RUBRIQUES

ACTUALITES - EVENEMENTS

ADRESSES UTILES

HISTORIQUE

INDEX GENERAL

RECHERCHES PAR MOTS

NOUVEAU !

DVD "HARKIS LES SACRIFIES"

Personne ne peut plus dire : "Je ne savais pas !"

HOMMAGE

ELECTIONS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

Les partis politiques et les "Rapatriés"

"Serons-nous enfin compris ?" - Général Edmond JOUHAUD

LE BULLETIN DE VOTE EST NOTRE MEILLEUR MOYEN DE NOUS FAIRE COMPRENDRE !

ELECTIONS LEGISLATIVES DES 11 ET 18 JUIN 2017

CONTACTEZ LES CANDIDAT(E)S DE VOTRE CIRCONSCRIPTION

Pour être élu(e) il faut 50% + 1 voix. Et cette voix, c'est la vôtre ! Demandez-leur de s'engager publiquement à faire voter dès la première session parlementaire la loi "Vérité et Justice pour les Français rapatriés".

1 nov . 2015 - Financement de la loi "Vérité et Justice pour les Français rapatriés": Jean-Christophe LAGARDE s'adresse aux Présidents des Groupes parlementaires et aux députés

Mise à jour le 27.5.2017

Voir aussi : - Assemblée nationale -

- DEPUTES - ELECTION PRESIDENTIELLE

Faites un don : déduction fiscale de 66% + 34% de livres, DVD, CD-Audio... offerts pour vous remercier = 0 euros !
Depuis la réunion des Associations de Français d'AFN au Sénat le 22 septembre 1995, la demande de "reconnaissance officielle de la responsabilité de l'Etat français" dans les drames de la décolonisation et plus particulièrement dans l'abandon de l'Algérie est la première des revendications de 200 Associations de Français d'AFN. Elle est soutenue par plus de 16.000 pétitions de Français de toutes origines. La loi du 23 février 2005 a marqué une étape importante dans cette reconnaissance. L'article 2 de cette loi reconnaît la réalité des crimes commis contre les Français d'Algérie avant et après le 19 mars 1962, en violation des accords d'Evian. Or les seuls signataires des accords d'Evian étaient le Gouvernement français et le FLN. Eux seuls portent donc la responsabilité de cette violation et non la population française d'Algérie ou de France abusée par des référendums successifs manipulés par le pouvoir. A chaque élection, Jeune Pied-Noir, invite les associations amies à demander aux candidats de s'engager sur les attentes des Français rapatriés présentées dans la loi " Vérité et Justice pour les Français rapatriés" déposée le 16 juillet 2014 à l'Assemblée nationale par Me Gilbert Collard. Aux candidats membre du gouvernement d'agir avant les élections pour répondre à cette attente en s'engageant publiquement et par écrit en déposant, avant l'élection en cours un projet de loi demandant la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français de 1962 en s'appuyant sur le texte de la proposition N°2135 du 16 juillet 2014 et les différents amendements de l'article 1e demandés lors des débats parlementaires préparatoires à la loi de 2005. Les 3 millions de Français d'Algérie, leurs descendants et leurs nombreux amis pourront alors choisir. Depuis 1995, 2007 et 2012 ont été les années des élections présidentielles. En 2015 ont eu lieu les dernières élections fixant le visage politique de la France avant 2017. Chaque période électorale a été depuis l'exode des Français d'AFN et d'outre-mer, une occasion de faire évoluer favorablement la situation des familles victimes des conséquences de la politique de décolonisation menée par l'Etat français en Algérie, en Tunisie, au Maroc et dans territoires anciennement placés sous la souveraineté de la France. Ensemble, agissons pour obtenir une loi définitive de reconnaissance et de réparation du crime d'Etat et du crime contre l'Humanité dont nous avons été les victimes.
*** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS ***

AU FORUM N°3

Pour la reconnaissance d'un crime d'Etat

AU FORUM N°3

Des parlementaires demandent ...

Nous vous invitons pour compléter vos recherches à utiliser GOOGLE et WIKIPEDIA en mettant l'expression recherchée entre "guillemets".

RECHERCHE PAR NOM : Michèle ALLIOT-MARIE - André CHASSAIGNE - Christian JACOB - François HOLLANDE - Jean-Christophe LAGARDE - Marine LE PEN - Bruno LE ROUX - François de RUGY - Nicolas SARKOZY - Roger-Gérard SCHWARTZENBERG - Philippe VIGIER -

RECHERCHE PAR PARTI POLITIQUE : - CPNT - Déclarations des Partis - FN (Non-inscrits) - Ecologiste - (ex-Verts) - LCR - LO - Les Républicains (ex-UMP) - RRDP (Groupe Radical, Républicains, Démocrate et Progressite) - PC - PS (Groupe Socialiste, Républicain et Citoyen) - UDI (ex-UDF) (Groupe Union des Démocrates et Indépendants) -

RECHERCHE PAR THEME : Actualités - Analyse - Bulletin de vote - Efficacité - Election présidentielle 2007 - Déclarations des Partis - Europénnes 2014 - Municipales 2014 - Elections régionales 2015 - Elections régionales 2010 - Elections municipales 2008 - Elections législatives 2007 - Référendum 2000 -

ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...*** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...

---------------------- 11 et 18 juin 2017 : ELECTIONS LEGISLATIVES --------------------

Comment connaître les candidats de votre département et de votre circonscription ?

C'est tres simples ! Cliquez sur :

7882 CANDIDAT(E)S AUX LEGISLATIVES

DES 1 1 ET 18 JUIN 2017

****************

Voir toute la campagne de presse

28 annonces dans Le Monde, Le Figaro, Valeurs Actuelles....

VALEURS ACTUELLES

22 septembre 2016

VALEURS ACTUELLES

du 19 septembre 2013

********************************

QUEL CHOIX POUR LES FRANCAIS RAPATRIES ?

POUR ETRE ELU IL FAUT 50% DES VOIX + UNE VOIX

CETTE VOIX C'EST LA VOTRE !

AUCUN DES CANDIDATS NE PEUT ETRE ELU SANS LES 3 MILLIONS D'ELECTEURS "RAPATRIES" ET AMIS !

AIDONS LES 7882 CANDIDATS AUX ELECTIONS LEGISLATIVES A EN PRENDRE CONSCIENCE !

AIDONS LES 7882 CANDIDATS AUX ELECTIONS LEGISLATIVES A EN PRENDRE CONSCIENCE !

CONTACTEZ DES MAINTENANT LES PRINCIPAUX CANDIDATS DANS VOTRE REGION POUR LEUR DEMANDER DE S'ENGAGER EN SOUTENANT LA LOI "VERITE & JUSTICE POUR LES FRANCAIS RAPATRIES" POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANCAIS DE 1962 DANS L'ABANDON ET LE MASSACRE DES HARKIS ET DES PIEDS-NOIRS APRES LE 19 MARS 1962

DEMANDEZ-LEUR DE REFUSER TOUTE PARTICIPATION AUX CEREMONIES DU 19 MARS !

ELECTIONS LEGISLATIVES DU 11 JUIN 2017

JEUNE PIED-NOIR

BP4 – 91570 Bièvres - Tel : 06 80 21 78 54 - jeunepiednoir@wanadoo.fr

«  Quelle hécatombe connaîtrait l'Algérie si nous

étions assez stupides et lâches pour l'abandonner ».

Conférence de presse de De Gaulle, 23 octobre 1958

  Vendredi 26 mai 2017

LETTRE OUVERTE N°1

aux 7882 candidat(e)s à la députation

Les Harkis, les Pieds-noirs, les Anciens combattants et leurs amis, vous invitent à exprimer publiquement votre volonté de demander au gouvernement de présenter, dès la première session parlementaire, la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » afin de rétablir dans leurs droits les 420.000 familles de Rapatriés spoliées depuis plus de 55 ans par la politique de décolonisation de l'Etat français.

Madame la Candidate, Monsieur le Candidat à la députation,

Le 11 juin prochain, vous allez solliciter les suffrages de nos compatriotes afin de les représenter à l'Assemblée nationale comme député(e). Parmi eux plus de 3 millions de Français « rapatriés » et leurs descendants.

Le 25 septembre 2016 , le Chef de l'Etat, François Hollande, a confirmé publiquement, pour la cinquième fois durant son mandat, le « crime d'Etat » et le « crime contre l'Humanité » dont ont été victimes les Français rapatriés, et plus particulièrement les harkis : « Je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, des massacres de ceux restés en Algérie, et des conditions d'accueil inhumaines des familles transférées dans les camps en France. Telle est la position de la France  ». Une reconnaissance qui, selon son intervention comme député, le 11 septembre 2007 à l'Assemblée nationale, oblige « nécessairement et juridiquement » le vote par le Parlement d'une loi de réparation. En cinq années de pouvoir, comme Nicolas Sarkozy, François Hollande s'est parjuré en ne tenant pas un engagement déjà pris en 2007 en tant que Secrétaire général du Parti socialiste.

Le Collectif pour la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés », représentant 62 associations et plus de 300.000 familles françaises, a publié, depuis le 25 septembre 2008, 28 publicités dans Le Monde, Le Figaro, La Provence, L'Echo de l'Oranie, Politique Magazine et Valeurs Actuelles apportant les preuves des crimes dont les « rapatriés » ont été les victimes . Une campagne de presse sans précédent de 6 millions d'annonces au format A4 vues par plus de 16 millions de Français. Sans aucune objection  ! Plus aucun Français ne peut plus dire « Je ne savais pas ! ».

Durant la dernière législature, cinq propositions de loi, soutenues par 129 députés , ont été déposées pour que la Nation réponde à la reconnaissance du « crime d'Etat » et du « crime contre l'humanité » dénoncés par Chef de l'Etat. Elles n'ont fait l'objet d'aucune contestation d'autres parlementaires. Les Français rapatriés vous demandent de leur faire connaître, en remplissant le formulaire ci-joint et par une déclaration publique, si vous prenez l'engagement, dans le cas où vous seriez élu(e), de demander au Gouvernement de déposer, dès la première session parlementaire, un projet de loi reprenant la proposition de loi 2014-2135 du 16 juillet 2014 « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » , seule proposition de loi plébiscitée , après une large communication depuis 2012, par l'ensemble des associations de Français rapatriés, les 925 parlementaires et les 47,5 millions d'électeurs français, puisqu'aucun désaveu n'a été présenté par aucun Français depuis le début de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés, le 22 septembre 2008. Voir la rubrique Campagne de presse sur notre site.

Restant à votre disposition pour répondre à vos éventuelles demandes d'information, nous vous prions d'agréer, Madame, Monsieur la ou le Candidat(e), l'expression de nos salutations distinguées.

Pour la coordination nationale de la campagne pour le vote de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Mme Taouès TITRAOUI, élue locale, rescapée des massacres du 19 mars 1962

Membre du Haut Conseil des Rapatriés depuis sa création en 2002

Bernard COLL, Secrétaire général de Jeune Pied-Noir

Co-auteurs du « Livre des Harkis » (JPN, 1991) et du DVD « Harkis, les sacrifiés » (JPN-ECPAD, 2010).

ELECTIONS LEGISLATIVES DU 11 JUIN 2017

APPEL AUX 7882 CANDIDAT(E)S

pour le vote de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Réponse du candidat(e) Mme ou M  .........................................................................................................

de la ..... circonscription de ...........................................................................................................................

à la demande adressée à tous les candidats par Collectif pour la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

*************************************************************************************************************************

Adresse :

Code postal : Ville :

Tel : Courriel :

*************************************************************************************************************************

Merci de retourner ce formulaire par courrier à JPN BP4 91570 Bièvres – Tel : 06 80 21 78 54 jeunepiednoir@wanadoo.fr , ou au citoyen ou à l'association qui vous l'a adressé.

1 - Les Présidents de la République Nicolas Sarkozy et François Hollande ont reconnu officiellement la responsabilité des gouvernements français dans l'abandon et les massacres subis par les Français rapatriés, notamment les Harkis et les Pieds-noirs après le 19 mars 1962. Vous considérez-vous comme engagé(e) par leurs déclarations solennelles  « au nom de la France » ?

O Oui, je me considère, en tant que candidat(e) à la représentation nationale, comme engagé(e) par la déclaration du 14 avril 2012 du Président de la République Nicolas Sarkozy et par celle du 25 septembre 2016 du Président de la République François Hollande : « Je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des rapatriés dont les harkis, des massacres de ceux restés en Algérie, et des conditions d'accueil inhumaines des familles transférées dans les camps en France. Telle est la position de la France  ».

O Oui, je considère que ces reconnaissances officielles m'obligent « nécessairement et juridiquement » à voter une loi de reconnaissance et de réparation envers les Français rapatriés et leurs descendants.

2 - Les Français rapatriés vous demandent d'affirmer publiquement, avant le premier tour des élections législatives, votre volonté de demander au gouvernement de présenter, dès la première session parlementaire, la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » .

O Oui, si je suis élu(e) député(e), je demanderai au Premier ministre de déposer, dès la première session parlementaire, un projet de loi reprenant la proposition de loi 2014-2135 du 16 juillet 2014 « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » , seule proposition de loi plébiscitée , après une large communication depuis 2012, par l'ensemble des associations de Français rapatriés, les 925 parlementaires de la précédente Assemblée nationale et les 47,5 millions d'électeurs français qui n'ont exprimé publiquement aucune réserve depuis la publication de cette proposition au journal officiel et sa présentation par plusieurs annonces publicitaires dans des médias nationaux.

O Non, les déclarations solennelles des Présidents de la République Nicolas Sarkozy du 14 avril 2012 et François Hollande du 25 septembre 2016 ne m'engagent pas si je suis élu(e) député(e). Je ne ferai en aucun cas voter une loi de reconnaissance et de réparation en faveur des Français rapatriés, Harkis, Pieds-noirs et Anciens combattants victimes du « crime d'Etat » et du « crime contre l'Humanité » de la décolonisation.

Lu et approuvé, signature Fait à  , le

Madame ou Monsieur

Candidat(e) aux élections législatives des 7 et 18 juin 2017

 

---------------------- 6 et 13 décembre 2015 : ELECTIONS REGIONALES --------------------

QUEL CHOIX POUR LES FRANCAIS RAPATRIES ?

POUR ETRE ELU IL FAUT 50% DES VOIX + UNE VOIX

CETTE VOIX C'EST LA VOTRE !

AUCUN DES CANDIDATS NE PEUT ETRE ELU SANS LES 3 MILLIONS D'ELECTEURS "RAPATRIES" ET AMIS !

En mars et décembre 2015

QUEL CHOIX POUR LES FRANCAIS RAPATRIES ?

Notre démarche pour les élections précédentes reste aussi valable pour les candidats aux prochaines cantonales et régionales , surtout s'ils sont membre du gouvernement, maires ou parlementaires.

Pour 3 millions de Français rapatriés, leurs descendants et amis, ensemble tous est possible !

POUR ETRE ELU IL FAUT 50% DES VOIX + UNE VOIX

CETTE VOIX C'EST LA VOTRE !

AUCUN DES CANDIDATS NE PEUT ETRE ELU SANS LES 3 MILLIONS D'ELECTEURS "RAPATRIES" ET AMIS !

AIDONS LES CANDIDATS AUX ELECTIONS REGIONALES A EN PRENDRE CONSCIENCE !

CONTACTEZ DES MAINTENANT LES PRINCIPAUX CANDIDATS DANS VOTRE REGION POUR LEUR DEMANDER DE S'ENGAGER EN SOUTENANT LA LOI "VERITE & JUSTICE POUR LES FRANCAIS RAPATRIES" POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANCAIS DE 1962 DANS L'ABANDON ET LE MASSACRE DES HARKIS ET DES PIEDS-NOIRS APRES LE 19 MARS 1962

DEMANDEZ-LEUR DE REFUSER TOUTE PARTICIPATION AUX CEREMONIES DU 19 MARS !

------- Déc. 2015 : LES PARTIS POLITIQUES FACE A LA LOI "VERITE ET JUSTICE" -------

6 et 13 décembre 2015

PARTI SOCIALISTE

100.000 € c'est possible par famille "rapatriés". Oui, c'est possible !

aux questions posées par les Français "rapatriés" à la réunion à l'Assemblée nationale

du mercredi 4 novembre 2015 de 14h30 à 17h  

sur le financement de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Mercredi 28 octobre 2013

Voir le courriel adressé aux Présidents de chaque Groupe politique de l'Assemblée nationale, copie aux députés de chacun des groupes.

M. Bruno LEROUX, président du Groupe Socialiste, Républicains et Citoyen, SRC

NOTA IMPORTANT : vous pouvez appuyer notre demande en contactant directement les députés de votre région par courriel, courrier ou en demandant une audience afin de leur demander de s'exprimer publiquement sur les questions ci-dessous. Voir la rubrique Adresses utiles.

------------------------------- Déc. 2015 : LES REPUBLICAINS ----------------------------------

NICOLAS SARKOZY

Président des Républicains s'adresse aux Républicains

6 et 13 décembre 2015

LES REPUBLICAINS

100.000 € c'est possible par famille "rapatriés". Oui, c'est possible !

aux questions posées par les Français "rapatriés" à la réunion à l'Assemblée nationale

du mercredi 4 novembre 2015 de 14h30 à 17h  

sur le financement de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Mercredi 28 octobre 2013

Voir le courriel adressé aux Présidents de chaque Groupe politique de l'Assemblée nationale, copie aux députés de chacun des groupes.

M. Christian JACOB, président du Groupe Les Répubicains

NOTA IMPORTANT : vous pouvez appuyer notre demande en contactant directement les députés de votre région par courriel, courrier ou en demandant une audience afin de leur demander de s'exprimer publiquement sur les questions ci-dessous. Voir la rubrique Adresses utiles

 

--------------------- Déc. 2015 : UDI - Union des Démocrates et Indépendants -------------------

6 et 13 décembre 2015

UDI (ex-UDF)

100.000 € c'est possible par famille "rapatriés". Oui, c'est possible !

aux questions posées par les Français "rapatriés" à la réunion à l'Assemblée nationale

du mercredi 4 novembre 2015 de 14h30 à 17h  

sur le financement de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Dimanche 1er novembre 2015

Mercredi 28 octobre 2015

Voir le courriel adressé aux Présidents de chaque Groupe politique de l'Assemblée nationale, copie aux députés de chacun des groupes.

M. Philippe VIGIER, président du Groupe Union des Démocrates et Indépendants, UDI

NOTA IMPORTANT : vous pouvez appuyer notre demande en contactant directement les députés de votre région par courriel, courrier ou en demandant une audience afin de leur demander de s'exprimer publiquement sur les questions ci-dessous. Voir la rubrique Adresses utiles.

------- Déc. 2015 : RRDP - Groupe Radical, Républicains, Démocrate et Progressistes --------

6 et 13 décembre 2015

RRDP - Groupe Radical, Républicains, Démocrate et Progressistes

100.000 € c'est possible par famille "rapatriés". Oui, c'est possible !

aux questions posées par les Français "rapatriés" à la réunion à l'Assemblée nationale

du mercredi 4 novembre 2015 de 14h30 à 17h  

sur le financement de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Mercredi 28 octobre 2013

Voir le courriel adressé aux Présidents de chaque Groupe politique de l'Assemblée nationale, copie aux députés de chacun des groupes.

M. Roger-Gérard SCHWARTZENBERG, président du Groupe Radical, Républicains, Démocrate et Progressistes, RRDP

NOTA IMPORTANT : vous pouvez appuyer notre demande en contactant directement les députés de votre région par courriel, courrier ou en demandant une audience afin de leur demander de s'exprimer publiquement sur les questions ci-dessous. Voir la rubrique Adresses utiles.

--------------------------------------- Déc. 2015 : ECOLOGISTES ---------------------------------------

6 et 13 décembre 2015

GROUPE ECOLOGISTE

100.000 € c'est possible par famille "rapatriés". Oui, c'est possible !

aux questions posées par les Français "rapatriés" à la réunion à l'Assemblée nationale

du mercredi 4 novembre 2015 de 14h30 à 17h  

sur le financement de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Mercredi 28 octobre 2013

Voir le courriel adressé aux Présidents de chaque Groupe politique de l'Assemblée nationale, copie aux députés de chacun des groupes.

M. François de RUGY, président du Groupe Ecologiste

NOTA IMPORTANT : vous pouvez appuyer notre demande en contactant directement les députés de votre région par courriel, courrier ou en demandant une audience afin de leur demander de s'exprimer publiquement sur les questions ci-dessous. Voir la rubrique Adresses utiles.

------------------------ Déc. 2015 : GDR - Gauche Démocratique et Républicaine ----------------------------

6 et 13 décembre 2015

GDR - Gauche Démocratique et Républicaine

100.000 € c'est possible par famille "rapatriés". Oui, c'est possible !

aux questions posées par les Français "rapatriés" à la réunion à l'Assemblée nationale

du mercredi 4 novembre 2015 de 14h30 à 17h  

sur le financement de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Mercredi 28 octobre 2013

Voir le courriel adressé aux Présidents de chaque Groupe politique de l'Assemblée nationale, copie aux députés de chacun des groupes.

M. André CHASSAIGNE, président du Groupe de la Gauche Démocratique et Républicaine, GDR

Mmes et MM les députés « non-inscrits »

NOTA IMPORTANT : vous pouvez appuyer notre demande en contactant directement les députés de votre région par courriel, courrier ou en demandant une audience afin de leur demander de s'exprimer publiquement sur les questions ci-dessous. Voir la rubrique Adresses utiles.

------------------------------------- Déc. 2015 : Députés non inscrits -------------------------------------

6 et 13 décembre 2015

Députés non inscrits

100.000 € c'est possible par famille "rapatriés". Oui, c'est possible !

aux questions posées par les Français "rapatriés" à la réunion à l'Assemblée nationale

du mercredi 4 novembre 2015 de 14h30 à 17h  

sur le financement de la loi « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

Mercredi 28 octobre 2013

Voir le courriel adressé aux Présidents de chaque Groupe politique de l'Assemblée nationale, copie aux députés de chacun des groupes.

Mmes et MM les députés « non-inscrits »

NOTA IMPORTANT : vous pouvez appuyer notre demande en contactant directement les députés de votre région par courriel, courrier ou en demandant une audience afin de leur demander de s'exprimer publiquement sur les questions ci-dessous. Voir la rubrique Adresses utiles.

-- Déc. 2015 : Pas une voix pour les candidats ne soutenant pas la loi "V&J pour les rapatriés" ! ---

Pour 3 millions de Français rapatriés, leurs descendants et amis, ensemble tous est possible !

POUR ETRE ELU IL FAUT 50% DES VOIX + UNE VOIX

CETTE VOIX C'EST LA VOTRE !

----------- 22 et 29 mars 2015 : Pas une voix pour les candidats soutenant le 19 mars ! ----------

COMMUNIQUE DE PRESSE

19 MARS 1962 : CRIME D'ETAT, CRIME CONTRE L'HUMANITE

PLUS PERSONNE NE PEUT DIRE « JE NE SAVAIS PAS » !

Pas une voix les 22 et 29 mars pour les candidats participant ou soutenant les commémorations du « 19 mars 1962 – crime d'Etat »

Diffusée le jeudi 19 mars 2015

Contre la majorité du monde des anciens combattants et des Français « rapatriés », le 8 décembre 2012, le Chef de l'Etat promulguait la loi 2012-1361 officialisant la date du 19 mars comme « journée nationale du souvenir et de recueillement en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et au Maroc ». Une loi qui laisse croire que cette date marque « la fin de la guerre » d'Algérie alors que ce « faux-vrai » cessez-le-feu et les « accords d'Evian » ont fait plus de victimes civiles en 7 mois que 7 années de guerre civile en Algérie. Ce que confirme l'arrêt  N°689 du 15 octobre 2013 de la Cour d'appel de Rennes, en reconnaissant la mention « mort pour la France » de M. Paul Teuma assassiné et disparu le 5 juillet 1962 à Oran. Désormais toutes les victimes civiles en Algérie des crimes contre l'Humanité commis par le FLN ont le droit à cette mention si leur famille la demande, même après le 2 juillet 1962, date officielle de l'indépendance de l'Algérie. Cet arrêt confirme aussi qu'aucune date ne marque officiellement la fin des « actes de guerre » en d'Algérie.

Le prétendu cessez-le-feu du 19 mars 1962 n'est en réalité qu'une décision unilatérale du Chef de l'Etat, le général De Gaulle, et du gouvernement français destiné à masquer un « crime d'Etat » suivi d'un crime « contre l'Humanité ». Les multiples amendements proposés lors des débats préparatoires à la loi du 23 février 2005, les propositions de résolution et les propositions de loi déposées alors par les parlementaires, notamment la proposition de résolution N°1637 du 3 juin 2004 présentée par l'ensemble des parlementaires du groupe socialiste et apparentés, signée par M. François Hollande et M. Manuel Valls , et la proposition de loi N°1258 du 8 juillet 2013 déposée par les députés de l'UMP, montrent la convergence de l'ensemble des partis politiques sur la nécessité de reconnaître le « crime d'Etat » du 19 mars 1962. Seule la vérité de l'Histoire permettra l'apaisement des mémoires voulu par tous et non le maintien officiel de ce « mensonge d'Etat ».

C'est ce qu'exprime publiquement la 19 e annonce de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » parue dans Valeurs Actuelles du 13 mars 2014 . Le 19 mars 1962 n'a d'équivalent historique que le 16 juillet 1942, commémoré dans le calendrier des cérémonies officielles chaque 22 juillet comme la « journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux « Justes de France ».

Par leur mutisme, Chef de l'Etat et le gouvernement s'appliquent à eux-mêmes le concept de « silence gardé » défini par l'article 21.1 de la loi N°2013-1005, traduction de la sagesse populaire du proverbe « qui ne dit mot consent » . En l'absence totale de contestation des vérités historiques qu'elles affirment publiquement depuis le 25 septembre 2008, les 62 associations de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » invitent les Français à demander aux candidats aux prochaines élections de se désolidariser devant leurs électeurs des cérémonies officielles ou privées de commémoration l'anniversaire du « crime d'Etat » du 19 mars 1962, crime désormais dénoncé, après 40 ans de « silence gardé », par la Ligue des Droits de l'Homme, la LICRA et le MRAP et des personnalités pro-FLN en 1962 comme Jean Daniel, Jean Lacouture ou Germaine Tillion.

19 mars 1962 : une vérité rendue accessible à tous grâce à Internet

19 mars 1962 : aujourd'hui plus personne ne peux dire « je ne savais pas ».

Pas une voix les 22 et 29 mars pour les candidats participant ou soutenant les commémorations du « 19 mars 1962 – crime d'Etat »

Pour la coordination nationale de la campagne « Vérité et Justice pour les Français Rapatriés »

Jeune Pied-Noir – BP 4 – 91570 Bièvres

jeunepiednoir@wanadoo.fr – Site : http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/

Contact médias et parlementaires - Bernard Coll : 06 80 21 78 54

 

----------------------- 2015 : ELECTIONS DEPARTEMENTALES ET REGIONALES ----------------------

-------------------------------------- ELECTIONS EUROPENNES 2014 ----------------------------------------

Dimanche 25 mai 2014

QUEL CHOIX POUR LES FRANCAIS RAPATRIES ?

M. François HOLLANDE ne semble pas avoir bien entendu le rejet de sa politique par les Français à l'occasion des élections municipales. Le gouvernement de M. Manuel VALLS sera-t-il légtime si le vote des Français lors des élections européennes amplifie le résultat du 30 mars 2014 ? .

Pour 3 millions de Français rapatriés, leurs descendants et amis, ensemble tous est possible !

Le vote à la proportionnelle doit être le reflet de vos sentiments !

Faites savoir clairment ce que vous souhaitez !

LE POIDS DES 3 MILLIONS D'ELECTEURS "RAPATRIES" ET DE LEURS DESCENDANTS VA PESER LOURD.

FAITES LE SAVOIR AUX PARTIS POLITIQUES

CONTACTEZ DES MAINTENANT LEURS RESPONSABLES DANS VOTRE REGION POUR LEUR DEMANDER DE S'ENGAGER POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANCAIS DE 1962 DANS L'ABANDON ET LE MASSACRE DES HARKIS ET DES PIEDS-NOIRS APRES LE 19 MARS 1962

DEMANDEZ-LEUR DE S'ENGAGER PUBLIQUEMENT CONTRE LA COMMEMORATION DU 19 MARS 1962 !

--------------------------------------------- ELECTIONS MUNICIPALES 2014 -----------------------------------------------

Elections municipales : la défaite de la gauche implique une nouvelle politique pour les Français Rapatriés ! Parlez-vite M. le Président ! Dites la Vérité pour réparer 52 ans d'injustice.

---------------------------------------------- ELECTIONS REGIONALES 2010 -----------------------------------------------

Dimanches 14 et 21 Mars 2010

QUEL CHOIX POUR LES FRANCAIS RAPATRIES ?

Notre démarche pour les élections précédentes reste aussi valable pour les candidats aux prochaines régionales, surtout s'ils sont membre du gouvernement, maires ou parlementaires.

Pour 3 millions de Français rapatriés, leurs descendants et amis, ensemble tous est possible !

POUR ETRE ELU IL FAUT 50% DES VOIX + UNE VOIX

CETTE VOIX C'EST LA VOTRE !

AUCUN DES CANDIDATS NE PEUT ETRE ELU SANS LES 2 MILLIONS D'ELECTEURS "RAPATRIES" ET AMIS !

AIDONS LES CANDIDATS AUX ELECTIONS REGIONALES A EN PRENDRE CONSCIENCE !

CONTACTEZ DES MAINTENANT LES PRINCIPAUX CANDIDATS DANS VOTRE REGION POUR LEUR DEMANDER DE S'ENGAGER POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANCAIS DE 1962 DANS L'ABANDON ET LE MASSACRE DES HARKIS ET DES PIEDS-NOIRS APRES LE 19 MARS 1962

A REFUSER TOUTE PARTICIPATION AUX CEREMONIES DU 19 MARS !

----------------------------------------------- 2008 : VOTRE BULLETIN ---------------------------------------------

Confectionner son propre bulletin de vote est parfaitement légal. Voici le bulletin de vote que nous proposons dans le cas où aucun des candidats de votre ville ne s'engagerait à soutenir la "reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français de 1962" auprès du Président de la République avant le 9 mars 2008.

REPUBLIQUE FRANCAISE

Liberté - Egalité - Fraternité

Elections municipales des 9 et 16 mars 2008

vote compensatoire du 8 avril 1962*

OUI

à la reconnaissance officielle de la responsabilité de l'Etat français de 1962 dans les massacres qui ont suivi le 19 mars 1962 en Algérie

en violation des accords d'Evian

(Article 2 de la loi du 23 février 2005)

Cliquez sur "Bulletin" puis faites "enregistre sous" pour récupérer le bulletin de vote au format pdf.

* Le 8 avril 1962, les 10 millions de Français d'Algérie n'ont pas eu le droit de participer au référendum sur les accords d'Evian qui pourtant fixaient leur destin. Seuls les Français de métropole et les soldats du contingents basés en Algérie eurent le droit de s'exprimer ! Cette interdiction anticonstitutionnelle retire tout son sens à ce référendum truqué à la fois dans sa question, dans le matraquage médiatique en France et dans l'interdiction de vote des Français d'Algérie.

------------------------------------------ 2008 : ELECTIONS MUNICIPALES --------------------------------------

Elections municipales des 9 et 16 Mars 2008

A la suite du premier tour, nous invitons nos compatriotes à contacter les candidats du deuxième tour pour qu'ils demandent au Président de la République de tenir ses engagements envers les Français rapatriés, notamment celui de reconnaître la responsabilité de l'Etat français dans les drames de 1962 en Algérie. Les candidats doivent s'exprimer clairement sur leur refus de s'associer à la commémoration du 19 mars 1962.

ELECTIONS MUNICIPALES 9 et 16 MARS 2008

22 décembre 2007

VERITE ET JUSTICE POUR LES RAPATRIES

APPEL AUX FRANCAIS RAPATRIES ET A LEURS ASSOCIATIONS

Ces élections doivent marquer la concrétisation de la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français dans les drames ayant suivi le 19 mars 1962

Le nouveau Président de la République, Nicolas Sarkozy, s'est clairement engagé lors de ses différentes rencontres avec les associations de Harkis et de Français rapatriés à reconnaître, avant la fin 2007, la responsabilité de l'Etat français dans l'abandon et le massacre des Harkis et de milliers de Français de toutes origines en Algérie en 1962. Il ne l'a pas fait alors que la réunion du 5 décembre à l'Elysée était normalement prévue pour cela. Les actes du Président de la république semblent l'éloigner chaque jour de son engagement de campagne électorale.

Il appartient à chaque Français de le lui faire respect car les engagements, dans une société qui se respecte, sont faits pour être tenus. De cette reconnaissance dépend en effet la solution définitive des problèmes moraux et matériels non résolus depuis l'exode des Français d'Algérie, mais aussi de ceux des Français rapatriés du Maroc, de Tunisie et d'Outre-mer.

La tâche qui attend maintenant les Français rapatriés et leurs associations est historique. Faire en sorte que cette reconnaisse se concrétise le plus vite possible pour permettre aux victimes, spoliées de leurs droits les plus fondamentaux depuis 1962, rentrent enfin dans le cadre des lois françaises et internationales pour les préjudices moraux et matériels qu'elles ont subis.

Jeune Pied-Noir lance un appel à une mobilisation de toutes les bonnes volontés pour que les candidats aux élections municpales s'engagent aussi pour faire respecter par le Président de la République sa volonté de reconnaître la responsabilité du gouvernement de 1962 par une déclaration officielle du Chef de l'Etat suivie d'une nouvelle loi de reconnaissance, de réparation et d'indemnisation des Français rapatriés, de la mise ne place de nouvelles instances de dialogue avec l'Etat, d'un programme de valorisation de notre mémoire commune, de notre patrimoine humain et historique, et de la participation des Français d'Afrique du Nord à la reconstruction d'un nouvel espace euro-méditerranée.

JEUNE PIED-NOIR - BP 4 - 91570 BIEVRES

------------------------------------------------------ 2007 : ANALYSE --------------------------------------------------

L'élection présidentielle a permis de franchir une première étape, celle de l'engagement du candidat élu à reconnaître la responsabilité de l'Etat français dans l'abandon et le massacre des harkis et de milliers d'autres victimes après le 19 amrs 1962. Dans le contexte, les candidats aux élections municipales doivent s'exprimer clairement sur ce point essentiel des revendications des Français rapatriés. Dans de nombreuses régions les résultats seront très serrés. Les Français d'AFN et de leurs amis, qui placent en priorité la solution définitive du dossier "rapatriés", attendent des candidats aux élections municipales de s'engager sur la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat de 1962 en écrivant au Président de la République pour qu'il respecte son engagement du 31 mars 2007. Chacun d'entre nous peut agir à titre personnel ou en tant que responsable associatif. Reprenez les différents documents et courriers ci-après pour formuler votre demande aux candidats aux municipales. Chaque voix compte, les nôtres aussi ! De nombreux candidats ne pourront pas être élus sans les voix des "rapatriés" .

--------------------------------------- 2007 : ELECTIONS LEGISLATIVES-----------------------------------

10 et 17 juin 2007

Le rôle de Jeune Pied-Noir n'est pas de donner de consignes de vote mais de permettre à chaque Français rapatriés et à leurs amis de se faire une vision claire des engagements des différents candidats vis-à-vis des attentes des Français spoliés moralement et matériellement par la décolonisation. Nous considérons que les Français rapatriés et leurs amis sont majeurs et qu'ils seront faire dans l'isoloir le meilleur choix pour eux et pour la France. Tous les Partis politiques ainsi que de nombreux candidats aux élections législatives ont reçu le questionnaire "Vérité et Justice pour les Français Rapatriés" dans lequel nous leur demandions de s'engager personnellement sur nos attentes et revendications en leur rappelant les engagements de leur candidat à l'élection présidentielle.

AU PREMIER TOUR

Les Français d'AFN et de leurs amis ont obtenu des engagements précis, écrits et publics de plusieurs candidats en réponse aux des lettres, questionnaires, chartes etc... qui leur ont été adressés. Les engagements obtenus méritent encore d'être explicitées... et surtout concrétisés ! Cependant sur le point essentiel de la reconnaissance de la responsabilité du gouvernement français de 1962, les pricincipaux candidats et partis se sont prononcés pour.

C'est dans ce sens que chaque Français rapatriés doit demandé aux candidats de sa circonscription de s'engager personnellement.

SPECIAL ELECTIONS LEGISLATIVES 2007

Les candidats doivent s'engager personnellement à voter un amendement à la loi du 23 février 2005 reconnaissant la responsabilité de l'Etat français dans les crimes commis en Algérie, après le 19 mars 1962 en violation des accords d'Evian.

JUSTICE POUR LES FRANCAIS RAPATRIES
MESDAMES, MESSIEURS LES CANDIDATS DEPUTES, ENGAGEZ-VOUS !


Mesdames, Messieurs les Candidats,

Pour sortir de l'impasse historique dans laquelle se trouve notre pays depuis 1962, il est indispensable que la Nation reconnaisse aujourd'hui la Vérité. Seule la reconnaissance officielle de la responsabilité de l'Etat français dans les crimes (désormais reconnus par l'article 2 de la loi du 23 février 2005) commis contre les Français d'Algérie, après le 19 mars 1962 en violation des accords d'Evian, permettra d'apporter une réponse humaine à 45 ans de drames. L'Etat français et le FLN étant les seuls signataires des accords d'Evian, ils sont les seuls à avoir pu
les violer. Ils sont donc les seuls à être responsables des crimes commis sur un territoire dépendant de leur autorité.

C'est pourquoi nous appelons tous candidats aux élections législatives de s'engager personnellement sur le vote d'un amendement à l'article 1 de la loi du 23 février 2005 déjà proposé dès 2004 par plusieurs sénateurs et députés courageux et conscients que seule cette reconnaissance, indispensable et désormais inéluctable, permettra de clore cette douloureuse page de notre Histoire nationale.

Le nouveau Président de la République s'est lui même personnellement engagé à reconnaître cette responsabilité de l'Etat français de 1962 dans l'abandon et le massacre des harkis, de leurs familles et de milliers d'autres victimes civiles.

AMENDEMENT DE LA SENATRICE VALERIE LETARD
"La Nation reconnaît la responsabilité de l'Etat français dans les
massacres et disparitions postérieures à la date du 19 mars 1962, des
civils européens, des militaires et des civils harkis, et de leurs familles à leurs côtés."


AMENDEMENT DES SENATEURS ALDUY - RETAILEAU
« La Nation reconnaît la responsabilité de l'Etat Français dans les massacres, enlèvements,
et disparitions postérieures à la date du 19 mars 1962 des civils européens,
des militaires et des civils harkis et leurs familles engagés à ses côtés.»


Nous tenons à souligner que d'autres amendements semblables ont été proposés par les sénatrices Muguette DINI et Gisèle PRINTZ et par plusieurs députés, dont Mme Geneviève LEVY, mais rejetés par M. Christian KERT, alors rapporteur du projet de loi.

Vous le savez, de nombreux Français d'Algérie ne voteront lors des prochaines élections qu'en fonction de l'engagement des canddiats sur le vote de cet amendement.

Comptant sur votre détermination à défendre la Vérité et la Justice pour les Français rapatriés,

Veuillez croire, Mesdames et Messieurs les Candidats aux élections législatives, à l'assurance de nos meilleures salutations.


Bernard COLL
Secrétaire général de JPN
01 69 41 01 12 - 06 80 21 78 54

ECRIVEZ AUX CANDIDATS DE VOTRE CIRCONSCRIPTION POUR LEUR DEMANDER DE S'ENGAGER POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANCAIS. C'EST LA PREMIERE DE TOUTES LES REVENDICATIONS DES ASSOCIATIONS DE FRANCAIS D'AFN !

Tenez-nous informés de vos démarches et des réponses obtenues. Merci.

--------------------------------------- 2007 : CNI - ELECTIONS LEGISLATIVES ------------------------------

SPECIAL LEGISLATIVES 2007

27 mai 2007

LE CENTRE NATIONAL DES INDEPENDANTS S'ENGAGE !

La profession de foi des candidats du CNI inclut la demande de reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français dans l'abandon et le massacre des Harkis.

Le CNI est le premier parti politique a avoir repris dans la campagne pour les législatives la demande faite par les associations de Français rapatriés aux candidats à l'élection présidentielle de voir reconnue la responsabilité de l'Etat français dans les drames subis par les Français d'Algérie après le 19 mars 1962. L'engagement du CNI marque sa fidélité à son passé en faveur de la défense des Français rapatriés. Jeune Pied-Noir vous invite à demander à tous les partis et à leurs candidats de s'engager publiquement pour cette reconnaissance - qui, rappelons-le, était au programme des principaux candidats à l'élection présidentielle - en remplissant le questionnaire "Vérité et Justice pour les Français rapatriés" qui se trouve sur le site JPN (cf. exemple de questionnaire rempli ci-joint).

Pour consulter un exemplaire rempli du questionnaire "Vérité et Justice pour les Français rapatriés", CLIQUEZ ICI

Pour disposer d'un questionnaire vierge, CLIQUEZ ICI

Pour en savoir plus sur le CNI
http://www.cni.asso.fr

*************************

L'ASSOCIATION ARAPREM DEMANDE AU PARTI SOCIALISTE
DE TENIR SES ENGAGEMENTS ENVERS LES RAPATRIES

Dans une lettre ouverte adressée à François Hollande, Premier Secrétaire du Parti Socialiste, l'Association de Rapatriés pour la Réconciliation des Mémoires ARAPREM demande "que le Parti Socialiste s'engage sans ambiguïté à reconnaître la responsabilité de l'Etat français et du "gouvernement de l'époque" sur les événements qui se sont passés en Algérie après le cessez-le-feu du 19 mars 1962, le non respect des accords d'Evian (devenu traité intrenational puisque reconnu par l'ONU)."

Nous ne manquerons pas de faire connaître la réponse du leader du Parti Socialiste à cette toute récente association de rapatriés (créée le 3 mai 2007) qui s'affirme de gauche et proche du Parti Socialiste. Rappelons que durant la campagne présidentielle ni Mme Ségolène Royal, ni M. François Hollande n'ont voulu recevoir, contrairement aux autres candidats, les Associations de Français d'AFN qui oeuvrent pour la défense de tous les Français rapatriés depuis plusieurs décennies et qui demandent cette reconnaissance depuis la réunion du Sénat du 22 septembre 1995. A suivre ....

 

ELECTIONS LEGISLATIVES 2007

15 mai 2007

VERITE ET JUSTICE POUR LES RAPATRIES

APPEL AUX FRANCAIS RAPATRIES ET A LEURS ASSOCIATIONS

Ces élections doivent marquer la concrétisation de la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français dans les drames ayant suivi le 19 mars 1962

Le nouveau Président de la République, Nicolas Sarkozy, s'est clairement engagé lors de ses différentes rencontres avec les associations de Harkis et de Français rapatriés à reconnaître, avant la fin 2007, la responsabilité de l'Etat français dans l'abandon et le massacre des Harkis et de milliers de Français de toutes origines en Algérie en 1962. De cette reconnaissance dépend en effet la solution définitive des problèmes moraux et matériels non résolus depuis l'exode des Français d'Algérie, mais aussi de ceux des Français rapatriés du Maroc, de Tunisie et d'Outre-mer.

Qui croyait possible cette reconnaissance lors que les Associations de rapatriés, réunies au Sénat le 22 septembre 1995, adressèrent leur premier message dans ce sens au Chef de l'Etat en présence du ministre Roger Romani et de Guy Forzy, délégué aux Rapatriés? Fort d'une action constante auprès des élus et des médias, soutenue par plus de 15.000 pétitions et l'appui la quasi-totalité des associations de Français rapatriés, cet appel a été entendu par notre nouveau Président de la République et aussi par le premier secrétaire du Parti Socialiste. Il y a donc un consensus total de l'ensemble de la classe politique pour reconnaître cette dramatique réalité.

La tâche qui attend maintenant les Français rapatriés et leurs associations est historique. Faire en sorte que cette reconnaisse se concrétise le plus vite possible pour permettre aux victimes, spoliées de leurs droits les plus fondamentaux depuis 1962, rentrent enfin dans le cadre des lois françaises et internationales pour les préjudices moraux et matériels qu'elles ont subis.

Jeune Pied-Noir lance un appel à une mobilisation de toutes les bonnes volontés pour que les candidats aux élections législatives s'engagent aussi pour que l'engagement du nouveau Président de la République de reconnaître la responsabilité du gouvernement de 1962 se concrétise rapidement par une déclaration officielle du Chef de l'Etat suivie d'une nouvelle loi de reconnaissance, de réparation et d'indemnisation des Français rapatriés, de la mise ne place de nouvelles instances de dialogue avec l'Etat, d'un programme de valorisation de notre mémoire commune, de notre patrimoine humain et historique, et de la participation des Français d'Afrique du Nord à la reconstruction d'un nouvel espace euro-méditerranée.

JEUNE PIED-NOIR - BP 4 - 91570 BIEVRES

 

AU DEUXIEME TOUR

Si aucun des deux candidats de votre circonscription au deuxième tour des élections législatives ne s'est engagé de façon explicite sa position sur les points essentiels des revendications présentées par les associations de Français rapatriés, les solutions qui s'offriront alors aux électeurs seront l'abstention , le vote blanc ou nul.

L'absention. Personne ne peut savoir qu'elle est sa signification car elle peut correspondre à des motivations très différentes. Il est impossible de se "compter" pour connaître le "poids" électoral des électeurs ayant manifesté leur mécontentement.

Le vote blanc. De même, il ne permet de connaître le sens des messages des électeurs.

Le vote nul. Constitutionnnellement chaque électeur peut faire et diffuser son propre bulletin de vote pour marquer ses attentes insatisfaites. Ce type de vote permet d'exprimer les attentes réelles des électeurs et constitue, par l'analyse qui en est faite lors du dépouillement, un véritable cahier de doléance des électeurs, dont dans notre cas des Français rapatriés.

Les premières expériences à une échelle modeste montre l'importance pour les hommes et les femmes politiques de ce dernier choix. Lors du référendum de 2000, Jeune Pied-Noir a édité ses propres bulletins qui ont été largement rediffusés dans certaines régions. La meilleure preuve de l'efficacité de cette démarche est la réponse que nous a adressée en 2000, Mme Alliot-Marie alors Président du RPR. Elle est suffisamment explicite. Et en 2000, très peu de Français avait accès à Internet !

CHAQUE FRANCAIS DISPOSE D'UN POUVOIR : SON BULLETIN DE VOTE - SACHEZ VOUS EN SERVIR !

LA SEULE CRAINTE D'UN CANDIDAT, C'EST DE NE PAS ÊTRE ELU !

Cliquez sur l'image et faites "Enregistrer sous" pour obtenir une copie de ce document.

En 2000, l'accès à Internet était limité et la diffusion et la production des bulletins ne pouvait se faire que de façon traditionnelle. Aujourd'hui, la situation a radicalement changée. La communauté des Français d'AFN dispose d'un puissant réseau de relation via Internet entre associations et particuliers rendant particulièrement facile la diffusion et la duplication des bulletins. Grâce à Internet, chacun d'entre nous peut participer activement à la sensibilisation des candidats. Chacun de nous a un véritable pouvoir pour influer sur le résultat final car, dans de nombreuses villes, les scores des élections municipales vont être très serrés.

------------------------ 2007 : DECLARATIONS DES PARTIS SUR LA RECONNAISSANCE ------------------

DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANCAIS DE 1962

Tous les Partis politique et de nombeux candidats ont reçu le questionnaire "Vérité et Justice pour les Français rapatriés" présentant les attentes les plus significatives des Français spoliés par la politique de décolonisation de l'Etat français.

ALTERMONDIALISTES - José BOVET - - Tel : - Courriel :

Courriel adressé le 15 mai 2007.

CPNT - 245, Bd de la Paix - 64000 Pau - Tel : 05 59 14 71 71- Courriel : cpnt.fred@9online.fr

Courriel adressé le 15 mai 2007.

LES VERTS - 6, rue du Chaudron - 75010 Paris - Tel : 01 53 19 53 00 - Courriel : contact@voynet2007.fr

Courriel adressé le 15 mai 2007.

LUTTE OUVRIERE - BP 233 - 75865 Paris Cedex 18 - Tel : 01 48 10 86 29 - Courriel communication : mauthey@wanadoo.fr

Courriel adressé le 15 mai 2007.

LCR - 27, rue Taine 75012 Paris - Tel : 01 48 70 42 30 - Courriel : lcr@lcr-rouge.org

Courriel adressé le 15 mai 2007.

FRONT NATIONAL - Front National - 4 rue Vauguyon - 92210 St Cloud - Tél. : 01.41.12.10.00

Courriel adressé le 15 mai 2007.

Extraits du discours de Jean-Marie LE PEN à Nîmes devant l'USDIFRA

(Union de défense des intérêts des Français repliés d’Algérie et d’Outre-mer)

Samedi 24 mars 2007

La guerre d'Algérie est alors une tragédie, non seulement pour les Pieds-noirs mais aussi pour les musulmans restés fidèles à la France. Le pouvoir gaulliste abandonna l'Algérie française à une bande de terroristes socialistes coupables des pires crimes contre l'humanité, assassinant ou chassant les pieds-noirs, torturant et massacrant avec des raffinements de cruauté plus de 150 000 Harkis....

Non le 19 mars 1962 n'est pas la fin des combats. Il y a eu après cette date plus de morts que pendant les 4 années précédentes.

Il y a eu le 26 mars 1962 et l'ignoble tuerie, le piège de la rue d'Isly à Alger. Il y a eu le 5 juillet 1962 et les horribles massacres d'Oran supervisés par l'Armée Française commandée par le boucher d'Oran, le général KATZ.

Il y a eu les 150.000 victimes musulmanes, nos frères d'armes et de combat dont les tortures et la mort ont été indignes de la condition humaine. Il y a toujours les disparus et le désarroi des familles ici présentes qui veulent savoir...

Cette histoire truquée, tronquée, nous ne pouvons l'accepter.

Jean-Marie LE PEN

© Front National | Mentions Légales

*******************************************************************************************************

mercredi 14 mars 2007
Lettre de Jean-Marie LE PEN au COMITE DE LIAISON DES ASSOCIATIONS NATIONALES DE RAPATRIES


Saint-Cloud, le 14 mars 2007

.... Je n’oublierai pas que cet exode vous a été imposé par décision politique personnelle du général De Gaulle, alors que l’armée française n’avait pas perdu la guerre, bien au contraire, et que les musulmans fidèles, présents au combat dans notre armée, étaient dix fois supérieurs à ce qu’alignait le FLN en Algérie, en Tunisie et au Maroc.

Le gouvernement que je nommerai aura par la suite pour principale mission d’adopter une loi circonstancielle, qui affirmera la reconnaissance officielle de la responsabilité de l’Etat dans le drame des harkis et de leurs familles, et des Français de toutes confessions...

Jean-Marie LE PEN

 

MPF - 3 Villa du Mont Tonnerre - 75015 Paris - Tel : 01 73 00 10 50

Courriel adressé le 15 mai 2007.

PARTI SOCIALISTE - 10, rue de Solférino - 75007 Paris - Tel : 01 45 56 77 00

Courriel adressé le 15 mai 2007.

UMP - 55, rue la Boétie - 75008 Paris - Tel : 01 40 76 60 00

Courriel adressé le 15 mai 2007.

UDF - 133 bis rue de l'Université - 75007 Paris - Tel : 01 53 59 20 00

Courriel adressé le 15 mai 2007

---------------------------------------------- 2008 ELECTIONS MUNICIPALES ---------------------------------------

Dimanches 9 et 16 Mars 2008

Notre démarche pour les élections législatives reste aussi valable pour les maires actuels et les futurs candidats, surtout que de nombreux maires sont aussi parlementaires.

--------------------------------------------------- VOTRE BULLETIN --------------------------------------------------

FAIRE UN BULLETIN EN TOUTE LEGALITE !

Confectionner son propre bulletin de vote est parfaitement légal. Voici le bulletin de vote que nous proposons dans le cas où aucun des candidats de votre ville ne s'engagerait à soutenir la "reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français de 1962" auprès du Président de la République avant le 9 mars 2008.

REPUBLIQUE FRANCAISE

Liberté - Egalité - Fraternité

Elections municipales des 9 et 16 mars 2008

vote compensatoire du 8 avril 1962*

OUI

à la reconnaissance officielle de la responsabilité de l'Etat français de 1962 dans les massacres qui ont suivi le 19 mars 1962 en Algérie

en violation des accords d'Evian

(Article 2 de la loi du 23 février 2005)

Cliquez sur "Bulletin" puis faites "enregistre sous" pour récupérer le bulletin de vote au format pdf.

* Le 8 avril 1962, les 10 millions de Français d'Algérie n'ont pas eu le droit de participer au référendum sur les accords d'Evian qui pourtant fixaient leur destin. Seuls les Français de métropole et les soldats du contingents basés en Algérie eurent le droit de s'exprimer ! Cette interdiction anticonstitutionnelle retire tout son sens à ce référendum truqué à la fois dans sa question, dans le matraquage médiatique en France et dans l'interdiction de vote des Français d'Algérie

 

----------------------------------------------- LETTRE AUX CANDIDATS --------------------------------------------

 

(voir sur la page d'accueil du site les lettres déjà adressées aux candidats)

Notre première action a été d'inviter les élus actuels et les candidats à préciser leur position de la façon la plus concrète possible :

- engagement sur l'amendement pour la reconnaissance nationale

- réponses précises aux autres attentes des Français rapatriés

Si nous n'obtenons pas satisfaction avant les élections, il nous sera facile de le faire savoir en utilisant le bulletin de vote ci-dessous. C'est légal et efficace. Légal, car chacun à le droit de confectionner un bulletin de vote et de le diffuser. Efficace car les renseignements généraux comptabilisent les bulletins identifiables. Nous avons déjà à plusieurs reprises utilisé ce procédé démocratique. L'appréciation d'une experte en politique, Mme Michèle Aliot-Marie, en est le plus probant des témoignages.

------------------------------------------- 2007 : ELECTIONS LEGISLATIVES -----------------------------------

SPECIAL ELECTIONS LEGISLATIVES 2007 !

15 mai 2007

DONNEZ VOTRE AVIS SUR LE

Programme "Vérité et Justice pour les Français rapatriés"

Pour disposer d'un questionnaire vierge, CLIQUEZ ICI

Tous les Partis politiques et de nombreux candidats ont reçu le questionnaire "Vérité et Justice pour les Français rapatriés" qui leur permet d'exprimer de façon claire leurs engagements devant les attentes des Français spoliés par la politique de décolonisation de l'Etat français. Ce programme, synthèse des différentes plate-formes, chartes et programmes des associations, servira aussi pour les prochaines élections municipales. Vous pouvez nous faire part de vos remarques, suggestions et propositions pour l'améliorer afin de mieux prendre en compte vos légitimes revendications en adressant un courriel à : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr. Merci de votre participation.

« VERITE ET JUSTICE POUR LES FRANÇAIS RAPATRIES »
ELECTIONS LEGISLATIVES 2007 - 10 et 17 juin 2007

Programme adressé à tous les Partis politiques et aux candidats

Depuis les élections législatives de 1993, Jeune Pied-Noir adresse à chaque élection un dossier aux candidats de tous les partis politiques pour qu’ils puissent s’exprimer clairement sur les attentes des Français rapatriés. L’analyse des réponses reçues montre l’évolution du comportement des hommes politiques face aux drames vécus par les Français contraints à l’exode et spoliés par la politique de décolonisation de l’Etat français. La loi du 23 février 2005 reconnaît la réalité des crimes dont ils ont été les victimes, notamment ceux commis en Algérie après le 19 mars 1962, en violation des accords d’Evian (article 2). Le nouveau Président de la République s'est engagé devant les associations de harkis et de rapatriés les 31 mars et 13 avril 2007 à "reconnaître la responsabilité de l'Etat français dans l'abandon et le massacre des harkis et de milliers d'autres victimes après le 19 mars 1962." Quarante-cinq ans après, plus de 3.000.000 de Français rapatriés d'Algérie, de Tunisie, du Maroc et d'Outre-mer, qui avaient su donner en quelques décennies à des régions entières le visage de provinces prospères et en paix, demandent que toute la vérité soit dite sur leur histoire et que justice leur soit rendue. Vos engagements sur les questions fondamentales qui les concernent seront essentiels pour eux et leurs descendants dans leur choix des 10 et 17 juin 2007.

I – L’article premier de la loi du 23 février 2005 reconnaît les « souffrances éprouvées et les sacrifices endurés par les rapatriés » et la réalité des crimes commis contre les militaires et la population civile lors des événements liés au processus d’indépendance des anciens départements d’Algérie et des territoires placés sous la souveraineté de la France. Le nouveau Président de la répulique s'est engagé à reconnaître officiellement avant la fin 2007 la responsabilité de l’Etat français dans les crimes commis contre les Français d’Algérie après le 19 mars 1962, en violation des accords d’Evian. Si vous êtes élu(e) le soutiendrez-vous pour que cet engagement soit mis en oeuvre dans les plus brefs délais ?

O OUI O NON

Quelle forme vous paraît la mieux convenir pour cette reconnaissance ?
O Déclaration solennelle devant le Peuple français.
O Vote d’une loi définitive de reconnaissance de la Nation et de réparation pour toutes les victimes françaises
O Refus officiel de commémoration et de célébration de la date du 19 mars 1962.
O Réception d’une délégation de victimes civiles et militaires et de leurs familles….
O Vos autres propositions :

II – L’article 2 de la loi du 23 février 2005 associe les personnes disparues et les victimes civiles de massacres ou d’exactions commis durant la guerre d’Algérie et après le 19 mars 1962 en violation des accords d’Evian, ainsi que les victimes civiles des combats de Tunisie et du Maroc à l’hommage rendu le 5 décembre aux combattants morts pour la France en Afrique du Nord. Etes-vous favorable à la création d’un mémorial national nominatif à Paris pour toutes les victimes françaises de la décolonisation ? Si oui dans quel lieu ?

O OUI O NON

Dans quel lieu ?
O Quai Branly.
O Palais de la France d’Outre-mer Porte Dorée.
O Butte du Chapeau Rouge…
O Vos autres propositions :

La décolonisation a conduit à l'abandon des populations locales fidèles à la France. En Algérie, les historiens les plus crédibles situent l’ampleur du massacre des harkis et de leurs familles après le 19 mars 1962 entre 70.000 à 100.000 personnes et les victimes civiles de 10 à 25.000 personnes. Quelles mesures comptez-vous demander pour que soit enfin connu le nombre réel de victimes de la décolonisation et des massacres de la population française d’Algérie ?

O Ouverture de toutes les archives publiques et privées.
O Audition des témoins des drames vécus par les Français rapatriés.
O Création d’une commission mixte parlementaires-historiens-victimes.
O Constitution d’une commission parlementaire franco-algérienne…
O Vos autres propositions :

La relation entre la France et l’Algérie reste conditionnée par la présentation de l’histoire commune des deux pays. Quels points souhaitez-vous voir renégociés pour rétablir avec l'Algérie une relation équilibrée avec avec ce pays?

O Libre circulation des personnes et des biens, notamment pour les Harkis et leurs familles.
O Respect du principe de non-discrimination et de réciprocité des droits des citoyens des deux Pays.
O Respect des « accords d’Evian » : contribution de l’Algérie à la réparation des préjudices moraux subis et à l’indemnisation des biens spoliés.
O Sauvegarde, entretien et protection des cimetières et des lieux de culte français en Algérie.
O Rapatriement ou duplication des archives publiques et privées restées en Algérie.
O Vos autres propositions :

III - La loi du 23 février 2005 prévoit la création d’une Fondation de la Mémoire de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie dont la vocation est, selon les débats préparatoires à la loi, d’apporter une vision historique de cette période et de déterminer les responsabilités des drames reconnus par les articles 1 et 2 de la loi. Quelles mesures proposez-vous de prendre pour que cette Fondation soit créée et opérationnelle dans les plus brefs délais ?

O Publication du rapport remis en juin 2006 au Premier ministre, resté à ce jour confidentiel.
O Création d’une commission mixte Etat-historiens et associations de Français d’AFN pour finaliser, voire élargir (fondation Harkis, ouverture aux rapatriés d’outre-mer) les objectifs et les statuts de cette Fondation.
O Promulgation du décret du Conseil d’Etat de création de cette Fondation avant fin 2007.
O Vos autres propositions :

IV – Alors que la loi avait été promulguée par le Chef de l’Etat, celui-ci, pour des raisons politiques a cru nécessaire de faire modifier, par un artifice de procédure, la phrase de l’article 4 reconnaissant « en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, et plus particulièrement en Algérie et à lui accorder une place dans les programmes scolaires ». Vous engagez-vous rétablir l’article 4 dans sa version initiale telle qu’elle a été votée par le Parlement exprimant le vœu de la Nation souveraine ?

O OUI O NON

Parmi les mesures culturelles et mémorielles demandées par les Français rapatriés quelles sont celles dont vous soutiendrez la réalisation dans les délais les plus courts ?

O Mise en œuvre dès 2008 dans les programmes scolaires d’une présentation juste et équilibrée de l’œuvre française en Afrique du Nord et en Outre-mer.
O Reprise immédiate des travaux du Mémorial de Marseille actuellement abandonnés et refonte de son organisation pour y inclure de manière active les associations de Français rapatriés d’AFN et d’Outre-mer.
O Rapatriement ou reconstruction à Paris du Monument aux Morts d’Alger capitale de la France combattante en 1943-44, une des rares villes de France décorée de la Croix de guerre en 1947 et de la Légion d’Honneur en 2004 (non remise).
O Hommage solennel à l’Armée d’Afrique lors du 14 juillet 2007 et valorisation de son rôle fondamental dans la libération de la France en 1944-45.
O Retour à sa vocation première du Palais permanent des Colonies, vitrine de l’œuvre française Outre-mer, créé en 1931 par le Maréchal Lyautey Porte Dorée à Paris. Participation des Français rapatriés à son fonctionnement et à son animation.
O Ouverture de l’espace médiatique aux Français rapatriés par l’attribution d’émissions sur les chaînes publiques leur permettant de présenter eux-mêmes l’originalité de la culture française d’Afrique du Nord et d’Outre-mer.
O Protection et valorisation du patrimoine des Français d’AFN et d’Outre-mer notamment lors des Journées du patrimoine. Centralisation des archives publiques et privées dans des lieux accessibles à tous et par Internet.
O Appel aux compétences des Français d’AFN et d’Outre-mer pour la construction du nouvel espace euro-méditerranéen afin de faire bénéficier notre Pays de leur savoir-faire, de leur expérience et de leur dynamisme.
O Vos autres propositions :

V – L’article 5 de la loi du 23 février 2005 protège nos compatriotes Harkis et leurs familles contre les injures et diffamations dont ils ont été trop souvent l’objet. Etes-vous favorable à l’extension de cet article aux Français rapatriés d’origine européenne qui subissent encore trop fréquemment, 45 ans après leur exode, les mêmes injures et diffamations ?

O OUI O NON

Vos autres propositions :

VI – La loi Santini de 1987 a permis d’engager un processus de réparation des préjudices moraux et matériels subis par les Harkis. Malgré ces mesures, nombre d’entre eux sont dans une situation précaire. Etes-vous favorable à la reprise individuelle de chaque dossier de Harki de la première génération de façon à permettre aux quelques milliers de survivants et à leurs veuves de vivre enfin dans des conditions dignes et humaines au Pays des Droits de l’Homme ?

O OUI O NON

Autre demande des Français rapatriés
O Suppression pour les Français d’Algérie de l’abréviation DZA (Algérie) des documents officiels et modification automatique par l’Administration du numéro d’identification 99 par les numéros d’origine 91, 92, 93 et 94
Vos autres propositions :

VII – Il y avait dans les harkas des Français de souche européenne engagés avec le même statut que leurs compatriotes algériens. Ces hommes ont été exclus de façon arbitraire des mesures de réparation en faveur des Harkis. Acceptez-vous leur intégration dans le dispositif général de réparation des préjudices subis par leurs camarades de combat Harkis ?

O OUI O NON

Vos autres propositions :

VIII – La situation des enfants de harkis de la deuxième génération, voire de la troisième génération, ayant connu les camps, ainsi que celles des femmes de harkis, restent pour beaucoup d’entre eux précaire. Au préjudice moral de l’exode est venu s’ajouter celui des camps et de leurs conditions de vie inacceptables. Etes-vous favorable au vote d’une loi de réparation pour ces victimes de l’histoire permettant leur intégration complète dans la société française ?

O OUI O NON

Vos autres propositions :

IX – La loi du 23 février 2005 ne traite que très partiellement le problème de l’indemnisation des biens spoliés ? Vous engagez-vous à soutenir par vos interventions le vote d’une loi définitive d’indemnisation totale des biens perdus à leur valeur réelle pour tous les Français rapatriés d’AFN et d’Outre-mer ?

O OUI O NON

Dans un premier temps des mesures d’urgence s’imposent. Lesquelles comptez-vous demander dès votre élection ?

O Suspension des poursuites, effacement des dettes et des intérêts sur les prêts contractés par les rapatriés du fait de la carence de l’Etat.
O Reconstitution des carrières pour les retraités spoliés de leur droits avec indemnisation des ayants droit en cas de décès des bénéficiaires
O Indemnisation des rapatriés spoliés une deuxième fois en Corse
O Report des délais de forclusion jusqu’à la mise en place d’une véritable politique de communication vers les bénéficiaires et leurs héritiers
O Vos autres propositions :

X – L’article 13 accorde une réparation forfaitaire aux personnes de nationalité française ayant été l’objet de condamnations ou de sanctions pour avoir voulu s’opposer à la politique d’abandon de l’Etat français de nos départements algériens, reconnaissant implicitement le bien fondé de leur action. Acceptez-vous l’extension de cette mesure à toutes celles et ceux qui ont eu à souffrir de leur engagement pour la défense de la souveraineté française en Afrique du Nord et Outre-mer ?

O OUI O NON

Vos autres propositions :

Etes-vous prêt à accorder le titre de « justes » aux Français qui, refusant d’obéir aux ordres officiels, ont contribué à sauver des Français d’Afrique du Nord et d’Outre-mer, ainsi qu’à ceux qui les ont accueillis en France ou à l’étranger ?

O OUI O NON

Vos autres propositions :

XI – La mise en œuvre des mesures en faveur des Français rapatriés nécessite la création d’un dispositif d’Etat adapté. Etes-vous favorable à la création d’un ministère des rapatriés ?

O OUI O NON

Vos autres propositions :

OCréation d'un Secrétariat d'Etat aux Rapatriés rattaché au Ministère de ................................................... (précisez)

O Maintien ou O suppression de la Mission Interministérielle aux Rapatriés - MIR

O Maintien ou O suppressin du Haut Conseil des Rapatriés - HCR

O Autres propositions

Acceptez-vous que les postes créés dans les différentes instances de l’Etat pour la mise en œuvre du programme « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » soient prioritairement attribués aux Français rapatriés et à leurs descendants ?

O OUI O NON

Vos autres propositions :

Nous vous remercions de la sincérité de vos réponses qui seront largement communiquées à nos compatriotes rapatriés.

Fait à le Le candidat (Signature)


A RETOURNER DANS LES MEILLEURS DÉLAIS A

JPN - BP 4 - 91570 BIEVRES

---------------------------------------------------- 2000 : REFERENDUM -----------------------------------------------

LE REFERENDUM DU 24 SEPTEMBRE

----------------------

Communiqué de presse du 18 septembre 2000

 

LES FRANÇAIS D'ALGERIE APPELLENT TOUS LEURS COMPATRIOTES A VOTER POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANÇAIS DANS LE MASSACRE DE 150.000 HARKIS ET LA DISPARITION

DE 25.000 PIEDS-NOIRS APRES LE 19 MARS 1962.

Lors de la conférence de presse qui s'est tenue à Paris le samedi 16 septembre, Français d'Afrique du Nord ont fait part de l'absence de réponse du Président de la République à la lettre qui lui a été adressée le 26 août dernier lui demandant la reconnaissance officielle de la responsabilité de la Ve République dans le massacre de 150.000 harkis et dans la disparition de 25.000 pieds-noirs en Algérie après le 19 mars 1962, selon les propres chiffres d'André SANTINI, ancien Secrétaire aux Rapatriés dans le gouvernement de Jacques CHIRAC de 1986 à 1988. Les Français d'AFN ont aussi noté le silence du Chef de l'Etat devant les milliers des signatures de la pétition nationale sur ce thème reçues par l'Elysée. En plus des actions d'information menées par les associations auprès de leurs adhérents et sympathisants, une campagne par voie de presse aura lieu jeudi 21 septembre. Le bulletin de vote compensatoire sera reproduit dans plusieurs quotidiens, dont NICE-MATIN qui couvre les départements à plus forte concentration de Français d'AFN. Tous les Français désirant voir enfin justice rendue aux Harkis, aux Pieds-noirs et aux Français de métropole victimes de la politique d'abandon préméditée de nos départements algériens pourront ainsi disposer d'un bulletin de vote (ou de sa photocopie) leur permettant ainsi de s'exprimer 38 ans après l'exode dramatique des Français d'Algérie.

Le même jour paraîtra un important article rédactionnel dans le Républicain de l'Essonne. Ce vote compensatoire au référendum du 8 avril 1962, auquel les Français d'Algérie n'ont pas eu droit de participer, est parfaitement légal. Sa légalité a été confirmée par les experts en Droit constitutionnel consultés ainsi que par Dominique BAUDIS, député maire de Toulouse, dans la lettre de soutien qu'il a adressée aux Français d'AFN le 15 septembre 2000 : " … Vous avez le droit de porter une mention manuscrite sur les bulletins qui seront présentés. Vous pouvez également arriver avec un bulletin pré-imprimé. Néanmoins, ces votes, comme le vote blanc, ne seront pas pris en compte et seront considérés comme nuls. Quoi qu'il en soit, votre démarche me paraît légitime et je suis prêt à défendre ce dossier à l'Assemblée Nationale. J'ai d'ailleurs saisi le Président de mon groupe parlementaire. "

Le contenu des votes nuls, comptabilisés à part, est analysé par les Renseignements généraux ainsi que par les organismes spécialisés chargés d'informer le gouvernement et les hommes politiques sur l'opinion des Français. Voter avec notre bulletin, c'est rendre utile un référendum inutile (d'un coût de 200 millions de francs et dont aucun homme ou expert politique n'a été capable d'expliquer le sens) en dénonçant un crime contre l'humanité accompli dans des départements français par l'Etat français contre des Français.

Coordination nationale assurée par Jeune Pied-Noir

---------------------------------------------------------- ARCHIVES------------------------------------------------------

LE REFERENDUM DU 24 SEPTEMBRE 2000

----------------------

Communiqué de presse du 26 août 2000

LES FRANÇAIS D'ALGERIE APPELLENT TOUS LEURS COMPATRIOTES A VOTER POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANÇAIS DANS LE MASSACRE DE 150.000 HARKIS ET LA DISPARITION DE 25.000 PIEDS-NOIRS APRES LE 19 MARS 1962.

Prenant acte qu'aucune réponse n'a été faite par le Chef de l'Etat à la déclaration, parue dans le Figaro du 10 juin 2000, de M. André SANTINI, ancien Secrétaire d'Etat aux rapatriés dans le gouvernement de Jacques CHIRAC de 1986 à 1988, de demande de reconnaissance officielle de la responsabilité de la Ve République dans le massacre de 150.000 harkis et dans la disparition de 25.000 pieds-noirs en Algérie après le 19 mars 1962, les associations de Français d'Afrique du Nord invitent tous leurs compatriotes à soutenir cette demande lors du référendum du 24 septembre. Un bulletin de vote compensatoire a été conçu et largement diffusé. Il rappelle que les Français d'Algérie n'ont pas eu le droit de voter lors du référendum du 8 avril 1962 demandant d'approuver les déclarations gouvernementales françaises du 19 mars 1962 alors que celles-ci décidaient de leur destin.

Cette action fait suite à la pétition nationale adressée par des dizaines de milliers de Français au Chef de l'Etat. Elle entre dans le cadre des droits fondamentaux garantis par les Droits de l'Homme et par la Constitution de 1958 votée par les "10 millions de Français à part entière" d'Algérie.

Cette initiative originale et démocratique va permettre à tous les Français d'exprimer leurs sentiments comme l'a clairement désiré le Président de la République dans son intervention télévisée du 6 juin dernier : " je souhaite que le référendum devienne d'un usage plus régulier… Les Français doivent pouvoir s'exprimer eux-mêmes sur certains grands sujets. C'est la voie démocratique sereine, où chaque citoyen affirme à la fois sa volonté et sa responsabilité ".

Les associations de Français d'AFN tiendront une conférence de presse à Paris le samedi 16 septembre.

------------------------------------------

SOUTENEZ NOTRE ACTION - JPN BP 4 - 91570 BIEVRES  

Pour nous laisser un message : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

------------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN ---------------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS !

Jeune Pied-Noir, 36 ans de liberté grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication 30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !