Georges FRÊCHE !

Mise à jour 12.05.2015

ACTUALITES - ARCHIVES - SOUTIEN - TEMOIGNAGES

La France est un pays de droit civilisé dans lequel les injures ne sont tolérables.

*** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES ***

Jeudi 25 janvier

VICTOIRE DES HARKIS : G. FRECHE CONDAMNE A 15.000 € PAR LE

TRIBUNAL DE MONTPELLIER

Georges FRECHE doit être lourdement condamné et doit quitté tous ses mandats d'élu socialiste !

Les propos injurieux de Georges Frêche envers les Harkis tombent sous le coup de l'article 5 de la loi du 23 février 2005 :

"Sont interdits :

- toute injure ou diffamation commise envers une personne ou un groupe de personne en raison de leur qualité vraie ou supposée de harki, d'ancien membre des formations supplétives ou assimilés;

- toute apologie des crimes commis contre les harkis et les membres des formations supplétives après les accords d'Evian.

L'Etat assure le respect de ce principe dans le cadre des lois en vigueur."


La justice française a montré, par une sanction exemplaire, que les élus de la République doivent être dignes de leurs mandats de représentants du Peuple français en veillant à la dignité et à honneur des citoyens français qu'ils représentent, les Harkis plus que tous les autres par les souffrances qu'ils ont subies après le 19 mars 1962 du fait de la politique d'abandon de l'Etat français en Algérie et en France.
Jeune Pied-Noir adresse ses plus vives félicitations aux Associations de Harkis et aux Français de toutes origines, choqués et scandalisés par les propos indignes de l'élu Georges Frêche, qui se sont s'associés pour obtenir sa condamnation par le Tribunal de Grande Instance.

Cette condamnation fait jurispridence et permet désormais de demander la condamnation de propos faisant l'apologie des crimes commis contre les Harkis et leurs familles.

Jeune Pied-Noir invite les Français à saisir le Ministre de la Justice chargé de l'application de l'article 5 de la loi du 23 février 2005 dans tous les cas d'apologie des crimes commis contre les harkis, notamment lors du passage de films vantant les attentats et les crimes commis par le FLN en Algérie contre les populations civiles et contre les forces de l'ordre chargées de la sécurité des populations ou lors de réunions, conférences, expositions publiques organisées en France où sont invités des poseuses de bombes, d'anciens terroristes, des écrivains, des artistes, des historiens, des journalistes, des élus, etc. faisant l'apologie des crimes commis par le FLN et leurs complices français en Algérie et en France après le 19 mars 1962.

Ministère de la Justice - 13, Place Vendôme - 75042 Paris Cedex 01 - Tel : 01 44 77 60 60

Service Communication - Sophie Chevallon - Tel : 01 44 77 63 39 - sophie.chevallon@justice.gouv.fr

Médiateur de la République - 7, rue Florentin, 75008 Paris - Tel : 01 55 35 24 24 - Fax : 01 55 35 24 25 - www.mediateur-republique.fr

Service Communication - Christine TENDEL - 01 55 35 22 40 - Fax : 01 55 35 22 45 - christine.tendel@mediateur-republique.fr

Pour en savoir plus : cliquez ici

--------------------------------------------------- ARCHIVES -------------------------------------------------

Georges FRECHE devant le Tribunal

Rendez-vous à Montpellier

le 30 novembre 2006 à 14 heures.

Le 17 février 2005, nous étions un millier pour protester contre les propos injurieux de Georges Frêche.
Le 30 novembre s’ouvrira le procès intenté par AJIR : il faut que tous, Pieds-Noirs, Harkis, Anciens Combattants, puissions montrer notre solidarité envers ceux qui ont été traités de « sous-hommes » pour que l’opinion publique, les medias et nos ennemis sachent qu’ils ne peuvent continuer à nous insulter impunément.
Face à ceux qui vont probablement mobiliser leurs troupes, il faut que nous soyons présents, nous aussi, en nombre, pour contrebalancer l’importance que vont leur donner journaux, radios et télévisions.
Bien sûr, comme il s’agit d’un jour de semaine et qu’il n’est pas possible à tous de se déplacer,
cet appel s’adresse essentiellement à ceux qui vivent dans la région : Héraut, Vaucluse, Bouches du Rhône.
Nous comptons sur vous !

 

PREMIERE VICTOIRE DE L'ELECTORAT HARKIS/PIEDS-NOIRS/AMIS !

Georges FRECHE doit démissionner de tous ses mandats d'élu socialiste !

La suspension obtenue de G. Frêche du bureau du Parti Socialiste ne peut satisfaire les Harkis, Pieds-noirs et leurs amis ! Si ce parti veut retrouver sa dignité, il lui faut aller au bout de sa logique anti-raciste et demander à G. Frêche de quitter tous ses mandats d'élu socialiste. François Hollande doit faire une déclaration présentant les excuses officielles de son parti. Continuez à signez la pétition !

 

Georges FRÊCHE sera jugé par le

TRIBUNAL DE MONTPELLIER LE 28 SEPTEMBRE 2006

En application de l'article 5 de la loi du 23 février 2005

Georges FRECHE doit être lourdement comdamné

1 - Informez toutes les associations harkis, pied-noirs et amis

2 - Les anciens combattants doivent se présenter avec leurs décorations

3 - Préparez des panneaux et affichettes demandant la démission de Georges Frêche de tous ses mandats d'élu. Sans être injurieux

4 - Signez et faites signez la pétition demandant sa démission d'élu

5 - Ecrirez à vos élus pour qu'ils soient présents le 28 septembre

6 - Demandez au Ministre délégué aux Anciens Combattants d'être aussi présent ce jour-là aux côtés des Harkis et de leurs amis.

 

 

PENSEZ AUX ELECTIONS 2006 - 2007 et 2008

PREMIERE VICTOIRE DE L'ELECTORAT HARKIS/PIEDS-NOIRS/AMIS !

Georges FRECHE doit démissionner de tous ses mandats d'élu socialiste !

La suspension obtenue de G. Frêche du bureau du Parti Socialiste ne peut satisfaire les Harkis, Pieds-noirs et leurs amis ! Si ce parti veut retrouver sa dignité, il lui faut aller au bout de sa logique anti-raciste et demander à G. Frêche de quitter tous ses mandats d'élu socialiste. François Hollande doit faire une déclaration présentant les excuses officielles de son parti. Continuez à signez la pétition !

----------------------------------------- TEMOIGNAGES ----------------------------------------

Article paru dans l'ELU LOCAL N° 18 - Avril/Mai 2006 - MNEL mnel@mnel.net

Contact - Mme Chantal BLOT - Tél : 01 42 22 84 94 - Fax : 01 42 84 27 21

GEORGES FRECHE DOIT DEMISSIONNER ET LE PARTI SOCIALISTE DOIT PRESENTER DES EXCUSES !

Lionnel LUCA Paris, le 22 février 2006

Député de la Nation

Vice-Président du Conseil Général

des Alpes-Maritimes

50 députés UMP soutiennent l'honneur des harkis

Ce matin, des parlementaires UMP parmi lesquels Lionnel LUCA, Jacques REMILLER, Christian VANNESTE, Jacques GODFRAIN, Serge ROQUES, Richard MALLIE, Philippe VITEL, Jérôme RIVIERE, Michèle TABAROT et Paul-Henri CUGNENC, sont allés à la rencontre du collectif "AJIR pour les Harkis", présent devant le siège du Parti Socialiste rue de Solferino, pour les soutenir suite aux déclarations inadmissibles de Georges Freche et demander que des sanctions soient prises par François Hollande à son encontre.

A l'initiative de Lionnel LUCA, membre du groupe d'études sur les Rapatriés, ils ont également remis une lettre ouverte à François Hollande, 1er secrétaire du PS, actuellement signée par 50 députés.

CONTACT PRESSE:

Marie Huteau

Tel. : 01.40.63.76.20 - Fax : 01.40.63.76.35

Courriel : marie.huteau@lionnel-luca.org - Internet : http://www.lionnel-luca.org

LETTRE OUVERTE A FRANCOIS HOLLANDE

Monsieur le 1er Secrétaire,

Récemment, un élu de votre parti a tenu des propos particulièrement scandaleux à l'égard de certains de nos compatriotes.

« Vous êtes des sous-hommes, vous n’avez pas d’honneur ! » : c’est ainsi que Georges Frêche, Président socialiste de la Région Languedoc-Roussillon, a insulté les Harkis qui participaient le samedi 11 février à Montpellier, à un rassemblement pour rendre hommage aux Françaises et aux Français qui ont servi la France outre-mer.

Le président de la Région Languedoc-Roussillon n’a pas seulement été insultant envers les harkis; il a également enfreint la Loi du 23 février 2005 qui interdit « toute injure ou diffamation commise envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur qualité vraie ou supposée de Harkis, d’anciens membres des formations supplétives ou assimilés… ».

Le Ministre délégué aux Anciens Combattants a saisi la Justice pour ne pas laisser de telles avanies se propager impunément. C’est pourquoi nous attendons de votre part que vous sanctionniez Georges Freche comme il le mérite.

ADRESSEZ VOS MESSAGES DE SOUTIEN ET DE REMERCIEMENTS AUX ELUS DE LA NATION QUI SOUTIENNENT LA LOI 2005-158 ET LA MEMOIRE DES FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD ET D'OUTRE-MER

Lionnel LUCA, député des Alpes-Maritimes

Jacques REMILLER, député de l'Isère

Christian VANNESTE, député du Nord

Thierry MARIANI, député du Vaucluse

Michel DIEFENBACHER, député du Lot et Garonne

Jacques MYARD, député des Yvelines

Muriel MARLAND-MILITELLO, député des Alpes-Maritimes

Jean-Claude GUIBAL, député des Alpes-Maritimes

Michèle TABAROT, député des Alpes-Maritimes

Jean LEONETTI, député des Alpes-Maritimes

Paul-Henri CUGNENC, député de l'Hérault

Philippe VITEL, député du Var

Richard MALLIE, député des Bouches-du-Rhône

Philippe PEMEZEC, député des Hauts de Seine

Gérard HAMEL, député d'Eure et Loir

Didier QUENTIN, député de Charente-Maritime

Serge ROQUES, député de l'Aveyron

Charles COVA, député de Seine et Marne

Bernard DEPIERRE, député de la Côte d'Or

Josette PONS, député du Var

Francis SAINT-LEGER, député de la Lozère

Patrick GAUBERT, député européen

Jean-Michel COUVE, député du Var

Henri HOUDOUIN, député de la Mayenne

Michel LEJEUNE, député de Seine-Maritime

Jacques GODFRAIN, député de l'Aveyron

Axel PONIATOWSKI, député du Val d'Oise

Bernard DEFLESSELLES, député des Bouches-du-Rhône

Patrick DELNATTE, député du Nord

Jean-Jacques GUILLET, député des Hauts de Seine

Georges COLOMBIER, député de l'Isère

Jacques DOMERGUE, député de l'Hérault

Bruno GILLES, Député des Bouches-du-Rhône

Arlette FRANCO, Député des Pyrénées-Orientales

Jérôme RIVIERE, député des Alpes-Maritimes

Alain VENOT, député d'Eure et Loir

Chantal BOURRAGUE, député de Gironde

Eric DIARD, député des Bouches-du-Rhône,

Dominique TIAN, député des Bouches-du-Rhône

Christian JEANJEAN, député de l'Hérault

Jean-Marc ROUBAUD, député du Gard

Daniel MACH, député des Pyrénées-Orientales

Arlette GROSKOSTT, député du Haut-Rhin

Michel VOISIN, député de l'Ain

Denis JACQUAT, député de la Moselle

Frédéric REISS, député du Bas-Rhin

Jean-Sébastien VIALATTE, député du Var

Pierre MOREL A L'HUISSIER, député de Lozère

Daniel SPAGNOU, député des Alpes de Haute Provence

Michel ROUMEGOUX, député du Lot


Marie Huteau
Assistante parlementaire de M. Lionnel LUCA
Député des Alpes-Maritimes
Tél. : 01.40.63.76.87 - Fax : 01.40.63.76.35
Internet : http://www.lionnel-luca.org/

 

PETITION NATIONALE POUR LA DEMISSION DE GEORGES FRECHE !

CONDAMNONS TOUS L’INACCEPTABLE !

PETITION NATIONALE lancée le 18 février 2006 à Montpellier par AJIR pour les Harkis (Association Justice Information Réparation) avec le soutien, notamment, (liste au 21/02/06, non fermée) des associations : UNACFM, UNH, Les SAS, UNC, Le Cercle algérianiste, Véritas, Souvenir du 26 mars, CNMF, JEUNE PIED-NOIR,...


LES PROPOS DE GEORGES FRECHE CONTRE LES HARKIS SONT INACCEPABLES
ET INDIGNES D’UN ELU DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

A Montpellier le 11 février 2006 Le président de la région Languedoc Roussillon a parlé des Harkis comme de « sous-hommes, sans honneur, d’éternels cocus, … qui lèchent les bottes de ceux qui les ont laissés égorger comme des porcs »

Quelques jours après, il ne présente pas de vraies excuses à tous ceux qu‘il a outragés. Au lieu de reconnaître sincèrement un dérapage odieux, il se pose en victime et en homme « blessé » ajoutant ainsi le mensonge et l’indécence à l‘intolérable.

En signant cette pétition,

- Nous condamnons ces propos monstrueux qui insultent les Harkis et bafouent les valeurs essentielles de la dignité humaine et de la République française.

- Nous soutenons les actions en justice en cours visant à faire condamner les déclarations haineuses et discriminatoires de Georges Frêche.

- Nous demandons au Président de la République et au Premier Ministre de condamner fermement ces injures intolérables comme les insultes récentes dans des médias contre les Harkis et Pieds Noirs.

- Nous attendons des responsables des partis politiques ainsi que des élus nationaux et locaux qu’ils condamnent clairement les propos du Président du Conseil Régional du Languedoc Roussillon indignes d’un élu républicain.

-Nous invitons le parti auquel appartient cet élu à prendre les sanctions qui s’imposent après ces propos écoeurants d’un membre de ses plus hautes instances afin de ne pas les cautionner indirectement.

Avce le soution de l'association Jeune Pied-Noir - BP 4 - 91570 Bièvres
Nom / Prénom Cordonnées personnelles (adresse ou mail)


Date et Signature

A renvoyer à JEUNE PIED-NOIR qui transmettra à AJIR ou directement à :
AJIR pour les Harkis (Association Justice Information Réparation)
Par courrier : AJIR , 1 rue de la Cité 63100 Clermont Ferrand.
Ou par mail à ajir.contact@wanadoo.fr ou via le site : www.harkis.com

 

 

MONTPELLIER, 18 fév 2006 (AFP) - 16h44
Propos de Frêche contre les harkis: manifestation devant l'hôtel de région

Quelque 300 harkis, pieds-noirs et anciens combattants ont manifesté samedi devant l'hôtel de région de Montpellier pour protester contre les propos tenus la semaine dernière par le président (PS) de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, contre la communauté des harkis, a constaté un correspondant de l'AFP. Le rassemblement a eu lieu à l'appel de l'Association pour la justice, l'information et la réparation des harkis et des rapatriés de l'Hérault (Ajir 34), qui a porté plainte contre M. Frêche pour "injures, diffamation et appel à la haine raciale". Quelques élus, dont le député-maire UMP de Palavas-les-Flots (Hérault) Christian Jeanjean, le député-maire UMP de Villeneuve-lès-Avignon (Gard) Jean-Marc Roubaud et le maire UMP de Nîmes Jean-Paul Fournier, ont participé à la manifestation. Une poignée de manifestants ont jeté des oeufs sur l'hôtel de région au cri de "démission, démission", tandis que le reste des manifestants appelaient au calme, a constaté un correspondant de l'AFP. Le président national d'Ajir, Mohammed Haddouche, a dénoncé des "propos intolérables et scandaleux de la part d'un élu". Samedi dernier, M. Frêche s'en était pris à des harkis qui avaient participé à une manifestation de l'UMP pour défendre "le rôle positif" de la colonisation, les qualifiant notamment de "sous-hommes". Evoquant les excuses que l'élu socialiste a présentées lundi lors d'une conférence de presse, M. Haddouche a jugé qu'"il ne demande pas pardon aux harkis mais aux journalistes. Il se présente comme la victime, il nous rejette la faute dessus comme si c'était nous qui étions venus le provoquer". M. Haddouche a réclamé des "excuses solennelles" du président de la République, du Premier ministre et du premier secrétaire du Parti socialiste. Le directeur adjoint du cabinet de François Hollande avait reçu vendredi matin une délégation de harkis et d'enfants de harkis, venus à l'improviste demander des "sanctions" à l'encontre de Georges Frêche, notamment son éviction du bureau national du PS. Une dizaine d'enfants de harkis ont décidé d'observer une grève de la faim devant le siège du PS à Paris jusqu'à mercredi soir afin d'être être reçus par M. Hollande en personne.

Corresponsance de Christiane GARCIA - christianne.garcia@wanadoo.fr

*********************************************************************************************

MANIFESTATION DES HARKIS, DES PIEDS-NOIRS ET DE LEURS AMIS

samedi 18 février à 15 heures devant le Conseil Régionale de Montpellier, Avenue de la Pompignane.

ELECTIONS 2006 - 2007 - 2008

Perdant son sang-froid dans la course aux voix des rapatriés

Georges Frêche insulte les Harkis et leurs enfants !

Après l'article injurieux envers les pieds-noirs et les harkis de Charlie Hebdo du 11 janvier 2006, après le déclassement par le Président de la République de l'article 4 de la loi du 2005-158 en faveur de Français rapatriés - celui-ci n'ayant retenu que la position des historiens marxistes négationistes du massacre des harkis et des disparus français en Algérie - voici que lors d'une réunion publique organisée par le Parti socialiste samedi 11 février, en présence de Jack Lang, Georges Frêche reprochant à un fils de harki présent d'être allé au rassemblement de Palavas-les-flots s'est écrié : « Ah, vous êtes allé avec les gaullistes? Vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocus toute leur vie." Puis il a ajouté : «Faut-il vous rappeler que 80.000 harkis se sont fait égorger comme des porcs parce que l'armée française les a laissés? Je vous donne un boulot de pompier, gardez-le ! Voilà comment je suis remercié. Vous êtes des sous-hommes. Vous êtes sans honneur. dégagez !... " . France Info, FR3 et France 2 ont déjà évoqué cet incident, d'un manque de correction total, qui tombe désormais sous le coup de l'article 5 la loi "MEKACHERA" en faveur des Français rapatriés. Comme le stipule la loi, il appartient à l'Etat d'engager l'action en justice vis-à-vis de Georges Frêche. Pour cela écrivez à M.Hamlaoui MEKACHERA, Ministre delégué aux Anciens Combattants (et aussi des rapatriés), 32, rue de Bellechasse - 75007 Paris - Fax : 01 44 42 10 62.

Une manifestation en réaction à ces propos insultants sera organisée à Montpellier samedi prochain dont l’heure et le lieu seront fixés demain (probablement en début d’après midi devant l’Hôtel de Région ou l’Hôtel de Ville). Manifester votre solidarité à nos compatriotes harkis et à leurs familles en vous rendant nombreux le samedi 18 février à 15 heures devant le Conseil Régionale de Montpellier, Avenue de la Pompignane. Contacts - AJIR 34 - Montpellier Président d’AJIR Montpellier Kader Chabaïki et Dali Naceri, Vice-présidente nationale d’AJIR France. ajir.harkis@wanadoo.fr www.harkis.com - ajir-contact@wanadoo.fr

CE NOUVEL INCIDENT MONTRE COMBIEN IL EST IMPORTANT DE MAINTENIR LA LOI 2005-158 DANS SON INTEGRALITE ET DE LA COMPLETER PAR :

- LA RECONNAISSANCE OFFICIELLE DU CRIME D'ETAT DU 19 MARS 1962

- LA PROTECTION DES PIEDS-NOIRS PAR UNE MODIFICATION DE L'ARTICLE 5

- LA REPARATION DES SPOLIATIONS ET PREJUDICES A LEUR VRAIE VALEUR

 

Chaque mois achetez "PIEDS-NOIRS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI" , le magazine culturel et de loisirs des Français d'Afrique du Nord et de leurs Amis" - 5 euros

Abonnement : 6 mois : 25 euros - 1 an : 46 euros

SARL Editions du Grand Sud - Rés. Le Cap d'Or E2 - Corniche de Sauviou - 83140 Six-Fours - Tel/Fax : 04 94 07 74 61

--------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN --------------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS !

Jeune Pied-Noir, 34 ans de liberté grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication

30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !