Cimetières en Algérie

Mise à jour le 10.10.2015

ACTUALITES - RECHERCHES

Faites un don : déduction fiscale de 66% + 34% de livres, DVD, CD-Audio... offerts pour vous remercier = 0 euros !
Le départ imprévu et rapide de la majorité des Français d'Algérie dans la période 1962-63, les problèmes rencontrés en France ou dans le pays d'accueil, l'absence de polique envers les biens abandonnés par les "rapatriés", la négation des problèmes, etc.. fait que la première des préoccupation des chefs de famille fut d'assurer une vie décente à leurs proches en retrouvant du travail et en si consacrant. Le problème de l'entretien et de la sauvegarde des cimetières n'est apparu que dans les années 1970 où la volonté de l'Etat algérien d'effacer toutes traces de la présence française : églises, musées, noms des rues, enseignement et les cimetières preuves physiques de la présence française durant 132 ans en Algérie, paix créé par la France. Ce problème de respect des morts, de dignité et de mémoire ne peut laisser indifférent tous les Français et le gouvernement qui les représentent. Car la solution ne peut venir des seules associations. Malgré leur dévouement et leur courage, elles ne disposent pas des moyens leurs permettant de faire face à l'ampleur de la tâche.
ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES

 

 

*** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS ***

Nous vous invitons pour compléter vos recherches à utiliser GOOGLE et WIKIPEDIA en mettant l'expression recherchée entre "guillements".

RECHERCHE PAR THEME : ACTUALITES - ASSOCIATIONS - ATTENTES - BIBLIOGRAPHIE & DOCUMENTS - CE QU'IL FAUT FAIRE - CHRONOLOGIE - C.S.C.O - DEFINITIONS - ENGAGEMENTS - JPN - LIVRES - MEDIAS - SOUTIEN - TEMOIGNAGES

RECHERCHE PAR NOM : Antoine CANDELA -

ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...*** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...

http://www.ambafrance-dz.org/ambassade/spip.php?article2813

SEPULTURES CIVILES FRANCAISES EN ALGERIE

REPONSE DU MINISTRE DES AFFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENNES,

BERNARD KOUCHNER,

A UNE QUESTION ECRITE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

(paris, 15 juin 2010)

Depuis la visite d’Etat du président de la République en 2003, un ambitieux plan d’action et de coopération a été engagé en faveur des sépultures civiles françaises en Algérie, afin que soit préservée la mémoire des nombreux Français qui y ont vécu et y sont inhumés. Le plan s’articule autour de trois axes : réhabilitation, entretien et regroupement. Son achèvement est prévu pour 2010.

Sur la période 2003/2009, les efforts consentis pour la sauvegarde des sépultures françaises en Algérie ont été considérables. A ce jour, plus de 2,2 millions leur auront été consacrés, soit près de 2 millions l’Etat français et plus de 250 000 euros par des collectivités locales françaises. Les travaux de réhabilitation ont concerné des cimetières dont l’état était très dégradé, sans que, pour autant, il ait été nécessaire d’envisager un regroupement. Les autorités algériennes assurent, en effet, souvent seules et parfois conjointement avec nos consulats généraux, la remise en état des murs de clôture. Pour notre part, nous avons remis en état de décence des sépultures détériorées ou profanées. Les travaux d’entretien ont visé les cimetières dont l’état était globalement bon, ainsi que ceux qui avaient été réhabilités. Le regroupement a été envisagé, notamment, lorsque les sites avaient subi des dommages irrémédiables ou que des travaux pérennes de réhabilitation ne pouvaient plus être envisagés. Ces regroupements s’effectuent dans des ossuaires. Le scellement des dalles donne lieu à une cérémonie religieuse.

Une étroite coopération s’est établie entre les autorités locales algériennes et nos consulats généraux, qui pilotent sur le terrain les opérations d’entretien, de réhabilitation et de regroupement de cimetières. La prise en charge de leur gardiennage par la partie algérienne s’inscrit également dans ce cadre.

Un projet de deuxième phase de regroupement, portant sur 153 cimetières pour la période 2010/2011, a été proposé aux autorités algériennes. 138 cimetières, dont 58 sont situés dans la circonscription consulaire d’Alger, sont concernés. Un recours à des sources de financement non publiques s’avérera toutefois nécessaire pour mener à bien ce projet.

Un effort d’information des familles particulièrement important a été consenti, notamment sur les sites Internet des trois consulats généraux concernés en Algérie. Les familles pourront, également, trouver prochainement sur ces sites des photographies des cimetières déjà inspectés. Par ailleurs, nos compatriotes peuvent également s’adresser aux trois associations "In Memoriam" d’Algérie qui ont pour objectif de veiller sur les sépultures civiles françaises, et dont les coordonnées peuvent être consultées sur les sites Internet susmentionnés./.

(Source : site Internet de l’Assemblée nationale)

CIMETIERES

http://www.genealoj.org/New/texte/page08.php

Mis à jour le : 1/3/2010

Le cimetière Saint-Eugène d'Alger :

Une de nos adhérentes nous a communiqué 13 belles photos prises au cimetière Saint-Eugène à Alger. Vous pouvez en voir trois dans le Coin des Adhérents et en profiter pour étudier une carte des migrations sépharades. Si vous souhaitez voir les dix autres photos, adressez-vous à Jacob Benzazon (adresse dans le même Coin des Adhérents).

Le dernier registre du cimetière de Saint Eugène, près d’Alger, a été restauré et copié par les soins de Mme Line Meller.

Ce registre, qui couvre la période de juin 1941 à mai 2001, fournit en général pour chaque inhumation:

- la date

- le nom et le prénom du défunt ou de la défunte

- le prénom du père du défunt ou de la défunte

- l’âge du défunt ou de la défunte

- le nom du mari dans le cas d’une défunte

- la classe des obsèques

- la zone dans laquelle a eu lieu l’inhumation

- l’adresse du défunt

- la mention avec ou sans cercueil.

Jean-Paul Durand et Philippe Danan ont numérisé le registre et réalisé un index que vous pouvez consulter en cliquant ici

Pour obtenir la copie d’une page du registre, il suffit d’envoyer une demande écrite au Cercle de Généalogie Juive, 45 rue La Bruyère – 75009 Paris, France en précisant un nom et une date et en joignant un montant de 3 euros (2 euros si vous êtes adhérent au CGJ) par nom et date, avec minimum de 6 euros par envoi.

L'argent collecté, après déduction des frais de secrétariat, sera versé à une association pour la préservation du cimetière de Saint-Eugène.

NOUVEAUTÉ Notre adhérent Jean-Paul Durand vient de créer un très beau site consacré à ce cimetière : http://www.cimetiere-steugene.judaismealgerois.fr/

Le cimétière d'Annaba-Bône :

L'association Mémoire Active Bônoise, fondée et présidée par notre adhérent Bernard Haddad, s'intéresse à la réhabilitation des cimetières juifs de l'Est Algérien, en particulier Bône (actuellement Annaba), Blida, Setif, Khenchela,...

On trouvera son site en cliquant ici

Le cimetière Juif de Tunis :

Notre adhérent Michel Zaffran nous a communiqué 15 photos qu'il a prises au cimetière juif de Tunis. On les trouvera dans le coin des adhérents

Le cimetière Juif de Casablanca :

Un groupe de travail a commencé à numériser les tombes du cimetière juif Ben M'Sik de Casablanca. Pour accéder au site correspondant, Cliquez ici

Information communiquée par Jean-Louis GRANIER - Revue de presse BEO Story - 2 avril 2010

CIMETIERES EN ALGERIE

Assemblée nationale

28 décembre 2009


Cimetières

Sauvegarde des cimetières civils français en Algérie

SAUVEGARDE DES CIMETIERES CIVILS FRANCAIS EN ALGERIE
REPONSE
DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENNES, BERNARD KOUCHNER,
A UNE QUESTION ECRITE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE
(Paris, 22 décembre 2009)

Depuis la visite d’Etat du Président de la République en 2003, un ambitieux plan d’action et de coopération a été engagé en faveur des sépultures civiles françaises en Algérie, afin que soit préservée la mémoire des nombreux Français qui ont vécu et ont été inhumés en terre d’Algérie.

Ce plan prévoit l’entretien et la réhabilitation des sépultures, et, quand la réhabilitation n’est plus possible, leur regroupement. L’achèvement de ce plan d’action portant sur le regroupement de 85 cimetières, conformément aux arrêtés des 7 décembre 2004 et 9 octobre 2007, est prévu pour 2010. L’Etat aura affecté, entre 2005 et 2009, près de deux millions d’euros à l’exécution de ce plan, soit le double du budget initialement prévu.

Compte tenu du nombre encore très important de cimetières à réhabiliter ou à regrouper, et afin de répondre aux attentes des associations de rapatriés, un second plan d’action et de coopération 2010-2012 en faveur des sépultures civiles françaises en Algérie est envisagé.

Les autorités algériennes, avec lesquelles nos postes entretiennent des relations étroites, ont établi, par arrêté du 29 juin 2009, une nouvelle liste de 138 cimetières pouvant faire l’objet de regroupements. La mise en oeuvre de ce second plan d’action et de coopération suppose toutefois une augmentation très sensible des crédits qui lui seront affectés, l’estimation budgétaire pour les seules circonscriptions d’Alger et d’Oran s’élevant à 778 000 euros pour 2010.

Le ministère des Affaires étrangères et européennes étudie également, avec la Mission interministérielle aux Rapatriés, d’autres sources de financement, afin que ce second plan puisse être engagé : prise en charge par les associations de rapatriés, en partie ou en totalité, des frais liés aux opérations de réhabilitation et de regroupement des cimetières, à l’instar de ce qui se fait pour les sépultures civiles sur le territoire français ; cofinancement du second plan d’action et de coopération relatif aux sépultures civiles françaises par les associations de rapatriés ; participation budgétaire des collectivités locales entretenant des liens forts avec l’Algérie.

(Source : site Internet de l’Assemblée nationale)

Information aimablement communiquée par Jean-Louis GRANIER

Jean-Louis Granier - 20 juin 2010

---------------------------------------------------- ASSOCIATIONS ------------------------------------------------

CIMETIERES EN ALGERIE

APPEL POUR NOS CIMETIERES

23 octobre 2009

C.S.C.O
Sauvegarde des Cimetières d' ORANIE

Les buts de l' association CSCO

- Etat des lieux et la réhabilitation des cimetières français d'Oranie (150 environ)
- Participer aux commissions officielles sur le devenir des cimetières français d'Oranie, pour en assurer la pérennisation, engager avec les autorités Algériennes et Françaises des pourparlers en vue de la prise en compte des mesures conservatoires immédiates nécessaires.
- Défendre les intérêts des familles et les informer sur les démarches pour 1'entretien des tombes et le rapatriement des corps.
Participer aux cérémonies de mémoire et les promouvoir.

RENSEIGNEMENTS D'ORDRE ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE

Déclaration en préfecture le 25 novembre 2004 a Brignoles
Date de publication au Journal Officiel: 15/01/2005 n° 1079.
Modification du siège social et des statuts le 20 décembre 2005 en préfecture de Nimes (récépissé n° 0302022361)
Nombre d'adherents environ 250
- Président: Antoine CANDELA - tel : 06 72 29 58 40
- Vice présidente : Huguette TROUPEL
- Vice-presidente : Marie-Jeanne DURA

- Secrétaire Générale : DANIELLE PERROTET
- Secrétaire : Marie-Pierre NOURRY-LE PELLEC
- Secrétaire adjointe : Jocelyne QUESSADA,
- Trésorière : Anne-marie ANTON
- Trésorerie adjointe : Paule FERNANDEZ,
- Charge relations publiques et presse : Père Laurent - GARC1A
- Charge de mission “ coordination des reconnaissances des cimetières, contact avec les Associations : Jean-Jacques LION.
- Délégués régionaux : Andre SERRANO (Rhone Alpes)
- Nicole MONIER (région parisienne)
- Christiane BEAUJOT(Pyrenees Orientales)
- Marie-Jeanne DURA (Bouches du Rhône)
- Jacques PEREZ (VAR)
- Odile MUNOSDOMENECH ( Vaucluse)
- Viviane ALMINANA, Nicole BOTELLA et Nadege DIAZ (Alpes Maritimes)
- Membres du Conseil d' Administration : Colette IBANEZ, Michelle CHORRO, Claudette PASTOR, Roland SOLER,Angele CAPARROS, Paul GIMENEZ, Dominique SCOTTO DE SANTOLO, Jean-Paul GARCIA, Alexandre VALENTIER, Roger QUESSADA, Marie-Helene PEREZ-YVARS, Roger SAEZ, Pierre BOURGUIGNON.
Missions déjà réalisées :
- Avril 2005 : déplacement a ORAN de 8 personnes pour 6 jours (14 cimetières recenses)
- Octobre 2005 : déplacement a ORAN de 5 personnes pour 5 jours . (10 cimetières recenses)
- 2004 et 2005 : plusieurs déplacements a PARIS 2006 : 2 a 3 missions sont envisagées pour terminer 1'etat des lieux des Cimetières français d'Oranie.

Siège Social : Maison Diocésaine

6, rue Salomon Reinach -30000 NIMES

Secrétaire Générale : Danielle PERROTET - mail csco : maito:perrotetmayotte@hotmail.com

Tel du siège social :04 66 28 65 91

Information aimablement communiquée par Gilles Bonnier

-------------------------------------------------- SITUATION ACTUELLE ------------------------------------------------

 

 

----------------------------------------------------------- LES ATTENTES ----------------------------------------------------

CIMETIERES

13 – La garantie de la pérennité, dans leur périmètre, de tous les cimetières chrétiens et juifs d'Algérie et de Tunisie, leur restauration, leur entretien et leur protection à la charge de la France et, pour l'avenir, leur respect. Dans des cas extrêmes, à la demande des familles, le transfert des corps doit être assumé par l'Etat français.

Nicolas Sarkozy - « Je proposerai que la participation de l’État au fond de concours pour la réhabilitation des cimetières français en Algérie soit doublé »

Voir aussi à la rubrique ATTENTES

-------------------------------------------------------------- MEDIAS ----------------------------------------------------------

"Cimetières en Algérie: ... inventaire ! "

Voir aussi la rubrique MEDIAS

-------------------------------------------------------- CHRONOLOGIE -----------------------------------------------------

POINTS DE REPERE

28 octobre 2009

LA DEGRADATION DES CIMETIERES EN ALGERIE

La dégradation des cimetières en Algérie a plusieurs causes. Le pillage, leur manque d'entretien et de gardiennage. Mais une véritable politique d'effacement de la mémoire française est menée par l'Etat algérien.

- 1962: la tuerie du 26 mars 1962 sonne l'exode massif des Français d'Algérie. En quelques mois plus de 800.000 Français d'Algérie vont quitter leur terre natale abandonnant tout et laissant derrière eux leurs cimetières. Dès l'indépendance de l'Algérie le 3 juillet 1962 commence le pillage et la destruction de nombreuses tombes.

- 1970 :

- 1984 : .

- 1984 :

- 1999 :

- 2000 : L'état algérien déclasse et détruit les cimetières en zone urbaine pour en faire des terrains à bâtir.

- 2002 :

- 2005 :

- 2007 : les états français et algérien proposent le regroupent des tombes dans les cimetières les moins dégradés

- 2007 :

- 2008 :

-------------------------------------------------- DEFINITIONS ------------------------------------------------------

SOURCES

3 novembre 2009

Quelques sites suivants trouvés via Google

Il très simple de se faire une opinion visuelle via les nombreux sites qui présentent sur Internet l'état des cimetières français en Algérie. Voir notamment :

Site : http://fr.geneawiki.com/index.php/Alg%C3%A9rie_les_cimeti%C3%A8res

Site BAB-EL-OUED STORY : http://babelouedstory.com/thema_les/cimetieres/cimetiere_accueil/cimetiere_accueil.html

-------------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN ------------------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS 2009 !

Jeune Pied-Noir, 34 ans de liberté grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication : 30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !

Voir aussi la rubrique JPN