COLONISATION & DECOLONISATION

Une grande nouvelle !

"Le concept d'indépendance n'a plus de sens"

Michel ROCARD - Le Monde du 25 juin 2008

ACTUALITES - RECHERCHES

Mise à jour le 10.10.2015

Le rôle de la France dans ses anciens départements et territoires d'outre-mer doit être comparé à la situation antérieure de ces régions avant la présence française et à leur situation actuelle. La colonisation est un phénomène historique mondial depuis l'origine de l'humanité. C'est ce que rappel avec humour le professeur Jacques Marseille lorsqu'il demande à Nicolas Sarkozy d'exiger des excuses de l'Italie. D'une façon générale les peuples ont été, à un moment où un autre de leur histoire, soit des colonisateurs, soit des colonisés... ou les deux ! L'exemple de la France est en cela caractéristique. Que reste-t-il de la civilisation "gauloise" depuis la colonisation "romaine", dont nous avons hérité la langue, les lois, la religion, la mentalité, l'organisation, l'urbanisme, la culture... bref, de tout ce qui fait une grande partie la culture française et de la civilisation européenne actuelles. Colonisation "positive ou non", la colonisation est un incontournable phénomène de l'Histoire de l'Humanité. Il est à l'origine de la mondialisation et, pour la France, de la Francophonie. La colonisation française est un patrimoine commun entre notre pays et les anciens territoires sous notre souveraineté. Ce patrimoine constitue, pour Jeune Pied-Noir, une richesse plus qu'un "fardeau". De nombreuses "ex-colonies" l'ont très bien compris. Le Maroc considère le Maréchal Lyautey comme l'un des principaux fondateurs du Maroc moderne, le Congo Brazzaville honore la mémoire de Sarvognan de Brazza et le Sénégal rend hommage aux Tirailleurs sénégalais et aux troupes coloniales. Il ni a ni honte ni complexe à avoir de l'apport des autres cultures et civilisations. Il convient d'en prendre le meilleur pour vivre bien dans une société permettant à chacun, dans le respect de l'autre, de vivre libre et riche de ce patrimoine commun.
Faites un don : déduction fiscale de 66% + 34% de livres, DVD, CD-Audio... offerts pour vous remercier = 0 euros !
ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES

AU FORUM N°1

La colonisation... ancêtre de la mondialisation ?

AU FORUM N°1

Pour un bilan de a colonisation... et de la décolonisation !

VIVE LA PLUS GRANDE FRANCE : MAYOTTE EST FRANCAISE !

RECHERCHE RAPIDE : ACTUALITES - COLONISATION - DEFINITION - HISTOIRE - HISTORIA - LIVRES - MANIFESTATIONS - MEDIAS - MAYOTTE - PCF - SITES - SONDAGES - SOUTIEN

RECHERCHE PAR NOM : Marie-Georges BUFFET - Daniel LEFEUVRE - Jacques MARSEILLE - Michel ROCARD - Pierre SARVOGNAN de BRAZZA -

ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...*** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...

--------------------------------------------- LE PCF EGALE A LUI-MEME ---------------------------------------------

France: Le PCF soutient l’initiative des députés algériens
le 12.02.10
France-Algérie | Le parti communiste français a demandé au gouvernement français de reconnaitre les crimes de guerre de la France durant la guerre d’Algérie comme signe de bonne foi pour pouvoir entamer une nouvelle page dans les relations Algéro-française. Il a annoncé, également, son soutien total à l’initiative du projet de loi criminalisant la colonisation, présenté par les députés algériens.

Le parti de Marie-George Buffet a annoncé son soutien inconditionnel à cette initiative, dans une position à l’opposée totale de celle des députés d’extrême droite qui ont, eux, condamné ce projet. Le communiqué du parti rapporté par l’agence de presse algérienne, déclarait que « des élus de ce parti (l’extrême droite) parmi eux, le ministre Bernard Kouchner s’opposent à l’initiative des 125 députés algériens qui veulent criminaliser le colonialisme français ». Il appelle à ne pas s’ingérer dans les affaires politiques souveraines des institutions algériennes, précisant « cette initiative rentre dans le cadre des prérogatives des institutions algériennes, la France doit donc, par l’intermédiaire de ses élus et de ses responsables politiques, faire preuve de retenue ».

Le PCF a appelé dans son communiqué « les autorités françaises à prendre l’initiative de reconnaitre le tort fait aux algériens durant l’occupation et la guerre. Cet acte sera le signe d’une volonté d’ouvrir enfin une nouvelle page dans les relations algéro-française, indiquant qu’après 48 ans, la France n’a toujours pas pris ses responsabilités. La France a pu causé du tort aux algériens alors que les partisans de l’extrême droite se permettent d’exploiter cette période tragique de l’histoire à des fins politiques et électorales.
Le parti communiste a, par ailleurs, rappelé qu’il avait voté contre la loi du 23 février 2005 glorifiant la colonisation de l’Afrique du Nord par la France, loi dont certains articles avaient été modifiés, suite aux pressions exercées par l’Algérie.

Notons enfin que 125 parlementaires algériens ont signé leur projet de loi qui comporte 13 articles et devrait être débattu, lors de la prochaine session parlementaire prévu au printemps.

source: Elkhabar

http://www.city-dz.com/france-le-pcf-soutient-l’initiative-des-deputes-algeriens/

Information aimablement communiquée par Christian MARJALOU

SANS COMMENTAIRE !

---------------------------------------- POUR EN FINIR AVEC LA REPENTANCE ---------------------------------------

COLONISATION POSITIVE

21 octobre 2009

Historia : pour en finir avec la repentance

Un numéro à lire et à faire lire

Bien que très limité sur l'oeuvre coloniale française, ce numéro de la revue HISTORIA apporte un éclairage intéressant sur le rôle positif de la présence française outre-mer avec des articles bien documentés de Daniel LEFEUVRE, Amaury LORIN, Laurence MONNAIS et Pierre MONTAGNON. Il serait intéressant que cette excellente revue dresse un bilan objectif des crimes de la décolonisation et de la dérive en 50 ans d'indépendance des départements d'Algérie et des anciennes colonies françaises.

------------------------------------------------------- MAYOTTE FRANCAISE -----------------------------------------------------

MAYOTTE EST FRANCAISE

30 mars 2009

VIVE LA PLUS GRANDE FRANCE !

COMMUNIQUE DE PRESSE

Jeune Pied-Noir demande au Président de la République de bien vouloir instituer la journée du 29 mars comme Journée nationale de la "Plus grande France" en hommage aux Français d'Outre-mer d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

Les habitants de Mayotte, malgré toutes les pressions exercées sur eux par les bonnes et mauvaises consciences qui prétendent diriger la "morale" du monde, ont librement choisi de rester Français avec un vote à 94,1% de OUI pour devenir le 101e département français. Comme le 28 septembre 1958, les "10 millions de Français à part entière d'Algérie", selon l'expression historique du général De Gaulle, avaient manifesté librement leur volonté de rester Français à 96,2 % en votant la Constitution de la Ve République. Une volonté qui fut trahie par celui qu'ils avaient appelé au pouvoir pour maintenir les départements français d'Algérie au sein de la République française, le général De Gaulle, qui une fois élu commis le "crime d'Etat" du 19 mars 1962 pour faire aboutir sa politique d'abandon. Une décision essentiellement économique et raciste selon les aveux tardifs de tous ses proches collaborateurs.

Etre Français. Combien de dizaines de millions, voire de centaines de millions, de personnes voudraient sincèrement le devenir ? Non pas uniquement pour les avantages matériels que cela pourrait leur procurer, mais par un réel amour de la France, de sa culture, de sa civilisation européenne et chrétienne et de son Histoire. Et aussi pour les Français, ces êtres d'exception dont le génie a bouleversé le monde, et auxquels ils souhaiteraient tant ressembler.

Dans un lettre adressé le 7 mars dernier au Président de la République, Jeune Pied-Noir soulignait l'intérêt que présente l'étude du fascinant passé de "la plus grande France", notamment celui des 132 ans de présence française en Algérie, pour construire le "bien vivre ensemble" de la société française de demain. Des cinq siècles de la fabuleuse épopée coloniale française sur les cinq continents se dégagent des leçons d'espérance pour les femmes et les hommes qui feront le monde de demain.

A l'heure de la mondialisation, dans laquelle l'individu prend une part prédominante, le concept du XIXe siècle du "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes", qui provoqua tant de conflits sanglants et fratricides en Europe et qui est encore aujourd'hui la source de nombreuses guerres raciales et xénophobes dans le monde, ne doit-il pas être remplacer par celui du "droit de l'individu, quelque soit son origine, de choisir librement sa civilisation" ? Jeune Pied-Noir invite les Français et ceux qui aiment la France à s'intéresser à leur Histoire et à leur Mémoire coloniale si riches d'enseignements et d'espérances de paix et de fraternité nouvelles.

Pour rendre hommage à la sage décision de nos compatriotes Mahorais, Jeune Pied-Noir demande respectueusement au Président de la République, président de TOUS les Français, que la journée du 29 mars devienne celle de la "Plus grande France" en hommage aux Français d'Outre-mer d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

En attendant, fiers du bon choix de nos compatriotes de Mayotte, les Français rapatriés d'Outre-mer leur disent bienvenue au 101e département français. Et que Vive la Plus grande France.

CONTACT PRESSE : Bernard COLL - 06 80 21 78 54

-------------------------------------------- Pierre SAVORGNAN de BRAZZA -----------------------------------------------

COLONISATION POSITIVE

14 décembre 2008

Le Congo rend hommage à Pierre SAVORGNAN de BRAZZA

" De Brazza n'était pas arrivé sur nos terres à des fins de domination, de colonisation, mais plutôt à des fins humanistes, de tolérance, de justice, d'équité, contrairement à certains historiens qui ont déformé l'esprit de l'amitié entre Ilo 1er et Pierre Savorgnan De Brazza. L'histoire née de l'amitié entre les deux illustres personnages a été un certain moment avalée, elle n'existait presque plus. C'est pourquoi la cour royale se réjouit de cette occasion qui va certainement susciter à nos gouvernants du Congo, du Gabon et de France l'idée de rétablir cette histoire dans les écoles et dans les officines culturelles", a dit le 1er vassal de la cour royale de Mbé, Ngailino. "Le Chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba a été élevé au rang de citoyen d'honneur de Brazzaville par le Conseil municipal de la ville" ainsi que Pierre Savorgnan De Brazza et le Roi Makoko Ilo 1er. " le Président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso.

Savorgnan de Brazza, le héros du Congo d'aujourd'hui

Voir le numéro 167 de Pieds-Noirs d'Hier et d'Aujourd'hui à la rubrique "Médias PN"

--------------------------------------------- COLONISATION - DECOLONISATION -----------------------------------------

COLONISATION - DECOLONISATION

9 octobre 2008

Une grande nouvelle !

"Le concept d'indépendance n'a plus de sens"

Michel ROCARD - Le Monde du 25 juin 2008

Il n'aura fallu que 50 ans de massacres, de drames et quelques millions de morts au Vietnam, au Cambodge, à Madagascar, en Algérie et en Afrique noire... et le renversement de la situation politique en Nouvelle Calédonie pour que l'ancien ministre socialiste Michel ROCARD, compagnon de route du FLN durant la guerre d'Algérie, découvre avec bon sens qu’à l'heure de la "mondialisation" "le concept d'indépendance n'a plus de sens". Et de poursuivre : " Les enjeux du monde d'aujourd’hui ne sont plus à la portée d'un pays solitaire... Il est clair que le concept d'indépendance nationale tel que sanctionné par l'ONU ne marche plus très bien.. " Mais la colonisation n'est-elle pas l'une des causes premières de la mondialisation ? En apportant un regard nouveau à des peuples restés en recul, parfois de plusieurs millénaires, sur l'inéluctable développement de l'humanité apporté par la civilisation occidentale - avec ses avantages et ses inconvénients - la colonisation a permis à la fois un enrichissement mutuel par la rencontre de civilisations et de cultures différentes tout en ouvrant aux Hommes de nouveaux espaces de liberté, dont celui de changer de culture et de civilisation en fonction de ses attirances personnelles.

La prise de conscience, même tardive, de Michel ROCARD ouvre de nouvelles perspectives dans les relations entre la France et les territoires anciennement sous sa souveraineté, notamment celle d'une "nouvelle union française" permettant le développement harmonieux des pays membres, dans le respect de leurs cultures, grâce à la modernité universelle de la culture française. L'extraordinaire expérience "coloniale française" redeviendrait alors ce qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être, un formidable patrimoine commun source de nouvelles richesses humaines et culturelles dans le cadre constructif d’un "destin commun".

Clic droit sur l'image, puis "Enregistrer sous" pour obtenir une copie de ce document.

--------------------------------------------------- Daniel LEFEUVRE ----------------------------------------------

COLONISATION NEGATIVE ou POSITIVE ?

Le professeur Daniel LEFEUVRE,

spécialiste de l'Algérie coloniale et professeur d'histoire à l'université Paris-8 (Saint-Denis) répond aux historiens mal informés

Diffusion du 27 avril 2008

POUR EN FINIR AVEC LA REPENTANCE COLONIALE

7 € - Dans toutes les bonnes librairies !

FLAMMARION (2008)

Le professeur Daniel Lefeuvre est aussi l'auteur de Chère Algérie (Flammarion). Des livres que devrait lire le toujours conseiller du Président de la République, Henri Guaino, auteur du flop du "discours de Dakar" et créateur du concept original et absurde de "colonisation un système injuste" !

---------------------------------------------------------- COLONISATION --------------------------------------------------

COLONISATION : DEFINITION

3 août 2008

Pour le Petit Robert, le dictionnaire de référence des Français

COLONISATION : terme apparu en 1769 de "colonie" créé en 1308. La colonisation est le " 1°) fait de peupler de colons, de transformer en colonie. La colonisation de l'Amérique, puis de l'Afrique par l'Europe. 2°) Mise en valeur, exploitation des pays devenus colonies.

Les adversaires de la colonisation, phénomène historique, emploie le mot marxiste de "colonialisme", créé en 1910, qui signifie "système d'expansion coloniale". Dans l'utopie marxiste seule compte la notion "d'exploitation de l'homme par l'homme" vue dans le seul rapport économique entre les Hommes. Un "réductionisme" des multiples aspects de la vie qui explique les erreurs d'analyse criminelles de ce système de pensé pervers qui, pour faire plier les "vérités" humaines à sa doctrine purement intellectuelle, n'a pas hésité à employer les moyens les plus odieux pour asservir les Hommes. Malgré son échec permanent - les multiples tentatives d'application du marxisme et de ses dérivés ont fait plus de 100 millions de morts dans le monde ! - cette idéologie, faute d'un cadre de pensée de remplacement, reste celle de nombreux intellectuels et politiciens français.

COLONIE : terme apparu en 1308, du latin "colonia". La colonie est la" 1°) réunion d'hommes partis d'un pays pour aller habiter, en exploiter un autre. 2)° le lieu où vive les colons 3)° établissement fondé par une nation appartenant à un groupe dominant dans un pays étrangers (moins développé) qui est placé sous la dépendance (souveraineté) du pays occupant dans l'intérêt de ce dernier.

Ces définitions correspondent à la vision historique du phénomène colonial. Une approche purement politique n'a pour objet que d'essayer de s'affranchir des réalités humaines qui firent de la colonisation un phénome aux aspects très différents selon le peuple "colonisateur" et la population "colonisée".

Le premier apport incontestable de la colonisation a été de mettre, au quotidien, en contact habitudes, des moeurs, des cultures, des techniques, des religions, des systèmes de pensé et de vie... c'est-à-dire des civilisations différentes. Il en est ressorti pour tous un incontestable enrichissement personnel et collectif.

---------------------------------------------------------- Jacques MARSEILLE ---------------------------------------------------

COLONISATION NEGATIVE ou POSITIVE ?

Le professeur Jacques MARSEILLE

répond à l'affirmation gratuite

"la colonisation un système injuste" du Président de la République

Diffusion du 28 janvier 2008

LA FRANCE DOIT EXIGER DES EXCUSES DE L'ITALIE

par Jacques Marseille ( * )
Le Point N°1839 du 13 décembre 2007

A l'heure où le gouvernement algérien exige des " excuses " de la France pour les crimes imputés à la colonisation, il est temps que la France se libère enfin du poids qui l'étouffe depuis plus de deux mille ans... et exige à son tour de l'Italie des excuses pour les crimes perpétrés par César et ses légions contre nos ancêtres les Gaulois.

En effet, si la conquête romaine, comme la conquête française de l'Algérie, a fait bénéficier notre pays de certains bienfaits, elle l'a fait au prix de massacres et d'asservissements dont il n'est pas illégitime de rappeler les manifestations les plus cruelles.

Il faut tout d'abord souligner que la Gaule était au moment de l'agression italienne un pays de cocagne. Loin d'être un ensemble de villages repliés sur eux-mêmes - contrairement à ce que veut montrer Astérix -, les campagnes de la Gaule étaient densément peuplées. Loin d'être de féroces éleveurs de troupeaux habitant dans de misérables huttes au milieu des forêts, nos ancêtres étaient les acteurs éclairés d'une économie en plein développement qui a permis une expansion démographique sans précédent. A la veille de sa conquête par les colonisateurs italiens, la Gaule comptait sans doute 8 millions d'habitants. Techniciens habiles et artisans réputés, les Gaulois produisaient en série le verre plat utilisé pour les fenêtres, les vases à boire, les bouteilles trapues, les gobelets, les vases à parfum, les gallicú (grosses galoches à semelles épaisses) et les chariots qui s'exportaient dans l'ensemble du monde méditerranéen. Exploité activement dans le Limousin, l'or excitait l'imagination et la convoitise des étrangers. Dans les villes qui se multipliaient, les techniques ne différaient pas de celles utilisées dans ce qu'on appelait alors le monde " civilisé".

C'est ce pays prospère à la culture originale que va conquérir le colonisateur italien (c'est-à-dire romain) au prix de méthodes qui sont autant de violations des droits de l'homme. Pour s'emparer de sa proie, au mépris des conventions internationales, Jules César multiplie des campagnes terroristes qui en font, plus que Napoléon ou le père Bugeaud, celui dont Hitler a certainement dû s'inspirer. Outre les 600 000 ou 700 000 tués - soit le dixième de la population que comptait alors la Gaule indépendante !-, César s'est livré à de véritables opérations d'extermination, comme celles dont furent victimes, en 53 avant 1.-C., les Eburons. Ces " ancêtres" des Belges s'étant révoltés, César voulut, écrit-il lui-même, ."anéantir leur race et leur nom même ", une définition avouée de ce qu'on nomme aujourd'hui un génocide. En - 52, excédé par la résistance des habitants d'Avaricum (Bourges), il se livre à un carnage qui témoigne d'une véritable folie meurtrière. Seuls 800 habitants sur 40 000 en réchappèrent. En - 46, lorsqu'il fait étrangler Vercingétorix à Rome, il bafoue sans vergogne la future convention de Genève de 1929 sur le traitement des prisonniers de guerre. Enfin, en imposant à la Gaule leur langue, leur religion et leur culture, les Italiens se livrent à un véritable génocide culturel. Imaginons ce que serait aujourd'hui une France celtisée où la langue anglaise et le tempérament irlandais s'allieraient pour faire de notre pays un des champions de la mondialisation. C'est tout ce potentiel de croissance que les Romains ont brisé et dont les Italiens devraient s'excuser lors de la prochaine visite officielle de leur président du Conseil en France.

Ridicule et grotesque, pensez-vous?

Évidemment! Comme l'est l'exigence du gouvernement algérien. Comme le grand historien Marc Bloch le rappelait, la compréhension du présent repose sur la connaissance du passé et non pas sur son instrumentalisation. Comprendre le passé, c'est se demander pourquoi, de Victor Hugo à Zola et de Jaurès à Maupassant, personne ou presque n'a remis en question les principes de la colonisation française. Qui condamnerait Jaurès d'avoir osé proclamer en 1903 à la Chambre des députés: ,,[...] la France a d'autant le droit de prolonger au Maroc son action économique et morale qu'en dehors, de toute entreprise, de toute violence militaire, la civilisation qu'elle représente en Afrique auprès des indigènes est certainement supérieure à l'état présent du régime marocain" ?

On le voit Nicolas Sarkozy a fait beaucoup et peut-être trop pour " excuser" les méfaits du système colonial français en Algérie. En fait, si les Algériens voulaient trouver des réponses à leur mal-développement, ils devraient surtout exiger des excuses de ceux qui les gouvernent depuis l'indépendance. Si l'Algérie est aujourd'hui un pays riche peuplé par des pauvres, elle le doit surtout aux gaspillages, aux erreurs de gestion et à la corruption qui gangrènent sa classe politique. En 1962, le PIB par habitant était en Algérie de 1 433 dollars (de 1990). En Tunisie, autre pays soumis au système colonial français, il s'élevait à 1 379 dollars. Quarante ans plus tard, il est de 2 813 dollars en Algérie et de 4 710 dollars en Tunisie, qui ne possède pourtant ni gaz ni pétrole. Est-ce la colonisation qui est responsable d'un tel décalage, et du fait que la Tunisie laisse l'Algérie derrière ?

*************************

( * ) Jacques Marseille, professeur à l'Université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, est né à Abbeville en 1945.

Agrégé d'histoire, docteur d'État, il a soutenu sa thèse sur les relations économiques entre la France et son empire colonial de 1880 à 1960. Elle a été publiée en 1984 sous le titre Empire colonial et capitalisme français : histoire d'un divorce (Albin Michel, Points-Seuil). Elle vient d'être rééditée en 2005 chez Albin Michel, dans la collection Évolution de l'Humanité. Elle a obtenu le prix des Ambassadeurs 2005. Jacques Marseille est membre du Comité pour líhistoire économique et financière auprès du ministère de l'Économie et des Finances, membre du comité de rédaction de la revue Vingtième siècle, correspondant de la revue L'Histoire, président de l'Association pour le développement de l'histoire économique, directeur des collections d'Histoire à la Librairie Nathan. Il a notamment publié Vive la crise et l'inflation (Hachette, 1983), l'Age d'or de la France coloniale (Albin Michel, 1986), Le temps des chemins de fer en France (Nathan, 1986), La France travaille trop (Albin Michel, 1989), Lette ouverte aux Français qui s'usent en travaillant et qui pourraient síenrichir en dormant (Albin Michel, 1992), C'est beau la France ! (Plon, 1993), Nouvelle histoire de la France (Perrin, 1999), France , terre de luxe (La Martinière, 1999), Le Journal de la France au XXème siècle (Larousse, 1999), Le grand gaspillage, les vrais comptes de líÉtat (Plon, 2002), La guerre des deux France, celle qui avance et celle qui freine (Plon, 2004) qui a obtenu le prix Jean Fourastié, (prix Jean Fourastié) , les Wendel 1704-2004 (Perrin, 2004) , Françaises et Français . Le goût de vivre,1944-1968, en collaboration avec Janine Niepce (Imprimerie nationale, 2005). En mars 2006, il publie Du bon usage de la guerre civile en France (Perrin). Ses recherches sur les entreprises et les marchés líont amené à organiser plusieurs rencontres dont les actes ont été publiés sous sa direction : Les performances des entreprises françaises au XXème siècle (Le Monde éditions, 1994), La révolution commerciale en France, du Bon Marché à líhypermarché (Le Monde éditions, 1997), Les entreprises agro-alimentaires en France, histoire et performances (Le Monde éditions, 1997), Puissance et faiblesse de la France industrielle ( Seuil, 1997), Le luxe en France du siècle des Lumières à nos jours (ADHE, 1999), Créations et créateurs díentreprises en France de la révolution industrielle à nos jours (ADHE, 2000), Histoire des industries culturelles en France (ADHE,2002).

--------------------------------------- SONDAGES : COLONISATION POSITIVE ------------------------------------------

SONDAGE

83% des Français

(selon un sondage du Figaro du 5 décembre 2007)

contre l'affirmation sans fondement de Nicolas SARKOZY, Président de tous les Français, de reconnaître " le système colonial comme profondément injuste"

Jeudi 6 décembre 2007

Le Président de la République reçevait hier soir 300 représentants des Français rapatriés et Anciens Combattants d'Algérie, du Maroc et de Tunisie à l'Elysée. L'intervention du Chef de l'Etat était très attendue compte tenu de ses engagements lors de la campagne présidentielle et de l'accueil qui lui avait été réservé en Algérie. Nous reviendrons demain sur cette rencontre qui aurait pu être historique. Le Président de la République, qui a montré hier qu'il était un homme de changement, a encore 26 jours, selon son affirmation du 13 avril 2007 devant les représentants de la communauté pieds-noirs, pour revenir et tenir son engagement de la campagne présidentielle : "Si je suis élu Président de la République (c'est fait), je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre des Harkis et d'autres milliers de "musulmans français" qui lui avaient fait confiance, afin que l'oubli ne les assassine pas une nouvelle fois (à faire)." (Nicolas SARKOZY, réunion des représentants harkis au siège de campagne de l'UMP - 31 mars 2007). Il s'agit pour lui d'une question d'honneur.

------------------------------------------------------------ HISTOIRE -----------------------------------------------------------

Histoire de l'Afrique du Nord : consultez le site : http://aj.garcia.free.fr/index.htm

---------------------------------------------------- MANIFESTATIONS --------------------------------------------------------

LOI 2005-158 DE RECONNAISSANCE ET DE CONTRIBUTION NATIONALE EN FAVEUR DES FRANCAIS RAPATRIES

COLONISATION et DECOLONISATION

APRES LE SUCCES DE SAINT LAURENT-DU-VAR

LES DEPUTES DU LANGUEDOC ROUSSILLON

CHRISTIAN  JEANJEAN
JEAN MARC ROUBAUD
PAUL HENRI CUGNENC

A LEUR TOUR RENDENT HOMMAGE

à tous les Français rapatriés qui ont servi notre pays outre-mer sur le plan civil ou militaire.

Toutes celles et tous ceux qui sont fiers de l'Histoire de la France
auront à cur de se retrouver :

LE SAMEDI 11 FEVRIER 2006 A 11 HEURES

RASSEMBLEMENT DEVANT LE PARC DES EXPOSITIONS DE PALAVAS

Ils exprimeront leur volonté, qu'avec ou sans l'article 4, toutes les mémoires et toutes les blessures soient, sans exception, respectées dans les programmes et manuels d'Histoire.

Contact : Mme Monique VALAIZE - Maire-adjoint de Béziers

monique.valaize@ville-beziers.fr

Contact région - Mme Elise AGUERRE - elise.aguera@laposte.net

Contact Jeune Pied-Noir - Bernard Coll : 06 80 21 78 54

jeunepiednoir@wanadoo.fr

REPRODUISEZ ET DIFFUSEZ LARGEMENT CETTE INFORMATION

CE QUE LES TELEVISIONS NATIONALES
N'ONT PAS PU MONTRER !

Une foule de plus de 2000 personnes devant la Mairie de Saint Laurent-du-Var (06) écoutant les interventions de Lionnel Luca, de Jacques Peyrat et de Michèle Tabarot.

Hommage aux 400 000 Français d'Afrique du Nord pieds-noirs et Français musulmans de la 1re Armée française du général de Lattre de Tassigny venus libérer la France en 1944-45 aux côtés des 20.000 Français libres et des 40.000 résistants. Il y avait plus de 2.000 personnes rassemblées vendredi 3 février devant la Mairie de Saint Laurent-du-Var en hommage aux rapatriés à l'appel de 17 parlementaires, à la suite de l'initiative de Lionnel Luca qui avait appelé à ce rassemblement avec les députés UMP Jean Leonnetti, Muriel Marland-Militello, Jérome Rivière et Michèle Tabarot. D'autres parlementaires de la région, Jean-Claude Guibal (UMP), Rudy Salles (UDF), le sénateur maire UMP de Nice Jacques Peyrat ainsi que de nombreux élus municipaux et départementaux des Alpes-Maritimes, du Var et des Alpes-de-Haute-Provence ont participé à cette manifestation. Une protestation était organisée initialement par cinq députés UMP des Alpes-Maritimes après l'annonce de la suppression de l'article de la loi sur le rôle positif de la colonisation. Une grande banderole sur la Mairie "Fiers de notre histoire, fiers de la France" rappelait l'opposition des participants à toute modification de la loi 2005-158 promulguée par le Chef de l'Etat le 23 février 2005. "Nous sommes fiers de notre histoire, fiers de notre pays et nous n'avons à nous excuser de rien", a précisé dans son intervention le député UMP Lionnel Luca qui a rappelé que "l'article 4 a été voté à quatre reprises par le Parlement". Pour Lionnel Luca : "C'est aujourd'hui qu'il y a une histoire officielle partielle et partiale" et pour lui, il y a là du "négationnisme". Le Conseil constitutionnel, saisi par le Premier ministre, a déclassé  - en trois jours au lieu des trois semaines prévues - mardi en simple texte réglementaire l'alinéa 2 de l'article 4 sur le "rôle positif" de la présence française outre-mer, ouvrant ainsi la voie à sa suppression par décret, sans retour devant les députés et les sénateurs.

Reportage de Mmes Viviane Ezagouri et Christianne Garcia.

Pour avoir une idée objective de la manifestation voir le Journal Télévisé sur FR Nice (Cotes-d'Azur 19/20) et pour voir une présentation partiale, le JT de FR3 Marseille (Provence-Alpes 19/20). Quel difficile métier que d'informer ! http://www.mediterranee.france3.fr/videojt/

APPEL DE JEUNE PIED-NOIR

MANIFESTATION POUR LE MAINTIEN
DE LA LOI RAPATRIES DANS SON INTEGRALITE

Députés, Sénateurs, Maires et élus locaux
rejoignez les parlementaires déjà présents !

17 Parlementaires rendent hommage aux Rapatriés :

Lionnel LUCA , Jean-Claude GUIBAL, Jean LEONETTI,

Muriel MARLAND-MILITELLO, Jérôme RIVIERE, Rudy SALLES,

Michèle TABAROT , Députés des Alpes-Maritimes

José BALARELLO, Jacques PEYRAT, Sénateurs des Alpes-Maritimes

Philippe VITEL, Jean-Michel COUVE, Jean-Sébastien VIALATTE, Députés du Var

Thierry MARIANI, Député du Vaucluse , Bruno GILLES, Député des Bouches-du-Rhône

Jacques REMILLER, Député de l'Isère, Paul-Henri CUGNENC, Député de l'Hérault,

Daniel SPAGNOU, Député des Alpes de Haute-Provence

Hommage aux françaises et aux français
qui ont servi la france outre-mer

Toutes celles et tous ceux qui sont fiers de l'Histoire
de la France auront à cur de se retrouver

le 3 février à 12h

devant l'Hôtel de Ville de St Laurent-du-Var

pour rendre un hommage solennel à tous les Français rapatriés qui ont servi notre pays outre-mer sur le plan civil ou militaire.

Ils exprimeront leur volonté, qu'avec ou sans l'article 4, toutes les mémoires et toutes les blessures soient, sans exception, respectées dans les programmes et manuels d'Histoire.

CONTACT PRESSE :

Marie Huteau Tel. : 01.40.63.76.20  ou  06.63.04.61.09- Fax : 01.40.63.76.35
Courriel : marie.huteau@lionnel-luca.org - Internet : http://www.lionnel-luca.org

ALORS QUE LA GAUCHE DEMANDE MAINTENANT
L'ABROGATION DES ARTICLES 1, 2, 3 et 13,
C'EST A DIRE DE TOUTE LA LOI

- Voir Libération du 27 janvier et Le Monde du 2 février -

GRANDE MANIFESTATION
POUR LE MAINTIEN DE L'ARTICLE 4 DE LA LOI EN FAVEUR DES RAPATRIES

VENDREDI 3 FEVRIER A 12 HEURES
DEVANT LA MAIRIE DE SAINT LAURENT-DU-VAR (06)

Seront présents les députés du Var :

Lionel LUCA, Michèle TABAROT, Jean LEONETTI, Jérôme RIVIERE, Muriel MARLAND-MILITELLO. S'associent également à la manifestation Jacques REMILLER, député de l'Isère, Thierry MARIANI, député du Vaucluse, Philippe VITEL, député du Var, Jean-Claude GUIBAL et Rudy SALLES, députés des Alpes-Maritimes.

Contactez vite votre député et votre sénateur !

Plusieurs cars partent de Marseille et de Lyon. Contactez les associations de Français d'Algérie locales et les Maisons des Rapatriés. Contactez aussi Mmes Viviane EZAGOURI et Christiane GARCIA.

Continuez à signez la pétition nationale pour le maintien dans son intégralité de la loi votée par le Parlement. Faites signer sur place cette pétition. Le mercredi 15 février elles seront présentées officiellement au Premier ministre Dominique Villepin.


COMMUNIQUE DE PRESSE DE JEUNE PIED-NOIR APRES L'ANNONCE DU DECLASSEMENT
DE L'ALINEA 2 DE L'ARTICLE 4 DE LA LOI 2005-158

COMMUNIQUE DE PRESSE JEUNE PIED-NOIR
Mardi 31 janvier 2006

POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIE

APPEL A TOUS LES FRANCAIS

En attribuant à la sauvette un caractère réglementaire au deuxième alinéa de l'article 4 de la loi 2005-158 en faveur des Français rapatriés - dite loi "Mekachera" - le Conseil Constitutionnel n'aura mis que trois jours pour exécuter le diktat du Chef de l'Etat et du Premier ministre.

Par cette "première", qui ouvre la porte à tous les abus du pouvoir exécutif, le Conseil Constitutionnel  :

  • se déshonore, la loi étant déjà passée, avant d'être promulguée, devant cette instance qui n'avait rien trouvé à redire
  • ridiculise le Chef de l'Etat qui a promulgué la loi le 23 février 2005 sans faire le moindre commentaire
  • méprise le Ministre Délégué Anciens délégué aux Combattants, lui-même rapatrié et ancien combattant, dont la loi porte le nom
  • bafoue le Sénat et l'Assemblée nationale qui a voté deux fois l'article 4, la deuxième fois à une écrasante majorité de 186 contre 97 députés
  • porte atteinte gravement à la démocratie en France et la souveraineté du Peuple français représentée par ses seuls députés
  • refuse de reconnaître " l'histoire et les sacrifices des combattants de l'armée française issus d'Afrique du Nord"
  • rend inintelligible la lecture de l'article 4 permettant ainsi sa prochaine abrogation selon l'analyse du juriste Didier Maus (Le Monde du 31 janvier 2006).

Comme le soulignait Jean-Louis Debré dans le Figaro du 26 janvier, cette initiative du Chef de l'Etat français n'a pour objet que de répondre à la sommation du Président algérien qui a conditionné la signature du traité d'amitié "Chirac-Bouteflika" à l'abrogation de loi en faveur des Français rapatriés. Celui-ci se satisfera-t-il de cette simple modification de l'article 4 alors que les articles 1, 2 et 5 le condamnent directement ?

– L'alinéa 2 "déclassé" de l'article 4 n'est en effet qu'une conséquence logique de l'article 1 qui rend hommage à l'oeuvre des Français d'Algérie
– L'article 2 reconnaît les crimes commis par le FLN avant et après le 19 mars 1962, que le Président Jacques Chirac a qualifiés lui-même "d'actes de barbarie" dans son discours du 25 septembre 2005 lors de la première Journée nationale d'Hommage aux Harkis
– L'article 5 condamne toute injure ou diffamation envers les harkis ainsi que l'apologie des crimes commis contre eux.

Cette mascarade du Conseil Constitutionnel ne suffira pas non plus à masquer les crimes commis par l'Etat français pour parvenir à l'abandon de la population pro-française des départements français d'Algérie et à celle des territoires décolonisés. En 2007, année qui marquera le 45e anniversaire de l'exode des Français d'Algérie, les 3 millions de Français "rapatriés" d'Afrique du Nord et leurs nombreux amis métropolitains s'en souviendront.

Jeune Pied-Noir appelle tous les Français désirant défendre la démocratie à se joindre massivement à la manifestation en hommage aux Français d'Afrique du Nord organisée par des premiers députés courageux qui refusent ce diktat présidentiel et du Premier ministre.

Soyons nombreux autour de ces cinq députés UMP des Alpes-Maritimes Lionnel LUCA, Michèle TABAROT, Jean LEONETTI, Jérôme RIVIERE, Muriel MARLAND-MILITELLO, vendredi 3 février à 12 h à SAINT LAURENT-DU-VAR, comptant que leur exemple sera suivi par tous les autres députés ayant voté la loi.

Bernard Coll
Secrétaire général de Jeune Pied-Noir
06 80 21 78 54

Pour télécharger cet communiqué de presse : Fichier PDF.

ARCHIVES ET DOCUMENTS ***** ARCHIVES ET DOCUMENTS ***** ARCHIVES ET DOCUMENTS *****

Chers Amis,

Voici une copie du communiqué que nous adressons à la presse. Nous vous invitons à contacter votre député et sénateur, et d'une façon générale tous les parlementaires que vous pouvez joindre, car les violentes réactions d'historiens et d'intellectuels de gauche, sans mandat électif, contre la loi 2005 -158 en faveur des Français rapatriés marquent un profond mépris pour des élus et la démocratie, mais montrent aussi le danger que représente la loi, notamment ses articles 1 à 5, pour leur monopole sur l'humanitaire et l'histoire à sens unique.

Contactez aussi les médias. Faites connaître calmement et courtoisement vos réactions en vous servant d'arguments concrets et vérifiables. N'entrez pas dans le jeu des éventuelles provocations. L'enjeu n'est pas de convaincre nos adversaires qui savent parfaitement ce qu'ils font, et ils le font en étant efficaces, mais de montrer à la grande majorité des Français mal informés notre vrai visage : celui de Français fiers de leur passé et voulant protéger l'avenir de leurs enfants et petits-enfants.

La loi 2005 - 158, tout en étant imparfaite car elle ne reconnaît pas la responsabilité du gouvernement français de l'époque, constitue une base solide permettant d'aboutir rapidement à une solution définitive des problèmes existants encore.

Ne laissons pas passer l'occasion de marquer notre détermination à obtenir Vérité et Justice avant le 29 mai.

Si vous souhaitez faire partie de la délégation de victimes françaises pour laquelle nous avons fait une demande de réception pour le samedi 14 ou le dimanche 15 mai par le Chef de l'Etat et le Premier ministre, merci de précisez vos coordonnées (adresse, téléphone, télécopie et les raisons de votre demande).

Avec mes fidèles et dévouées amitiés.

Bernard Coll
Secrétaire général de JPN

 

___________________ COMMUNIQUE DE PRESSE DE JEUNE PIED-NOIR __________________



L'OEUVRE FRANCAISE EN ALGERIE COMPAREE AU NAZISME !
LES FRANCAIS D'AFN ET D'OUTRE-MER ATTENDENT QUE LE GOUVERNEMENT
FRANCAIS REAGISSE AUX PROPOS DU PRESIDENT ALGERIEN


Depuis plus d'un mois des historiens et intellectuels de la gauche et l'extrême gauche française, sans mandat électif, animés principalement par l'historien Benjamain Stora et par Michel Tubiana, Président de la Ligue des Droits de l'Homme, ont lancé une importante action de dénigrement de l'oeuvre française en Afrique du Nord et Outre-mer alors que les parlementaires français viennent - par la loi 2005 - 158 (J.O du 24 février 2005) - de reconnaître l'oeuvre positive réalisée par les Français de toutes confessions dans les anciens départements et territoires d'Outre-mer où la France a exercé sa souveraineté. Leur tentative de culpabilisation des Français vient de trouver son relais en Algérie par les déclarations scandaleuses du Président A. Bouteflika qui a osé comparer la colonisation française au nazisme.

Les initiateurs de cette campagne de dénigrement doivent prendre position. Soutiennent-ils les déclarations du Président algérien ou les condamnent-ils sans ambiguïté ?

Le gouvernement français peut-il rester silencieux devant les propos insultants de M. A. Bouteflika pour notre Pays, pour tous les Français et plus particulièrement pour l'importante communauté des Français d'Afrique du Nord de toutes origines ? Il lui appartient de rappeler au plus vite à nos compatriotes de métropole que plus de 40.000 Français musulmans et pieds-noirs sont morts pour la France lors des combats de libération de la Tunisie, de la Corse, de l'Italie, de la France et de l'Allemagne durant la deuxième guerre mondiale. N'est-ce pas pour rendre hommage aux 430.000 Français d'Afrique du Nord et des Colonies que le 15 août dernier, lors des cérémonies du 60e anniversaire du débarquement de Provence, le Président de la République attribuait la Légion d'Honneur à la ville d'Alger "capitale de la France combattante" en 1943-44 ? Est-il encore désormais possible que M. Jacques Chirac remette à M. Bouteflika cette haute distinction ? Faut-il rappeler que le monument aux Morts d'Alger a été enchâssé dans du béton et que les premières victimes des actes terroristes du FLN ont été les combattants Français musulmans ? Chaque jour nous apprenons qu'en Algérie des cimetières chrétiens sont rasés, après avoir été pillés, ceci malgré les promesses de sauvegarde des gouvernements français et algérien. Est-ce dans ce contexte de mépris pour l'oeuvre française que la France et l'Algérie vont signer un traité d'amitié dont personne ne connaît à ce jour la teneur ? A la veille d'une grande échéance pour notre Pays comme pour l'Europe, le gouvernement français se doit de rassurer et soutenir les Français rapatriés dans cette nouvelle épreuve.

Jeune Pied-Noir souhaite qu'une délégation de Français d'AFN et d'Outre-mer, composée de victimes françaises d'Algérie et de la décolonisation, soit reçue par le Chef de l'Etat et par le Premier ministre avant le référendum du 29 mai. Ce geste fort paraît indispensable pour marquer la réelle reconnaissance de la Nation et la considération que porte le gouvernement aux deux millions de Français rapatriés.


Bernard Coll
Secrétaire général de Jeune Pied-Noir
JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

------------------------------------------------------------- ARCHIVES -----------------------------------------------------------

Emission sur Radio Courtoisie
Lundi 18 avril 2005 de 19 h 45
Rediffusion mardi 19 avril de 2 à 5 h 00 et de 7 h 30 à 10 h 30


"HOMMAGE AUX FRANCAIS RAPATRIES"
Faut-il défendre l'oeuvre française en Afrique du Nord et Outre-mer ?

Avec la participation de Mme Janine de la Hogue, écrivain

auteur de "Des Chemins et des hommes - La France en Algérie (1830-1962)"

Jean Monneret, Docteur en Histoire,spécialiste de l'Algérie

Bernard Coll, secrétaire général de Jeune Pied-Noir,

co-auteur avec Mme Taouès Titraoui du "Livre des Harkis"


Reproduisez et diffusez vite cette information. Gagnons ensemble !

**********************
Pour écouter Radio Courtoisie, la radio libre du Pays réel et de laFrancophonie !

RADIO COURTOISIE - En France sur les fréquences FM :Paris : 95,6 - Caen : 100,6
Chartres : 104,5 - Cherbourg : 87,8 - Le Havre : 101,1 - Le Mans : 98,8.
Dans le monde entier sur le site Internet http://tv-radio.com (cliquer sur Radio 35)
Dans toute l'Europe et l'Afrique du Nord sur le bouquet
TPS (renseignements au 0803 803 3000)

Soutenez Radio Courtoisie en adhérant ou en versant un don.
Adhésion annuelle à partir de 40 euros.
Chèque à l'ordre de Radio Courtoisie - 61 Bd Murat - 75016 Paris
Tel : 01 46 51 00 85 - Fax : 01 46 51 21 82

--------------------------------------------------------------- MEDIAS ---------------------------------------------------------------

Chaque mois achetez "PIEDS-NOIRS D'HIER ET D'AUJOURD'HUI" , le magazine culturel et de loisirs des Français d'Afrique du Nord et de leurs Amis" - 5 euros

Rédaction : mailto:jeanmarclopez@wanadoo.fr

Abonnement : 6 mois : 25 euros - 1 an : 46 euros

Les Editions du Grand Sud - 130, Avenue de Palavas - 34200 Palavas - Tel : 04 67 99 59 58 - Fax : 04 67 65 15 82

Contact : mailto:artz.fred@neuf.fr

---------------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN ------------------------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS !

Jeune Pied-Noir, 34 ans de liberté grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication

30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !