundi 11 avril 2016 : Sur la chaîne HISTOIRE : film "Harkis, la blessure" Mercredi 13 avril 2016 : nouveau film de Patrick Buisson "Les Dieux meurent en Algérie", suivie de "La Valise ou le Cercueil", "Le massacre de la rue d'Isly : le grand silence "

Mise à jour le 13.04.2016

ACTUALITES - RECHERCHES - CAMPAGNE DE PRESSE - INDEX GENERAL

Depuis plusieurs années les médias ont commencé à prendre en compte les revendications des Harkis et des Familles de Disparus en Algérie. Une action où Jeune Pied-Noir a souvent été le "fer de lance" de nos principales revendications. Mais la désinformation continue sur certains médias et "l'oubli" est tombé sur l'évocation du 50e anniversaire de l'exode de 1962. Un passé récent dont une partie de la classe politique française semble avoir honte.
Faites un don : déduction fiscale de 66% + 34% de livres, DVD, CD-Audio... offerts pour vous remercier = 0 euros !
ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES

Sur TELELIBERTES : 3e émission "AU FORUM" le magazine des Français Rapatriés et de leurs Amis

Faites simplement dans GOOGLE "Au Forum le magazine des rapatriés"

*** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS ***

NOS MEDIAS : http://nos-medias.fr/search/site/pieds-noirs

Polémique sur le 14 juillet 2014 : Emisssion "Matinales" sur France Culture

19 mars 1962 : les pieds-noirs se souviennent : Emission du 20 mars 2012 sur BFM-TV

Nous vous invitons pour compléter vos recherches à utiliser GOOGLE et WIKIPEDIA en mettant l'expression recherchée entre "guillements".

RECHERCHE RAPIDE PAR MEDIA : - ARTE - CC&C - CHAINE PARLEMENTAIRE - CSA - DIRECT MATIN - "Matinales" sur France Culture - FR2 - FR3 - FR3 "Porteuses de mort" - FRANCE CULTURE - HUFFINGTON POST (2013) - INA - LA PROVENCE - LE POINT - LE POINT PN - MEDIAS PIEDS-NOIRS - M6 - PRESSE ETRANGERE - RADIO-COURTOISIE - RADIO-FRANCE - RADIO FRANCE-ALGERIE - Radio France Bleu Bourgogne à 11h35 - RFI - TF1 - TVLIBERTES - VA 2011 - VALEURS ACTUELLES - VA DEMENTI 2011 -

RECHERCHE RAPIDE PAR NOM : - Fadela AMARA - Renaud BACHY - Guy BEDOS - Jean-François CADET - Charly CASSAN - Bernard COLL - Pierre COURBIS - Rachida DATI - Nicole GUIRAUD - Pierre LAZAREFF - Gérard MARIN - Frédéric PONS - Roger SABOUREAU - Alain SANDERS - Jean-Pierre SEROIN - Jean-Félix VALLAT - Francis WEBER - Rama YADE -

RECHERCHE RAPIDE PAR THEME : ACTUALITES - APOLOGIE DU TERRORISME - ACCORD FRANCALGERIE - ARCHIVES - FILMS HARKIS/PN - FILM HORS-LA-LOI - LES JOURNALISTES - 14 JUILLET 2014 - LE RAVIN ROUGE - LA VALISE ou LE CERCUEIL - 26 MARS 62 -

ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...*** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...

--------- HISTORIQUE DE LA CAMPAGNE "VERITE ET JUSTIC POUR LES RAPATRIES"-------

HISTORIQUE DE LA CAMPAGNE "VERITE ET JUSTICE POUR LES RAPATRIES"

2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2001 - 1995 -

- 16 juillet 1995 : Jacques CHIRAC reconnaît la responsabilité de la France dans le drame de nos compatriotes juifs en 1943-45

- 22 septembre 1995 : Les Associations de Rapatriés réunies au Sénat sous la présidence du ministre Jacques AUGARDE signe le Message présenté par Jeune Pied-Noir destiné au Chef de l'Etat, Jacques CHIRAC, qui est ensuite remis à Guy FORZY, Délégué aux Rapatriés, en présence de Roger ROMANI. Ce message demande la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat dans l'abandon et le massacre de 150.000 Harkis, Pieds-noirs et Soldats métropolitains après le 19 mars 1962 en Algérie.

- 1995 à 2008 : campagne de pétition nationale pour la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français signée par 200 associations et 16.000 Français

- Mai 2005 : Election de Nicolas SARKOZY

- 23 février 2005 : vote de la loi n° 2005-158 du 23 février 2005 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés. Voir aussi Loi 23 février 2005

- Octobre 2007 : Consultation des Associations nationales par le CES à la demande du Premier ministre, François FILLON. Voir le rapport remis au CES par JPN à la rubrique : CES

- 25 sept. 2008 - 14 juillet 2014 : campagne "Vérité et Justice pour les Français rapatriés" de 22 annonces dans Le Monde, Le Figaro, La Provence, Politique Magazine, L'Echo de l'Oranie, Valeurs Actuelles dénonçant le "crime d'Etat" et le "crime contre l'Humanité" du 19 mars 1962 et demandant une loi de reconnaissance et de réparation. Parallèlement une enquête publque est lancée auprès de tous les "rapatriés" qui veulent bien répondre (cf. Questionnaire)

- 2008 : Annonce N°1 - Appel au Chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, dans dans Le Monde dans le cadre la Journée nationale en Hommage aux Harkis, pour la reconnaissance du "crime d'Etat" contre nos compatriotes.

- Mai 2012 : Election de François HOLLANDE

- 16 juillet 2014 : le député Me Gilbert COLLARD dépose "votre loi" à l'Assemblée nationale

- mars et décembre 2015 : Dans le contexte favorable des élections cantonales et régionales les 62 Asssociations et les 2010 donateurs de la campagne interviennent auprès du Gouvernement et des Parlementaires pour que la loi "Vérité et Justice pour les Rapatriés" soit présentée à l'Assemblée nationale pour être votée. Vous aussi participez à cette campagne pour faire voter "votre loi".

Notre objectif : en moyenne 100.000 € par familles de Français rapatriés

Voir la première proposition de barêmes en fonctions des préjudice subis à la page REPARATION- INDEMNISATION

Contact : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

------------------ 11 avril 2016 - PROGRAMME "ALGERIE" SUR LA CHAINE HISTOIRE -----------------

PROGRAMME "ALGERIE" SUR LA CHAINE HISTOIRE

du 11 avril au 2016

PROGRAMME "ALGERIE" SUR LA CHAINE HISTOIRE

Mercredi 13 avril

LES DIEUX MEURENT EN ALGERIE - LA GUERRE DES COMBATTANTS  Inédit, le mercredi 13 avril à 20h40
La guerre d'Algérie comme elle n'a jamais été racontée auparavant.
Les textes des auteurs français et algériens alternent dans un dialogue insolite et inédit pour restituer le point de vue des combattants, moins éloignés les uns des autres que la guerre qui les opposa a pu longtemps le faire croire. Les images souvent inédites, en apportant une autre densité aux mots, viennent donner toute leur résonance à ce qui fut à la fois une guerre révolutionnaire et une tragédie antique.
Avec les voix de Jeannette Bougrab, Jean-Louis Cassarino, Nicolas Saint-Georges
Musique originale de Sacha Menu et Bruno Vouillon
Une coproduction Histoire – Ereal Prod
https://www.facebook.com/lesdieuxmeurentenalgerie/?fref=ts

A 22h00 :  LA GUERRE D'ALGERIE (5/5)
A 22h55 :  LE MASSACRE DE LA RUE D'ISLY
A 23h55 :  LES PIEDS NOIRS, HISTOIRES D'UNE BLESSURE (1/3) : l'épopée de l'installation en Algérie.

Samedi 9 avril

LE DERNIER BAL DE LA IV  à 20h40
Documentaire passionnant, "Le dernier bal de la quatrième" permet de mieux comprendre les évènements qui secouent la France à partir du 13 mai 1958 et qui la font passer de la IVe à la Ve République. Une partie de l'armée et les partisans de l'Algérie française exigent un changement radical d'orientation politique à Paris et réclament le retour du général De Gaulle.

Série LA GUERRE D'ALGERIE   du 9 au 13 avril
Une reconstitution passionnante de la Guerre.
Episode (1/5) à 22h05 le samedi 9 avril  : Les chemins de la rébellion
En 1848, au terme d'une guerre d'annexion, l'Algérie devient française. Les colons venus de France, mais aussi d'Italie et d'Espagne affluent. Ils sont un million en 1950. Cette population cohabite avec les dix millions de musulmans, cantonnés au statut de citoyen de seconde classe. En 1954, à la Toussaint, la tension éclate, prélude à une guerre de huit ans.
A 23h05 :   UN PARADIS PERDU
A 00h00 :  LES DISPARUS, HISTOIRE D'UN SILENCE D'ETAT

Dimanche 10 avril

DANS LES PAS DE BIGEARD  à 20h40
Le capitaine Claude Douceur et l'infirmier Jacques Robert ont filmé en 8mm, en 1957 et 1958, les missions militaires dans les Aurès et le désert algérien.
LA GUERRE D'ALGERIE  à 21h45
Episode (2/5)  : Un problème de conscience
Forte d'un demi-million d'hommes, l'armée française est enlisée dans le bourbier algérien. En 1957, la Bataille d'Alger s'engage...
LA BATAILLE D'ALGER  à 22h40
Lion d'Or 1966 , un film de Gillo Pontecorvo : Tourné seulement trois ans après la guerre dans les ruelles de la célèbre Casbah, sur les lieux même où se déroula la « Bataille », ce film qui possède une grande valeur documentaire et a été longtemps censuré.

Lundi 11 avril

LA BLESSURE : LA TRAGEDIE DES HARKIS  à 20h40
Un film d'Isabelle Clarke et Daniel Costelle C'est l'histoire encore brûlante des 200 000 harkis recrutés par l'armée française pendant la guerre d'Algérie. Pour quelles raisons ont-ils rejoint l'armée française ? Pourquoi ont-ils été massacrés ? Pourquoi le gouvernement français les a-t-il désarmés et abandonnés ? Pourquoi seulement 50 000 à 60 000 ex-harkis ont-ils été rapatriés en France avec leur famille ? Suivons neuf anciens harkis et une femme d'ancien harki, aux destins souvent tragiques, pour mieux comprendre cette blessure...
LA GUERRE D'ALGERIE  à 22h10
Episode (3/5) :  Je vous ai compris
Le 13 mai 1958, la population européenne d'Alger s'empare, avec le consentement de l'armée, du siège du Gouvernement Général.
A 23h10 :  GUERRE D'ALGERIE – MEMOIRES DE FEMMES
A travers les témoignages de femmes arabes, berbères, juives, européennes de toutes confessions, ce documentaire émouvant illustre la complexité de la guerre d'Algérie.

Mardi 12 avril

LE FUSIL DE BOIS  à 20h40
Un film de Pierre Bellerive avec Samuel Le Bihan, Jordi Molla, Frédéric Sorel
En 1961, pendant la guerre, un jeune Parisien arrive en Algérie. Dans sa patrouille, il côtoie des hommes très différents, et prend sous son aile un jeune attardé mental incorporé par erreur. Lorsque ce dernier meurt en héros, la patrouille lui accorde enfin le respect.
LA GUERRE D'ALGERIE  à 21h45
Episode (4/5)  : Aux barricades
La France, face à la légitimité naissante du FLN, est en train de perdre. De Gaulle comprend que la seule voie possible est l'autodétermination.
L'OAS RACONTE L'OAS  à 23h05
ALGERIE 62, L'ÉTÉ OU MA FAMILLE A DISPARU  à 00h20

Jeudi 14 avril

L'HONNEUR D'UN CAPITAINE  à 20h40
Un film de Pierre Schoendoerffer, avec Nicole Garcia, Jacques Perrin, Georges Wilson
Lors d'un débat télévisé sur la Guerre d'Algérie au début des années 1980, le professeur Paulet dénonce les méthodes du capitaine Caron, tué au combat en 1957. La veuve du capitaine, Patricia, décide d'intenter un procès en diffamation à Paulet.
DISPARUS EN MISSION  à 22h45
A l'aide de documents rares, de photos, d'extraits de films et de témoignages, Christophe Weber reconstitue les enlèvements de soldats français par le FLN, durant la guerre d'Algérie, dont on n'a jamais retrouvé ni la trace, ni le corps.
LES PIEDS NOIRS, HISTOIRE D'UNE BLESSURE (2/3)   à 23h40 : 
Cet épisode retrace les dernières heures des Pieds Noirs en Algérie, après le fameux « Je vous ai compris !» de de Gaulle, le 13 mai 1958. Que de drames ultimes qui vont amener à la décision du départ et à l'arrachement vers un nouvel exil. Après les Accords d'Evian, certaines familles sont la cible d'assassinats, d'autres de « disparitions ».

Vendredi 15 avril

1962, DE L'ALGERIE FRANCAISE A L'ALGERIE ALGERIENNE  à 20h40
1962 : l'Algérie connaît sa dernière année de colonisation, après sept années de guerre. Marie Colonna et Malek Bensmaïl, nés tous deux dans l'Algérie indépendante, font revivre les semaines qui séparent le cessez-le-feu du 19 mars 1962 de l'élection de la première Assemblée Nationale Algérienne fin septembre.
Ils vont à la rencontre des Français et des Algériens qui témoignent des violences, des peurs, des espoirs et désespoirs, du cours de vies prises dans la tourmente.
HISTORIQUEMENT SHOW SPECIAL ALGERIE  à 22h55
Jean-Christophe Buisson reçoit Alfred de Montesquiou, traducteur du livre de Ted Morgan "Ma Bataille d'Alger" (Tallandier). Avec les chroniques de Dominique Jamet et Stéphane Courtois.
LES PIEDS NOIRS, HISTOIRE D'UNE BLESSURE (3/3)  à 23h40
Cette dernière partie retrace la fuite d'Algérie pour nombre d'hommes, de femmes et d'enfants.

Remerciements à Nicole GUIRAUD pour la communication de ce programme.

------- 21 mars au 1 avril 2016 - ORANGE "SUSPEND" SANS PREAVIS DURANT 10 JOURS LE SITE JPN ! ---------

ORANGE "SUSPEND" SANS PREAVIS DURANT 11 JOURS LE SITE JPN !

du lundi 21 mars au jeudi 1 avril 2016

1 AVRIL 2016 - Notre site est enfin de nouveau accessible !

En espérant que ce n'est pas un poisson d'avril !

Dans onze longues journées notre site a été "suspendu", sans préavis le 21 mars, par la "modération" d'ORANGE sous le prétexte que nous ne respections pas les CGU (Conditions Générales d'Utilisation). Pour les non-spécialistes en informatique comme nous, c'est-à-dire pour 90% des clients d'ORANGE, il faut savoir que la page d'Index d'un site personnel sur ORANGE ne doit pas comporter de liens "brisés" (c'est-à-dire n'aboutissant pas sur autre page web) ni de "fichiers cachés" (c'est-à-dire de fichiers placés sur le site ORANGE non accessibles par un lien du site personnel). Ces recommandations, dont on ne sait pas quels sont les inconvénients pour ORANGE, car notre site, mise en service le 3 juin 2000, n'a été "suspendu" pour le première fois, pour non-respect des CGU, que le 23 novembre 2012 ! Et pour 4 jours seulement. Le 21 mars 2016 la sanction a été plus longue : 11 jours. Mais un arrêt de 11 jours tombant, malheureux hasard, le jour même de l'envoi de notre 27e lettre ouverte au Chef de l'Etat qui venait de confirmer le 19 mars 2016, Quai Branly à l'occasion d'une cérémonie officielle, qu'il avait bien reconnu la "faute et la responsabilité de la France dans l'abandon des Harkis" (et par la même celle de tous les Français d'Algérie). Un arrêt brutal alors que Valeurs Actuelles venait, à la suite de notre rencontre avec sa Rédaction le 29 février et à notre lettre ouverte N°26 au Chef de l'Etat, de publier un dossier de 6 pages dans leur N° du jeudi 17 mars 2016, pétition reprise dans notre 7e annonce publicitaire dans ce même hebdomadaire du jeudi 24 mars 2016. Bref, une perte en contacts utiles de potentiels donateurs de l'ordre de 500 à 800 personnes, notre site ayant, en moyenne de 50 à 80 visiteurs par jour lors que nous faisons une annonce presse (pour 20 à 30 visiteurs par jour habituellement).

Cette seconde expérience nous a incité à prendre contact avec les Cabinets du Président de la République, du Premier ministre et les 977 parlementaires qui, en bons patriotes français, doivent être aussi, nous l'espérons, des clients d'ORANGE. Le PDG d'ORANGE, M. Stéphane RIVIERE, est nommé par le Chef de l'Etat. Le gouvernement et les parlementaires ne doivent-ils pas s'interroger sur le pouvoir arbitraire et anonyme de "modération" qui peut arrêter, sans préavis, un site personnel pour des raisons "techniques" qui peuvent, en fonction des circonstances, être interprétées autrement. Nous ne croyons pas à une autre raison que celle du respect des CGU. Mais dans ce cas, ne faudrait-il pas qu'ORANGE accorde quelques jours de délais pour permettre au "fautif" de visualiser plus facilement les liens "brisés" en ayant accès à son site ? C'est dans cet esprit positif que nous allons écrire à M. Stéphane RIVIERE afin de faire bénéficier d'autres clients d'ORANGE de notre malheureuse et préjudiciable expérience. Restant à la disposition de "modération" ou de tous les clients d'ORANGE désirant contribuer, dans l'intérêt de tous, à l'amélioration des services de leur prestataire Internet. Bernard COLL - 06 80 21 78 54.

******************** UN DIALOGUE DIFFICILE ! LES ECHANGE DE COURRIELS ENTRE "MODERATION" ET JPN DU 22 AU 30 MARS *****************

30 mars 2016

De : JPN [ mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr ]
Envoyé : mercredi 30 mars 2016 16:14
À : 'Modération Pages Perso Orange'
Objet : RE: <Ref9591528> URGENT ORANGE / SUPENSION BRUTALE DE NOTRE SITE / JPN 21031E

Bonjour,

Nous sommes surpris qu'il vous ait fallu 6 jours pour répondre à notre dernier courriel . Nous avons effectué toutes les vérifications des liens de notre page d'accueil avec le contrôleur de liens du logiciel Dreamweaver que nous utilisons depuis plus de 10 ans . Pour nous tout fonctionne correctement. Le plus simple serait de remettre notre service en ligne afin de nous assurer que tous les liens sont bons.

Pourquoi votre service d'assistance relancé 3 fois par courriel ne nous a-t-il jamais répondu !

Nous sommes client d'Orange depuis plus de 40 ans ! Nous ne comprenons pas que vous puissiez suspendre un site créé le 3 juin 2000 et actif depuis 16 ans , n'ayant eu qu'une seule interruption de 4 jours il y a plus de 3 ans maintenant, sans aucun préavis . Sans tenir compte si cela peut causer à votre client (qui vous fait vivre !) un préjudice grave ou non. Comment dans ces conditions pouvez-pouvez justifier techniquement que notre non-conformité aux CGU cause un risque majeur pour ORANGE au point de suspendre notre site brutalement ! Alors que votre décision arbitraire de nous « suspendre » est très dommageable pour nos adhérents, les médias et les personnalités avec lesquels nous sont en contact quotidiennement.

Notre site est celui d'une association nationale de Français « rapatriés » dont le Président de la République vient de reconnaître officiellement le 19 mars dernier que la France est responsable d'un « crime d'Etat » et d'un « crime contre l'Humanité » (cf. son allocution du 19 mars et notre 27 e lettre ouverte au Chef de l'Etat). Votre suspension tombe, malheureux hasard , juste au moment où nous venons de publier notre 23 e annonce dans Valeurs Actuelles pour dénoncer ces crimes (cf. pièce jointe). Vous nous priver ainsi de tous les contacts que nous espérions par le biais de cette annonce ! Tout ceci est sur notre page d'index. Ou pouvez-vous dire que vous ne vous ne lisez pas les pages que vous contrôlez ?

Nous vous demandons soit de rétablir notre site pour nous permettre de vérifier en direct les liens , ce que nous faisons à chaque mise en ligne quotidienne pour les nouveaux liens depuis la création du site, ce qui est le contrôle élémentaires permettant de nous assurer que nos lecteurs ne tombent pas sur des pages « vides   », soit de nous indiquer quels sont les liens qui ne fonctionnent pas, votre logiciel de contrôle devant pourvoir le faire facilement, sinon comment sauriez-vous qu'il y a des liens brisés ?

Dans l'attente de votre réponse par retour de courriel.  Cordialement.

Bernard COLL

Secrétaire général de JPN BP 4 – 91570 Bièvres 06 80 21 78 54                                                            

http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/

De : Modération Pages Perso Orange [ mailto:moderation.pagesperso@orange.com ]
Envoyé : mercredi 30 mars 2016 15:05
À : jeunepiednoir@wanadoo.fr
Objet : <Ref9591528> URGENT ORANGE / SUPENSION BRUTALE DE NOTRE SITE / JPN 21031E

Bonjour,

Nous avons bien reçu votre email et prenons bonne note de votre mécontentement.

Néanmoins, conformément aux conditions générales d'utilisation et malgré notre  avertissement, vous n'avez pas effectué les modifications que nous vous avons demandées de faire afin de rendre votre site fonctionnel, ce qui a provoqué la suspension de celui ci.

Cette suspension web ne vous empêche en aucun cas d'effectuer des mises à jour et corrections depuis votre logiciel FTP habituel.

Comme indiqué précédemment, il apparait que de nombreux liens présents sur votre page d'accueil provoquent des erreurs de navigation car ils ne pointent pas vers les bons fichiers.

Le problème semble venir du fait que la plupart de vos pages annexes, sur votre page index.htm, pointent directement vers la racine du site et non pas vers le dossier  ./jpn.wst qui semble effectivement contenir les dites pages. 

C'est tout cela que nous vous demandons de vérifier votre page d'accueil et de la corriger.

Enfin, en ce qui concerne la suspension de votre page en 2012, nous avons effectué des vérifications et le problème était sensiblement du même ordre . Sensiblement ou du même ordre ??? Qu'est-ce que cela signifie ? C'est soit du même ordre, soit d'un ordre différent. Or nous avons fait les corrections demandées. Ou bien prouvez le contraire.

Nous vous invitons donc à effectuer les corrections demandées (lesquelles elles ont été faites !!!)   puis à nous recontacter pour rétablir l'accès à votre site dans les meilleurs délais. C'est quoi « les meilleurs délais » quand il vous a fallu 6 jours pour répondre à notre dernier courriel ? Tout votre service n'était pas parti en vacances de Pâques quand même ? Ou alors confirmez le.

Si vous estimez que la réponse à votre réclamation n'est pas satisfaisante, vous pouvez écrire un courrier papier ( un courrier c'est forcément sur du papier !) à l'adresse ci-dessous mais nous attirons votre attention sur le fait qu'il est préférable de nous contacter directement.

En effet, contacter le service réclamations ne fait que rallonger quelques peu notre délai de réponse.

Service National Consommateurs Orange 

(préciser le domaine concerné : fixe, internet, mobile ou Homelive et le service)

33734 BORDEAUX Cedex 9

Cordialement,La modération Pages Persos

Merci de votre conseil. Mais si vous ne nous fournissez pas par retour de courriel la preuve que notre page d'index n'est pas conforme aux CGU (alors que notre site fonctionne depuis 16 ans !) ou que vous ne le rétablissez pas aujourd'hui, nous adresserons directement à votre Président Directeur Général une lettre ouverte avec copie aux Chef de l'Etat, aux 977 parlementaires et à 200 médias avec lesquels nous sommes en contact afin de comprendre comment une personne ou une équipe anonyme a le droit de « suspendre » sans préavis le service payé par un client, ceci sans assistance technique et sans justification que des courriels identiques à ceux reçus en 2010.

--------------------------------------
25 mars 2016

Bonjour,

Nous constatons la persistance de votre non-réponse. Nous allons donc prendre contact avec votre Direction générale pour obtenir les informations que vous vous refusez à nous communiquer. Bonne journée et à bientôt.

Bernard COLL Secrétaire général de JPN
BP 4 – 91570 Bièvres 06 80 21 78 54
http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/

23 mars 2016
De : JPN [ mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr ]
Envoyé : mercredi 23 mars 2016 08:46
À : 'moderation.pagesperso@orange.com'
Objet : RE: <Ref9591528> URGENT ORANGE / SUPENSION BRUTALE DE NOTRE SITE /
JPN 230316

Bonjour,

Votre service d'assistance ne répondant pas malgré 3 relances, Nous avons vérifié avec le vérificateur de lien HTML tous les liens de la page Index de notre site. Il restait en effet 5 liens brisés. Pouvez-vous nous dire si notre page est désormais conforme ? Cordialement et bonne journée.

Bernard COLL
Secrétaire général de JPN BP 4 – 91570 Bièvres 06 80 21 78 54
http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/


22 mars 2016
De : moderation.pagesperso@orange.com
[ mailto:moderation.pagesperso@orange.com ]
Envoyé : mardi 22 mars 2016 10:57
À : jeunepiednoir@wanadoo.fr
Objet : <Ref9591528> URGENT ORANGE / SUPENSION BRUTALE DE NOTRE SITE / JPN
21031E

Bonjour,

Comme indiqué dans notre précédent mail, les liens présents sur votre page d'index ne fonctionnent pas : ils renvoient vers une page d'erreur "Page introuvable".
Ils ne permettent donc pas d'accéder à l'ensemble des fichiers contenus sur votre espace. Nous vous conseillons de vérifier chaque url (peut-être que
vos dossiers/chemin vers les fichiers ont changés).

Sachez que nous procédons à des contrôles par échantillonnage, ce qui peut expliquer que votre site n'ait jamais été détecté auparavant, alors que vous
en aviez le même usage. Nous invitons à revoir votre page d'index et à la rendre fonctionnelle.

Bien cordialement,

La modération Pages Perso
--------------------------------------
Bonjour,

Merci de votre réponse. Je ne comprends toujours l'objet de vos demandes de modifications. Car les quelques fichiers dernièrement mis sur notre et qui auraient pu être la cause de votre suspension ont été corrigés. Sauf à nous préciser ce qu'il faut encore faire. Pour répondre à vos remarques

1) Notre page index n'a pas changé depuis la création du site !!! Sinon comment notre site aurait pu fonctionner sans problème jusqu'à hier.
2) Son nom a toujours été en minuscules
3) Son emplacement n'a pas changé depuis la création du site
4) Tous les liens sont actifs et renvoi sur des pages de notre site ou des sites internes existants

Que doit-on faire de plus ? Merci. Cordialement

Bernard COLL
Secrétaire général de JPN BP 4 – 91570 Bièvres 06 80 21 78 54
http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/

De : Modération Pages Perso Orange [ mailto:moderation.pagesperso@orange.com ]
Envoyé : mardi 22 mars 2016 09:16
À : jeunepiednoir@wanadoo.fr
Objet : <Ref9591528> URGENT ORANGE / SUPENSION BRUTALE DE NOTRE SITE / JPN
21031E

Bonjour,

Nous accusons réception de votre courriel et nous vous en remercions.

Actuellement, les liens présents sur votre page d'index ne renvoient plus vers les pages de votre site. Votre index est donc inutile. Nous vous invitons à le rendre fonctionnel et à donner accès à l'ensemble des fichiers contenus sur votre espace.

Pour rappel, le fichier contenant la page qui doit s'afficher en premier sur votre site :
- doit impérativement se nommer « index.html ».
- doit avoir son nom tout en minuscules (le serveur fait la différence entre index et Index).
- doit se trouver à la racine de votre site Pages Perso Orange (c'est-à-dire dans aucun dossier ou sous-dossier).
- doit permettre d'accéder directement ou indirectement à l'ensemble des fichiers contenus ou stockés sur l'espace disque réservé au Client Internet
Orange.

Nous tenons à vous préciser que le fait que votre site soit suspendu et que vous ne puissiez plus accéder à votre tableau de bord ne signifie pas que
vous ne pouvez plus modifier le contenu de votre site. En effet votre accès ftp reste ouvert.

Pour obtenir de l'aide sur la modification même de votre site afin de le mettre en conformité avec les demandes de notre service (placer une page d'accueil, créer des liens etc.), nous vous remercions de bien vouloir contacter directement le support des Pages Perso via les formulaires de contact.
Celui-ci sera plus à même de vous guider. N'hésitez pas à leur préciser que vous avez besoin d'aide sur la mise en place d'un index complet de votre site suite à une demande de notre part. Nous vous invitons à revoir les contenus hébergés sur nos serveurs puis à nous recontacter pour rétablir l'accès à votre site.
Cordialement, La modération Pages Perso
--------------------------------------
URGENT

Bonjour

Nous avons reçu ce matin un courriel nous renvoyant vers vous. Nous ne savons pas exactement ce que vous demandez. Suspension du site pour fichés "cachés" ou non conformes ou liens inactifs ?

Nous avons eu le même problème le 23 novembre 2012 !!!! Notre site a été rétabli après 4 jours d'échanges sans que nous comprenions réellement quels avaient été les problèmes de respect du CGU. Notre site a été créé en 2002, voilà 14 ans. Plus de 200.000 visites dont 30 à 60 par jour. Vous comprendrez que votre décision de suspendre brutalement, sans nous informer, pour une raison de conformité technique de notre site aux CGU, crée un désagrément certain pour ses lecteurs. Quel créateur de site a-t-il réellement lu les CGU ? C'est tellement complexe !

Pour la partie technique nous pensons être conformes. En effet nous ne voyons pas comment nous aurions pu être hébergé aussi longtemps s'en l'être. Nous avons revu tous nos fichiers et nos liens. Nous pensons avoir supprimé et modifié les quelques liens comportant des caractères "exotiques". Avez-vous un moyen de nous indiquer s'il en reste ? Car nous ne pouvons naturellement pas revérifier toutes les pages et liens sans avoir accès à notre site pour les vérifier. En effet c'est plus facile à faire en direct que sur Dreamweaver.

5 - Contraintes techniques
Les Pages Web du Client ne pourront héberger de CGI (" Common Gateway Interface " c'est-à-dire des interfaces d'exécution de programmes sur un serveur) à l'exception de ceux fournis par Orange dans le cadre des présentes ; aucune application ne sera exécutée sur les serveurs Web des Pages Web. La taille maximale de l'espace disque alloué au Client est indiquée sur le Service. Les Pages Web doivent être directement accessibles par un navigateur http. Elles doivent comporter une page d'accueil exclusivement nommée < index.htm
> ou < index.html >, qui doit permettre d'accéder directement ou indirectement à l'ensemble des fichiers contenus ou stockés sur l'espace disque réservé au Client.

Les Pages Web ne peuvent être compatibles avec des langages de programmation tels que le PHP ou l'ASP. Orange se réserve le droit de supprimer toute Page Web comportant un/des fichier(s) ou donnée(s) caché(s) qui ne seraient pas accessible directement ou indirectement par la page d'accueil.

Il est interdit au Client d'utiliser son répertoire de Pages Web pour y héberger des fichiers référencés sur des sites stockés ailleurs que sur les serveurs d'Orange.

Il appartient au Client de procéder, selon la régularité qu'il jugera opportune, à la sauvegarde des données contenues sur ses Pages Web pour éviter toute perte de données.

L'Utilisateur est informé qu'aux fins de connaissance de l'usage du Service et de son amélioration, Orange intègre un tag sur les Pages Web afin de mesurer de façon agrégée et anonyme pour l'ensemble des Pages Web de tous les Utilisateurs le nombre de visites, le nombre de pages vues ainsi que de l'activité des visiteurs sur le Service. Pour le bon fonctionnement du Service, Orange pourra faire évoluer les exigences techniques du Service. Ces dernières sont répertoriées sur la page d'accueil du Service ou dans la rubrique « Aide » accessible depuis la page d'accueil du Service.

Si ce n'est pas le cas merci de nous préciser ce que nous devons faire, car nous ne sommes pas des « techniciens » du Web mais de simples utilisateurs sans connaissances professionnelles.

Merci d'une réponse qui nous permettent de remettre en ligne notre site rapidement. Cordialement.

Bernard COLL
Secrétaire général de JPN BP 4 – 91570 Bièvres 06 80 21 78 54
http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/
Bonjour,
Nous avons bien reçu votre mail et nous vous remercions de nous avoir contactés. Si la publication de votre site a été suspendue, c'est parce que son contenu a été jugé non conforme aux conditions générales d'utilisation de ce service. Pour toute question à ce sujet, nous vous remercions de bien vouloir prendre contact avec le service de modération à l'adresse :
moderation.pagesperso@orange.com

Merci de votre compréhension. Bien cordialement,

Le support mail Pages Perso

21 mars 2016
--- Original Message ---
From: jeunepiednoir@wanadoo.fr
Received: 2016-03-21 15:22:55
To: support.pagesperso@orange.com
Subject: Support - Pages Perso

Détails de la demande

Votre demande concerne l'offre Page Perso : : j'utlise l'assistant en ligne Pour créer et modifier votre site, vous utilisez : : j'utilise un ordinateur Pour mieux vous répondre, veuillez indiquer la nature de votre requête : Autres Détail de votre demande : : Suspension de mon site pour fichiers cachés. Comment trouver ces fichiers si je n'ai pas accès à mon site pour vérifier
les liens ? Cdt. Bernard COLL 06 80 21 78 54

Adresse de votre site Pages Perso : Votre adresse de messagerie : jeunepiednoir@wanadoo.fr

Si vous aussi vous avez ou si vous êtes victime d'une "suspension" sans préavis d'ORANGE, nous vous conseillons d'en informer le Président de l République, le Premier ministre, les 977 parlementaires et les médias, car cette supension sans préavis est contraire aux bons usages commerciaux entre un client et son fournisseur - Pour plus d'information- JPN : 06 80 21 78 54

------------------------------------ Dimanche 28 septembre 2014 : Radio France Bleu Bourgogne ----------------------------

RADIO FRANCE BLEU BOURGOGNE

Dimanche 28.09.2014 de 11 Heures 35 à 12 Heures 30.

" Les Z' Amis du Dimanche sur France Bleu Bourgogne "

Ed. 27 septembre 2014

Communiqué de notre ami Jean-Pierre ERNST

diffusée par notre ami Hervé CUESTA

Les Pieds-noirs invités dans l' Émission
" Les Z' Amis du Dimanche sur France Bleu Bourgogne "

Dimanche 28.09.2014 de 11 Heures 35 à 12 Heures 30.

Invités Jean Pierre ERNST Présidents des Associations

Télévision-Pieds-Noirs et Harkie tpn-h et

Institut de la Communication et du Multimédia
03 45 21 23 15
06 95 24 80 13

De Monsieur Bruno BOURDON Chargé de la Communication et chargé et de projet pour l' association Solfamis et tpn-h et ICM.

Monsieur Christian DECOMBARD Président de l' Association Dépendance 21

De Madame Michelle DINCHER , Présidente du Cercle Algérianiste de Dijon

De Madame Josiane THEURIET-LAPLUME Vice-Présidente du Cercle Algérianiste.

Avec en direct de Marseille.

Monsieur Alexandre VALENTIER , Président d' honneur de tpn-h et de l' Amicale des anciens Policiers d' Oranie.

Monsieur Robert BRANCHE , Chanteur et Guitariste Rockeur  " ELVIS "

Animateur à France Bleu Bourgogne

Frédéric Nicolas

03 80 59 21 15  + 06 52 72 29 81

Player pour écouter l' émission de Dimanche 11 Heures 35 à 12 Heures 30
http://www.francebleu.fr/player/station/france-bleu-bourgogne

Diffusez à vos proches, parents et amis - Merci - JPN : 06 80 21 78 54

------------------------------------------ Lundi 14 juillet 2014 : Les Matinales de France Culture --------------------------------

« Les Matinales » de France Culture

Entretien du journaliste Cyril Peter avec Hervé Cuesta, Mohamed Bellebou et Bernard Coll.

La durée du reportage étant d'un minutes trente seconde, voici le texte intégral de l'enregistrement fait par téléphone le dimanche 13 juillet 2014 à 12h30

Entretien avec Cyril Peter pour l'émission du 14 juillet 2014 - Texte de l'entretien de Bernard COLL : 130714 – 12h30

Pourquoi êtes-vous opposés à la présence des armées algérienne et vietnamienne le 14 juillet ?

Parce que c'est une contre-vérité historique à la fois grotesque, stupide et lâche.

GROTESQUE, parce qu'aussi bien en 1914-18, que 39-45, les Algériens et Vietnamiens engagés volontaires qui servirent dans l'Armée française étaient des citoyens français de nos départements algériens ou de l'Indochine française. L'Algérie indépendante, qui n'existe que depuis le 3 juillet 1962, ne peut donc être considérée, comme le Vietnam communiste, comme un « pays belligérant » des guerres 1914-18 et 1939-45.

STUPIDE , Si l'on suit le raisonnement du Ministre des Affaires Etrangères d'Algérie qui prétend honorer par la présence de son pays « nos glorieux aînés » « combattants de la liberté du monde  », cela signifie aussi que l'Algérie du FLN rend hommage aux Harkis et aux Vietnamiens de l'Armée française qui ont combattu le terrorisme du FLN et du Vietminh durant les guerres d'Algérie et d'Indochine. Raisonnement auquel tout patriote français ne peut que souscrire.

LACHE , parce que, pour la première fois dans l'Histoire de l'Humanité, un pays se voit attribué les mérites des soldats qui furent ses adversaires d'hier qui l'avaient battu militairement. Car tout le monde sait que sans le massacre prémédité des Harkis, livrés désarmés au FLN par le général De Gaulle, et sans la complicité active de l'Armée française légaliste, jamais le FLN n'aurait pu prendre le pouvoir en Algérie en 1962. Ainsi des « morts pour la France », qui ne peuvent plus se défendre, deviennent des combattants de la liberté du FLN.

Cette mascarade politico-historique n'a donc pour objet que de couvrir d'un voile mortuaire le « crime d'Etat » du 19 mars 1962 du général De Gaulle, suivi du « crime contre l'Humanité » commis par le FLN, désormais dénoncé par  l'Algérien Jean Daniel, la Ligue des Droits de l'Homme et le MRAP, après plus de 50 années d'un « silence gardé », suivant ainsi l'exemple de Pierre Messmer, qui fut Ministre des Armées en 1962, qui accusait dans le quotidien Le Monde du 25 septembre 2001, à l'occasion de la première journée nationale en « Hommage aux Harkis »  : « M. Bouteflika est un ancien du FLN, et je le tiens comme étant l'un des principaux complices des crimes commis contre les harkis  ». Une accusation qui n'a soulevé aucune protestation ni de l'intéressé ni de l'Algérie. Tout simplement parce que c'est vrai.

Que comptez-vous faire ?

Les 86% des Français virtuels non représentés par le gouvernement actuel vont-ils encore supporter longtemps  les palinodies quotidiennes et les fantasmes historiques de ministres ectoplasmes, comme M. Kader Arif, pourtant fils de harki rescapé des massacres du 19 mars 1962, qui ne représentent plus le Peuple souverain, selon l'article III des Droits de l'Homme ?

Nous sommes dans une situation semblable, en beaucoup de points, à celle du 13 mai 1958 .

Nous appelons tous les Français patriotes à exprimer leur désaveu directement au Chef de l'Etat en lui déposant un message sur le site Internet de la Présidence de la République. Ce sont déjà plusieurs dizaines de milliers de messages qui lui ont été adressés.

Deux ans après son élection, les Français désavouent la politique du Chef de l'Etat. Celui-ci doit en tenir compte. Nous appelons les Français à constituer des Comités de Salut public , comme en 1789, afin de demander au Président de la République la démission de M. Kader Arif et du gouvernement , qui ne représente plus que 14% des Français, et la dissolution de l'Assemblée nationale afin que le Peuple souverain soit représenté d'une façon plus conforme à l'expression démocratique des dernières élections municipales et européennes. Comme de nombreux constitutionalistes, comme déjà le ministre Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon, nous proposons aussi l'élaboration d'une nouvelle Constitution pour une VI e République afin de rendre au Peuple sa souveraineté, ce que ne permet pas la Constitution actuelle dans laquelle le Président de la République est en réalité un vrai monarque. Pour cela, nous demandons aux Français d'exprimer publiquement leurs attentes par tous les moyens démocratiques qui sont à leur disposition, notamment par Internet. Ce 14 juillet 2014 va marquer le début de la première révolution Internet, pacifique comme celle du 13 mai 1958. Quoi de plus normal que cet honneur revienne à la France, et en particulier aux Français d'Algérie, en cet anniversaire du 14 juillet 1789 !

Bernard COLL, secrétaire général de JPN

------------------------------------------------------- L'AMERE PATRIE - FR3 ------------------------------------------------

Un film de Vérité et de Justice sur FR3 - Lundi 10 septembre 2012 à 23h10

1962, le FLN et la France signent les accords d'Evian qui mettent fin à 8 ans de guerre civile et 130 années de présence française en Algérie. Pour les Pieds-Noirs, c'est-à-dire l'ensemble de la population européenne vivant sur le sol algérien, tout est prévu : ils resteront sur place et pourront se fondre dans la nouvelle nation indépendante. Mais ce scénario utopique est contredit par la réalité. La "paix " d'Evian est immédiatement suivie d'une nouvelle guerre civile voulue par l'Etat français pour mener à terme sa politique d'abandon prémédité des Français d'Algérie. Une guerre civile qui va opposer la résistance française à l'abandon de nos départements algériens, regroupée dans l'OAS, à l'Armée français alliée désormais aux terroristes du FLN et aux polices parallèles de l'Etat, communément appelées "barbouzes". La fusillade par l'Armée française de manifestants "Algérie française" désarmés le 26 mars 1962 rue d'Isly à Alger et les milliers d'enlèvements d'européens dans toutes l'Algérie et à d'Oran le 5 juillet 1962 provoquent l'exode massif des Pieds-noirs et des Harkis rescapés des massacres qui s'enchaînent pour eux depuis le 19 mars 1962. Rien qu'en 1962, ils sont près d'un million à rejoindre la Métropole. Un afflux qui dépasse les administrations, surprend les politiques et inquiète la population. Pressés de s'intégrer dans une Nation qui peine à les reconnaître comme siens, les rapatriés, traumatisés par cet abandon et sans aide de l'Etat, doivent surmonter des conditions matérielles inhumaines. Ils vivent entre les mensonges qui les accablent et la colère de leur détresse qui est adoucie par l'amitié et le réconfort des Français métropolitains restés fidèles à leur engagement de fraternité française du 13 mai 1958. Archives, témoins et historiens à l'appui, "L'amère patrie" raconte l'histoire de cet "abandon volontaire" et replace l'épisode du rapatriement dans le contexte politique, économique et social de la France du début des années 60. Une France qui veut trop vite oublier les heures sombres de la décolonisation lui préférant la modernité et la prospérité des trente glorieuses au prix de sa cohésion nationale. Un film juste et d'une grande sensibilité de Marion PILLAS, petite-fille de pieds-noirs et du réalisateur Frédéric BIAMONTI, qui va contribuer, après "LA VALISE OU LE CERCEUIL" de Charly Cassan et Marie Havenel, "HARKIS, HISTOIRE D'UN ABANDON" de Mme Marcela Ferraru, et "HARKIS, LES SACRIFIES" de Jeune Pied-Noir, au rétablissement de la Vérité historique sans laquelle il ne peut pas y avoir de Justice possible. Jeune Pied-Noir vous invite à faire connaître ces films à vos parents, proches et amis. Bernard COLL - Secrétaire général de JPN. Tel : 06 80 21 78 54

UN FILM PRODUIT PAR

La Générale de Production - 80 rue du faubourg Saint Denis - 75010 PARIS - Tel. 01 53 64 19 99 Fax. 01 45 01 74 51

Directeur : Thibault de Gantès Courriel : mailto:thibault@lageneraledeproduction.com

Site : www.lageneraledeproduction.com

---------------------------------------------- 19 MARS 2012 - BFM-TV -----------------------------------------

BFM - TV

Emission du mardi 20 mars 2012 - 14h

Accord d'Evian, Les pieds noirs se souviennent 20/03

Participation de Jeune Pied-Noir

Bernard Coll, Secrétaire général de JPN, Jean-Louis Levet, Economiste et auteur de « France Algérie, le grand Malentendu » Ed. l'Archipel, Henri Israël, journaliste, premier adjoint au maire de Fresnes pour l'exposition « Pieds-Noirs ici, la tête ailleurs », Alain Afflelou, PDG de Alain Afflelou SAS et Jean -Jacques Jordi, Historien « un silence d'état » Ed. Soteca-Belin
Télécharger

http://www.bfmbusiness.com/programmes-replay/podcasts?page=12&choice=1&op=Voter&form_build_id=form-5367cc9c36b5de000e2680a04ccfc9bf&form_id=poll_view_voting


"Les porteuses de mort" : Procès en appel contre France 3

Mercredi 7 septembre 2011 - 13h30

Tribunal de Grande Instance (TGI Paris) Palais de Justice,

Boulevard du Palais, Póle 2, Chambre 7 métro Cité.

*********************

COMMUNIQUÉ A DIFFUSER LARGEMENT

Le procés contre France-Télévision (FR3), BFC-Productions, et la réalisatrice du film de propagande "Les porteuses de feu" - qui est une glorification insoutenable des terroristes poseuses de bombes du FLN - est soutenu par le comité VERITAS. L'audience en appel aura lieu le mercredi 7 septembre 2011, á 13h30, au Tribunal de Grande Instance (TGI Paris) Palais de Justice, Boulevard du Palais, Póle 2, Chambre 7 métro Cité. Venez nombreux soutenir le combat des victimes du terrorisme FLN pour le respect de leur dignité, et celui de la vérité historique.

Nicole Guiraud

Victime á 10 ans de l'attentat du Milk Bar d'Alger (30.09.1956)

------------------- 17-18 DECEMBRE 2013 : TRIBUNE LIBRE SUR L'HUFFINGTON POST ---------------

TRIBUNE LIBRE – HUFFINGTON POST

FRANCE-ALGERIE : LA VERITE DE L'HISTOIRE POUR UNE MEMOIRE APAISEE

par Bernard COLL, secrétaire général de Jeune Pied-Noir

Parue sur le HUFFINGTON POST en deux parties les 17 décembre et 18 décembre 2013

Un an après François Hollande, Jean-Marc Ayrault est arrivé dimanche 15 décembre au soir en Algérie pour une visite officielle de deux jours. En décembre 2012, le président de la République avait engagé la relance des relations entre les deux pays. Le Premier ministre français est venu voir comment faire encore progresser la relation bilatérale . Cette visite, qui est l'occasion du premier « Comité Intergouvernemental de Haut Niveau » (CIHN) promis par François Hollande à son homologue, Abdelaziz Bouteflika, est suivie avec attention par les trois millions de Français rapatriés et leurs descendants.

UN VOYAGE PRESENTE COMME ESSENTIELLEMENT ECONOMIQUE

A l'heure de la « crise » que connaît la France depuis une décennie, cette visite est présentée comme essentiellement centrée sur les échanges économiques. Depuis 2011, sous la pression des printemps arabes et pour éviter une explosion sociale, le gouvernement algérien a dû augmenter les salaires et distribuer une faible partie de ses énormes réserves bancaires constituées grâce à la rente pétrolière laissée par la France en 1962. Mais cette stabilité apparente cache une réalité économique catastrophique que François Hollande avait pris soin de ne pas évoquer en se limitant à l'impérissable célébration de l'amitié retrouvée si chère au président Jacques Chirac. Avec un taux de chômage des jeunes de plus de 50 %, l'Europe et la France en particulier représentent pour beaucoup l'espoir d'une vie meilleure. Des jeunes qui n'hésitent pas à risquer leur vie pour atteindre cet Eldorado social et de liberté dont bénéficient déjà plusieurs millions de leurs compatriotes dans notre pays. Des jeunes qui, à l'heure de la mondialisation, de la télévision par satellite et d'Internet préfèrent le droit pour chaque être humain de choisir librement son mode de vie, voire sa civilisation, plutôt que d'être soumis au principe figé du XIX e siècle du « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes » dont le bilan humain est aujourd'hui de plus de 200 millions de morts ! Premier fournisseur de l'Algérie, la France a de forte chance de se voir ravir dès cette année sa place par la Chine . Pour tenter d'éviter ce recul, le Premier ministre français est accompagné de neuf ministres. Mais pas, semble-t-il, de Kader Arif, fils de harki, pourtant enfant de la « France Algérie » comme Arnaud Montebourg. Une dizaine de patrons de grands groupes français, dont Bouygues, la RATP, Alstom et Renault, sont venus soutenir un partenariat présenté comme « gagnant-gagnant ». Une coopération qui depuis 1962 s'effectue dans le cadre d'une FrancAlgérie politico-économique profitable essentiellement aux élites dirigeantes des deux pays. Comme le soulignent les ONG, ce contexte remet « en cause la possibilité même pour la population de jouir des bienfaits d'une coopération économique renforcée avec la France  ». Comme les Africains attendent la fin de la FrancAfrique promise par le Président François Hollande au début de son mandat, les Algériens semblent aussi attendre la fin de la FrancAlgérie qui a couvert tant de crimes.

PAS DE MEMOIRE APAISEE SANS VERITE DE L'HISTOIRE

Car depuis les massacres du 19 mars 1962 et la violation permanente par les dirigeants français et algériens des « accords d'Evian », un voile pudique a été jeté par les deux Etats sur la question des droits de l'Homme en Algérie. Sans ces massacres programmés par le gouvernement français, au nom de la « raison d'Etat », annon cés de façon prémonitoire par leur auteur, le général De Gaulle, dans sa conférence de presse du 23 octobre 1958 : « Quelle hécatombe connaîtrait l'Algérie si nous étions assez stupi des et lâches pour l'abandonner », l'Algérie algérienne n'aurait pas pu exister. Un crime d'Etat estimé par Jean Lacouture pour les harkis à « cent mille personnes mortes par notre faute » ( Télérama , 13 septembre 1991). Crime reconnu par Jean Daniel : « De Gaulle a abandonné les harkis : c'est son crime, et le nôtre » ( Le Nouvel Observateur , 17 septembre 2009). Auquel s'ajoutent les milliers de disparus « pieds-noirs » et soldats métropolitains, puis les victimes des multiples purges algériennes depuis 1963, les 200.000 Algériens victimes de la « sale guerre » des années 90, dont 20.000 « disparus ». Une vérité historique incontestée, parce qu'incontestable (cf. ma tribune libre du 19 mars 2012 sur le Huffington Post), qui est un terrain difficile pour le premier ministre français attendu par des ONG, dont la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH) et le Collectif des familles de disparus « algériens » en Algérie (CFDA), qui lui demandent d'aborder aussi cet aspect avec les autorités algériennes. En 2012, François Hollande avait centré ses discours sur la volonté de la France d'avoir une relation «  apaisée  » avec le gouvernement algérien. Le Premier ministre annonce vouloir cultiver cette relation  « apaisée »  avec l'Algérie. Pour cela, comme François Hollande, J-M Ayrault a débuté son déplacement par une visite au Mémorial du martyr érigé en mémoire des combattants algériens tombés pour l'indépendance du pays. Un geste qui s'inscrit dans la continuité de la visite de François Hollande qui avait reconnu « les souffrances (...) infligées au peuple algérien » par 132 ans de colonisation. Les Français « rapatriés », créateurs de l'Algérie moderne, ne peuvent accepter ce discours mensonger d'autoflagellation permanente des gouvernements français depuis 1962. Un discours unilatéral construit sur « l'oubli » des souffrances des Harkis, Pieds-Noirs et Anciens Combattants sacrifiés depuis 1962 à la raison d'Etat politico-économique.

DES GESTES D'APAISEMENT ENVERS LES OUBLIES DE L'HISTOIRE : LES FRANÇAIS D'ALGERIE

Sans la vérité de l'Histoire peut-il y avoir une paix des mémoires ? La guerre d'Algérie a été une double guerre civile arabo-arabe et franco-française. Plus de 50 ans après, ne serait-il pas souhaitable que, dans le cadre d'une réciprocité équilibrée des Histoires et des mémoires, les deux pays reconnaissent cette réalité historique ? M. Ayrault ne peut-il pas demander au président Abdelaziz Bouteflika de faire des gestes équivalents à l'égard de la France et des Français d'Algérie à ceux déjà faits par François Hollande pour apaiser le gouvernement algérien et les Algériens vivant dans notre pays ? Le Président algérien n'a-t-il pas accepté de se faire soigner au Val de Grâce par des médecins militaires français, anciens tortionnaires du peuple algérien selon l'his toire officielle en Algérie, puis de poursuivre sa convalescence, aux frais de la France, à l'Hôtel des Invalides, là où résident encore les victimes militaires françaises du FLN ?

A la veille des commémorations des sacrifices des 700.000 anciens combattants d'Algérie venus libérés la mère Patrie en 1914-18 et lors du Débarquement de Provence du 15 août 1944, que coûterait , par exemple, aux deux pays, le « rapatriement » de nos derniers Monuments aux Morts, celui de Souk-Akras jeté dans le port de Bône, celui de Constantine récemment dégradé, ou celui, plus symbolique du sacrifice des Français d'Algérie de toutes les communautés, le Monument aux Morts d'Alger ? Ce chef d'œuvre du grand sculpteur Paul Landowski est aussi un haut lieu de la mémoire française car il a été le centre des événements du 13 mai 1958 à l'origine du retour au pouvoir, au nom de l'Algérie française, du général De Gaulle et de la création de la V e République. Le rapatriement de ce monument, masqué actuellement sous une légère chape de ciment, ne serait-il pas la démonstration du savoir-faire de nos sociétés actuellement en Algérie, notamment de Bouygues ? Le coût de ce retour, estimé à 3 millions d'euros ne dépasse pas les 4 millions de la créance abandonnée par l'Etat pour renflouer le journal l'Humanité. Et moins encore que la somme donnée par la ville de Paris pour la reconstitution du Jardin d'Essai d'Alger, œuvre française dégradée p ar manque d'entretien, comme le Musée des Beaux-Arts qui le domine. Et, si nécessaire, une souscription nationale devrait permettre de couvrir rapidement cette modeste somme par la communauté rapatriée elle-même, forte de plus de 3 millions de Français, soit un euro par « rapatrié ».

En décembre 2012, en tant que Chef de l'Etat français, François Hollande est allé se recueillir devant la plaque en mémoire du communiste Maurice Audin, soutien du FLN disparu lors de la « bataille d'Alger » comme des milliers d'autres Français durant la guerre d'Algérie. Une bataille qui permit d'arrêter les attentats terroristes du FLN contre la population civile, sauvant des centaines, voire des milliers de vies. M. Jean-Marc Ayrault, ne pourrait-il pas demander au président algérien la pose d'une plaque sur la Grande Poste d'Alger en mémoire des 80 Français tués et des 200 blessés de la « fusillade » de la rue d'Isly du 26 mars 1962 ? Une demande d'autant plus acceptable par l'Algérie que ces victimes de la « paix d'Evian » du 19 mars 1962 ont été massacrées par l'armée française sur ordre du pouvoir français. Un pouvoir qui devait pourtant, comme tous les états et selon les accords passés, assurer la protection de ses propres nationaux et la sauvegarde de leurs biens. Cette demande aurait pu être faite par le « pied-noir » franco-tunisien Bertrand Delanoë lors de son récent voyage à Alger, puisqu'il a fait mettre, pour « apaiser la mémoire» des Algériens de France, une plaque sur les quais de la Seine, en mémoire des 2 à 200 manifestants pro-FLN, selon les évaluations des historiens, « massacrés » le 17 octobre 1961. Ce « génocide » de Français musulmans, la nationalité algérienne n'existera que le 3 juillet 1962, faisait suite à la répression par le gouvernement du général De Gaulle d'une manifestation interdite du FLN, alors « en guerre » contre notre Pays, qui avait assassiné en France plus de 4000 Français musulmans. Des victimes françaises dont les familles n'ont à ce jour aucune plaque commémorative à Paris. En 2010, le candidat François Hollande a tenu à venir en personne s'incliner devant la plaque des victimes du 17 octobre 1961. Alors que, comme son Premier ministre, il n'a pas encore eu le temps depuis 2001 de faire le même geste lors des journées officielles du 25 septembre en « Hommage aux Harkis » et du 5 décembre en mémoire des civils et militaires « morts pour la France » en AFN, au Mémorial national du Quai Branly, à 500 mètres de l'Elysée et de Matignon.

Pour sa prochaine visite à Oran, le Premier ministre français, ne pourrait-il pas aussi demander aux autorités algériennes la pose d'une plaque ou l'édification d'une stèle au Petit Lac, afin de se recueillir en mémoire des milliers de disparus « pieds-noirs » d'Oran du 5 juillet 1962 ? Ne peut-il pas exiger, comme cela vient obtenu pour les « têtes » décapitées des moines de Thibhirine, la fouille de ce site pour l'identification des corps ? Dans sa courte visite, les Français d'Algérie au raient aussi été sensibles au geste de recueillement de leur Premier ministre dans un des cimetières chrétiens et juifs n'ayant pas été saccagé ou détruit. Par ailleurs, M. Ayrault a prévu de faire avancer la « mobilité » d'un pays à l'autre. Là encore des « efforts » à sens unique. Si Matignon souligne l'augmentation de la délivrance de 250.000 visas en 2013, contre 210.000 l'an dernier, la libre circulation des harkis et de leurs enfants est, plus de 50 ans après, toujours au point mort. L'absence aux côtés de J-M Ayrault du ministre Kader Arif, fils de harki, n'en est-elle pas un exemple ? Enfin, les articles 1 et 2 de la loi du 23 février 2005 ayant reconnu la « violation » des « accords d'Evian », n'est-il pas envisageable de demander au gouvernement algérien - qui dispose de plus de 100 milliards de dollars de réserve bancaire - conformément à ces accords, une contribution à l'indemnisation des biens spoliés à la suite de l'indépendance de l'Algérie ?

LA NECESSITE D'UN DIALOGUE ETAT/RAPATRIES BASE SUR LA VERITE, LA JUSTICE ET LA CONFIANCE

Pour sortir de plus de 50 ans d'un « mensonge français » dénoncé par G-M Benamou dès 2003, ne faudrait-il pas que notre Premier ministre suive les principes qui guident l'action quotidienne du Chef de l'Etat : « La Vérité, la Justice et la Confiance » ? Mais pour cela, M. Jean-Marc Ayrault attend peut-être que M. François Hollande lui montre l'exemple. Le 25 septembre 2013, M. Kader Arif annonçait que le Président de la République allait recevoir « d'ici quelques mois » les Français rapatriés. Près de trois mois après, aucune concertation Etat/Rapatriés n'étant engagée, rien de concret ne permet d'envisager la date prochaine de cette rencontre. Des Français « rapatriés » attendent tout simplement du Chef de l'Etat français qu'il confirme personnellement la reconnaissance officielle prononcée par Kader Arif le 25 septembre 2012 en lisant le message du Président de la République française de « la faute et de la responsabilité de la France dans l'abandon des rapatriés et des harkis ainsi que les conditions indignes de ceux accueillis sur le sol français  ». Une reconnaissance également demandée par la Ligue des Droits de l'Homme et la Licra. M. Ayrault a réuni en Algérie pour la première fois une « instance » nouvelle dans le but de donner une impulsion à des dossiers qui trainent parfois depuis des mois. La MIR et l'ANIFOM, instances de dialogue moribondes depuis 2010 entre l'Etat et les Rapatriés, vont être fondues dans l'ONACVG à partir du 1 er  janvier  2014. Ne faudrait-il pas que M. Ayrault saisisse, comme il l'a fait en Algérie, l'occasion de ce changement pour créer une nouvelle instance, « Le Comité Rapatriés de Haut Niveau » par exemple, pour donner une impulsion définitive « gagnant-gagnant » à des dossiers en attente depuis plus de 50 ans en présentant au parlement un projet de loi de reconnaissance et de réparation soldant une fois pour toute la « dette d'honneur » de la Nation envers les Français rapatriés ?

---------------------------------- NOS FILMS HARKIS et PIEDS-NOIRS ------------------------------------

 

FILM DISPONIBLE EN DVD !

Succès du film "La Valise ou le Cercueil "

de Charly CASSAN

Suite à la forte demande du film « LA VALISE OU LE CERCUEIL » disponible en DVD

Une première édition limitée va être disponible avant 2012.
Pour Commander ce Coffret DVD + bonus, il faut envoyer un chèque à l’ordre de REPORTAGE34 SARL de 30 € + 6 € de frais de port pour la France métropolitaine à l’adresse suivante :

REPORTAGE34 SARL
11, route des Jardins de Maguelone
34970 LATTES-Maurin

Voir aussi le site officiel: www.reportage34.skyrock.com

La commande de ce coffret peut se faire soit par carte bancaire sécurisée (pour se faire cliquez sur l'icone "ajouter au panier" en bas de cette page) soit par chèque bancaire (en imprimant le bon de commande ci-dessous et le joindre à votre réglement) Adressez le tout à l'ordre de REPORTAGE 34 SARL. Les frais de port restent inchangés pour l'envoi de plusieurs DVD. Pour toute commande de 10 DVD, le 11 ème est offert.

Veuillez accompagner votre chèque de toutes vos coordonnées (adresse complète, téléphone et mail)

Dès réception du règlement vous recevrez confirmation par mail et votre commande sera expédiée avec la facture dès la sortie du coffret en novembre 2011. Accompagnez votre chèque de toutes vos coordonnées (adresse complète, téléphone et mail). Dès réception de celui-ci, je vous ferai parvenir le double du bon de commande. La sortie du DVD est prévue pour novembre 2011, je vous en enverrai un exemplaire accompagné de la facture.

LE FILM "LA VALISE OU LE CERCUEIL" EST PRESENTE DANS LES SALLES SUIVANTES

Si vous ne pouvez vous déplacer, vous pourrez vous procurer le bon de commande lors des projections prévues en salles :

ENTREE GRATUITE !

- le Vendredi 2 septembre 2011 - 16h - Palais de la Mer à VALRAS PLAGE
- le Samedi 10 Septembre 2011 - 15h - Salle LEONARD DE VINCI à MANDELIEU LA NAPOULE
- le Samedi 1 Octobre 2011 - 10h - Salle des fêtes Municipale à VILLENEUVE-MINERVOIS
- le Dimanche 2 Octobre 2011 - 15h - hôtel "Holiday inn" à NÎMES
- le Dimanche 2 Octobre 2011 -15h - Centre AREPO - la Bayette au PRADET
- le Lundi 3 Octobre 2011 -15h - Centre AREPO - la Bayette au PRADET

- le Samedi 18 Février 2012 -15h- salle TINEL - château de FARGUES – 84 130 LE PONTET

Projection organisé par le CERCLE ALGERIANISTE DU GRAND AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE

- le Samedi 10 Mars 2012 - 18h - 83 000 HYERES - CERCLE ALGERIANISTE de HYERES

- le Samedi 2 Juin 2012 - 17 h - AMICALE DES ANCIENS KOUBEENS Centre AZUREVA au 34 300 CAP D'AGDE

- le Samedi 23 Juin 2012 - 17h30 - Hôtel NOVOTEL  Auditorium ATRIA à 30 000 NÎMES

- le Samedi 30 Juin 2012 - 15h et 21h - Cinéma la licorne à 06 400 CANNES

CONTACT pour plus d'information : Marie Havenel Cassan, pied noir et harki de coeur.

Mise en ligne le 12 mai 2011

Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=oMZZSyoPob4    – e-mail : reportage34@yahoo.fr -

Il y aura deux projections à NICE, le 20 mai à 13h45 et 16h15, à l'auditorium de la bibliothèque NUCERA (entrée bd RISSO) . Entrée : 7 euros (Réservations : 04 93 98 11 75) - Information communiquée par Mme Joseline REVEL-MOUROZ.

Ce film sera aussi projeté :

- Samedi 21 mai, 9h30 – Espace Centre – 5, rue de Verdun – 06800 CAGNES SUR MER – Contact : 04.93.20.85.04

- Vendredi 3 juin à 18h et 21h puis Samedi 4 juin à 16h et 18h30 – Cinéma Cinécure – 34540 BALARUC LES BAINS – Contact : 04.67.48.20.37

- Samedi 18 juin, 15h , Maison des Rapatriés du Mas Drevon – MONTPELLIER -  Contacts : 04.67.42.52.75 ou 04.67.27.84.85

- 2 Septembre 2011, Palais de la mer – 34350 VALRAS PLAGE - Contact  : Charles Morera – 06.28.20.27.93 – e-mail : Charley _ morera@yahoo.fr

********

Les réactions du public après avoir vu le Film LA VALISE OU LE CERCUEIL

Voici les réactions lors de l'avant-avant première à Lattes où il y a eu 3 séances dans la même demi-journée. J'ai catégorisé ces réactions tant elles me semblaient parler d'un film complet, ouvert, analytique et synthétique à la fois. Je vais lire les réactions après la projection du film à Antibes où gros succès également. Des Français de France en larmes et une dame est venue vers moi, me disant "pardon,"pardon" et me montrant son mari qui sortait de la salle "c'est la première fois que je vois pleurer mon mari". J'étais bouleversée bien sûr. Au cours de cette séance De Gaulle a été hué à chaque énoncée de son nom. Information envoyée par Nicole Guiraud et communiquée par Simone Gautier - 14 Avenue de France - 06400 Cannes - 04 93 69 42 23 - simone.gautier@yahoo.fr www.alger26mars1962.fr

Samedi 26 février 2011 - "La valise ou le cercueil"
"La valise ou le cercueil est un devoir de mémoire écrit par Charly Cassan pour nos disparus, nos enfants et pour l'Histoire de France". (article de presse).
J'ajouterai que Charly Cassan a aussi réalisé un travail de mémoire, avec déclarations et témoignages, restituant ainsi leur histoire à ceux à qui elle appartient et la faisant connaître à ceux qui veulent l'ignorer. Une avant-avant-première a été annoncée à Lattes, près de Montpellier, parrainée par le maire et programmée pour 20 heures. Cette séance a été immédiatement remplie. Une seconde séance est programmée pour 17 heures, aussitôt remplie également. Alors une troisième séance est ouverte pour 14 heures, toujours avec l'appui et les compliments du maire de la ville.

Les Français d'Algérie et les Français de France étaient très mélangés dans l'assistance, en nombre presque égal. L'un d'eux a confié : " aujourd'hui pas une seule famille de la région qui ne comprenne au moins une personne de la communauté pied noir. Ce qui nous frappe c'est l'amour qu'ils ont pour leur pays et c'est vraiment très fort et très impressionnant". Certains ont décidé de regarder le film les trois séances d'affilée, en exprimant à chaque fois la re-découverte de quelque chose qu'ils avaient en eux, soit comme savoir soit comme souvenir, ou alors exprimant également à chaque renouvellement de séance une découverte de l' inconnu, l'étonnement de l'ignoré, jusqu'à aujourd'hui. C'est à remarquer : beaucoup de jeunes dans l'assistance et de très jeunes. Un livre d'or a été mis à la disposition du public, où sont notées les toutes premières réactions. L'analyse des commentaires fait apparaître de grandes catégories de réactions.

- Félicitations, compliments et remerciements - Marques d'une grande reconnaissance pour cette réparation .

Tout d'abord avec les mots qui se bousculent, avant même d'écrire, avalanche des félicitations et des remerciements.

"Merci du fond du cœur et bonne chance"

"Mille fois bravo et merci".

"C'est un film d'excellence".

"C'est d'une construction cohérente et équilibrée".

"C'est un film bien construit, qui montre, qui témoigne, qui enseigne ".

"Une approche politique, sociale et humaine équilibrée".

"Le ton est juste pour chaque interview , rien ne sombre dans la plainte".

Remerciements exprimant la réparation :

"On se sent fier, enfin ".

"J'étais ému mais surtout je me suis senti fier d'être pied noir".

Justice est faite.

"C'est notre vie . On se sent comblé".

"Bravo d'avoir comblé tant de pieds noirs par ce film auquel ils adhérent sans réserve parce que authentique".

Vécu d'authenticité. Soulagement, reconnaissance, réparation des blessures .

" C'est fidèlement notre histoire. C'est notre film. Pour la première fois notre vérité est reconnue".

C'est nous, enfin !

Grande émotion

Public très ému - Beaucoup de jeunes très émus, larmes aux yeux

"Une œuvre sublime où la douleur, le malheur, les souffrances, se côtoient avec l'envie de vivre".

Tout au long des témoignage, l'émotion afflue .

" Mes yeux sont encore humides d'émotion".

"Ma sœur est restée là-bas, elle pleure encore"

"J'ai été très ému" ! cette œuvre mérite de passer dans les grandes salles et dans les écoles à partir de la première !

Sous la rationalisation ou l'analyse du film jaillit l'expression permanente de l'émotion ressentie, enfin c'est dit, quel bonheur ! Enthousiasme !

"Ce film est un chef d'œuvre historique"

"C'est de toute beauté"

"On voudrait que cela ne s'arrête jamais".

"Nous sommes profondément bouleversés, remplis de souvenirs"

" On se rend compte de ses souvenirs enfouis qui remontent à la surface"

"Votre réalisation est une œuvre bouleversante tant l'émotion dans la chair nous a étranglés.

La colère est présente en tant qu' émotion très forte

"Les politiques, de l'époque, de tous bords, ont du sang de civils innocents plein les main ! "

"Je suis touché et fier mais révolté aussi qu'une minorité de responsables politiques français et religieux arabes ait pu détruire ce pays, plongeant les deux communautés dans le cercle infernal de la haine" .

 C'est un film Témoignage. Enfin ces témoignages sont éclairants !

"Parfois l'indicible est là et qui ne peut que se montrer"

"Ces soldats, ces civils plein de leurs souffrances non guéries, ont pu sans esprit partisan s'exprimer avec leur cœur sur ce pays peuplé de gens simples et courageux et surtout sur la manipulation générale de l'époque si savamment orchestrée par les gouvernants".

Un témoignage de Française de France :

"Pour la 1ère fois je découvre un film objectif et magnifique par ces témoignages intelligents d'Arabes ou d'Européens, je suis enfin éclairée".

C'est un film qui transmet la Mémoire et l'Histoire

"Que notre vécu -depuis 1930-, notre mémoire des faits de cette guerre puisse nous permettre de comprendre le présent et surtout de mieux appréhender l'avenir. Ne dit-on pas "gouverner c'est anticiper".

"Que le monde vive en paix , que ces gens là soient respectés c'est votre message".

"Ce film témoignera pour mes enfants et mes petits-enfants de la véritable Histoire des Pieds Noirs d'Algérie".

 C'est un film Pédagogique

" J'ai appris à travers votre film des pages de notre histoire contemporaine"

"J'ai appris à travers ce film des pages d'histoire inconnues"

" J'ai appris la manipulation générale de l'époque si savamment orchestrée par les gouvernants".

"J'ai appris ces souffrances non guéries de ces soldats de ces civils qui ont pu s'exprimer avec leur cœur, ces gens simples courageux"

"Ce réalisme et cette véracité sont de qualité hautement pédagogique"

"Cette compilation d'évènements tous significatifs, explicites, transparents rend le film incontestable".

"Il y a à la fois le sens et l'explication et la vertu pédagogique sur du gâchis humain"

"Pour moi une page d'histoire intéressante, histoire dont je connaissais une partie grâce à mon compagnon (pied noir d'Alger) mais j'en ai appris bien davantage".

"Réalisme et véracité"

"Chaque image parle explique raconte et fait voir, images parlent et les paroles en off font voir"

"Les commentaires et les propos en "voix off" dans l'approche "politique des évènements, quant aux acteurs du drame notamment sont bien dosés, impersonnels, vérifiables et tombent bien sur chacune des images qui mérite de mettre en exergue le pourquoi et le comment"

"Il y a dans ce film des contenus politiques, des contenus émotionnels et des contenus sociaux"

"Les images dans ce film contiennent le sens de l'histoire de ces 130 ans"

"Ce sont des pages d'histoire inconnues".

"Leur comportement leur mutisme m'a fait comprendre que l'indicible est si enfouie qu'ils pensaient que personne ne pouvait les comprendre".

Tous les amis de mon groupe pathos ou pas ont aussi été émus, surpris par cette page d'histoire contemporaine et bouleversés par ces évènements qu'ils apprenaient"

50 ans, ça suffit ! C'est un devoir de mémoire, oui un devoir de mémoire accompli

"Equilibré entre témoignages et pédagogie, pour transmettre"

L'Histoire est rétablie

Pour la première fois un film objectif et magnifique

"Cohérence dans le récit et cohérence dans les propos. On n'est jamais perdu dans la relation des faits et les témoignages illustrent en cohérence avec les faits et avec le déroulement du fait historique."

"C'est un film objectif dont la mission est remplie"

"Que l'on sache et que l'on oublie pas"

C'est un "travail de mémoire". Un challenge pour une parole enfin, libérée .

Ce film est un parti pris de montrer ce qui a été caché jusqu'à aujourd'hui .

Charly Cassan a pris le parti de ne pas tout montrer à la mode du politiquement correct mais de montrer ce qui a été, dans le réel de l'Histoire et tenu caché. Il l'a fait en libérant la parole de tous ceux qui ont vécu cette fabuleuse épopée et en libérant également les images incontestables ce que fut 1830, avant et après.

"Le film a mis en lumière par des paroles authentiques de tous ceux qui témoignent ce qui est resté caché, ce qui n'a pas encore été dit, une vérité dissimulée" . Il explique bien l'arrivée des premiers pieds-noirs.

Un challenge :

"deux petites heures de notre histoire sur les cinquante heures de caméra enregistrées pour raconter 130 ans" !

"Fidélité aux évènements, vérifiables, transparents, éléments significatifs, chaque image est porteuse de sens et concrète .

"La pudeur des miens mêlée à leurs souffrances du déracinement, de ce gâchis humain, a occulté cette tragédie humaine. En fait leur comportement leur profond mutisme m'ont fait penser au retour des malheureux des camps nazis qui n'ont pas pu parler. L'indicible est si enfoui qu'ils pensaient que personne ne pouvait comprendre". (on pense à la Shoa qui est un travail de mémoire)

"La parole est redonnée à ces Français de France si mal informés et à ces Français de là-bas si courageux".

"A partir des témoignages, des pages d'histoire, des témoignages, Charly Cassan a réalisé un véritable travail de mémoire qui incombe à la communauté. Le devoir de mémoire revient à la société toute entière".

Demandes du public dans l'ordre quantitatif croissant

Vœux de très très large diffusion

Elargir au réseau associatif pied noir puis élargir

Demandes de passages à la Télévision

Demandes de passages en salle de cinéma

Demandes de DVD immédiat, pratiquement par chaque personne ou groupe.

Et les inévitables réclamations de ceux qui n'ont pas pu venir et qui le font savoir par les témoins de la projection

*************************************

Soutenez le projet de film "Le Ravin rouge "

Contactez pour plus d'information : Mme Michèle FISCHOFFER, Jean-Paul SELLES, Xavier XIMENES.

*************************

Voir aussi le film documentaire "HARKIS, LES SACRIFIES"

qui démonte, preuves historiques à l'appui, le "crime d'Etat" du 19 mars 1962.

---------------------------------------- VALEURS ACTUELLES 2011 ----------------------------------------

A PROPOS DE L'ARTICLE DE VALEURS ACTUELLES

"Justice pour les Pieds-Noirs"

REMERCIEMENT A LA REDACTION DE "VALEURS ACTUELLES"

SUITE A LA DEMANDE DE DEMENTI DE JEUNE PIED-NOIR

A l'attention de la Rédaction et de M. Frédéric PONS, Journaliste à VALEURS ACTUELLES

Messieurs,

Notre association vous remercie d'avoir eu l'honnêteté intellectuelle de faire connaître immédiatement le démenti de Jeune Pied-Noir suite à l'article de Frédéric PONS sur le colloque "Pour la Paix des Mémoires" qui doit se tenir demain au Sénat 4 mai 2011. Compte tenu de la complexité de l'Histoire des Harkis/Pieds-noirs/Amis depuis l'exode de 1962, et de l'enjeu que représente notre communauté dans le cadre de l'élection présidentielle de 2012, nous invitons les journalistes à s'assurer de la fiabilité des informations sur la commuanuté des Français "rapatriés" en contactant directement les associations dont ils citent les noms et les activités. Des activités qu'il est facile à tout un chacun de vérifier via les moteurs de recherche, ainsi que celles de leurs responsables.

Jeune Pied-Noir tient à rappeler que les Français rapatriés n'oublient pas VALEURS ACTUELLES les a toujours défendu dans le passé et que, d'une façon générale, les derniers articles consacrés par votre hebdomadaire aux Harkis/PN/Amis ont été très appréciés de notre communauté de destin.

Bien cordialement. Bernard COLL - Secrétaire général de JPN - 06 80 21 78 54

Pour lire le démenti de JEUNE PIED-NOIR sur le site de VALEURS ACTUELLES :

http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/soci%C3%A9t%C3%A9/justice-pour-pieds-noirs20110428.html#comment-6466

 

A PROPOS DE L'ARTICLE DE VALEURS ACTUELLES

"Justice pour les Pieds-Noirs"

COMMUNIQUE DE JEUNE PIED-NOIR

DEMANDE DE DEMENTI

A l'attention de M. Frédéric PONS, Journaliste à VALEURS ACTUELLES

Monsieur, Cher Compatriote,

Nous vous prions de bien vouloir publier immédiatement sur le site Internet de VALEURS ACTUELLES que l'association JEUNE PIED-NOIR n'a aucune responsabilité dans l'organisation du Colloque envisagé le 4 mai 2011 par les deux seules associations ARMR et MAFA sans aucune concertation avec les autres associations faisant partie comme elles, depuis des décennies, des instances officielles du dialogue Etat/Rapatriés. Ce colloque n'illustre en rien, bien au contraire, « le travail mené par les organisations de rapatriés, notamment Jeune Pied-Noir » comme vous l'affirmez.

Le dialogue Etat/Rapatriés est interrompu depuis la dernière réunion avec M. Hubert FALCO le 6 juillet 2010, c'est-à-dire il y a plus de 9 mois. Ce colloque, déjà prévu le 27 octobre 2010, avait été annulé à la suite des protestations de nombreuses associations et Français rapatriés qui s'étonnaient de son thème. Pour la majorité des Français d'Algérie, 2012 ne va pas marquer "la célébration de la fin de la guerre d'Algérie" mais le 50e anniversaire de leur exode sous la menace du slogan du FLN "La valise ou le cercueil" et abandonnés par l'Etat français. Nous vous invitons à visiter le site JEUNE PIED-NOIR pour constater que ce que demandent en priorité au Chef de l'Etat 200 Associations et 16.000 Français de toutes origines, c'est "la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français de 1962 dans le "crime" d'Etat du 19 mars 1962". Un engagement fait par Nicolas SARKOZY devant les Harkis le 31 mars 2007 et devant les Pieds-noirs le 13 avril 2007 en présence de MM. Jean-Félix VALLAT et Jean-Pierre SEROIN.

Nous vous donnons rendez-vous à NICE 2011 les 4 et 5 juin prochains pour recontrer la communauté lors du seconde rassemblement HARKIS/PIEDS-NOIRS UN MEME COEUR avant celui de 2012 qui marquera, comme en 1987 à NICE, l'exode de plus d'un million de Français d'Algérie de toutes origines unis par un même destin.

Restant à votre disposition

Bien cordialement

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN

Pour voir l'article de VALEURS ACTUELLES "Justice pour les Pieds-Noirs : http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/soci%C3%A9t%C3%A9/justice-pour-pieds-noirs20110428.html#comment-6466

-------------------------------------------- FILMS HARKIS / PIEDS-NOIRS -------------------------------------------

FILMS HARKIS ET PIEDS-NOIRS

Disponibles ou en cours de réalisation

EN PREPARATION

Film grand public «  LE RAVIN ROUGE  », voir le site : http://www.comite-veritas.com

*****************

- Bande annonce du film documentaire historique «  LA VALISE OU LE CERCUEIL  »

 : http://www.youtube.com/watch?v=oMZZSyoPob4 – e-mail : reportage34@yahoo.fr

Ce film sera projeté, samedi 30 avril, à 16h , lors du salon des écrivains et artistes rapatriés qui se tiendra du vendredi 29 avril au dimanche 1 er mai à l'Espace Inter-Associatif du Fort-Carré, Rte du Bord de Mer – 6, av du 11 novembre à ANTIBES.  Entrée gratuite . Renseignements au 04.93.34.91.92 – e-mail : cepijean@orange.fr . Je serai présent à ce salon ; merci aux amis pour leur petit coucou… Charly CASSAN

-o-o-o-o-o-o-o-

Conférence sur : « LA KAHENA »

(La fabuleuse épopée de cette reine berbère qui s'opposa au VIIe siècle à l'invasion arabe de l'AFN)

Organisée par le Cercle Algérianiste de Toulon, cette conférence donnée par José CASTANO, se déroulera Samedi 14 mai à 10h30 , Maison du Rapatrié – Porte d'Italie- TOULON (83000) – Entrée gratuite – Un repas (facultatif) suivra. Renseignements et inscriptions au 04.94.03.77.08 ou 06.08.47.92.00

Voir le thème en cliquant sur : - Mes Conférences –

José CASTANO - 26/4/11

--------------------------------------------------------------- LE POINT -----------------------------------------------------------


LE POINT SPECIAL "PIEDS-NOIRS"

Encore disponible !

Jeudi 3 juin 2010

Edition complète

avec le dossier "spécial Pieds-noirs" de 14 pages et le DVD

auprès de M. Jean-Claude BARRERE - Tel : 01 44 10 11 54
LE POINT - 14 avenue du Maine - 75014 PARIS

Prix : 9,8 euros + port.

------------------------------------------------- RADIO FRANCE-ALGERIE --------------------------------------------

RADIO FRANCE-ALGERIE ?

Après le film "Hors-la-loi" financé par l'Etat français pour le compte de l'Algérie doit-on s'inquiéter de la multiplications des accords médiatiques entre les Etats français et algérien ? Quelle est la finalité de cette politique "culturelle" ?

Communiqué de presse

Radio France et la Radio Algérienne signent une convention de coopération

http://www.satmag.fr/affichage_module.php?no_theme=1&no_news=12313&id_mod=50

Info postée le 25-05-2010 à 15:03

Le Président-directeur général de Radio France et Président de l’URTI, M. Jean-Luc Hees, et le Directeur général de la Radio Algérienne, M. Tewfik Khelladi, ont signé ce mardi 25 mai une convention de coopération leur permettant d’étendre et renforcer leurs liens pour l’année 2010.

Le développement des liens avec les sociétés homologues à l’étranger et le renforcement de la coopération Nord-Sud constituent, pour Radio France, des axes prioritaires de son action internationale pour la période 2010-2014.

Ce renforcement de coopération entre Radio France et la Radio Algérienne porte sur trois domaines prioritaires :

L’échange d’expertises permettant aux personnels de Radio France et de la Radio Algérienne d’effectuer des missions dans les deux pays dans tous les secteurs de fonctionnement et de gestion d’une radio publique.

La mise en place de partenariats éditoriaux (coproductions, échanges de programmes ou de concerts) constituant un moyen essentiel de mutualisation des coûts, d’ouverture de la programmation des antennes à la diversité culturelle, et de promotion des productions de Radio France à l’étranger.

- Le développement de la coopération internationale, au sein des organisations audiovisuelles dont Radio France et la Radio Algérienne sont membres (URTI, UER, COPEAM, …).

Radio France avait signé en 2007 une convention de coopération avec la Radio Algérienne pour l’accompagner dans la mise en œuvre de son plan stratégique. En 2009, ont ainsi été organisées cinq missions de formation en Algérie et une mission de professionnels algériens en France.

CMCA : Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle

COPEAM : Conférence permanente de l’audiovisuel méditerranéen

UER : Union Européenne de Radio-télévision

URTI : Union Radiophonique et Télévisuelle Internationale

Rédacteur : Serge Surpin

Information communiquée dans l'excellente revue de presse de Jean-Louis GRANIER

http://pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst/Publicite%20presse.htm#granier

---------------------------------------------------------------- RMC --------------------------------------------------------------

RMC (103,1 Mhz)

Les Français d'Algérie face à la polémique du film "Hors-la-Loi" !

Jeudi 13 mai à 12h30 sur RMC

Les intervenants reconnaissent la responsabilité du général De Gaulle !

Le fichier de l'intervention de Bernard COLL, Secrétaire général de JPN, sur RMC ce jour est accessible

à l'adresse suivante: http://dl.free.fr/vSlAfTsiy

Remerciements à Hervé CUESTA - Tel : 04.93.47.90.66
" Vérité- Histoire-Cannes-2010" - mailto:herve.cuesta@bbox.fr

Si vous avez mobzilla aucun souci pour le télécharger. Ne dites pas que "ça ne marche pas!" Nous avons essayé et ça fonctionne parfaitement ! Bonne écoute.

Vous pouvez adresser vos commentaires sur le site RMC :

SOUTENEZ NOTRE ACTION : AIDEZ-NOUS A PUBLIER L'ANNONCE DU 21 MAI DANS LE MONDE OU LE FIGARO !

GAGNONS ENSEMBLE POUR LA VERITE ET LA JUSTICE !

---------------------------------------------------- VALEURS ACTUELLES ---------------------------------------------------

 

VALEURS ACTUELLES

N° 3804

22 au 28 octobre 2009

UN NUMERO A ACHETER RAPIDEMENT

Voir le site : http://www.valeursactuelles.com/

----------------------------------------------- VALEURS ACTUELLES 2011 -----------------------------------------------

Jugement du procès contre France 3

du 30 septembre 2009 à 14 heures

Le tribunal se déclare incompétent !

Mes compatriotes des associations ainsi que les deux représentants des associations de victimes du terrorisme (AFVT et MPC) qui m’avaient contactée, étaient présents pour me soutenir dans ce moment difficile. Au bureau du greffe, nous avons pu lire le résumé du jugement (sans les motivations) dans lequel il est question de REQUALIFICATION de la plainte. Ce n’est pas positif, ce n’est pas, non plus, entièrement négatif… A étudier lorsque le dossier sera transmis à Maître Courbis. Il semblerait que le Tribunal civil se soit déclaré incompétent, déboutant notre partie civile, sur la forme, mais non sur le fond. Pour le Tribunal, il s’agit d’une apologie du terrorisme. C’est ainsi que la plainte a été requalifiée, relevant désormais, de ce fait, du Tribunal pénal. Evidemment, nous attendons que notre avocat, Maître Pierre Courbis, reçoive et étudie ce jugement et nous vous tiendrons informés des suites de cette affaire. Merci à tous. Amitiés.

Nicole GUIRAUD.

**********************************************

Une quarantaine d'amis et de représentants des Associations d'aide aux Victimes d'attentats terroristes (AfVT et MPC) et de Rapatriés (ANFANOMA, Ass. Familles des Victimes du 26 mars 1962, CLAN-R, Jeune Pied-Noir...) étaient présents le 30 septembre au Palais de Justice de Paris soutenir Nicole pour le prononcé du jugement contre FR3 et la société de production à propos du documentaire "Les Porteuses de feu" diffusé en janvier 2008 . Il n'y avait pas de journalistes devant la 17e Chambre, ceux ci étant tous au procès Clearstream ! Comme cela est normal pour un délibéré, il n'y a pas eu d'audience, ni de lecture publique du jugement par le tribunal, cela ne se fait qu'au pénal. Le texte du jugement était affiché au greffe du tribunal pour en prendre connaissance. Il y a bien un jugement du tribunal correctionnel (au civil) qui a débouté Nicole Guiraud de son action mais pas sur le fond. Le tribunal civil a requalifié la plainte contre FR3 comme plainte pour "apologie du terrorisme" et donc relevant d'un tribunal pénal (normalement relevant de l'action du procureur de la République). Le tribunal civil s'est donc déclaré incompétent sous l'angle juridique.

Pour soutenir Nicole, qui était déjà à l'audience du mois de juillet, il y avait Guillaume Denoix de Saint Marc, petit neveu d'Hélie de Saint Marc dont le père a été tué il y a 20 ans dans l'attentat terroriste du DC10 venant de Brazzaville. Pendant plus de 10 ans il s'est battu dans le procès concernant cet attentat et il a crée il y a deux ans une association (à la suite de SOS attentat) qui s'appelle AfVT - Association française des Victimes du Terrorisme. Il en est le porte parole et le directeur général. Cette association défend toutes les victimes françaises du terrorisme sur le sol français ou étranger, celles d'hier comme celles d'aujourd'hui. C'est pour cela qu'il a tenu à soutenir Nicole GUIRAUD et qu'il pourra soutenir d'autres victimes du terrorisme de la période 1954-62. (Voir leur site internet). Nicole Guiraud a été invitée à s'exprimer lors de leur dernier Congrès le 18 septembre à Paris et il y a eu des cérémonies très émouvantes le 19 septembre au père Lachaise, à la Madeleine et aux Invalides en mémoire des victimes du terrorisme autour de la statue qui leur est consacrée.

D'après les informations aimablement communiquées par Gilles Bonnier et Véritas.

*******

Notre amie Nicole Guiraud est soutenue par deux associations de victimes du terrorisme qui la soutiennent. AFVT : Association des Familles de Victimes du Terrorisme, fondée par Guillaume Denoix de Saint-Marc (neveu du Ct. Hélie), orphelin, son père ayant été tué dans l'attentat lybien du DC-10 en 1989 et le MPCT : Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme, fondée par Huguette Chomsky, engagée pour venir en aide aux victimes des récents attentats terroristes dans le monde. Ces associations de victimes du terrorisme organisent des colloques et conférences, et ont invité Nicole GUIRAUD à témoigner en tant que victime du FLN. Soutenez notre amie Nicole Guiraud qui s'est déplacée d'Allemagne pour rien, ainsi que les deux associations de victimes du terrorisme qui apportent leur concours.

SOUTENEZ L'ACTION DE NICOLE GUIRAUD, DE SON AVOCAT ET DE VERITAS

-------------------------------------------------------- FRANCE 3 -------------------------------------------------------

Quelques amis autour de Nicole GUIRAUD (Photo Gilles Bonnier - droits réservés)

Jugement du procès contre France 3

Sté de production BFC, la réalisatrice Algérienne du documentaire Fékiri : "LES PORTEUSES DE FEU"

Sera rendu par le tribunal de grande instance de paris :

le 30 septembre 2009 à 14 heures.

Au Tribunal de Grande Instance de Paris, 4 boulevard du Palais 75001 Paris 01, 17ème Chambre Civile

Chambre de la presse - Tél. : 01 44 32 51 51 - Métro: Louvre

Notre amie Nicole Guiraud sera présente ainsi que les deux associations de victimes du terrorisme qui la soutiennent.

AFVT : Association des Familles de Victimes du Terrorisme, fondée par Guillaume Denoix de Saint-Marc (neveu du Ct. Hélie), orphelin, son père ayant été tué dans l'attentat lybien du DC-10 en 1989.

MPCT : Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme, fondée par Huguette Chomsky, engagée pour venir en aide aux victimes des récents attentats terroristes dans le monde.

Ces associations de victimes du terrorisme organisent des colloques et conférences, et 'ont invité Nicole GUIRAUD à témoigner en tant que victime du FLN.

Apportez votre aide au COMITÉ VERITAS qui soutient financierement le procés.

*******

APPEL DE NICOLE GUIRAUD

Venez nombreux pour soutenir les victimes du terrorisme dans leur combat pour la Justice et la Vérité. Merci de faire connaitre cette info autour de vous ! Venez nombreux pour soutenir moralement les Victimes du terrorisme dansleur combat pour la Justice et la Vérité. INDÉPENDAMMENT DE LA DÉCISION DU TRIBUNAL, nous pourrons ainsi former
une bonne équipe pour faire face á la complaisance scandaleuse dont bénéficie le fléau du terrorisme dans certains medias en France. Solidairement
Nicole Guiraud - Victime du terrorisme en 1956 a Alger.

VENEZ NOMBREUX SOUTENIR NOTRE COURAGEUSE AMIE, NICOLE GUIRAUD

Lire aussi l'excellente revue de presse de notre ami Jean-Louis Granier - BEO - Abonnement : Mailto:JEANLOUISGRANIER@aol.com

PROCES CONTRE FRANCE 3 POUR APOLOGIE D'ACTES DE TERRORISME

Mardi 5 avril 2009

COMMUNIQUE DE Mme Nicole GUIRAUD

victime à l'âge de 10 ans des "porteuses de feu" glorifiées par la chaîne publique française FRANCE 3

UN PROCES POUR TOUTES LES VICTIMES DU TERRORISME AVEUGLE DU FLN CONTRE LA POPULATION CIVILE D'ALGERIE

"Les attentats contre des civils sont des crimes contre l'Humanité en droit International "

(Communiqué du CRIF - Le Figaro du mardi 1er octobre 2002)

Le Procès FR3 + BFC + Faouzia Fekiri : "Les porteuses de feu"
Apologie des terroristes FLN dans le film "LES PORTEUSES DE FEU"

Mercredi 8 juillet 2009 à 14 heures précises

au Tribunal de Grande InstanceTGI de Paris.

17ème chambre civile, dite de la presse

4 bd. du Palais - 75001 Paris - (Métro "Cité")

(ATTENTION : l'adresse donner sur de précédents courriels est erronée)

***********

Amis et compatriotes,

Nous vous informons que le procés intenté contre FRANCE 3, la maison de production BFC et la réalisatrice algérienne Faouzia Fekiri (auteur du film apologétique "LES PORTEUSES DE FEU", diffusé sur FR3 le 26.01.2008 et glorifiant l'action des poseuses de bombes a Alger en 1956), aura lieu le mercredi 8 juillet 2009 au Tribunal de Grande InstanceTGI a Paris. L'heure exacte vous sera communiquée bientot.

Je rappelle que ce procés, plaidé par Me Pierre Courbis et soutenu par le comité VÉRITAS, donnera une voix aux victimes du terrorisme FLN qui jusqu'a aujourd'hui ont été passées sous silence. Dans ce sens, il fait partie de NOTRE combat á tous : pour la Vérité sur notre histoire et pour la Justice envers toutes nos victimes, de 1954 á 1962.

Afin de soutenir le procés, vous pouvez envoyer vos dons au :

Comité VÉRITAS (Procès Porteuses de feu)

BP 21 - 31620 FRONTON

Merci de diffuser l'information á vos proches et correspondants, et sur vos sites. Fraternellement,

Nicole GUIRAUD

--------------------------------------------------------------

Jeune Pied-Noir apporte son total soutien à notre amie Nicole GUIRAUD et tient à saluer son courage et sa détermination à obtenir JUSTICE et VERITE pour TOUTES les victimes des attentats terroristes du FLN en Algérie et en France. JPN fait un don de 50 euros pour soutien l'action menée par Nicole GUIRAUD et ses soutiens.

Vous pouvez lui témoigner de votre soutien moral en lui adressant un courriel à : mailto:nguiraud@gmx.de

Voir le dossier sur FRANCE 3 : "Les porteuses de mort"

------------------------------------------ CHAINE PARLEMENTAIRE ----------------------------------------------

MEDIAS
Dimanche 25 mai 2008

DIMANCHE 25 MAI SUR LA CHAINE PARLEMENTAIRE LCP-AN
(rediffusion le mardi 27 mai 2008 à 08h59)

Guy BEDOS traite Rachida DATI, Rama YADE et Amara FADELA de "Harkis" !

Lors de l'émission "Sarkozy, un an après" du 25 mai à 22h30 sur la chaîne parlementaire LCP-AN, le comique Guy BEDOS - qui n'est pas hélàs toujours très drôle - coupant l'écrivain et journaliste Denis TILLINAC qui vantait la "rupture" de Nicolas Sarkozy en évoquant l'arrivée au gouvernement de Mme Rachida DATI, Rama YADE et Amara FADELA, s'est vu brusquement coupé par Guy BEDOS qui a cru bon de faire le commentaire : "Oui, il y a toujours eu des harkis!".

Cette affirmation de Guy BEDOS mériterait des explications de la part de son auteur et interprête car elle est ambiguë. D'autant plus que Mme Amara FADELA aime à rappeler les "valeurs" que lui a enseignées son père partisan du FLN, que Rachida DATI est d'origine marocaine et que Rama YADE est sénégalaise. Guy BEDOS aurait mieux fait de dire : "Oui, il y a toujours eu des fellaghas, des goumiers et des tirailleurs sénégalais ! " Ce qui aurait été historiquement plus juste et surtout plus drôle.

En attendant les réactions des principales intéressées et de la communauté harkie - que l'article 5 de la loi du 23 février 2005 protège désormais contre les affirmations douteuses proférées sur le territoire de la République francaise - vous pouvez voir cette émission sur le site www.lcpan.fr émission "Parlons EN" (c'est bien ce que nous souhaitons) et faire part de vos réactions via Internet à la Direction de cette chaîne d'Etat qui devrait mieux contrôler la qualité et les compétences de ses invités. Merci de nous tenir informés de vos actions et des réponses reçues.


Présentateurs de l'émission : Florence MURACCIOLE et Frédéric HAZIZA
Autre participant : le psychiatre Serge HEFEZ (probablement à cause de la présence de Guy BEDOS !)

 


POUR UN DOCUMENTAIRE SUR LES HARKIS
RECHERCHE DE FILMS AMATEURS

Diffusion jeudi 20 novembre 2008

DEMANDE DE LA SOCIETE CC&C :
ALGERIE, MAROC, ARMEE PERIODE 1950- 1980

Dans le cadre d'un documentaire destiné à France 3, la société CC&C effectue actuellement une recherche de documents filmés spécifiquement sur les Harkis. Dans un premier temps, la recherche porte sur des documents d'archives amateurs permettant de montrer des Harkis depuis les années 50-60 jusqu'aux années 80.

RECHERCHES
Il s'agit plus précisément de :
- Scènes de la vie quotidienne en Algérie (villes et villages, douars, harkas, djebel, désert, régions de Constantine, Kabylie, des Aurès notamment, administrations, autres lieux etc.);
- Scènes de la guerre d'Algérie, voire de l'arrière front, si images disponibles ;
- La situation politique en Algérie avant et après 1962, si images disponibles ;
- Le départ et l'arrivée en France ou dans d'autres pays des pieds-noirs et des rapatriés ;
- Les conditions de vie des rapatriés dans les camps ou en dehors ainsi que des scènes de la vie quotidienne.

Ces scènes peuvent montrer des Français d'Algérie mais aussi l'Armée française même si leur recherche se concentre sur les Harkis. Par hasard, si vous aviez à disposition des images des troupes coloniales au service de l'Armée française ou des images de paysages, villes et populations du Maroc, pour illustrer les conflits entre l'Algérie et ce pays, cela pourrait leur être utile.

TARIF : Le tarif proposé se situera aux environs de 400 euros la minute et sera être dégressif si un certain nombre de minutes était utilisé. Concernant les conditions d'utilisation plus précises, la société CC&C les fournira dès que la réponse du diffuseur leur sera parvenue début 2009.

DROITS : Les droits devraient être négociés pour la France pendant une période de 10 ans pour la TV, les DVD (moins de 5 000 ex.) et la vidéo à la demande sur Internet. Si une utilisation supérieure devait être faite, les personnes qui auront fournis des documents seront directement informées.

LES PERSONNES INTERESSEES DOIVENT PRENDRE CONTACT DIRECTEMENT AVEC

Morgane Barrier - Chargée de production / Production manager - Archives
mailto:morganebarrier@wanadoo.fr
CC&C - 8, avenue Hoche - 75008 Paris - France
Tel: +33 (0)1 45 62 50 70 - Mob: +33 (0)6 63 10 98 85 - Fax : +33 (0)1 45 62 50 80

MERCI DE DIFFUSER CETTE INFORMATION AUPRES DE VOS PROCHES ET AMIS SUSCEPTIBLES DE DISPOSER DE FILMS SUR CETTE PERIODE.

Comme pour les autres films réalisés précédemment pour d'autres chaînes de télévision et sociétés de production, cette annonce n'engage naturellement pas Jeune Pied-Noir sur l'usage des documents que vous pourrez fournir ainsi que sur le contenu du documentaire qui est de la responsabilité des réalisateurs. Nous les informons le plus complètement possible sur les sujets qu'ils ont à traiter et faisons confiance ensuite à leur honnêteté intellectuelle. Nous vous demandons de nous signaler vos contacts avec la société CC&C afin de suivre ensemble la réalisation de ce documentaire et en informer nos compatriotes.

Vous pouvez aussi contactez JPN pour plus d'information : 06 80 21 78 54

 

MEDIAS : TF1

26 septembre 2008

LE DRAME DES HARKIS PRISONNIERS DU FLN

Jeudi 25 septembre - Le reportage prévu au JT 20 heures de TF1 reporté au 5 décembre !

Des dizaines de milliers de Harkis ont été emprisonnés, torturés, assassinés par le FLN à partir du 19 mars 1962. Quelques milliers d'entre-eux ont survécu à l'enfer des bagnes algériens. 1300 ont été sauvés par la Croix-Rouge Internationale et quelques centaines ont réussi à s'évader des prisons algériennes entre 1963 et 1975. Aujourd'hui ils témoignent.

Malheureusement la diffusion de ce reportage qui a bien été réalisé avec les Harkis du Muy et de Toulon a dû être reporté à une date ultérieure, probablement le 5 décembre, à cause d'une actualité trop centrée sur l'intervention de Nicolas Sarkozy à Toulon.

*****

Contact presse JPN : 06 80 21 78 54

------------------------------------------- RADIO FRANCE INTERNATIONALE ------------------------------------

MEDIAS - Radio France Internationale

26 septembre 2008

Le débat du jour de Jean-François CADET :

"Harkis, la France tient-elle ses promesses ?"

Jeudi 25 septembre 2008 à 19 heures

Invités :

Renaud BACHY, Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés

Bernard COLL, Secrétaire général de Jeune Pied-Noir

Pour écouter le débat sur RFI : http://www.rfi.fr/radiofr/editions/083/edition_121_20080923.asp

*************

ARCHIVES

Le débat du jour du 4 juin 2008
par Jean-François Cadet
Algérie : de Gaulle a-t-il trahi ?

Invités :
Jean-Paul SPINA, membre du bureau du CLAN R (Comité de Liaison des Associations nationales de Rapatriés).

François DELPLA, historien.
************

Contact Médias JPN : 06 80 21 78 54

------------------------------------------------ RADIO COURTOISIE ------------------------------------------------

RADIO COURTOISIE

24 août 2008

Mercredi 3 septembre 2008 - 18h à 19h30

Gérard MARIN reçoit Bernard COLL, Secrétaire général de Jeune Pied-Noir

Gérard recevra dans son émission Bernar Coll, secrétaire général de JPN pour évoquer l'actualité des Français rapatriés et engager la réflexion, 46 ans après l'exode de 1962, sur l'avenir de la communauté des pieds-noirs.
. Avec la paticipation de l'écrivain Raphaël Delpard, auteur de plusieurs ouvrages sur les Français d'Algérie et la guerre d'Algérie.
. Bernard Coll, animateur de JPN depuis 1981, est co-auteur avec Mme Taouès Titraoui du "LIVRE DES HARKIS" (1991- editions JPN).

REDIFFUSION LE JEUDI 4 SEPTEMBRE A DE 7H30 A 9H00

Pour adresser vos questions : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

POUR ECOUTER L'EMISSION EN DIFFERE SUR INTERNET

htpp://www.radiocourtoisie.net/tempo/

------------------------------------------------------------- FR3 ------------------------------------------------------

FR3 - Documentaire sur le massacre du 26 mars 1962

FR3 - VENDREDI 12 SEPTEMBRE A 23 H25

L'OPINION DE JEUNE PIED-NOIR

13 septembre 2008


A l'attention de Christophe WEBER,
Réalisateur du documentaire "Le massacre du 26 mars 1962"

Cher Christophe,

Comme beaucoup de personnes qui ont contribué à t'apporter des informations sur le massacre de la rue d'Isly, tu te doutes bien que nous attendions avec une certaine impatience ton documentaire.

Rien à dire sur le montage qui est très professionnel. Mais sur le fond, il est dommage que tu ne sois pas allé jusqu’au bout de la logique développée tout au long du film, celle de savoir à qui réellement profitait ce crime, c'est-à-dire au pouvoir politique qui avait besoin de mettre la population française d'Algérie devant le fait accompli de "l'indépendance", même s'il était nécessaire pour cela de faire couler le sang français.

C'est ce qui ressort de tous les documents que nous t'avions fournis, notamment une abondante documentation de la presse de l'époque française et étrangère, qui n’a pas été utilisée pour ton documentaire. En France, l'armée légale n'obéit qu'aux ordres du pouvoir légal, en l'occurrence à celui du Chef de l'Etat. Or les ordres de celui étaient clairs.

La coupure du Figaro du 23 mars 1962, ci-jointe, est en cela suffisamment explicite.

Clic droit sur l'image, puis "Enregistrer sous" pour obtenir une copie de ce document.

Il est regrettable qu'au lieu de conclure que la rue d'Isly menait sur une "impasse", ce qui est faux, ta conclusion n'ait pas été celle de la vérité historique, démontrée aujourd'hui par les aveux même de l'exécutant des basses oeuvres du pouvoir, Christian FOUCHET, dont Claude Mauriac a confirmé le rôle criminel :

28 octobre 1969
« J’en ai voulu au Général de m’avoir limogé au lendemain de mai 1968, poursuit Fouchet. C’était une faute politique. Il m’a reproché de ne pas avoir maintenu l’ordre:
De Gaulle - Vous n’avez pas osé faire tirer.
Christian Fouchet - J’aurais osé s’il l’avait fallu, lui-ai je répondu. Souvenez-vous de l’Algérie, de la rue d’Isly. Là, j’ai osé et je ne le regrette pas, parce qu’il fallait montrer que l’armée n’était pas complice de la population algéroise. »
- (Propos de Christian Fouchet, cités par Jean Mauriac dans "l'Après De Gaulle" (2006).

Un témoignage que tu n'as pas utilisé, alors que nous te l'avions communiqué deux fois à ta demande, et qu'il était assez simple de mentionner en conclusion où, encore mieux, de le faire confirmer en allant interroger directement Claude Mauriac.

Tous les chemins empruntés pour comprendre "le massacre de la rue d'Isly du 26 mars 1962" conduisent au même criminel. Celui qui fit massacrer sur ordres plus de 100.000 harkis devenus "inutiles" à sa politique algérienne, comme les Pieds-noirs, à qui il devait pourtant son retour inespéré au pouvoir en 1958, l'étaient devenus : le général De Gaulle, alors Président de la République française et Chef des Armées.

Nous te remercions cependant d'avoir indirectement contribué à la reconnaissance de cette vérité historique que certains de tes confrères, comme Mickaëlle Gagnet avec son documentaire "Harkis : le crime" (Dock en Stock), ou Georges-Marc Benamou dans "Un mensonge français" (Fayard), ont déjà reconnue.

OUI, le général De Gaulle est bien l'auteur d'un crime contre l'humanité.

Cela te donnera peut-être l'occasion, ou à un de tes confrères, de faire une suite à ce premier documentaire intéressant mais inachevé.

Nous restons naturellement à ta disposition pour y contribuer.

Bien cordialement

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN - 06 80 21 78 54

Pour plus d'information sur le massacre du 26 mars 1962, cliquez sur : 26 mars 1962

************************

Pour faire part de votre opinion directement à

Christophe WEBER : mailto:christophe.weber@hotmail.fr

 

MEDIAS

FR3 - Documentaire sur le 26 mars 1962 !

20 août 2008

SUR FR3 - LE VENDREDI 12 SEPTEMBRE A 23 HEURES

Le documentaire de Christophe Weber sur le 26 mars passera le 12 septembre sur France 3 à 23 heures Claude GIACOBBI

 

Information aimablement communiquée par Mme Simone GAUTIER -

"Le Plateau des Glières Alger 26 mars 1962", "Alger agonise" l'Algérianiste mars 2008 -

Site : http://www.alger26mars1962.fr

 

Massacre de la rue d'Isly à Alger - 26 mars 1962 - Appel à témoins

2 juin 2007

"Journaliste-réalisateur, je prépare un projet de documentaire d'une heure pour France 3 national sur le massacre de la rue d'Isly. Pour la première fois, un film va être entièrement consacré à cette tragédie. Le témoignage de toute personne ayant vécu ce drame, civile ou militaire, et de toute personne disposant de documents filmés, photos, audios, écrits, me serait extrêmement précieux dans le cadre de mon enquête.

Je remercie par avance celles et ceux qui auront la gentillesse de me contacter.
Christophe Weber - 06 09 36 67 17 - christophe.weber@hotmail.fr

Note de JPN - La fusillade de la rue d'Isly s'incrit dans le cadre du siège de Bab-el-Oued par l'Armée française. Nous pensons que les témoignages sur ce dramatique épisode de la fin de l'Algérie française permettront de compléter le drame de la rue d'Isly.

Contactez de référence Christophe WEBER par courriel - Merci de nous en faire une copie pour le suivi de cette réalisation.

------------------------------------------- FR3 : LES PORTEUSES DE MORT ----------------------------------

FR3 : "Les porteuses de mort" - 29 avril : Une délégation de Français d'Algérie reçue par la Direction de FR3

FR3 - Lettre de Nicole GUIRAUD, victime du FLN, à Patrick de CAROLIS

FR3 - Appel aux victimes des attentats des "poseuses de bombes" et à leurs familles

FR3 - Lettre du Cercle Algérianiste national à Patrick de CAROLIS

FR3 - Lettre de JPN à Patrick de CAROLIS

FR3 - Lettre de Denis FADDA, Président du CLAN-R à Patrick de CAROLIS

FR3 - Lettre ouverte du Danemark du Professeur Gérard LEHMANN

FR3 - Le cri du coeur d'une fille de pieds-noirs

 

FR3 RECONNAIT SON ERREUR ET L'APOLOGIE D'ACTES DE TERRORISME

Vendredi 8 août 2008

Mme GIARD, Directrice de FR3 reconnaît "l'erreur" de sa chaîne, adresse en privé des "excuses" aux victimes et à leurs familles mais se refuse à une émission compensatrice sur le drame des personnes multilées à vie par les "porteuses de mort" dont elle reconnaît avoir fait, sans le vouloir, l'apologie ? Et sur le site internet de FR3, le "documentaire" est présenté comme si de rien n'était !

LETTRE DU 6 JUIN 2008 DE Mme GIARD A JPN

REPONSE DU 8 AOUT 2008 DE JPN A Mme GIARD

« Un bon journaliste est celui qui le premier annonce une information fût-elle fausse, à condition qu’il soit le premier le lendemain à la démentir.»
Pierre Lazareff – Press Club Paris.


Par télécopie et courriel
5 pages - Fax : 01 56 22 60 15

A l'attention de Mme Geneviève GIARD

Directrice générale de FR3
7, esplanade Henri de France
75907 Paris Cedex 15

OBJET : FR3 – Emission « Les porteuses de mort » du 26/1/08
Votre réponse du 6 juin 2008 à notre lettre du 25 avril 2008

Madame la Directrice générale,

Permettez nous en premier lieu de bien vouloir excuser le retard de cette réponse à votre lettre du 6 juin dernier, l’actualité n’ayant guère laissée de répit à notre communauté bien malmenée par la multiplication des agressions dont elle est l’objet.

Nous vous remercions très sincèrement d’avoir eu la courtoisie de répondre à notre lettre du 25 avril 2008. Malheureusement, tous les hauts responsables des services publiques et de l’Etat, voire même certains de leurs simples collaborateurs, n’ont pas cette marque de respect et de politesse. Nous tenons aussi à remercier Mme Sylvie Fansten pour le temps qu’elle nous a déjà consacré par téléphone, pour son écoute attentive de nos demandes, pour sa compréhension et pour avoir tenue sa promesse de vous retransmettre fidèlement nos échanges. Croyez, Madame la Directrice générale, que les Français rapatriés savent apprécier à leur juste valeur ces marques d’attention qui ne leur sont pas souvent accordées.

Vous lettre nous a particulièrement touchée par sa sincérité et son courage intellectuel.

Car il faut du courage, à votre niveau de responsabilité et à de celui de vos collaborateurs directs, pour reconnaître que « la question du sort des victimes des attentats aurait dû être traitée de façon plus approfondie dans le cadre de la diffusion des « porteuses de feu », et France 3 a formulé de sincères excuses à l’égard de ces victimes et de leurs familles. »

Nous vous sommes reconnaissants de ces excuses envers les victimes et leurs familles qui marquent, incontestablement, une prise de conscience de votre chaîne des drames vécus par les victimes innocentes des lâches et odieux attentats terroristes du FLN.

Cependant, si nous notons que lors de la réunion du 29 avril 2008 « les représentants du HCR ont entendu les regrets de votre chaîne », n’aurait-il pas été préférable que se soient les victimes, leurs familles ou leurs représentants désignés et tous les téléspectateurs de FR3 qui les reçoivent directement ? Car à notre connaissance, JPN étant représenté au sein cette instance depuis sa création en 2003, aucun communiqué du Président du HCR, ni de celui la MIR, ni des participants ne l’a fait savoir officiellement aux Français, et plus particulièrement aux Rapatriés.

Pour éviter qu’une situation semblable ne se reproduise, nous avons noté votre volonté d’instaurer « une collaboration avec les associations » afin d’établir « une concertation avec les associations de rapatriés et de harkis dans le cadre des projets concernant la guerre d’Algérie. » Nous ne pouvons que vous soutenir dans cette initiative qui, pour éviter qu’elle reste au stade d’une intention honorable, doit être rapidement formalisée de façon précise.

Les regrets « en privé » de FR3 et la perspective lointaine d’une concertation dont les modalités ne sont pas encore définies ne peuvent, vous en conviendrez, équilibrer « l’apologie de la violence et du terrorisme » que véhicule, même si cela n’était pas votre intention, la diffusion du « documentaire » sur « les porteuses de feu ». Il nous semble, pour des raisons évidentes d’équité et d’information objective des téléspectateurs, que le principe d’une émission compensatrice doit être maintenu à court terme.

C’est pourquoi nous nous permettons, dans l’esprit positif de votre courrier, de vous faire les propositions tenant compte des dates importantes de la mémoire collective des Français d’Algérie. Malheureusement, plusieurs de ces dates sont déjà passés. Elles auraient pu vous permettre de montrer concrètement votre souci de penser aux victimes. Nous vous les rappelons cependant, car le temps passant vite, elles reviendront rapidement.

- Le 5 juillet 1962 des milliers d’européens d’Algérie et de musulmans fidèles à la France sont massacrés à Oran dans des conditions de barbarie dépassant l’imagination, en présence de l’armée française qui avait reçu l’ordre de ne pas intervenir. Chaque année, dans toute la France et les Dom-Tom ont lieu des cérémonies en mémoire de ces victimes innocentes (cf. les sites Internet Pieds-noirs). Les Français d’Algérie unissent à cette date, qui marqua la fin de leur tragique destin, le souvenir de tous leurs morts « oubliés » : les assassinés ou disparus de 1954 à 1964, les massacrés d’El-Halia, de Melouza, de Wagram, les victimes des attentats terroristes des « batailles d’Alger » de 1956-57 et de mars 1962.... En 2002 notre association a permis à 43 familles de disparus de déposer deux « plaintes contre X pour crime contre l’Humanité » qui ont été l’objet de plusieurs reportages et de nombreux articles de presse (cf. notre site Internet et le dossier ci-joint). Nous sollicitons depuis de nombreuses années l’Etat français, la Mission Interministérielles aux Rapatriés et le HCR pour que ces crimes soient officiellement reconnus. L’article 2 de la loi de contribution de la Nation en faveur des Français rapatriés du 23 février 2005 reconnaît désormais ces crimes commis en « violation des accords d’Evian ». Nous vous proposons, afin de permettre à l’ensemble des victimes françaises de la « guerre d’Algérie » de bien vouloir étudier la programmation pour le 5 juillet 2009 d’un documentaire sur ce « crime » des Etats français et algérien.

- Le 14 juillet 1958, plus de 6000 Français musulmans - 3000 anciens combattants et 3000 jeunes venus de toutes les villes et villages d’Algérie – défilent sur les Champs Elysées devant le Président René Coty et le Président du Conseil, Charles De Gaulle. La veille ils avaient été accueillis au Château de Vincennes où un grand spectacle audiovisuel à la gloire de l’Armée française leur avait été présenté, en présence du général De Gaulle et d’André Malraux qui firent à leur attention des discours particulièrement émouvants. Ces représentants des « 10 millions de Français à part entière » d’Algérie voteront à 92% la Constitution de la Ve République dont la France va célébrer le 28 septembre le 50e anniversaire.
- Plus de 4000 Français musulmans ont été assassinés par le FLN en France entre 1956 et 1964, pour lesquels aucun documentaire n’a été présenté sur les chaînes publiques françaises. A la suite du défilé du 14 juillet 1958, 6 Français musulmans se promenant dans Paris en tenue militaire furent lâchement assassinés par les « porteurs de mort » du FLN.

Mais laissons là ces occasions passées dont vous pourrez retrouver toutes les images dans les archives audio-visuelles de l’INA et de l’Armée française offertes à l’Etat algérien. D’autres dates pourraient prochainement vous permettre d’évoquer la mémoire des victimes françaises de la guerre d’Algérie et les Français d’Algérie.

- Le 15 août, comme tous les ans, les Français d’Algérie honorent Notre-Dame d’Afrique, plus particulièrement à Carnoux-en-Provence et à Théoule-sur-Mer où ils lui ont édifié une statue monumentale de 14 mètres de haut face à la mer. Les organisateurs de ces cérémonies nationales, M. Melchior CALANDRA, maire-adjoint de Carnoux, et Claude ROCHETTE, Président de l’Association nationale Notre-Dame d’Afrique, sont à la disposition des journalistes de FR3 pour leur montrer que les Français d’Algérie ne sont pas seulement des « colons » et des « tortionnaires » du Peuple algérien, mais aussi des chrétiens imprégnés des principes de charité, de bonté et d’amour du prochain enseignés par la religion catholique. Une croyance que l’Etat algérien, méprisant la Charte des Droits de l’Homme de 1948 dont il est signataire, interdit aux Algériens !

- Le 25 septembre, aura lieu dans toute la France la 8e Journée nationale d’Hommage aux Harkis. Plus personne ne conteste aujourd’hui la réalité de l’abandon et du massacre, sur ordre de l’Etat français, de plus de 100.000 harkis. Le candidat Nicolas SARKOZY, lors de la réunion des représentants Harkis le 31 mars 2007 au siège de l’UMP a déclaré : « Si je suis élu président de la République, je veux reconnaître la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois ». Les Harkis, leurs enfants et leurs amis espèrent qu’à l’occasion de cette date, le Président de la République Sarkozy honorera l’engagement du candidat Sarkozy. Notre association, qui est à l’origine de la campagne nationale « Hommage aux Harkis », lancée en 1985, se tient votre disposition pour vous tenir informé des actions engagées en ce sens par les Français rapatriés auprès du Président de la République.

Le 28 septembre 2008 la France commémorera le 50e anniversaire de la création de la Ve République. L’Etat et les médias publics vont-ils « oublier », comme ils l’ont fait pour le 50e anniversaire du 13 mai 1958 - en dehors de TF1 et d’Europe 1 - que le retour eu pouvoir du général De Gaulle et le changement de Constitution de 1958 n’ont pu avoir lieu que par la révolution pacifique des « 10 millions de Français d’Algérie » ? Pourtant les documents d’archives filmés ne manquent pas, le 13 mai 1958 ayant été le premier événement français a être vécu en « direct » par tous les Français grâce aux retransmissions audiovisuelles faites depuis les lieux des manifestations.

Et si ces dates historiques ne vous paraissent trop rapprochées, il y aura aussi :

- le 1 novembre 2008 – « La Toussaint rouge » qui marque le début de la rébellion algérienne par l’assassinat par le FLN d’un instituteur de 20 ans, d’un officier algérien de l’Armée française, de civils désarmés et de soldats montant la garde sans munition.

- le 5 décembre 2008 – Journée nationale en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie (article 3 de la loi du 23 février 2005).

- le 11 mars 2009 – Il y aura 45 ans le général De Gaulle faisait assassiné par un tribunal illégal le colonel Jean-Marie Bastien-Thiry, auteur d’un attentat contre sa personne qui ne fit aucune victime. Contrairement à la tradition républicaine de ces prédécesseurs - même Pierre Laval n’avait pas fait exécuté Paul Collette qui pourtant l’avait grièvement blessé – le général De Gaulle refusa la grâce du colonel Bastien-Thiry, père de 3 enfants, qui sera le dernier fusillé de France. En mars 1963, des dizaines de milliers de Harkis et de Pieds-noirs étaient encore dans les prisons algériennes. Aujourd’hui la peine de mort est abolie en France, même pour les auteurs d’attentats terroristes contre des victimes civiles.

- le 26 mars 2009 – En mars 2008, FR3 devait programmer le film du réalisateur Francis Weber sur le massacre de la rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962. Pour des raisons inconnues, ce documentaire, qui était prêt, n’a pas été présenté à cette date alors qu’il était mentionné dans le courrier de M. Camille PASCAL, Secrétaire général de France Télévisions, en date du 7 mars 2008. Cette fusillade de l’armée français, sur ordre de l’Etat français, fit 80 Français morts et plus de 200 blessés, et marque l’épisode le plus dramatique de l’histoire de la deuxième « bataille d’Alger ». Celle où une Armée française de 15.000 hommes, avec chars et avions, est venue écraser dans le sang la révolte des 70.000 habitants du quartier populaire de Bab-el-Oued. Une « bataille d’Alger » oubliée qui ne s’attaquait pas à quelques « héroïques » poseuses de bombes et terroristes, mais à une population civile désarmée dont les gendarmes français saccageaient les appartements et sur laquelle les avions et les chars de l’armée française lançaient des bombes et tiraient à la mitrailleuse. Ce « Budapest » français fit plus de victimes civiles une semaine que n’en eurent les terroristes du FLN lors de la première « bataille d’Alger ».

Car les « guerres civiles » d’Algérie de 1954 à 1962, ne se limitent pas à la seule « bataille d’Alger » de 1956-57. Les attentats terroristes du FLN jusqu’au 19 mars 1962 firent de l’ordre de 60.000 victimes Français musulmans et 3000 pieds-noirs. Les attentats contre la population civile sont désormais condamnés par l’ONU comme des « crimes contre l’Humanité » (cf. coupure de presse ci-jointe). Les présenter aujourd’hui comme des actes de guerre constitue bien un délit « d’apologie de crime contre l’Humanité ».

L’accès aux archives officielles démontrent que le général De Gaulle et son gouvernement furent les auteurs d’un « crime d’Etat » qu’il est possible de dénoncer publiquement sans être inquiété par la famille, les proches et les nombreux défenseurs de sa mémoire. Ainsi Georges-Marc Benamou a-t-il pu dire dans Paris-Match du 30 octobre 2003 « La France a jeté les harkis dans les basses fosses de l’Histoire ;il y a eu 80.000 morts. Paris a systématiquement entravé leur sauvetage. De Gaulle est bel et bien complice d’un crime contre l’humanité. » Aucun tribunal ne l’a poursuit pour cette grave accusation diffamatoire.

Sauf à en faire la démonstration contraire, l’Etat français de 1962 a abandonner sciemment, après les avoir désarmées, nos compatriotes Harkis puis a utilisé un FLN - trop heureux de bénéficier d’une telle situation - pour les massacrer car désormais « inutiles » à la politique du général De Gaulle. Celui-ci alla même jusqu’à qualifier en 1962 ces « Français à part entière », qui lui avaient permis de retrouver le pouvoir de façon inespérée en 1958, de « magma qui n’a servi à rien » !

Taire cette vérité historique, c’est devenir soit même complice d’un crime d’Etat et d’un crime contre l’Humanité. Les médias et les journalistes ont donc une rôle capital dans cette action de justice envers des victimes de la « raison d’Etat ». Nombreux sont ceux qui déjà s’y associent.

Souvenez vous de la leçon de journalisme de cet homme de presse exceptionnel, Pierre Lazareff, et contribuez vous aussi à rétablir la vérité sur 50 ans de mensonges français.

Comme vous le savez, Mme Nicole Guiraud, victime des « porteuses de mort » à l’âge de 10 ans, n’ayant pas été reçue - ni JPN qui était mandaté officiellement par elle - a dû, pour préserver ses intérêts moraux, porter plainte contre FR3, la réalisatrice et la productrice des « porteuses de feu ».

Les Français d’Algérie sont décidés à obtenir « Vérité et Justice ». C’est pourquoi, nous sollicitons de nouveau une réunion de travail avec vous, comme s’y était engagée Mme Sylvie Fransten, nous permettant de trouver ensemble un rééquilibrage pour les victimes des poseuses de bombes du FLN dont FR3 a bien fait l’apologie. Cette réunion nous permettra d’aborder les modalités pratiques de mise en place de la cellule de concertation que vous proposez ainsi que la programmation par votre chaîne des prochaines émissions concernant les Français d’AFN et leur Histoire. Vous trouverez aussi dans notre réponse du 18 mars 2008 à M. Camille PASCAL, secrétaire général de France Télévisions, le développement des arguments qui justifient notre demande.

Nous sommes persuadés, qu’entre personnes honnêtes nous trouverons des solutions équitables pour faire en sorte que la malencontreuse décision de FR3 de programmer les « Porteuses de feu » soit l’origine d’une collaboration active et féconde, comme nous le faisons déjà avec vos confrères d’autres télévisions et médias nationaux.

Dans cette attente et restant à votre disposition,

Nous vous prions d’agréer, Madame la Directrice générale, l'assurance de nos sentiments respectueux.

Bernard COLL
Secrétaire général de JPN
Tel : 01 69 41 01 12 - Gsm : 06 80 21 78 54

Copies : Mme Nicole Guiraud – Me Pierre Courbis, Avocat de Mme Guiraud
- M. Renaud Bachy, Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés
- M. Erard Corbin de Mangoux, Conseiller « Rapatriés » auprès du Président de la République
- M. Eric Etienne, Conseiller « Rapatriés » auprès du Premier Ministre
- M. Boussad Azni, Conseiller Harkis après du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants
- Diffusion aux Familles des Victimes civiles et à toutes les Associations de Français Rapatriés

ECRIVEZ, TELEPHONEZ, ADRESSEZ UN MAIL VOUS AUSSI
A Mme GIARD et à FR3

Email : mailto:genevieve.giard@france3.fr et mailto:sylvie.fansten@france3.fr
Médiatrice : Marie-Laure AUGRY : http://relations.france3.fr/form1_medinfo.php
FR3 - 7 Place Henri de France - 75015 Paris

***************

APPEL AUX VICTIMES DES ATTENTATS DES "POSEUSES DE FEU" ET A LEUR FAMILLES :
SOUTENEZ LA PLAINTE DEPOSE PAR NICOLE GUIRAUD !

Contactez Me Pierre COURBIS, Avocat de Mme Nicole GUIRAUD, victime à l'âge de 10 ans des "porteuses de feu" du FLN glorifiées par la chaîne publique française FR3.

Des centaines de victimes innocentes, dont de nombreux enfants, ont été assassinées ou grièvement mutilées par les attentats terroristes de la "bataille d'Alger" en 1956-57. En bas à droite, la petite Nicole GUIRAUD et la petite CHICHE après la bombe di Milk-Bar du 30 septembre 1956.

CONTACT

Me Pierre COURBIS, Avocat.
Le Forum, 28 rue Hoche - 06400 Cannes
Contact : 04 93 99 75 73 - fax : 04 93 99 75 93

****************************

JEUNE PIED-NOIR APPORTE SON TOTAL SOUTIEN A L'ACTION ENTREPRISE PAR Mme NICOLE GUIRAUD ET PAR SON AVOCAT Me PIERRE COURBIS ET APPELLE LES VICTIMES DES "PORTEUSES DE MORT" DU FLN LORS DE LA PREMIERE "BATAILLE D'ALGER" EN 1956-57 ET LEURS FAMILLES A SE JOINDRE A LA PLAINTE DEPOSEE CONTRE FR3.

JPN APPELLE LES ASSOCIATIONS DE FRANCAIS RAPATRIES, LEURS ADHERENTS ET AMIS A SE MANIFESTER AUPRES DU CHEF DE L'ETAT, DU GOUVERNMENT, DES ELUS ET DES MEDIAS POUR QUE SOIT RECONNU LE DRAME DES VICTIMES DU TERRORISME EN ALGERIE ET DES MASSACRES QUI ONT SUIVI LE 19 MARS 1962

 

FR3 : APOLOGIE D'ACTES DE TERRORISME

Jeudi 3 juillet 2008

COMMUNIQUE DE PRESSE

de Maître Pierre COURBIS, Avocat de Mme Nicole GUIRAUD, victime à l'âge de 10 ans

des "porteuses de feu" glorifiées par FR3

UN PROCES CONTRE FRANCE 3

Le 26 janvier 2008, la chaine publique de télévision française France 3 diffusait un documentaire intitulé " Les Porteuses de feu" . Ce film glorifiait l'action des poseuses de bombes du FLN qui en 1956-1957 firent de nombreuses victimes chez les populations civiles d'Algérie, notamment femmes et enfants. Ce documentaire, véritable apologie d'actes de terrorisme, aurait dû faire l'objet de poursuites judiciaires pénales, mais le Parquet, seul détenteur de l'action publique en la matière, a décidé de rester passif. C'est dans ces conditions que Mme Nicole Guiraud, grièvement blessée à l'âge de 10 ans, et notamment amputée d'un bras, par l'explosion d'une bombe au Milk Bar, à Alger, le 30 septembre 1956, vient d'engager un procès civil devant le Tribunal de grande instance de Paris contre la chaîne France 3, la société productrice BFC Productions et la réalisatrice Mme Faouzia Fekiri. Mme Guiraud est soutenue dans son action par le Comité Veritas. Sur la base des articles 16 du Code Civil et 3 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, son avocat Me Pierre Courbis réclame de légitimes dommages-intérèts pour le préjudice moral énorme qu'elle subit du fait de cette diffusion qui porte atteinte à sa dignité de victime et à sa dignité de personne humaine.

CONTACT

Me Pierre COURBIS, Avocat.
Le Forum, 28 rue Hoche - 06400 Cannes
Contact : 04 93 99 75 73 - fax : 04 93 99 75 93

****************************

JEUNE PIED-NOIR APPORTE SON TOTAL SOUTIEN A L'ACTION ENTREPRISE PAR Mme NICOLE GUIRAUD ET PAR SON AVOCAT Me PIERRE COURBIS ET APPELLE LES VICTIMES DES "PORTEUSES DE MORT" DU FLN LORS DE LA PREMIERE "BATAILLE D'ALGER" EN 1956-57 ET LEURS FAMILLES A SE JOINDRE A LA PLAINTE DEPOSEE CONTRE FR3.

A LA VEILLE DES CEREMONIES DU SOUVENIR DES VICTIMES DU 5 JUILLET 1962 A ORAN, JPN APPELLE LES ASSOCIATIONS DE FRANCAIS RAPATRIES, LEURS ADHERENTS ET AMIS A SE MANIFESTER AUPRES DU CHEF DE L'ETAT, DU GOUVERNMENT, DES ELUS ET DES MEDIAS POUR QUE SOIT RECONNU LE DRAME DES VICTIMES DU TERRORISME EN ALGERIE ET DES MASSACRES QUI ONT SUIVI LE 19 MARS 1962

 

FR3 - LE PORTEUSES DE MORT

Une délégation de Français Rapatriés reçue le 29 avril à 17 heures par la Direction de FR3

Mardi 29 avril 2008

FR3 - SUITE AUX MILLIERS DE PROTESTATIONS RECUES PAR CETTE CHAINE PUBLIQUE APRES LA DIFFUSION DU DOCUMENTAIRE GLORIFIANT "LES PORTEUSES DE MORT" DU FLN

UNE DELEGATION DU HCR RECUE PAR LA DIRECTION DE FR3
MERCREDI 29 AVRIL 2008 A 17 HEURES

L'avalanche des protestations que vous avez adressées aux Directions de France Télévisions et de FR3 se traduit par la réception par la Direction de cette chaîne, mercredi 29 avril à 17 heures, d'une délégation du HCR et de son Président. Cette délégation, dont la composition a été décidée il y a 3 semaines par le gouvernement, ne comporte pas malheureusement, à cette heure, de victimes des poseuses de bombes, ni aucun de leurs réprésentants mandatés. Mme Nicole Guiraud, victime à l'âge de 10 ans de l'odieux attentat du Milk-Bar à Alger le 30 septembre 1956, ne sera pas présente, ni représentée, alors qu'elle a été la seule victime dont la lettre a été retenue lors de l'émission de la Médiation de FR3 du 15 mars dernier. La Direction de FR3 contactée pour connaître l'origine de cette absence, a précisé que le choix de la délégation avait été fixé indépendamment d'elle. Les Français Rapatriés font confiance aux délégués du HCR sélectionnés pour obtenir une contrepartie au moins égale au préjudice moral subi par les victimes survivantes et leurs familles. Dans l'attente de leur compte-rendu...


POUR QUE LES VICTIMES ET LEURS FAMILLES OBTIENNENT SATISFACTION,
APPORTEZ LEURS VOTRE SOUTIEN EN FAISANT PART DIRECTEMENT DE VOS ATTENTES AUPRES DE :

M. Yves KODDERITZCH, Président du HCR 3
maito:yves.kodderitzsch@wanadoo.fr
Mme Geneviève GIARD, Directrice générale de FR3
genevieve.giard@france3.fr

Faites nous part de vos envois. Voir le dossier complet sur le site JPN et en pièce jointe la réponse de JPN à la lettre de Camille CLEMENT, Secrétaire général de France Télévisions.

Marquons notre solidarité avec les victimes et leurs familles bafouées par ce scandaleux "documentaire" diffusé sur une chaîne publique française payée par les contribuables français

 

FR3 - LES " PORTEUSES DE MORT"... SUITE DE VOTRE ACTION
(voir notre site pour l'historique des actions menées)

SUITE AUX NOMBREUSES PROTESTATIONS DES VICTIMES DES POSEUSES DE BOMBES DU FLN ET AUX ACTIONS DES ASSOCIATIONS DE RAPATRIES

Diffusion samedi 15 mars 2008

Suite à l'intervention de M. Renaud BACHY, Président de la Mission Interministérielle

dans l'émission "Votre télé et vous " du 15 mars 2008

que vous pouvez voir sur http://votre-tele.france3.fr/40950434-fr.php

MESSAGE DE JEUNE PIED-NOIR

A l'attention de M. Renaud BACHY
Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés

Monsieur le Président,

Nous tenons à vous remercier pour votre intervention de ce matin dans l'émission "Votre télévision et vous" de la médiation de FR3. Vous avez su en quelques phrases sobres et dignes résumer les légitimes protestations des Français d'Algérie et de leurs Associations.

En vous faisant notre porte-parole vous avez rempli le rôle que nos compatriotes attendent du Président de la Mission Intermistérielle aux Rapatriés. Nous espérons que le prochain Haut Conseil des Rapatriés saura suivre votre exemple, car malheureusement les aggressions dont les Français rapatriés sont l'objet ne cessent d'augmenter.

En ce qui concerne le film "les porteuses de mort" de FR3, nous avons retenu que Mme Augry a reconnu qu'il aurait été nécessaire de le faire précéder ou suivre d'un débat permettant une expression plus large. Nous souhaiterions que ce débat ait lieu et nous vous demandons de bien vouloir appuyer cette demande auprès de la Direction de FR3. En attendant, en geste de bonne volonté, FR3 pourrait programmer le film du réalisateur Francis WEBER sur le massacre de la rue d'Isly du 26 mars 1962, qui est terminé, avant ou pour le 26 mars prochain.

Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir intervenir auprès du Premier ministre pour que les membres du gouvernement respectent la loi du 23 février 2005 votée par l'actuelle majorité. Il est inadmissible que des ministres en exercice, comme MM. Xavier Darcos et encore moins M. Alain Marleix, apportent à des fins purement électorales leur soutien aux commémorations du 19 mars 1962.

Pour clore le faux débat autour de cette date qui marque un "crime d'état", il est temps que le Président de la République tienne son engagement du 31 mars 2007 envers les Français d'Algérie, engagement qu'il avait dit tenir, lors de la réunion du 13 avril 2007 en répondant à ma question, avant la fin 2007.

Nous vous renouvelons notre demande d'une intervention du Président de la République le 19 mars ou le 26 mars. Deux Chefs d'Etat l'ont déjà fait :

"L'anniversaire des accords du 19 mars 1962, mettant fin à la guerre d'Algérie, n'a pas à faire l'objet d'une célébration." Valérie Giscard d'Estaing - 19 mars 1980

"S'il s'agit de marquer le recueillement national et d'honorer les victimes de la guerre d'Algérie, je dis que cela ne peut pas être le 19 mars." François Mitterrand - 24 septembre 1981.

Restant à votre disposition,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de nos sentiments distingués.

Bernard COLL
Secrétaire général de JPN
Pour les 15.000 signataires de la pétition "Vérité 19 mars 1962" et "Pour la Reconnaissance de la responsabilité de la Ve Republique dans les crimes ayant suivi le 19 mars 1962 en Algérie".
01 69 41 01 12 - 06 80 21 78 54

****************************************************

IMPORTANT
Faites part directement de vos réactions à Mme M-L Augry
http://relations.france3.fr/mediateur_intro.htm

et à M. Renaud BACHY
Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés
96, Av. de Suffren – 75015 Paris
Tel : 01 53 69 55 43 – Fax : 01 53 69 55 47
mailto:renaud.bachy@sante.gouv.fr

 

FR3 - LES " PORTEUSES DE MORT"... SUITE DE VOTRE ACTION
(voir notre site pour l'historique des actions menées)

SUITE AUX NOMBREUSES PROTESTATIONS DES VICTIMES DES POSEUSES DE BOMBES DU FLN ET AUX ACTIONS DES ASSOCIATIONS DE RAPATRIES

Diffusion 12 mars 2008

M. Renaud BACHY, Président de la Mission Interministérielle
aux Rapatriés repondra aux questions
de Marie-Laure Augry, médiatrice de FR3

samedi 15 mars, à 10h35 du matin dans l'émission "Votre télé et vous"

IMPORTANT
Faites part directement de vos attentes auprès de Mme M-L Augry
http://relations.france3.fr/mediateur_intro.htm

et à M. Renaud BACHY
Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés
96, Av. de Suffren – 75015 Paris
Tel : 01 53 69 55 43 – Fax : 01 53 69 55 47
mailto:renaud.bachy@sante.gouv.fr

 

APOLOGIE DU TERRORISME SUR FR3

LETTRE DE JPN A PATRICK DE CAROLIS

Diffusion du jeudi 31 janvier 2008

Jeune Pied-Noir appelle tous les Français à saisir le Président de la République, le gouvernement, les Parlementaires, les personnalités, les historiens, les journalistes pour demander un droit de réponse des victimes innocentes des "poseuses de bombes" du FLN. La France, Patrie des Droits de l'Homme, va-t-elle devenir le pays des bourreaux et de leurs complices ?

LES ADRESSES UTILES : CLIQUEZ ICI

Pour laisser un message au médiateur de FR3, Alain Le Garrec : http://relations.france3.fr/form1_medprog.php

FRANCAIS RAPATRIES ET AMIS, ENSEMBLE TOUS EST POSSSIBLE !

Faites nous part de votre point de vue : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

 

FR3 - APOLOGIE DU TERRORISME

Lettre de Nicole Guiraud à Patrick de Carolis

Suite à l'émission "Les Porteuses de feu" du samedi 26 janvier 2008

L'indignation et la colère d'une victime des "porteuses de mort" du FLN

IL EST TEMPS DE LAISSER LA PAROLE AUX VICTIMES PIEDS NOIRS, HARKIS ET SOLDATS FRANCAIS !

Diffusion mardi 5 janvier 2008

Francfort sur Main, le 4.01.2008

A Mr Patrick de Carolis
Président de France -Télévision
7 Esplanade Henri de France
75907 Paris cedex 15


Monsieur le Président,

Je vous écris pour vous faire part de mon indignation et de ma colère au sujet d’un documentaire diffusé samedi 26 janvier 2008 sur France 3 - chaîne publique - sous le titre “Les porteuses de feu”, de la réalisatrice algérienne Faouzia Fekiri, dans la série PASSÉ SOUS SILENCE .

En tant que victime, a l’âge de 10 ans, d’un attentat a la bombe a Alger qui m’a mutilée et traumatisée, je voudrais dire - ainsi que de très nombreuses personnes victimes elles aussi ou témoins de ces carnages -, qu’il est inadmissible de laisser diffuser de tels films d’apologie du terrorisme FLN sans débats, sans commentaire, sans entendre la voix des victimes concernées par ces crimes, sans le moindre cadre pédagogique pour relativiser la violence du message porté par cette œuvre - surtout a l’heure actuelle, ou nous aurions besoin d’un dialogue de paix et non de culture de la haine.

Plus de 45 ans après la fin de la guerre d’Algérie, il n’est plus acceptable que l’on continue a n’entendre encore qu’une seule voix, a ne reconnaître qu’une seule version, celle du FLN et de ses alliés. Depuis des décennies, les Français d’Algérie - et tout particulièrement les nombreuses victimes civiles du FLN - ont été insultés, instrumentalisés comme “victimes expiatoires” ou, le plus souvent, absents et littéralement PASSÉS SOUS SILENCE dans le paysage médiatique français. Aujourd’hui, ces personnes meurtries par le “Vent de l‘Histoire” en ont assez, elles veulent être enfin respectées.

Bien sur, la presse est libre, le droit des auteurs aussi. Mais la voix des victimes doit l’être tout autant ! Il est temps aujourd’hui de l’entendre, et de donner enfin la parole aux victimes civiles du terrorisme FLN, a ceux des Français d’Algérie qui ont le plus souffert, dans leur âme et dans leur chair, de ce terrible conflit.

Je joins ma Lettre Ouverte, qui vous paraîtra peut-être amère, mais qui vous donnera le point de vue
partagé par l’immense majorités des Français d’Algérie, Pieds-noirs comme Harkis.

Je vous prie d’agréer, monsieur le président, mes très respectueuses salutations.


Nicole Guiraud
Victime du FLN
Artiste plasticienne

*************************************** LETTRE OUVERTE **************************************

"LES VRAIS HÉROS NE TUENT PAS D'ENFANTS"

AUX RESPONSABLES DE LA PROGRAMMATION ET DIFFUSION DU DOCUMENTAIRE
APOLOGÉTIQUE DE FAOUZIA FEKIRI "LES PORTEUSES DE FEU" SUR FR3, 26.01.08

Comme de nombreuses personnes qui ont déja fait part de leur indignation á vos services de programmation,je vous adresse aujourd'hui mon sentiment de dégout devant ce film de propagande FLN qui fait un éloge indécent de tueuses d'innocents ( particulièrement d'enfants ) osant se faire passer pour des "Résistantes", comme si la Résistance pouvait consister dans le meurtre de civils innocents, désarmés, coupables simplement d'etre nés "gaouris", c'est-a-dire "petits Blancs", Européens chrétiens ou juifs. Ceci déja pour situer la connotation clairement "ethnique" des actes de ces "héroines".

Mais il y a plus grave. Il se trouve que je suis l'une des victimes de ces "dames", mutilée a 10 ans par la (les?) bombe(s) du Milk-Bar, le 30 septembre 1956, veille de la rentrée des classes - ce qui explique le grand nombre d'enfants fétant leur dernier jour de vacances dans les glaciers et cafés de la ville. Que ce choix de toucher en priorité des enfants ne soit pas dû au hasard,mais ait fait partie de la "stratégie révolutionnaire" des terroristes, voila qui est bien sûr moins glorieux pour nos "héros", qui préfèrent le "passer sous silence".... Les coupables se reconnaîtront. Je dois préciser que je n'étais pas la plus jeune parmi les victimes (morts et blessés), car il y avait aussi des enfants de 5 ans, 8 ans ... Mais qu'importe, puisqu'il s'agissait de gosses "Ultra", ultra-colonialistes s'entend.

Le film de Faouzia Fekiri, qui donne une large place àl'attentat de la rue de Thèbes pour nous expliquer - selon la thèse officielle - les attentats organisés "en représailles" par Yacef Saadi, fait malheureusement l'impasse sur les attentats terroristes précédents, ayant causé la mort et la mutilation de très nombreux civils européens ET musulmans réfractaires au FLN, et ce depuis 1954... C'est d'ailleurs bien cet engrenage qui avait poussé Albert Camus à organiser une Trève civile en 1956, rejetée (faut-il le rappeler?) non seulement par les "Ultras colonialistes",mais surtout par les amis FLN de ces "dames", que le projet de paix dérangeait dans leurs plans .... De cela le film ne dit mot.

Loin de moi de chercher á justifier cette escalade de la violence, mais il y a je pense une certaine hypocrisie a vouloir camoufler ces faits et à inverser les dates. Ceci autant de la part de la réalisatrice qui, au cas ou elle les "ignorerait", aurait dû s'informer plus sérieusement avant le tournage du film, que de la part des poseuses de bombes et de leur patron Yacef Saadi lesquels, bien évidemment, ont tout intéret àles taire et a présenter une version qui les avantage.

Mais tous les spectateurs n'étant pas des ignares manipulables à merci, il aurait par conséquent été plus judicieux, ou tout simplement plus honnête, d'en tenir compte et de montrer les faits RÉELS dans leur exacte chronologie et leur enchainement. Concernant cet "épisode connu et notoire inséré dans ce qu'on a appelé la bataille d'Alger", je rappelle que les attentats terroristes n'ont pas débuté en 1957 comme il est dit dans le film - ce qui voudrait dire qu'ils n'étaient qu'une réponse légitime á la répression militaire - mais en 1956 - ce qui veut dire exactement le contraire, la répression militaire ayant été une réaction logique au terrorisme qui ensanglantait la ville. Il convient de ne pas mélanger les EFFETS et les CAUSES, ou sinon cela s'appelle de la manipulation de l'information.

J'ajoute que le film-culte d'une certaine époque déja lointaine, "La bataille d'Alger" de Pontecorvo, n'est plus aujourd'hui une référence même s'il a été "tres primé"..., et si "ses images illustrent le documentaire de FR3 de Y.Boisset et plus récemment 'L'avocat de la terreur' de B. Schroeder" - ces deux films ne faisant que reprendre un discours classique, complaisant, et entre-temps terriblement banal. Ce film de Pontecorvo, bien fait sur un plan formel, n'en reste pas moins contestable aux yeux de ceux qui, comme moi, ont vécu en VICTIME ces événements. Léché, propret, astiqué selon la propagande FLN pour public parisien, sans une goutte de sang ni blessures visibles ( en tout cas pas chez les Européens), il a fini par ne plus être crédible. Tout y est trop propre, surtout les explosions ...
La réalité du terrorisme est hélas bien plus sordide pour les victimes, aussi a l'heure actuelle de sa recrudescence, version islamiste...

Chaque nation à ses héros, et l'Algérie a le droit d'avoir les siens. Mais chez elle en Algérie. Pas chez nous en France. Car il me semble qu'en 1962, la France est devenue indépendante de l'Algérie ... Le documentaire de mme Fekiri a donc toute sa place dans SON pays, oces femmes terroristes peuvent se glorifier d'avoir "pris les armes
contre les colonialistes". Mais lorsqu'il est montré sur le territoire francais, où vivent les victimes de ces terroristes et leurs familles (toutes contribuables je le rappelle), la moindre des corrections serait de respecter leur douleur et de ne pas verser dans la démagogie en adoptant le "discours du vainqueur". Car pour les victimes du FLN, ces femmes n'ont pas "pris les armes": Elles ont jeté des bombes pour tuer et mutiler des civils innocents... Il n'y a pas là, que je sache, de quoi en tirer fierté. Les actes terroristes contre des civils innocents sont des actes criminels gravissimes, universellement condamnés par la communauté internationale et par l'ONU. Cela aussi, faut-il le rappeller ?

Par ailleurs, les actes terroristes commis par ces femmes, s'ils sont instrumentalisés par certains - et d'abord par elles-memes - comme un modéle d'émancipation pour "la situation des femmes en pays musulman", sont révélateurs de l'état de régression avancée dans lequel se trouve ce malheureux pays. Et franchement je dois dire que, en ce qui concerne "l'émancipation de la femme musulmane", le 13 mai 1958, nous avions fait mieux. Le terrorisme n'a jamais libéré personne. La culture de la violence non plus. Qu'on arréte enfin de vouloir nous faire croire a ces sornettes. Il est également irrecevable d'affirmer que "l'existence des victimes innocentes est une telle évidence" qu'on n'a pas besoin de montrer les images. Car cette attitude permet tous les gommages de réalités dérangeantes, en allant de la propreté clinique d'un film àla Pontecorvo á l'escamotage total des victimes, qui deviennent de fait virtuelles jusqu'à douter de leur existence-même ! Personne ne "pense aux victimes" lorsqu'elles sont refoulées,occultées, "PASSÉES SOUS SILENCE", justement ...

La seule maniére d'y "penser", c'est de les montrer, d'en parler. De confronter le public avec leur réalité de TORTURE permanente, et ces "dames" avec les conséquences de leurs oeuvres. Là s'arrêteraient l'idéologie et l'apologie, les grands discours, les beaux rôles avantageux, et les gestes théatraux. Là commenceraient la vraie conscience, le vrai courage, et peut-être aussi - s'il n'est pas trop tard - le vrai dialogue. L'OBJECTIVITÉ tout simplement, et non plus cet abime insondable entre la représentation officielle de ces "Héros" ... et la sinistre réalité de leurs actes. Mais c'est bien cela qu'il faut éviter a tout prix .... Surtout ne pas montrer la réalité, les preuves tangibles des "actions" de ces "héros et héroines" qui semblent exercer une telle fascination sur l'intellectuel "romantique" occidental moyen ...

Séjournant réguliérement en Allemagne depuis des décennies, j'ai invité récemment un groupe d'amis allemands et étrangers à visionner ce film "Les porteuses de feu", et à me donner leur avis. Tous étaient atterrés. Tous ont remarqué le ton ouvertement apologétique de cette oeuvre, l'adhésion terrifiante à la violence et au terrorisme
de ces "fidayate" qui les confondent avec une émancipation en tant que femmes. Les plus choqués étaient les Espagnols et les Anglais, encore marqués par les récents attentats terroristes dans leur pays, mais aussi des opposants iraniens.

Aucun ne comprenait qu'un "tel film ait pu être diffusé SANS COMMENTAIRE ET SANS DÉBATS sur une chaîne publique francaise", "dans un pays démocratique comme la France", "la patrie des Droits de l'Homme...!" Difficile de leur expliquer qu'en France la presse est libre, mais pas la voix de (certaines) victimes, celles-ci étant "PASSÉES SOUS SILENCE".

Leurs commentaires étaient unanimes : Les méthodes terroristes employées contre des civils innocents, QUELLE QUE SOIT LA CAUSE, sont indéfendables et impardonnables. Si nous devions avoir appris quelque chose des dernières décennies, ce serait pourtant bien cela ... Car, concluaient mes amis : "LES VRAIS HÉROS NE TUENT PAS D'ENFANTS".

Il y a des jours où j'ai honte d'être francaise.

Nicole Guiraud
Frankfurt/Main


- Victime a l'age de 10 ans de l'attentat du Milk-Bar (30.09.1956) - Artiste-plasticienne en France et en Allemagne.
- Réalisatrice du court-métrage "La valise a la mer", sur la guerre et l'exil. Primé internationalement, diffusé sur plusieurs chaines a l'étranger (dont ARTE), mais jamais en France.

 

FR3 - APOLOGIE DE CRIME CONTRE L'HUMANITE

LETTRE DU CERCLE ALGERIANISTE NATIONAL

Fédération des Cercles algérianistes

A M. PATRICK DE CAROLIS

Diffusion du lundi 4 février 2008

Pour adresser directement vos messages aux cabinet de M. P. de Carolis : bureau.pdc@francetv.fr

Monsieur Patrick de CAROLIS
Président France Télévision

7 Esplanade Henri de France

75005 PARIS CEDEX 15

La Roche-sur-Yon, le 4 février 2008


Objet : Documentaire « Les porteuses de feu » sur France 3 Le samedi 26 janvier 2008


Monsieur le président,

Le samedi 26 janvier 2008 France 3 diffusait un documentaire algérien de Faouzia Fekiri intitulé «Les porteuses de feu», consacré aux poseuses de bombes de la bataille d'Alger.

Nombreux ont été les téléspectateurs, et en particuliers les Français d'Algérie, parmi lesquels figurent de nombreuses victimes du terrorisme, à être particulièrement blessés et choqués par la diffusion de ce document qui s'apparente à un exercice rare de militantisme de propagande.

Après France 2, en janvier 2007, avec «La Bataille d'Alger» d'Yves Boisset, c'est donc au tour de France 3, tout juste un an plus tard, de nous proposer un documentaire à la gloire des protagonistes algériens de cet épisode sanglant au premier rang desquels Yacef Saadi et Zohra Driff.

En présentant les poseuses de bombes des cafés et des restaurants d'Alger comme des héroïnes romantiques, sans qu'aucune place n'ait été faite et qu'aucune parole n'ait été accordée aux victimes civiles survivantes de ces attentats aveugles, qui tuèrent et mutilèrent plusieurs dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants tous civils, France 3 a dépassé les limites de l'acceptable et a fait preuve du plus profond mépris à l'égard de ceux qui ont eu à souffrir dans leur chair.

Il est déplorable que France 3 ait cédé à cette tendance ambiante de repentance qui consiste à proposer une oeuvre télévisuelle manichéenne présentant les bourreaux comme des victimes et laissant dans l'ombre les souffrances des pieds-noirs.

A l'heure même où le terrorisme barbare rallume ses feux en Algérie, il est inacceptable qu'une chaîne publique ait cru bon, à nouveau, offrir une tribune, sans aucun élément critique, aux poseuses de bombes de la bataille d'Alger qui, à ce jour, non seulement n'ont rien renié de leurs crimes mais les revendiquent avec cynisme.

C'est la raison pour laquelle, la Fédération nationale des Cercles algérianistes forte de 8 000 adhérents, en pleine concertation avec les autres grande Confédérations de rapatriés, demande à ce que vous puissiez recevoir officiellement une délégation de représentants de notre communauté et de victimes afin que, non seulement vous soient exposées les souffrances et les douleurs de ceux et celles qui ont été victimes du terrorisme, mais envisager avec vous les possibilités de présenter, au titre de l'équité de l'information, un point de vue des victimes du terrorisme du FLN.

Nous sommes convaincus que vous aurez à coeur de prendre en considération cette demande qui est celle de toute la communauté de rapatriés d'Algérie mais aussi de très nombreux téléspectateurs soucieux d'un équilibre de l'information.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments distingués.

Thierry Rolando

Président national du Cercle algérianiste

Portable : 06.77.06.82.05 Ld bureau : 02.51.34.48.65

************************* POUR CONTACTER LE CERCLE ALGERIANISTE NATIONAL ******************************
Association culturelle des Français d'Afrique du Nord

B.P. 213 - 11 102 Narbonne Cedex - Tél. 04 68 32 70 07 - Fax 04 68 90 78 05

Courriel : mailto:secretariat@cerclealgerianiste.asso.fr

Pour écrire au Gouvernement, voir la liste des adresse utiles dans la rubrique : Gouvernement

L'UNION DANS L'ACTION

FRANCAIS RAPATRIES ET AMIS, ENSEMBLE TOUS EST POSSSIBLE !

 

APOLOGIE DU TERRORISME SUR FR3

LE CLAN-R S'ADRESSE A PATRICK DE CAROLIS

Diffusion du mercredi 31 janvier 2008

Jeune Pied-Noir apporte son soutien à cette initiative du CLAN-R et demande à tous les Français d'AFN d'agir auprès du Président de la République, du gouvernement, des parlementaires, des élus, des journalistes, des historiens et des intellectuels... et des Français, pour qu'un débat national soit ouvert sur la présentation du terrorisme dans les médias. Alors que le monde libre est menacé par un terrorisme international de plus en plus sanglant contre les populations civiles - terrorisme condamné par l'ONU comme un crime contre l'Humanité - peut-on, au nom de la Démocratie et de la Liberté, ne donner la parole qu'aux terroristes d'hier et d'aujourd'hui en oubliant les souffrances de leurs victimes innocentes et leurs familles?

FRANCAIS RAPATRIES ET AMIS, ENSEMBLE TOUS EST POSSSIBLE !

Faites nous part de votre point de vue : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

 

MEDIAS MOINS

FR3

Suite à l'émission "Les Porteuses de feu" du samedi 26 janvier 2008

"Le sourire des assassins"

Mardi 29 janvier 2008

Lettre ouverte du Danemark du Professeur Gérard LEHMANN

Ass. Prof., dr. Gérard Lehmann,
Centre d´Études françaises, Syddansk Universitet
Engvejen 18
DK 5874 Hesselager
Danemark
mailto:gerard@litcul.sdu.dk
Tel. Privé 0045 62252515

Les porteuses de feu, réalisation algérienne présentée sans commentaire par FR3 ce samedi 26 janvier à 23h. 15, est un documentaire rappelant un épisode sanglant de la guerre d´Algérie (1954-1962): les attentats terroristes d´Alger qui entraînèrent la bataille d´Alger et la fin de cette vague d´attentats. Le terrorisme FLN n´est pas nouveau: la guerre avait commencé le 1er novembre 1954, très symboliquement, avec l´assassinat d´un instituteur, Guy Monnerot et d´un caïd ancien combattant qui l´accompagnait. À Alger, en ces années 1956-1957, des bombes sont déposées dans des endroits publics, des cafés, des arrêts d´autobus, des stades, à des heures où les foules se pressent. Les explosions soufflent les vitrines, renversent les gens, les tuent, les mutilent, hommes, femmes et enfants. Des civils innocents.

Pour ces jeunes filles BCBG, d´allure très européenne, habillées à l´européenne, elles en ont le look, dit l´une d´entre elles, rien de plus facile que de se fondre dans la foule retour de plage, qui s´attarde aux terrasses de café, de déposer son sac et de filer discrètement. C´est leur mission, leurs opérations, leur lutte contre l´armée française. Et avant même qu´on leur pose la question, nous avons la réponse: les états d´âme, c´est toujours pour nous, jamais pour eux. Il s´agit de la reconquête de la souveraineté de l´Algérie, dont on sait pertinemment qu´elle n´a jamais existé, au moment de la conquête française en 1830, que comme une colonie turque, un repaire de pirates et une terre d´esclavage.

Ces femmes prétendent s´être battues contre l´armée française et contre les ultras colonialistes. Dans la mesure où les attentats terroristes sont dirigés contre la population européenne, les Français d´Algérie, sans compter les musulmans qui ont pris le parti de l´Algérie française (Hizb frança) et aussi bien dans les villes que dans le bled, tous ces gens-là sont assimilés à des ultras colonialistes. Les Français d´Algérie dans leur ensemble doivent donc être considérés comme solidaires du fait colonial: vrai ou faux? Solidaires du fait colonial, ils sont justiciables de la rébellion algérienne. La responsabilité est alors collective:

Il faut tuer: abattre un Européen, c´est faire d´une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé: restent un homme mort et un homme libre,
écrit Sartre : ne leur a-t-il pas donné sa caution morale dans sa Préface aux Damnés de la terre de Frantz Fanon ? Tel est le soutien qu´apporte Sartre aux poseuses de bombes: comment ne se sentiraient-elles pas en bonne compagnie? Assassiner un bébé ultracolonialiste, est-ce vraiment un crime? Mais dans ce discours des poseuses de bombes ou de leur chef Saadi, le pied-noir n´existe pas vraiment, sinon comme une excroissance à éliminer. Où sont ces victimes innocentes, ces familles décimées, ces enfants mutilés, explosés? Où sont les photos de leurs corps sacrifiés, leurs cris, et leurs angoisses près de cinquante plus tard?

Qu´on ne vienne pas me parler ici de vengeance, de représailles, d´équilibre de la terreur. Le terrorisme est l´élément central d´une stratégie de la guerre subversive et du monopole du pouvoir dans la conduite de cette guerre par le FLN.

Une bombe qui tue dix personnes et en blesse cinquante est psychologiquement plus efficace que l´anéantissement d´un bataillon français. Cette instruction de la Centrale aux “combattants” du FLN définit assez bien cette logique de la guerre: creuser un fossé de sang et de haine, provoquer la répression aveugle qui fera, chose tout aussi inacceptable, des civils innocents dans la population musulmane, animer ainsi l´engrenage maudit de la terreur et de la haine. Et ces femmes, il est vrai, jouent un rôle important, qui n´ont pas fait le compte des morts, des mutilés, des estropiés, du pourcentage d´enfants qui ont été leurs victimes, et qui aujourd´hui sourient, paradent, détaillent leurs exploits, sans un mot pour la souffrance de leurs victimes et de leurs familles.

Dans la droite ligne de cette stratégie: la valise ou le cercueil, le nettoyage ethnique, la résistance désespérée des pieds-noirs trahis et abandonnés par leur gouvernement, le siège de Bab-El-Oued, le massacre du 26 mars 1962, cette manifestation pacifique noyée dans le sang, l´Oradour, à Oran, des 5 et 6 juillet 1962, sous le regard indifférent du général Katz, les milliers d´enlèvements, et nos frères harkis suppliciés, abattus après d´indicibles tortures. Dans la droite ligne: les crimes d´État du gouvernement “français” dont on attend vainement, aujourd´hui encore, qu´il prenne ses responsabilités et assume ses crimes, désigne ses coupables, qu´il rende justice à une mémoire et rompe avec l´éternel politiquement correct d´une écriture historienne inspirée par le FLN bouteflicard et ses alliés intellectuels, en France même.

J´aurais compris que l´on présentât ce film s´il avait été suivi d´un débat, avec, en regard, d´autres images, que l´on donnât la parole à certaines des victimes, à quelques uns de ces Français qui, comme Albert Camus, porté par l´espoir fou d´une Trêve civile, voulait au moins que l´on épargnât, des deux côtés, les civils innocents.

Les responsables de l´émission de FR 3 Les porteuses de feu auraient dû y réfléchir à deux fois avant de produire unilatéralement ce message de triomphe haineux qui, loin de servir la cause d´une hypothétique réconciliation, délivre un message négationniste, intellectuellement malhonnête, et insulte à la douleur du peuple pied-noir et de ses frères musulmans sur les deux rives de la Méditerranée.

Vous auriez pu au moins rebaptiser ce “documentaire” Le sourire des assassins.

 

MEDIAS MOINS

FR3

Mercredi 30 janvier 2008

Suite à l'émission "Les Porteuses de feu" du samedi 26 janvier 2008

Le cri du coeur d'une fille de pieds-noirs

IL EST TEMPS DE LAISSER LA PAROLE AUX PIEDS NOIRS ET HARKIS, RENDEZ LEUR LEUR HONNEUR QUE VOUS BAFOUEZ PAR LA DIFFUSION DE TELS REPORTAGES.

Message laissé sur l'espace téléspectateurs de France 3 (médiateur).


Je suis fille de rapatriés d'Algérie et souhaiterais savoir QUAND LAISSERA-T-ON LES PIEDS NOIRS MOURIR TRANQUILLES ? France 3 et France 5 ne diffusent que des reportages à la gloire des poseurs et poseuses de bombes du FLN. Ceux-ci ont gagné une Algérie indépendante malgré la puissance militaire en place. Les pieds-noirs et harkis ont non seulement été victimes de leurs bombes, tortures, enlèvements, mais ont aussi perdu leur pays. Rapatriés en France, ils ne parviennent pas à trouver la paix, car leurs blessures sont ravivées notamment par ce type de documentaire de plus en plus fréquemment diffusés, y compris sous forme déguisée (dans le portrait de Gisèle Halimi du 23 décembre 2007 sur France 5). Que cherche-t-on ? Pourquoi ces plans sur les yeux larmoyants de ces terroristes et pourquoi pas sur ceux des victimes ? La télévision française n'est pas honnête et ne respecte pas la souffrance de ceux qui ont perdu leur pays, leurs amis, leurs souvenirs, et ne peuvent même pas se recueillir sur la tombe de leurs ancêtres... les terroristes du FLN peuvent le faire, eux. Il est temps aussi de dire qu'il y avait des algériens qui voulaient que la France demeure française ! Des députés algériens siégeaient à l'Assemblée nationale ! Même si l'indépendance aurait été inéluctable, tout aurait pu évoluer dans le bon sens et les communautés auraient pu vivre en harmonie. C'est par la terreur que les terroristes ont réussi à imposer leur loi. Fait unique, vous allez assister à la DISPARITION D'UNE PARTIE D'UN PEUPLE, comme si les Bretons disparaissaient peu à peu par exemple, les derniers témoins de l'Algérie française nous quittent les uns après les autres. IL EST TEMPS DE LAISSER LA PAROLE AUX PIEDS NOIRS ET HARKIS, RENDEZ LEUR LEUR HONNEUR QUE VOUS BAFOUEZ PAR LA DIFFUSION DE TELS REPORTAGES. MERCI.

Martine FERNANDEZ

--------------------------------------------------------------- M6 ---------------------------------------------------------

 

UN DOCUMENT EXCEPTIONNEL SUR LA VERITABLE HISTOIRE DE L'ALGERIE FRANCAISE

Mardi 16 mai 2006 à 20 H 50 sur M6

"Quand l'Algérie était française"

réalisé à partir de films en couleur tournés par

des familles de Français d'Algérie

13 mai 1958 - 13 mai 2006

Merci d'informer votre famille, vos parents et vos amis

----------------------------------------------------- LE POINT ------------------------------------------------------

VOUS ETES DES CENTAINES A AVOIR DEJA EXPRIME VOTRE OPINION ! PARLEZ EN A VOS PROCHES, A VOS AMIS ET VOS RELATIONS - MERCI

LE POINT... SUITE

"QUAND L'ALGERIE ETAIT FRANCAISE"
"Souvenir de la saga pied-noir"


de l'hebdomadaire LE POINT du 22 mai 2008

Merci à tous. Vous avez été nombreux à avoir eu le sentiment d'être trompés par le dossier annoncé sur "L'Algérie française" paru dans le dernier N° du POINT. JPN mettra prochainement sur son site quelques unes de vos réactions les plus caractéristiques. En voici déjà une :

Monsieur François Malye,

Abonné à la revue "Le Point" et en tant qu'ancien appelé ayant servi en Petite Kabylie en 1959 et 60, j'ai lu avec intérêt votre série d'articles "Quand l'Algérie était française". Il est certes bon que cette très triste période de notre histoire récente soit documentée en détail car on a trop longtemps passé sous silence les tenants et aboutissants de cette malheureuse période. Mais pourquoi, alors que vous accordez beaucoup de place aux errements de la France en 1945 et aux "épouvantables massacres de Sétif, Kherrata et Guelma", vous passez complètement sous silence les exactions du FLN et les massacres des Harkis et de leurs familles en 1962, trahis et abandonnés par de Gaulle. Ces "oublis" me paraissent des plus suspects et m'incitent à croire à une volonté de manipulation de l'opinion de votre part. Etonnant aussi de ne voir apparaître que la photo des "miliciens de Guelma" ou celle de cette victime dans une ruelle de la Casbah aux pieds du militaire français, P.M. en bandoulière (le chargeur replié prouvant au moins qu'il n'en fut pas l'auteur) sans aucune contrepartie de photos d'Algériens égorgés ou mutilés par leurs coreligionnaires du FLN. Je vous assure qu'il n'en manque pas. En tant que lecteur de votre revue, cette attitude tendancieuse me déçoit beaucoup car elle ne fait pas honneur à ce que je pensais être l'éthique de "Le Point". Peut-être consentirez-vous à donner les raisons de ces "oublis" et dans ce cas je vous en remercie d'avance. Bruno D.

***********************
SOYEZ NOMBREUX A CONTINUEZ A FAIRE PART DE VOS IMPRESSIONS AU JOURNALISTE ET A LA DIRECTION DU POINT
François MALYE
- courriel : mailto:fmalye@lepoint.tm.fr
01 44 10 13 24 - 06 74 78 13 45

LE POINT - 74, Avenue du Maine - 75682 Paris Cedex 14 - Tel : 01 44 10 10 10 - Fax : 01 43 21 43 24

PDG - Frantz-Olivier GIESBERT - Vice-président : Cyrille DUVAL

mailto:fogiesbert@lepoint.tm.fr - mailto:cduval@lepoint.tm.fr

Exprimez vous aussi sur les Forums du POINT : www.lepoint.fr

Merci de nous tenir informés des réponses reçues.

***********

 

MEDIAS
Jeudi 22 mai 2008

IGNORANT LE 13 MAI 1958, LE MASSACRE DES HARKIS, LES CRIMES DU FLN CONTRE LA POPULATION CIVILE ET LE PEUPLE PIED-NOIR D'AUJOURD'HUI

Nous déconseillons d'acheter le numéro, au titre trompeur,

"QUAND L'ALGERIE ETAIT FRANCAISE"

"Souvenir de la saga pied-noir"

de l'hebdomadaire LE POINT du 22 mai 2008

Après une lecture attentive du numéro de cette semaine du POINT au titre racoleur pour les Français d'Algérie "QUAND L'ALGERIE ETAIT FRANCAISE", JPN déconseille l'achat de ce numéro. En effet la moitié du dossier de 19 pages du journaliste François Malye, est consacrée non pas au "Souvenir de la saga pied-noir", mais à la "Vendée musulmane" commis par la France en Algérie de 1830 à 1875 et aux "épouvantables massacres" du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata commis par les "milices" pieds-noirs. Le souvenir de ces massacres vont légitimer les crimes commis par le FLN contre les populations civiles européennes et musulmanes, auxquels aucune ligne du dossier n'est consacrée ! L'auteur accomplit la prouesse de ne pas évoquer une seule fois les Harkis et le massacre de plus de 100.000 d'entre eux après le 19 mars 1962, alors que l'Algérie était encore française, ni les 80 morts de la fusillade de la rue d'Isly du 26 mars 1962 victimes de l'Etat français, ni les milliers de civils assassinés par le FLN ou enlevés comme à Oran le 5 juillet 1962. Il est vrai que pour ce dernier fait historique l'Algérie était indépendante depuis 2 jours! Oubliés aussi le 13 mai 1958, qui fut probablement le moment le plus significatif de toute la guerre d'Algérie, comme les responsabilités des dirigeants de la République française dont le général de Gaulle, au pouvoir au moment de la répression de Sétif en 1945 et aussi lors du "crime d'Etat" du 19 mars 1962. Contacté pour lui demander de s'expliquer sur le contenu de son article, François Malvie nous a dit que c'était sa vision des choses. Une vision qui correspond curieusement à celle exprimée dans les discours officiels du Président Nicolas Sarkozy et de ses représentants lors de leurs déplacements en Algérie.

Il est dommage que le DVD du film du jeune et talentueux réalisateur Serge de SAMPIGNY "Quand l'Algérie était française", que beaucoup de Français d'Algérie ont apprécié lors de son passage le 16 mai 2006 sur M6, ait été associé à la vente de ce numéro. Sur la jaquette de ce DVD a été ajouté et mis en évidence un appel à visionner ce "document exceptionnel à découvrir absolument avant de voir le DVD du film L'Ennemi Intime, de Florent Emilio-Siri". Ce film, écrit par Patrick Rotman, sortie en octobre 2007, a été un "bide" cinématographie mémorable. Il faut donc s'attendre à ce que les lecteurs du POINT bénéficient de cette vision pro-FLN de la guerre d'Algérie dans un prochain numéro de cet hebdomadaire.

Nous regrettons d'être contraints à cet appel envers Le POINT, d'autant plus que Jeune Pied-Noir a collaboré aux articles consacrés à la "Guerre d'Algérie" paru le 8 février 2002 (N° 1534) dans lesquels furent présentés de façon objective le massacre des Harkis et le drame des miliers d'enlèvements d'européens en Algérie après le "crime d'Etat" du 19 mars 1962 commis par le général De Gaulle. Ce crime contre l'Humanité a aussi été dénoncé par Georges-Marc Benamou dans Le POINT du 31 octobre 2003 (N° 1624). C'est aussi l'objet de la Motion adressée au Chef de l'Etat par le Collectif des Français d'Algérie à la suite de la manifestation du 13 mai dernier à Marseille. Deux numéros et une Motion qu'aurait dû consulter M. François MALYE.

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN - 06 80 21 78 54

*************************************

19 mars 1962, d"épouvantables massacres".... oubliés par M. François MALYE !

" Ils portent sur leur visage douloureux le masque de la confiance trahie. Le même que celui des harkis algériens à qui la France a tant menti, en les exploitant jusqu'à l'os, avant de se laver mes mains sur leur sort. Pour avoir cru en nous, des dizaines de milliers de harkis furent égorgés, dépecés ou bouillis vivants par les vainqueurs du FLN. Mais nous n'avons pas entendu leurs cris, ni les protestations des survivants. Depuis le temps, ils n'ont pas toujours troublé notre digestion ni notre bonne conscience. Nous avons tout de suite été guéris, puisque nous n'avions pas été blessés. La repentance est dans l'air du temps. Mais elle aussi a ses oubliés.

Cliquez sur : Franz-Olivier GIESBERT - Le Figaro-Magazine du samedi 27 mai 2000.

***************************

POUR FAIRE PART DE VOS IMPRESSIONS AU JOURNALISTE ET A LA DIRECTION DU POINT

François MALYE - courriel : mailto:fmalye@lepoint.tm.fr
01 44 10 13 24 - 06 74 78 13 45

LE POINT - 74, Avenue du Maine - 75682 Paris Cedex 14 - Tel : 01 44 10 10 10 - Fax : 01 43 21 43 24

PDG - Franz-Olivier GIESBERT - Vice-président : Cyrille DUVAL

mailto:fogiesbert@lepoint.tm.fr - mailto:cduval@lepoint.tm.fr

Exprimez vous aussi sur les Forums du POINT : www.lepoint.fr

Merci de nous tenir informés des réponses reçues.

------------------------------------------------- PRESSE ETRANGERES --------------------------------------------

MEDIAS PLUS

CONNEXION France

Mercredi 30 janvier 2008

Harkis... un crime qui intéresse de plus en plus la presse étrangère

A la suite du rendez-vous manqué du 5 décembre entre le Président de la République et les Français Rapatriés, la situation des Harkis intéresse la presse étrangère. L'article de Ton TODD dans CONNEXION France de janvier 2008 informe les 250.000 ressortissants anglophones vivant en France. D'autres articles sont prévus dans la presse européenne dans les mois à venir.

 

More information : http://www.connexionfrance.com

CONTACT PRESSE JPN : 06 80 21 78 54

-------------------------------------------------------- EUROPE 1 -------------------------------------------------------

MEDIAS

Europe 1 - Journal de 6h30 et 8h

Mercredi 5 décembre 2007

(JPN Information - mardi 4 décembre 2007)

EUROPE 1 DONNE LA PAROLE AUX PIEDS-NOIRS

Pour écoutez le reportage de Marc MESSIER sur EUROPE 1 cliquez sur : ECOUTEZ

**************

TF1 - Journal de 20 heures

Mardi 4 décembre 2007

(JPN Information - mardi 4 décembre 2007)

TF1 AU JOURNAL DE 20 HEURES
DES FRANCAIS D'ALGERIE S'EXPRIMENT 45 ANS APRES

Pour voir le reportage consultez le site de TF1 : http://videos.tf1.fr/video/

Marcelle MAGRON, dont le père a été lâchement assassiné par le FLN en 1955, et Melchior CALANDRA, ancien officier, maire-adjoint de Carnoux-en-Provence, ville créée par les Français rapatriés du Maroc et d'Algérie, président de Carnoux-Racines, s'exprimeront ce soir au journal de 20 heures de TF1 (sous réserve de l'actualité).

Pour en savoir plus les activités de Carnoux-Racines cliquez sur cette ligne

---------------------------------------------------------- FR 3 ---------------------------------------------------------

MEDIAS

"De Gaulle: ... droit d'inventaire"

FRANCE 3

Mercredi 10 octobre 2007

L'association "Les Amis de Raoul Salan" a fourni, avec l'accord de la famille Salan, des documents relatifs au 13 mai 1958 montrant le travail d'intoxication mené par l'entourage de De Gaulle autour de l'opération "Résurrection", destiné à exercer une pression irrésistible sur une partie du personnel politique de la 4ème République afin qu'elle se résigne à investir de Gaulle comme Président du conseil. Le travail historique ne paraît pas très sérieux du côté de FR3 (il suffit de lire les quelques lignes ci-après consacrées au 13 mai). Nous vous invitons cependant à regarder cette émission le 10 octobre afin, entre autres, de voir s'il a été fait usage des documents fournis, et de quelle façon, et si l'association est citée comme contributrice.
Bien à vous
Bernard Zeller - Président de l'association "Les Amis de Raoul Salan"

http://www.salan.asso.fr/

------------------------------------------------------------ ARTE ------------------------------------------------------

DESINFORMATION SUR ARTE

LA REPONSE DE MICHEL BOYON, PRESIDENT DU CSA
Vendredi 3 août 2007

En attendant la réponse de Jérôme Clément à Michel Boyon, continuez à faire part de vos sentiments à ARTE.

****************************************

JEROME CLEMENT, PRESIDENT DE ARTE FRANCE,

REPOND A JEUNE PIED-NOIR !

ET JEUNE PIED-NOIR REPOND A JEROME CLEMENT !
Samedi 29 juillet 2007

Nous laissons aux télespectateurs, et à ceux de ARTE en particulier, de plaisir d'apprécier la réponse de Jérôme Clément, Président de la seule chaîne culturelle française, qui aspire semble-t-il à remplacer Patrick Le Lay.

Pour visionner l'extrait du film "Tous à la plage", voir le site BEO Story

de notre ami Jean-Louis Granier :

http://babelouedstory.com/thema_les/desinformation/8205/8205.html

Vous y trouverez aussi l'adresse de la société de production de Mme Gambart si vous souhaitez lui faire part de vos impressions.

 

La version longue (2 pages) de notre réponse peut vous être adressée sur simple demande à JPN

******************************

MENSONGES ET DIFFAMATION CONTRE LES FRANCAIS D'ALGERIE DANS L'EMISSION "TOUS A LA PLAGE" DE Mme GAMBART
Samedi 21 juillet 2007

DES LETTRES RECOMMANDEES ONT ETE AUJOURD'HUI ADRESSEES A ARTE :

A MM. JOBST PLOG, JEROME CLEMENT ET B-H LEVY

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de leurs réponses.

En l'absence de réponse de Mme Gambart et de la Direction d'ARTE, nous invitons nos compatriotes à manifester leur point vu sur les différents Forums accessibles, notamment sur celui de FR3 qui donnent déjà un grand nombre de réaction de Français d'Algérie.

http://forums.france3.fr/france3/Les-Pieds-Noirs-Le-documentaire/plages-alger-sujet_166_1.htm

Les Français d'Algérie et leurs associations doivent continuer leur action auprès du CSA et de la Direction d'ARTE Strasbourg et France en adressant des lettres recommandées avec AR où des télécopies. Merci de nous tenir informés des actions que vous engagez.

********************************************************************************************************************

PLAGES D'ALGER

LES PREUVES IRREFUTALES DE LA BONNE FOI DE Mme GAMBART !

DROIT DE REPONSE OFFERT A Mme GAMBART
Samedi 21juillet 2007

En attendant la réponse officielle de Mme GAMBART et de la Direction d'ARTE (paraît-il en vacances sur les plages d'Alger), plusieurs de nos amis nous ont adressé des documents authentiques permettant de justifier la bonne foi de la réalisatrice de "Tous à la plage". Voici quelques uns des premiers documents illustrant les commentaires de Mme GAMBART.

Document aimablement communiqué par Jacques TORRES animateur des sites (à visiter) :

http://orleansville.free.fr et http://www.lecri.net

Nota : d'après des informations recueillies de sources sûres (des collaborateurs d'ARTE particulièrement au courant), le câble qui séparait les "pieds-noirs" des "indigènes" était électrifié.

*********************************************************************

UN AUTRE DOCUMENT CONFORTANT LES PROPOS DE Mme GAMBART !

Cette photo a été publiée en 1988 dans le livre "Les Pieds-noirs" de Marie Cardinal (Ed. Belfond) avec comme légende "Pointe Pescade, un jour d'affluence à la plage" et pour référence "photo L.Ionesco - Agence Top". Les spécialistes d'ARTE doutent de son authenticité et pensent que ce document est un photo-montage qui aurait été réalisé avec des acteurs dans un studio de Boulogne-Billancourt en 2006. En effet, il est impossible intellectuellement qu'avant la libération de la femme algérienne en 1962, de gracieuses " femmes voilées de la tête aux pieds" se prélassassent aux milieux d'odieux pieds-noirs qui leur tournaient le dos (l'absence de barbelés de séparation les confortent dans cette hypothèse). Ce même document aurait aussi été reproduit dans la série Historia Magazine la Guerre d'Algérie publiée dans les années 1970. Faut-il le croire !

*****************************************************************************************************************************

LE JEU DE L'ETE

Où se cache Mme GAMBART ? En réalité elle se trouve à chaque fois sur les documents ci-dessus. ARTE offre le droit de revoir l'émission " Tous à la plage" à celles et ceux qui l'identifient parmi les quatres baigneuses de l'illustration et sur la photo de la plage à la Pointe-Pescade où sur les autres photos. Pour aider les participants, la Direction d'ARTE précise que Mme GAMBART, qui a beaucoup d'humour, s'est déguisée sur une des photos en "algérienne" et regarde son sac de plage. Vos courriels sont à adresser à : mailto:mc-gambart@artefrance.fr ; mailto:bh-levy@artefrance.fr ; mailto: j-clement@artefrance.fr ; mailto:m-guidoni@artefrance.fr ;mailto: j-rozat@artefrance.fr ; mailto:md-boussieres@artefrance.fr

BONNE CHANCE ET TENEZ-NOUS INFORMES !

********************************************************************************

ENCORE DES PREUVES !

VOICI QUELQUES EXEMPLES DE PHOTOS TRUQUEES PAR DES PIEDS-NOIRS POUR LAISSER CROIRE QUE LES PLAGES D'ALGERIE ETAIENT AUSSI ACCESSIBLES AUX ALGERIENNES et ALGERIENS !

Les Français d'Algérie tentent (en vain) d'essayer de démentir les vérités de Mme Gambart. En réalité ces photographies sont des faux, les légendes communiquées par ARTE permettent de rétablir la vérité vraie (la seule qui est authentique et certifiée), celle de Mme Gambart.

 

Photographies aimablement communiquées par Nicole GUIRAUD

Voir aussi les photographies mises sur le site d'Hervé CUESTA :

Les Anciens des Tournants ROVIGO - herve.cuesta@free.fr
http://tournantsrovigo.free.fr - voir aussi le site : http://oran1962.free.fr

 

***********************************************************************************

DESINFORMATION SUR ARTE

MENSONGES ET DIFFAMATION CONTRE LES FRANCAIS D'ALGERIE DANS L'EMISSION "TOUS A LA PLAGE" DU JEUDI 12 JUILLET

COMMUNIQUE DE PRESSE DE JEUNE PIED-NOIR
jeunepiednoir@wanadoo.fr - Tel : 06 80 21 78 54
Samedi 14 juillet 2007

Une fois de plus, les Français d'Algérie sont indignés des propos tenus contre eux par une journaliste incompétente dans l'émission d'ARTE "Tous à la plage" du jeudi 12 juillet à 20h15. Ce reportage montre un Algérien d’un certain âge, présenté avec admiration par la commentatrice pour avoir combattu la France pour l’indépendance de l’Algérie. Dans sa présentation, celle-ci a poursuivi son commentaire en affirmant : « Sous l’Algérie Française, les plages étaient divisées en deux : une partie, la meilleure, était réservée aux Pieds Noirs et une autre aux musulmans ». Puis elle a enchaîné en disant qu'«Albert Camus lui-même adorait flâner sur les plages réservées aux Pieds Noirs».

La lecture de l'annonce de cette émission sur le site de ARTE est claire :

***************************************** FAC-SIMILE DE LA PRESENTATION ****************************************

jeudi, 12 juillet 2007 à 20:15
Rediffusions :
18.07.2007 à 04:30
19.07.2007 à 14:00
26.07.2007 à 07:05
26.07.2007 à 11:30

Tout le monde à la plage
(France, 2007, 25mn)
ARTE F
Réalisateur: Marie-Christine Gambart

Un tour du monde en vingt plages, à la découverte des différentes manières de se baigner et de s'amuser. À suivre jusqu'au 3 août.
ARTE F
4. Alger / Algérie

Sur les plages de la baie d'Alger, l'une des plus belles au monde, des femmes voilées de la tête aux pieds plongent avec grâce. Les garçons et les filles sont séparés. Les anciens se souviennent des filles pieds-noirs qui se prélassaient sur le sable quand l'Algérie était encore française et que les Arabes étaient interdits de plage.

**************************************************************************************

Il s'agit là d'un cas manifeste de désinformation touchant à la vérité historique et à l'honneur de notre communauté. Il était très simple à la réalisatrice de vérifier qu'il n'y a jamais eu de ségrégation raciale en Afrique du Nord française ni dans les établissements scolaires, ni dans les transports publics, ni dans l'accès aux fonctions publiques et privées, encore moins sur les plages. La lecture de l'ouvrage "LE LIVRE D'OR DE L'ALGERIE - 1937" que JPN vient de republier en est la preuve objective la plus directe ( pour voir ce livre : cliquez ICI)

Jeune Pied-Noir appelle tous les téléspectateurs indignés par l'utilisation de tels procédés de désinformation, qui jette le discrédit sur toute la profession des journalistes, à demander par tous les moyens possibles (téléphone, courrier, fax et courriel) au Président du CSA ainsi qu'au Président et au Médiateur de ARTE :

1 - la suspension de la rediffusion de cette émission mensongère et diffamatoire envers une catégorie de Français
2 - l'annonce en lieu et place des protestations des Français d'Algérie indignés et des communiqués des Associations de Français d'AFN rectifiant cette contre-vérité historique et cette atteinte à l'honneur de toute une communauté
3 - une sanction exemplaire de la réalisatrice Mme Marie-Christine GAMBART et sa démission d'ARTE. Jeune Pied-Noir est prêt à assurer une formation gratuite de Mme GAMBART sur la réalité de l'Algérie française et l'oeuvre française en Afrique du Nord. JPN l'invite déjà à visionner le film diffusé par M6 : "Quand l'Algérie était française".
4 - la programmation d'une émission avec des personnalités compétentes de la communauté des Français d'Afrique du Nord pour une information objective des téléspectateurs français sur la vie quotidienne en Algérie durant la présence française et sur l'oeuvre française en Afrique du Nord.

Jeune Pied-Noir appelle les Français d'AFN et leurs Amis à saisir leurs députés ainsi que le Président de la République et le Premier Ministre pour leur demander, qu'à l'occasion du 45e anniversaire de leur exode, les chaînes publiques de télévision leur soient enfin ouvertes pour qu'ils puissent s'exprimer directement sur leur histoire et leur tragique destin.

********************************************************************************

CONTACTS UTILES
M. Michel BOYON
Président du CSA
39-43, Quai André Citroën
75739 Paris Cedex 15
Tel : 01 40 58 38 00 - Fax : 01 45 79 00 06

mailto:michel.boyon@csa.fr

SITE DU CSA : http://www.csa.fr/index.php

M. Bernard-Henri LEVY

né le 5 novembre 1948 à Béni Saf (Algérie)

Président du Conseil de surveillance d'ARTE FRANCE
8,rue Marceau
92785 ISSY-LES-MOULINEAUX Cedex 9
Tel : 01 55 00 77 77 - Fax : 01 55 00 77 00

SITE DE ARTE : http://www.arte.tv/fr/70.html

POUR LA PRESENTATION DE L'EMISSION "TOUS A LA PLAGE" du JEUDI 12 JUILLET A 20H30 :

http://www.arte.tv/fr/semaine/244,broadcastingNum=690554,day=6,week=28,year=2007.html

IMPORTANT : Merci de nous tenir informés de vos démarches et des réponses obtenues.

-------------------------------------------------------- LE POINT -------------------------------------------------------

VOUS ETES DES CENTAINES A AVOIR DEJA EXPRIME VOTRE OPINION !

PARLEZ EN A VOS PROCHES, A VOS AMIS ET VOS RELATIONS - MERCI

LE POINT... SUITE

"QUAND L'ALGERIE ETAIT FRANCAISE"

"Souvenir de la saga pied-noir"


de l'hebdomadaire LE POINT du 22 mai 2008

Merci à tous. Vous avez été nombreux à avoir eu le sentiment d'être trompés par le dossier annoncé sur "L'Algérie française" paru dans le dernier N° du POINT. JPN mettra prochainement sur son site quelques unes de vos réactions les plus caractéristiques. En voici déjà une :

Monsieur François Malye,

Abonné à la revue "Le Point" et en tant qu'ancien appelé ayant servi en Petite Kabylie en 1959 et 60, j'ai lu avec intérêt votre série d'articles "Quand l'Algérie était française". Il est certes bon que cette très triste période de notre histoire récente soit documentée en détail car on a trop longtemps passé sous silence les tenants et aboutissants de cette malheureuse période. Mais pourquoi, alors que vous accordez beaucoup de place aux errements de la France en 1945 et aux "épouvantables massacres de Sétif, Kherrata et Guelma", vous passez complètement sous silence les exactions du FLN et les massacres des Harkis et de leurs familles en 1962, trahis et abandonnés par de Gaulle. Ces "oublis" me paraissent des plus suspects et m'incitent à croire à une volonté de manipulation de l'opinion de votre part. Etonnant aussi de ne voir apparaître que la photo des "miliciens de Guelma" ou celle de cette victime dans une ruelle de la Casbah aux pieds du militaire français, P.M. en bandoulière (le chargeur replié prouvant au moins qu'il n'en fut pas l'auteur) sans aucune contrepartie de photos d'Algériens égorgés ou mutilés par leurs coreligionnaires du FLN. Je vous assure qu'il n'en manque pas. En tant que lecteur de votre revue, cette attitude tendancieuse me déçoit beaucoup car elle ne fait pas honneur à ce que je pensais être l'éthique de "Le Point". Peut-être consentirez-vous à donner les raisons de ces "oublis" et dans ce cas je vous en remercie d'avance. Bruno D.

***********************
SOYEZ NOMBREUX A CONTINUEZ A FAIRE PART DE VOS IMPRESSIONS AU JOURNALISTE ET A LA DIRECTION DU POINT
François MALYE
- courriel : mailto:fmalye@lepoint.tm.fr
01 44 10 13 24 - 06 74 78 13 45

LE POINT - 74, Avenue du Maine - 75682 Paris Cedex 14 - Tel : 01 44 10 10 10 - Fax : 01 43 21 43 24

PDG - Frantz-Olivier GIESBERT - Vice-président : Cyrille DUVAL

mailto:fogiesbert@lepoint.tm.fr - mailto:cduval@lepoint.tm.fr

Exprimez vous aussi sur les Forums du POINT : www.lepoint.fr

Merci de nous tenir informés des réponses reçues.

MEDIAS
Jeudi 22 mai 2008

IGNORANT LE 13 MAI 1958, LE MASSACRE DES HARKIS, LES CRIMES DU FLN CONTRE LA POPULATION CIVILE ET LE PEUPLE PIED-NOIR D'AUJOURD'HUI

Nous déconseillons d'acheter le numéro, au titre trompeur,

"QUAND L'ALGERIE ETAIT FRANCAISE"

"Souvenir de la saga pied-noir"

de l'hebdomadaire LE POINT du 22 mai 2008

Après une lecture attentive du numéro de cette semaine du POINT au titre racoleur pour les Français d'Algérie "QUAND L'ALGERIE ETAIT FRANCAISE", JPN déconseille l'achat de ce numéro. En effet la moitié du dossier de 19 pages du journaliste François Malye, est consacrée non pas au "Souvenir de la saga pied-noir", mais à la "Vendée musulmane" commis par la France en Algérie de 1830 à 1875 et aux "épouvantables massacres" du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata commis par les "milices" pieds-noirs. Le souvenir de ces massacres vont légitimer les crimes commis par le FLN contre les populations civiles européennes et musulmanes, auxquels aucune ligne du dossier n'est consacrée ! L'auteur accomplit la prouesse de ne pas évoquer une seule fois les Harkis et le massacre de plus de 100.000 d'entre eux après le 19 mars 1962, alors que l'Algérie était encore française, ni les 80 morts de la fusillade de la rue d'Isly du 26 mars 1962 victimes de l'Etat français, ni les milliers de civils assassinés par le FLN ou enlevés comme à Oran le 5 juillet 1962. Il est vrai que pour ce dernier fait historique l'Algérie était indépendante depuis 2 jours! Oubliés aussi le 13 mai 1958, qui fut probablement le moment le plus significatif de toute la guerre d'Algérie, comme les responsabilités des dirigeants de la République française dont le général de Gaulle, au pouvoir au moment de la répression de Sétif en 1945 et aussi lors du "crime d'Etat" du 19 mars 1962. Contacté pour lui demander de s'expliquer sur le contenu de son article, François Malvie nous a dit que c'était sa vision des choses. Une vision qui correspond curieusement à celle exprimée dans les discours officiels du Président Nicolas Sarkozy et de ses représentants lors de leurs déplacements en Algérie.

Il est dommage que le DVD du film du jeune et talentueux réalisateur Serge de SAMPIGNY "Quand l'Algérie était française", que beaucoup de Français d'Algérie ont apprécié lors de son passage le 16 mai 2006 sur M6, ait été associé à la vente de ce numéro. Sur la jaquette de ce DVD a été ajouté et mis en évidence un appel à visionner ce "document exceptionnel à découvrir absolument avant de voir le DVD du film L'Ennemi Intime, de Florent Emilio-Siri". Ce film, écrit par Patrick Rotman, sortie en octobre 2007, a été un "bide" cinématographie mémorable. Il faut donc s'attendre à ce que les lecteurs du POINT bénéficient de cette vision pro-FLN de la guerre d'Algérie dans un prochain numéro de cet hebdomadaire.

Nous regrettons d'être contraints à cet appel envers Le POINT, d'autant plus que Jeune Pied-Noir a collaboré aux articles consacrés à la "Guerre d'Algérie" paru le 8 février 2002 (N° 1534) dans lesquels furent présentés de façon objective le massacre des Harkis et le drame des miliers d'enlèvements d'européens en Algérie après le "crime d'Etat" du 19 mars 1962 commis par le général De Gaulle. Ce crime contre l'Humanité a aussi été dénoncé par Georges-Marc Benamou dans Le POINT du 31 octobre 2003 (N° 1624). C'est aussi l'objet de la Motion adressée au Chef de l'Etat par le Collectif des Français d'Algérie à la suite de la manifestation du 13 mai dernier à Marseille. Deux numéros et une Motion qu'aurait dû consulter M. François MALYE.

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN - 06 80 21 78 54

*************************************

19 mars 1962, d"épouvantables massacres".... oubliés par M. François MALYE !

" Ils portent sur leur visage douloureux le masque de la confiance trahie. Le même que celui des harkis algériens à qui la France a tant menti, en les exploitant jusqu'à l'os, avant de se laver mes mains sur leur sort. Pour avoir cru en nous, des dizaines de milliers de harkis furent égorgés, dépecés ou bouillis vivants par les vainqueurs du FLN. Mais nous n'avons pas entendu leurs cris, ni les protestations des survivants. Depuis le temps, ils n'ont pas toujours troublé notre digestion ni notre bonne conscience. Nous avons tout de suite été guéris, puisque nous n'avions pas été blessés. La repentance est dans l'air du temps. Mais elle aussi a ses oubliés.

Cliquez sur : Franz-Olivier GIESBERT - Le Figaro-Magazine du samedi 27 mai 2000.

***************************

POUR FAIRE PART DE VOS IMPRESSIONS AU JOURNALISTE ET A LA DIRECTION DU POINT

François MALYE - courriel : mailto:fmalye@lepoint.tm.fr
01 44 10 13 24 - 06 74 78 13 45

LE POINT - 74, Avenue du Maine - 75682 Paris Cedex 14 - Tel : 01 44 10 10 10 - Fax : 01 43 21 43 24

PDG - Franz-Olivier GIESBERT - Vice-président : Cyrille DUVAL

mailto:fogiesbert@lepoint.tm.fr - mailto:cduval@lepoint.tm.fr

Exprimez vous aussi sur les Forums du POINT : www.lepoint.fr

Merci de nous tenir informés des réponses reçues.

----------------------------------------------- LES JOURNALISTES --------------------------------------------------

 

"Ce tabou-là n'et pas près d'être levé. Cent mille personnes sont mortes par notre faute. Un massacre honteux pour la France comme pour l'Algérie. Le déshonneur est trop lourd à porter."

Jean LACOUTURE (Télérama - 13 septembre 1991)

Les grands medias reconnaissent de plus en plus régulièrement les crimes commis contre les Français d'Algérie après le 19 mars 1962 se souvenant des propos du Président Abraham Lincoln : "Vous pouvez duper tout le monde quelque temps. Vous pouvez duper quelques personnes tout le temps. Mais vous ne pouvez duper tout le monde tout le temps."

 

Editorial de Franz Olivier Giesbert du Figaro du 27 mai 2000 

- Le Monde du 3 novembre 1999 a publié le texte de Dominque Schnapper "Justice pour les harkis", fille de Raymond Aron, qui dénonce les crimes du 19 mars 1962 envers les Harkis demandant au Président de la République de les reconnaître comme il l'a fait pour les juifs. Plusieurs éditoriaux et articles du Monde réclament déjà depuis la grande manifestation des Harkis de1991 que la vérité soit reconnue.

- La Une N°40 de mai 2000 a publié le texte complet du communiqué de presse de Jeune Pied-noir dénonçant les "accords d'Evian", communiqué aussi repris par l'Action française du 6au 19 avril 2000.

- Le Figaro du 15 juin 2000 - Après l'éditorial de Franz-Olivier Giesbert du Figaro Magazine du 27 mai dernier, un journaliste courageux de la presse de grande diffusion, Jean-Michel Décugis, a enfin osé interroger André SANTINI, député maire d'Issy-les-Moulineaux, ancien Secrétaire d'Etat aux Rapatriés dans le gouvernement de Jacques CHIRAC de 1986 à 1988, sur sa demande de reconnaissance des crimes commis par l'Etat français contre les harkis et les pieds-noirs en Algérie après le 19 mars 1962. Il devient désormais de plus en plus difficile à ceux qui refusent la vérité de dire "je ne savais pas". Parallèlement à cette action qui honore la profession de journaliste, des milliers de pétitions sont actuellement adressées par télécopie, courrier et Internet au Président de la République par les associations de harkis, de pieds-noirs et de leurs amis de toutes les régions de France.

- Le Monde - Par cet article "Justice pour les harkis, en Algérie et en France !" du 17 juin du mouvement "Justice pour les Harkis", signé par Mohamed Haddouche et André Wormser, reconnaît la réalité des crimes de la Ve République. Une nouvelle étape vers la reconnaissance nationale.

- La Croix - Cet article du 17 juin intitulé "La commauté harkie est aujourd'hui partagée" souligne la déclaration de A. Bouteflika sur Radio-Beur FM d'octobre 1999 dans laquelle le Président algérien reconnaît le massacre des Harkis et de leurs familles. Un aveux confirmant la participation active du F.L.N. dans la phase délimination programmée de leurs adversaires prévue dans le plan d'abandon des Harkis prémédité par l'Etat français.

- Le Figaro - 17/18 juin 2000 - "Pardon aux Harkis" - Article de Jean Daniel, journaliste, et aussi Directeur du Nouvel Observateur, dans lequel ce célèbre homme de gauche partisan de l'indépendance de l'Algérie, grand ami de Ben Bella et des membres du F.L.N. reconnais "que la guerre d'Algérie a été aussi une guerre civile où de très nombreux Algériens sont morts du faits d'initiatives algériennes et que la repentance, dans ce cas, est valable pour tout le monde. Nous avons tous à demander pardon aux harkis. Ce que je fais ici." Chose curieuse, aucun journaliste n'est allé intérroger Jean Daniel sur les causes de cette subite repentance personnelle qu'il souhaiterait collective... ce que nous demandons aussi.

-------------------------------------------------------- FRANCE 2 ---------------------------------------------------------

SUR FRANCE 2 - JEUDI 22 JUIN 2006 A 20H 55

Envoyé spécial

"LES PIEDS NOIRS, LE PASSE RECOMPOSE"

Emission signalée par Jean-Pierre Ferrer

Votre avis sur cette émission nous interresse : jeunepiednoir@wanadoo.fr

--------------------------------------------------------------- FRANCE 3 ----------------------------------------------------

FR3 du documentaire :

"LES PIEDS-NOIRS, HISTOIRES D'UNE BLESSURE"

film réalisé par Gilles Pérez , fils de Pieds-noirs

- Samedis 13, 20 et 27 janvier 2007 à 16h20 sur France 3 Aquitaine et Méditerranée

- Samedi 13 janvier à 16h20 : Les Pieds Noirs, les années romantiques.

- Samedi 20 janvier à 16h20 : Les Pieds Noirs, les années dramatiques.

- Samedi 27 janvier à 16h20 : Les Pieds Noirs, les années mélancoliques.

Attention, dans ces 2 régions, il faut capter France 3 par le canal hertzien (antenne normale de la télévision) et ne pas regarder France 3 sur TPS ou sur le satellite, le décrochage régional n'intervenant pas sur le satellite.

Merci de diffuser cette information à vos amis et proches.

Vous pourrez aussi donner vos réactions, un espace web est en préparation sur France 3.

Des informations sur le film sont déjà présentes sur France 3 Aquitaine et France 3 Méditerranée :

http://aquitaine.france3.fr/emissions/27222163-fr.php
http://mediterranee.france3.fr/emissions/27283021-fr.php

PS : pour toutes les personnes qui ont une Freebox, ils peuvent regarder France 3 Méditerranée,
dans la France entière, sur le canal 323 de la Freebox .. encore une raison supplémentaire de transmettre
ce message aux maximum de personnes pouvant être intéressées.

- les 24 et 31 mars et 7 avril 2007 à 16h20 sur France 3 Normandie,
Sud, Limousin Poitou Charente (seconde diffusion) et Corse. Ainsi qu'aux
mêmes dates mais à 00h30 sur France 3 Nationale.

Information communiquée par Josette Boussomier, gérard Cruz et Cyrille Perez

Pour plus d'information : cyrille@13ausud.com

----------------------------------------------------------------- TF 1 -----------------------------------------------------------

URGENT !  URGENT ! URGENT ! URGENT !

PETITION A RETOURNER AVANT LE 12 FEVRIER - MERCI

LOI RAPATRIES - JEUDI 26 JANVIER 2006 SUR TF1

Reportage au Journal de 20 h 00 de Patrick Poivre d'Avor sur les réactions des Français d'Afrique du Nord et d'Outre-mer après la décision du Chef de l'Etat de céder à la pression de la gauche en supprimant le  "rôle positif de la présence française" de l'article 4 de la loi du 23 février 2005 en faveur des Français rapatriés.

Voir le site Internet de TF1 après l'émission : http://videos.tf1.fr/video/news/lesjt/

MERCI DE DIFFUSER CETTE INFORMATION

 

LE REFERENDUM DU 24 SEPTEMBRE 2000

----------------------

Lettre aux Directeurs, des Rédacteurs en Chef et des journalistes des principaux médias français du 26 août 2000

"Ce tabou-là n'est pas près d'être levé. Cent mille personnes sont mortes par notre faute. Un massacre honteux pour la France comme pour l'Algérie. Le déshonneur est trop lourd à porter". Jean Lacouture - Télérama 13 septembre 1991

OBJET : POUR LA RECONNAISSANCE OFFICIELLE DU MASSACRE DES HARKIS ET DES PIEDS-NOIRS DISPARUS EN ALGERIE APRES LE 19 MARS 1962

Monsieur le Directeur, Monsieur le Rédacteur en Chef et Messieurs les journalistes,

Dans le Figaro du 10 juin 2000, M. André SANTINI, ancien secrétaire d'Etat aux Rapatriés dans le gouvernement de Jacques CHIRAC de 1986 à 1988, a publiquement confirmé sa demande de " reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français dans le massacre de 150.000 Harkis et la disparition de 25.000 pieds-noirs en Algérie après le 19 mars 1962 ." A ce jour il n'a obtenu ni réponse, ni démenti.

Vous trouverez, ci-joint, copie du courrier que nous venons d'adresser à Monsieur Le Président de la République à l'occasion du référendum du 24 septembre prochain, ainsi que le dossier relatif à la pétition nationale déjà signée par des milliers de Français.

Vous pouvez vous aussi contribuer, comme les nombreuses personnalités signataires du texte " Justice pour les Harkis ", à la réalisation de cette reconnaissance devenue aujourd'hui inéluctable. Car comme le soulignait Abraham LINCOLN : "Vous pouvez duper tout le monde quelque temps. Vous pouvez duper quelques personnes tout le temps. Mais vous ne pouvez duper tout le monde tout le temps. " Il y a trop de survivants, trop de témoignages, trop d'aveux pour que la vérité reste inconnue de tous. Les sondages montrent qu'aujourd'hui une large majorité de Français réclame justice pour les Français d'Algérie. Il y va de l'honneur de notre Pays, comme de l'honneur de chacun d'entre nous, de permettre à toute une communauté de Français injustement traitée de bénéficier enfin, 38 ans après son exode, de l'application des Droits de l'Homme et des lois françaises.

Il est désormais impossible de dire " Je ne savais pas ". Rester silencieux aujourd'hui c'est devenir complice d'un crime contre l'humanité et prolonger inutilement les souffrances de 2.000.000 de Français exilés de leur terre natale pour raison d'Etat.

Confiant dans votre solidarité et restant à votre disposition, nous vous prions d'agréer, Messieurs, l'expression de nos salutations reconnaissantes.

---------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN -------------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS 2011 et 2012 !

Jeune Pied-Noir, 34 ans de liberté d'action grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication 30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !