HAUT CONSEIL DES RAPATRIES 2

(Page en cours de mise à jour)

Mise à jour 09.02.2015

Le deuxième Haut Conseil des Rapatriés 2 achevera sa "mission" d'ici quelques mois. Chacun peut essayer d'apprécier son "bilan" en essayant de résumer ses activités : absence de participation à l'Hommage aux Français d'Afrique du Nord (article 1 de la loi du 23 février 2005), pas d'Hommage national aux victimes civiles le 5 décembre : une simple plaque de 300€ Quai Branly dévoilée en catimini (article 2), pas de réception des victimes et des familles de disparus par le Chef de l'Etat ou/et le Premier ministre, Fondation de la Mémoire de la guerre d'Algérie et des Combats du Maroc et de Tunisie inexistante (article 3), suppression du rôle positif de la colonisation dans l'article 4 de la loi du 23 février 2005 au mépris du vote du Parlement, Mémorial national de la France d'Outre-mer de Marseille : un terrain vague, action auprès de l'Eduction nationale inexistante, présence dans les médias inexistante, réponses aux multiples agressions médiatiques inexistante, etc...

ACTUALITES - ACTIONS JPN - MANIFESTATIONS - LIVRES - MEDIAS - TEMOIGNAGES

*** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES ***

Par Arrêté du Premier Ministre en date du 4 décembre (J.O du 5 décembre 2006)

REMPLACEMENT DU PRESIDENT DU HAUT CONSEIL DES RAPATRIES

Après un an de (non)fonctionnement du deuxième Haut Conseil des Rapatriés, sous la double présidence du Président de la Mission Interministérielle et de celle "virtuelle" de son président en titre, M. Alain Géhin, le JO de ce jour présente l'arrêté du Premier ministre annonçant le remplacement de ce dernier par M. Yves Kodderitzsch et la nomination de 4 nouveaux membres en remplacement du ministre Jacques Augarde décédé et des troismembres démissionnaires, ainsi que deux nouvelles nominations. Ce replatrâge de dernier moment, à la veille d'échéances électorales importantes et du 45e anniversaire en 2007 de l'exode des Français d'Algérie, ne pourra pallier plus d'un an et demi d'inactivité.

C'est pourquoi Jeune Pied-Noir a demandé au Premier Ministre la suppression de la Mission Interministérielle aux Rapatriés et la création d'un véritable Ministère des Rapatriés. Jeune Pied-Noir demande au nouveau Président du HCR l'organisation d'une consultation, avant la fin de l'année, de toutes les associations et amicales, sans exclusive, de façon à dresser le cahier des charges des doléances de la communauté des Français d'Afrique du Nord pour informer les candidats aux prochaines élections.

Les Français d'AFN et leurs amis jugeront les candidats aux prochaines élections non sur leurs paroles ou leurs promesses mais sur les actes concrets pris par eux avant les élections.

Décret du Premier ministre du 4 décembre - voir pièce jointe ou le JO : http://www.journal-officiel.gouv.fr/frameset.html

**********************************************

AVIS DE RECHERCHE

Qui est M. Yves Kodderitzsch ? Nos recherches sur Internet n'ont pas permis de trouver la moindre information sur le nouveau Président du Haut Conseil des Rapatriés ! Qui est M. Yves Kodderitzsch et pour lesquelles de ses qualités a-t-il été désigné à ce poste par le Premier ministre ? En attendant le CV officiel du nouveau Président, la Communauté des Français d'AFN a le droit de connaître la carrière de leur nouvel interlocuteur et les raisons de sa nomination.

-------------------------------------------------- ARCHIVES -------------------------------------------------

QU'EST-CE QUE LE HAUT CONSEIL DES RAPATRIES ?

Cette instance de dialogue entre l'Etat et la Communauté des Français "rapatriés" (en réalité pour la majorité d'entre-eux exilés de leur terre natale) a été créée en 2003 par Jean-Pierre Raffarin. Ses 40 membres (aujourd'hui 43 !) sont désignés par le Premier ministre sur proposition du président de la MIR.

 

JEUDI 15 FEVRIER

ALORS QUE SE REUNISSAIT LE HAUT CONSEIL DES RAPATRIES SOUS LA PRESIDENCE

D'EMMANUEL CHARRON, PRESIDENT DE LA MISSION INTERMINISTERIELLE AUX RAPATRIES

POUR DEBATTRE DE LA POSITION DU HCR VIS-A-VIS DE LA DECISION DU CHEF DE L'ETAT

le Premier ministre signait le décret abrogeant l'alinéa 2 de l'article 4 de la loi 2005-158 portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés !

JEUNE PIED-NOIR ECRIT AU PREMIER MINISTRE POUR DEMANDER LA DEMISSION DU PRESIDENT DE LA MISSION INTERMINISTERIELLE AUX RAPATRIES !

POUR CONNAITRE LE DECRET DU 15 FEVRIER 2006 : http://www.journal-officiel.gouv.fr/frameset.html

POUR LIRE LA LETTRE ADRESSER AU PREMIER MINISTRE : Lettre D de Villepin 160206.pdf

L’ASSOCIATION JEUNE PIED-NOIR DEMANDE LA DEMISSION DE
M. EMMANUEL CHARRON, PRESIDENT DE LA MISSION
INTERMINISTERIELLE AUX RAPATRIES


COMMUNIQUE DE PRESSE

VENDREDI 2 DECEMBRE 2005


En vertu de l'article XV de la Déclaration des Droits de L'Homme et du Citoyen - préambule de la Constitution française de 1958 votée par les 10 millions de Français à part entière d'Algérie qui stipule « La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration » l'association Jeune Pied-Noir lance une pétition nationale auprès des Français d'Afrique du Nord et leurs amis pour demander la démission et le remplacement de M. Emmanuel Charron, Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés, après avoir constaté que, depuis sa nomination le 20 avril 2005, l'action du Président de la MIR a consisté essentiellement à ralentir ou à annuler les actions lancées en faveur des Français d'AFN et d'Outre-mer. Jeune Pied-Noir reproche notamment au Président de la Mission Interministérielle la désignation avec 6 mois de retard d'un Haut Conseil des Rapatriés dont les membres ont été nommés en l'absence de toute transparence et qui n'est toujours pas opérationnel, la promulgation retardée des décrets et des circulaires d'application de la loi du 23 février 2005, le silence du gouvernement face aux multiples attaques des historiens « militants » et aux diatribes du Chef de l'Etat algérien contre la loi du 23 février 2005, l'absence de valorisation des cérémonies nationales en Hommage aux Harkis du 25 septembre et du 5 décembre en hommage pour la première fois aux civils et militaires « morts pour la France » en Algérie et lors des Combats du Maroc et de Tunisie, l'annulation au dernier moment d'une grande réunion des associations de Français d'Algérie, l'absence de réponse aux courriers des victimes, des familles de disparus, des associations, des harkis et des pieds-noirs encore en difficulté, etc…
L'association regrette d'en arriver à cette « fracture » qu'elle espère provisoire dans le dialogue entre l'Etat et la communauté des Français d'Afrique du Nord et d'Outre-mer, mais il lui paraît impossible, malgré les nombreux efforts consentis par les Associations nationales, de poursuivre toute action constructive en vue de solder équitablement le lourd contentieux moral et matériel restant, dont la loi 2005-158 du 23 février 2005 marque une étape importante mais incomplète. Dans ce contexte, Jeune Pied-Noir appelle à ne plus s'associer à la cérémonie du 5 décembre Quai Branly. En effet 43 ans après la reconnaissance par la loi du 23 février de la réalité de leur drame, les victimes civiles et les familles des disparus ne seront pas reçues, comme les 13 acquittés d'Outreau, par le Premier ministre.


Contact presse - Bernard Coll : 06 80 21 78 54
JEUNE PIED-NOIR - BP 4 - 91570 BIEVRES

http://perso.wanadoo.fr/jeunepiednoir/jpn.wst - Courriel : jeunepiednoir@wanadoo.fr

télécharger ce texte en pdf : communiqué de presse


PETITION
POUR LA DEMISSION D’EMMANUEL CHARRON
Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés

télécharger ce texte en pdf : Pétition

ADRESSEZ VITE CETTE PETITION AU PREMIER MINISTRE

 

 

M. Emmanuel CHARRON remplace M. Marc DUDOURDIEU


Le départ de M. Marc Dubourdieu et son remplacement à la présidence de la MIR ne sont pas connus de beaucoup de nos compatriotes.

Marc Dubourdieu est nommé directeur général de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde), présidé par Louis Schweitzer.
Marc Dubourdieu, cinquante-quatre ans, diplômé de l'IEP de Toulouse et de l'Institut d'études internationales et des pays en voie de développement, administrateur de la Ville de Paris, secrétaire général de l'Institut des hautes études de la sécurité intérieure (Ihesi) de 1989 à 1993, a ensuite notamment été conseiller technique au cabinet de Roger Romani, alors ministre délégué aux Relations avec le Sénat, chargé des Rapatriés, en 1993 et 1994, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Sarthe, de 1994 à 1996, et directeur de cabinet du secrétaire général de la Ville de Paris, de 1997 à 1999. Directeur général de la commune de Paris, de 1999 à 2002, il est également, en 2001 et 2002, inspecteur général à l'Inspection générale de la Ville de Paris. Conseiller technique, en 2002, au cabinet de Michèle Alliot-Marie au ministère de la Défense et, parallèlement, à celui d'Hamlaoui Mékachéra au secrétariat d'Etat aux Anciens Combattants, il était, depuis septembre 2002, président de la Mission interministérielle aux rapatriés

Emmanuel Charron est nommé président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés le 20 avril ne Conseil des ministres.

Emmanuel Charron est un jeune haut-fonctionnaire né en octobre 1962 à la Garenne-Colombes (92). Inspecteur général de la Ville de Paris (ENA, promotion Fernand Braudel), il est depuis 3 ans, conseiller technique auprès du Premier ministre, en charge des questions "rapatriés", il connaît bien les dossiers concernant les problèmes encore en instance.

Les décrets d'application de la loi 2005-158 doivent sortir fin mai. Pour tout complément d'information, contactez le secrétariat de la Mission Interministérielle aux Rapatriés - 96, Av. de Suffren - 75015 Paris - Tél : 01 53 69 55 18 - 01 53 69 50 00 ou 01 53 69 43 50 - Télécopie : 01 53 69 55 47.

---------------------------------------------------------------- MEDIAS ---------------------------------------------------------------

Chaque mois achetez "PIEDS-NOIRS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI" , le magazine culturel et de loisirs des Français d'Afrique du Nord et de leurs Amis" - 5 euros

Abonnement : 6 mois : 25 euros - 1 an : 46 euros

SARL Editions du Grand Sud - Rés. Le Cap d'Or E2 - Corniche de Sauviou - 83140 SIX-FOURS - Tel/Fax : 04 94 07 74 61

------------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN ----------------------------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS !

Jeune Pied-Noir, 34 ans de liberté grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication

30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !