LA GUERRE CIVILE D'ALGERIE

1954 - 1962

ACTUALITES - ADRESSES UTILES - HISTORIQUE - RECHERCHES

Mise à jour le 12.02.2016

Faites un don : déduction fiscale de 66% + 34% de livres, DVD, CD-Audio... offerts pour vous remercier = 0 euros !
L'Etat français a donné le qualificatif de "guerre" à l'ensemble des actes criminels, et à leur répression par des autorités politiques françaises, qui se sont déroulés dans les départements français d'Algérie du 31 octobre 1954 au 2 juillet 1962 (cf. La loi N°74-1044 du 9 décembre 1974). Les débats à l'Assemblée nationale, au Sénat et dans les médias n'ont pas qualifié correctement cet ensemble de faits violents baptisés du seul mot "guerre". L'analyse des faits historiques démontre qu'il s'agit en réalité d'une suite de guerres civiles franco-françaises. Dans le contexte algérien, le terme de "guerre" doit être effectivement accompagné de "civile" car tous les intervenants avaient de facto jusqu'au 3 juillet 1962 la nationalité française, la nationalité algérienne n'ayant jamais existée auparavant. L'Algérie est une création purement française, l'ensemble de territoires correspondant à cette dénomination n'ayant jamais porté ce nom auparavant. L'Algérie indépendante est aussi une création française, la décision d'abandon de nos départements algériens ayant été prise le général de Gaulle, seul, en tant que Chef de l'Etat français.
ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES

 

 

 

 

 

 

AU FORUM N°3

Invité : Louis de Condé, membre de l'équipe du Cl Jean BASTIEN-THIRY

 

 

 

DVD *** FILMS *** VIDEO *** DVD *** FILMS *** VIDEO ***DVD *** FILMS *** VIDEO *** DVD *** FILMS *** VIDEO ***DVD

VIDEO : SETIF 8 mai 1945

Témoignage de M. Villard

VIDEO : 1 novembre 1954

 

13 mai 1958

 

VIDEO : Rappel du bilan général de la « guerre d'Algérie »

cid:image015.jpg@01D0133C.B09D9FF0

Combien de victimes ?

Exode Abandon des Harkis et des Pieds-noirs

RECHERCHE PAR NOM : Nicole GUIRAUD - Jean-Jacques VIALA - Maurice VILLARD - Roger VETTILLARD -

RECHERCHE PAR THEME : ACTUALITES - ACTIONS JPN - ASSOCIATIONS - BILAN DE LA GUERRE D'ALGERIE - GUERRE CIVILE - MANIFESTATIONS - LIVRES & DOCUMENTS - MEDIAS - 1er NOVEMBRE 1954 - PERTES MILITAIRES - SETIF 8 MAI 1945 - SITES - SOUTIEN - TEMOIGNAGES - TF1 - VICTIMES CIVILES - 26 MARS 1962

ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...*** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...

---------------------------------------- 22 MARS 2015 - A Nogent-sur-Marne -------------------------------------

RENCONTRE A NOGENT SUR MARNE

Dimanche 22 mars 2015

AU FORUM N°3

Nogent/Marne 22 mars 2015

Rencontre "La guerre d'Algérie est-elle finie ? " : Venez nombreux !

--------------------------------------------------- 1er NOVEMBRE 1954 -------------------------------------------------

LES PREMIERES VICTIMES FRANCAIS DE LA GUERRE CIVILE D'ALGERIE

22 novembre 2014

VICTIMES CIVILES

Georges AZOULAY- Caïd Hadj BEN SADOK - François BRAUN -Laurent FRANCOIS - Ben Amar HAROUN - Guy MONNEROT

VICTIMES MILITAIRES

Pierre AUDAT - Eugène COCHET - Roland DARNEAU - André MARQUET

Liste communiquée par Gabriel Mène, président de l'USDIFRA

------------------------------------------------- UN GUERRE CIVILE --------------------------------------------

LA GUERRE D'ALGERIE EST AVANT TOUT UNE GUERRE CIVILE

2 juin 2007

Voir la rubrique "26 mars 62".

Après avoir refusé de voir durant des décennies le massacre des harkis et les disparitions d'européens en Algérie, cette réalité que des historiens se refusent encore à admettre

Les trois phases de la "guerre civile" d'Algérie

La première phase de cette guerre civile débute avec les premiers attentats terroristes du 1 novembre 1954 pour s'arrêter au 19 mars 1962, date marquant le cessez-le-feu unilatéral ordonné par le gouvernement français à son Armée et un changement radical de la politique algérienne de l'Etat français. A cette date le Chef de l'Etat ne considère plus les terroristes du F.L.N comme ses adversaires et les Français d'Algérie comme des citoyens français à protéger. Il adopte une inversion complète de la politique qui l'a conduit au pouvoir à la suite de la révolution patriotique du 13 mai 1958 . L'analyse du nombre de victimes des deux côtés montre qu'il y a eu plus d'algériens musulmans morts pour rester français que d'algériens musulmans morts pour devenir citoyens algériens. Côté européen, en dehors d'une poignée de militants du Parti Communiste qui participèrent aux attentats criminels du FLN, la totalité de ceux qu'on a qualifié à partir de 1957 de "pieds-noirs" se rangèrent du côté de la résistance à l'abandon, même si leur vote les plaçait auparavant à gauche, comme les habitants du quartier populaire de Bab-el-Oued.

La deuxième phase de cette guerre s'arrête à l'amnistie de 1968, l'Etat français considérant les membres de la résistance française à l'abandon comme ses ennemis, des actes de guerre et des crimes se poursuivent durant ces années : attentat contre le Chef de l'Etat du Petit-Clamart le 22 août 1962, exécution de Claude Piegts et de Roger Dovecar le 6 juin 1962, du Lt Roger Degueldre le 6 juillet 1962 et du Colonel Jean-Marie Bastien-Thiry le 11 mars 1963, assassinat par erreur du jeune Jean-Claude Saint-Aubin par les services spéciaux français le 5 juillet 1964, tentative d'attentat contre le Chef de l'Etat au Mont-Faron en août 1964, incarcération de centaines de détenus "Algérie française" etc ... jusqu'à l'amnistie obtenue à l'occasion des événements de 1968.

La troisième phase est celle qui se poursuit encore aujourd'hui : en France, c'est la bataille de la "mémoire", en Algérie, c'est la lutte pour le pouvoir avec les mêmes pratiques de terrorisme et de répression. En France, pour masquer les crimes qu'il a commis pour faire aboutir sa politique, l'Etat va travestir la vérité et masquer les conséquences de sa politique criminelle : les Harkis et leurs familles seront isolés et parqués dans des camps, l'intégration des "pieds-noirs" présentée comme réussie par le Chef de l'Etat dès 1964 ! Il faudra attendre la mort du général De Gaulle en 1970 pour que l'Etat français accepte de voter la première loi d'indemnisation des Français d'Afrique du Nord, qualifiés volontairement de "rapatriés" afin qu'ils ne bénéficient pas du statut d'exilés, et 1987 pour que soit reconnue la dette de la Nation envers les Harkis et que soit engagée la disparition des camps-ghettos dans lesquels ils ont vécu. Aujourd'hui encore, plus de 40 ans après, au Pays des Droits de l'Homme les derniers camps de la honte n'ont pas tous disparus ! En ce qui concerne l'Algérie, la lecture de la presse quotidienne est suffisamment éloquante. Le pouvoir adu FLN, acquis par le terrorisme, se heurte à des groupes déterminés à utiliser les mêmes méthodes de terreur qui lui ont réussi.

Devant un tel désastre il est temps de rétablir la vérité pour tirer les leçons de ces tragiques événements pour contruire une nouvelle politique entre la France et l'Algérie.

------------------------------------------------------- MEDIAS ----------------------------------------------------------

LES MEDIAS ET LA GUERRE CIVILE D'ALGERIE

Voir la rubrique "26 mars" dans MEDIAS.

Merci de nous signaler toute émission relative à ce sujet.

---------------------------------------- BILAN DE LA GUERRE D'ALGERIE ------------------------------

NOMBRE DE FRANCAIS VICTIMES CIVILES DU TERRORISME FLN

Chiffres officiels arrêtés au 19 mars 1962

Français d'Algérie de souche européenne : 2788 tués - 7541 blessés - 875 disparus

Français d'Algérie de souche arabe ou berbère : 16378 tués - 13610 blessés - 13296* disparus

Total : 19166 tués - 21151 blessés - 14171* disparus

Le nombre réel de disparus algériens de souche arabe ou berbère le plus probable est estimé à 50.000, les statistiques officielles ne prenant en compte que les déclarations faites auprès des autorités françaises.

RAPPEL DU NOMBRE FRANCAIS DE VICTIMES CIVILES DU FLN ET LA REPRESSION DE L'ETAT FRANCAIS

APRES LE 19 MARS 1962, EN VIOLATION DES ACCORDS D'EVIAN

Estimation selon les sources historiques les plus fiables

Français d'Algérie de souche européenne : entre 10.000 à 25.000 tués et disparus

Français d'Algérie de souche arabe ou berbère : 80.000 à 150.000 tués et disparus

NOMBRE DE VICTIMES D'ATTENTATS FLN EN FRANCE METROPOLITAINE

Chiffres officiels arrêtés au 23 janvier 1962

Français civils de souche européenne : 150 tués - 649 blessés

Français de souche arabe ou berbère : 3957 tués - 7745 blessés

auxquels il faut ajouter : 16 militaires tués et 140 blessés

53 policiers tués et 279 blessés

Total des victimes du terrorisme en France métropolitaine : 4176 tués - 8813 blessés

**************

EFFECTIFS ENGAGES ET PERTES MILITAIRES FRANCAISES

MONUMENT DU QUAI BRANLY

Sur la première colonne défilent les noms et prénoms des 23.000 Soldats et Harkis, classés par année et par ordre alphabétique, Morts pour la France entre 1954 et 1962 en Algérie et entre 1952 et 1956 au Maroc et en Tunisie, avec, pour seules autres mentions, le prénom et l'âge au moment de la mort. Sur la deuxième colonne défilent des messages rappelant la période de la guerre d'Algérie et le souvenir de tous ceux qui ont disparu après le cessez le feu, ainsi que le texte suivant : 1 343 000 appelés ou rappelés, 405 000 militaires de carrière ou engagés, près de 200 000 supplétifs ont servi sur les différents théâtres d'opération d'Afrique du Nord :
- Algérie : du 30 octobre 1954 au 2 juillet 1962
- Maroc : du 1er juin 1953 au 2 mars 1956
- Tunisie : du 1er janvier 1952 au 20 mars 1956

---------------------------------- BILAN GLOBAL DE LA GUERRE D'ALGERIE ------------------------

NOMBRE FRANCAIS TUES OU DISPARUS PAR LE FLN EN ALGERIE

 

FSNA TUES
FSNA DISPARUS
FSE TUES
FSE DISPARUS
MILITAIRES TUES
MILITAIRES DISPARUS
TOTAL
31 oct 1954 - 19 mars 1962
13610
13296*
2788
875
16.800
1000
19166 tués
14171* disparus
20 mars 1962 - 4 juillet 1964
10.000 à 150.000
?
1000 à 3000
1565 / 3000
300
564
TOTAL
 

NOMBRE FRANCAIS BLESSES PAR LES ATTENTATS DU FLN EN ALGERIE

FSNA BLESSES
FSE BLESSES
MILITAIRES BLESSES
TOTAL
31 oct 1954 - 19 mars 1962
7541
21151 blessés
20 mars 1962 - 4 juillet 1964
TOTAL

NOMBRE FRANCAIS TUES OU BLESSES PAR LE FLN EN FRANCE

FSNA TUES
FSE TUES
Miliaires Français
31 oct 1954 - 19 mars 1962
3957
150

Le nombre réel de disparus algériens de souche arabe ou berbère le plus probable est estimé à 50.000, les statistiques officielles ne prenant en compte que les déclarations faites auprès des autorités françaises.

NOMBRE DE VICTIMES D'ATTENTATS FLN EN FRANCE METROPOLITAINE

Chiffres officiels arrêtés au 23 janvier 1962

Français civils de souche européenne : 150 tués - 649 blessés

Français de souche arabe ou berbère : 3957 tués - 7745 blessés

auxquels il faut ajouter : 16 militaires tués et 140 blessés

53 policiers tués et 279 blessés

Total des victimes du terrorisme en France métropolitaine : 4176 tués - 8813 blessés

**************

EFFECTIFS ENGAGES ET PERTES MILITAIRES FRANCAISES

MONUMENT DU QUAI BRANLY

Sur la première colonne défilent les noms et prénoms des 23.000 Soldats et Harkis, classés par année et par ordre alphabétique, Morts pour la France entre 1954 et 1962 en Algérie et entre 1952 et 1956 au Maroc et en Tunisie, avec, pour seules autres mentions, le prénom et l'âge au moment de la mort. Sur la deuxième colonne défilent des messages rappelant la période de la guerre d'Algérie et le souvenir de tous ceux qui ont disparu après le cessez le feu, ainsi que le texte suivant : 1 343 000 appelés ou rappelés, 405 000 militaires de carrière ou engagés, près de 200 000 supplétifs ont servi sur les différents théâtres d'opération d'Afrique du Nord :
- Algérie : du 30 octobre 1954 au 2 juillet 1962
- Maroc : du 1er juin 1953 au 2 mars 1956
- Tunisie : du 1er janvier 1952 au 20 mars 1956

------------------------------------------------------- MEDIAS -----------------------------------------------------

MARDI 5 DECEMBRE 2006
TF1 - Journal de 20h

Emouvant témoignage de Mme Nicole Guiraud, victime à l'âge de 10 ans du terrorisme du FLN. Un témoignage pour toutes les victimes civiles "oubliées" de la guerre d'Algérie.

Voir JT de TF1 sur : http://videos.tf1.fr/video/news/

Les victimes civiles et leurs familles tiennent à remercier les responsables et les équipes du Journal télévisé de TF1 qui ont été les seuls à leur avoir permis d'exprimer leur douloureuse histoire.

Extrait du document officiel du Ministère de l'Algérie "ASPECTS VERITABLES DE LA REBELLION ALGERIENNE" publié en 1957 par l'Etat français. Il existe de nombreuses publications officielles sur les massacres commis par le FLN durant la guerre d'Algérie présentant les milliers de victimes innocentes d'un terrorisme aveugle et sans pitié pour les femmes, les enfants et les personnes âgées.

QUE SONT DEVENUS APRES L'EXODE DE 1962 CES MILLIERS DE BLESSES ? COMMENT L'ETAT FRANCAIS A-T-IL TRAITE LES GRANDS MUTILES CIVILS, LES MILLIERS D'ENFANTS TRAUMATISES ET LES CENTAINES D'EUROPEENS ET HARKIS DISPARUS RECUPERES APRES DES MOIS PASSES DANS LES PRISONS ET LES BAGNES ALGERIENS ? AUJOURD'HUI LES VICTIMES TEMOIGNENT ET ONT DECIDE DE PARLER.

JOURNALISTES SI VOUS DESIREZ EN SAVOIR PLUS !

Contact presse : jeunepiednoir@wanadoo.fr - Tel : 06 80 21 78 54

--------------------------------------------- LIVRES & DOCUMENTS -----------------------------------------------

DOCUMENTS SUR LA GUERRE D'ALGERIE

- ASAF - L'Association de Soutien à l'Armée Française vient de publier un livre blanc "Mémoire et Vérité des Combattants d'AFN" sur la guerre d'Algérie qui présente une vision objective de cette guerre civile. Un livre à faire connaître à tous ceux qui ignorent la réalité du terrorisme FLN. Contact : ASAF - 138, Bd Hausmann - 75008 Paris - Tél : 01 42 25 48 43 - Fax : 01 42 25 28 02 - Internet : http://perso.libertysurf.fr/asafrance

Voir aussi la rubbrique : "LIVRES ET DOCUMENTS"

--------------------------------------------------------- ARCHIVES -------------------------------------------------

---------------------------------------------------------- SITES ----------------------------------------------------

SITE SUR LA GUERRE D'ALGERIE

Site de Jean-Jacques VIALA : http://pagesperso-orange.fr/guerredalgerie/

------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN -----------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS !

Jeune Pied-Noir, 35 ans de liberté grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication 30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !