RUBRIQUES

ACTUALITES - EVENEMENTS

ADRESSES UTILES

HISTORIQUE

INDEX GENERAL

RECHERCHES PAR MOTS CLES

NOUVEAU !

DVD "HARKIS LES SACRIFIES"

Personne ne peut plus dire : "Je ne savais pas !"

LA VERITE SUR LE 19 MARS 1962

LES FRANCAIS NE VEULENT PLUS ETRE LES COMPLICES D'UN CRIME CONTRE L'HUMANITE*

* selon le colloque du 4 février 2012 de la LICRA et de la LDH qui confirme, 50 ans après, les crimes dénoncés dès 1962 par le professeur Maurice ALLAIS.

MOBILISATION NATIONALE 2017 ! LA VERITE SUR19 MARS 1962

19 mars 2017 - En mémoire des Harkis, des Pieds-noirs et Soldats français massacrés ou disparus après les "accords d'Evian", pas une voix pour les candidats à la présidentielle et aux législatives qui s'associent aux commémorations du "crime d'Etat" du "19 mars 1962 = paix en Algérie" !

Jeudi 17mars 2016 - DANS VALEURS ACTUELLES

Signez et faites signez la pétition pour l'abrogation de loi officialisant le 19 mars 1962

Tous le 26 mars à 17h à l'Arc-de-Triomphe à Paris !

Mise à jour le 16.03.2016

Voir aussi les pages : PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE - GOUVERNEMENT - SEAC - ONAVCG - ELECTIONS - DEPUTES -

LIVRES D'OCCASION - Ventes eBay

FAIRE VOTER VOTRE LOI

LOI RAPATRIES

MEDIAS LIBERTES

RADIO COURTOISIE TVLIBERTES - PRESSE RAPATRIES - TVL

AU FORUM

Votre Magazine Vidéo

AU FORUM N°6 - N°5 -

N°4 -N°3 - N°2 - N°1

L'article 2 de la loi du 23 février 2005 reconnaît la réalité des crimes commis en Algérie contre la population civile "après le 19 mars 1962, en violation des accords d'Evian". La France étant souveraine en Algérie jusqu'au 3 juillet 1962 et le gouvernement la représentant engagé par les "accords" d'Evian après cette date, c'est lui qui porte l'entière responsabilité de l'absence de protection des Français d'Algérie et de leurs biens. Pour mener à bien sa politique personnelle, le général De Gaulle, parjurant tous ses engagements publics envers les Français d'Algérie, va faire mettre en place par son gouvernement le plan d'abandon préparé par Alain Peyrefitte à sa propre demande. Dire que le "19 mars 1962" marque la "fin de la guerre d'Algérie" est une affirmation mensongère contredite par l'Histoire. Il est donc légal de demander à votre maire l'annulation des rues, places et autres lieux évocant le "19 mars 1962 - fin de la guerre d'Algérie".
Faites un don : déduction fiscale de 66% + 34% de livres, DVD, CD-Audio... offerts pour vous remercier = 0 euros !
ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES *** ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES ***ACTUALITES

AU FORUM N°3

Non au 19 mars : Tous à Béziers le 14 mars avec Robert Ménard

AU FORUM N°3

Une réalité historique ... un crime d'Etat

TVL "Grand Angle" 13 mars 2014

Pierre DESCAVES denonce le crime d'Etat du 19 mars 1962

LA VERITE SUR LE "CRIME D'ETAT" ET LE "CRIME CONTRE L'HUMANITE" DU 19 MARS 1962
*** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS *** POUR EN SAVOIR PLUS ***

Arc-de-Triomphe - 11 NOVEMBRE 2012

UNE VIDEO VUE : + de 4600 VISITEURS !

Hollande 11 nov 2012

 

Massacre des Harkis

N.Sarkozy reconnaît !

AU FORUM N°2

23 mars 2013

AU FORUM N°2

L'UNC contre le 19 mars 62

RECHERCHE PAR ASSOCIATION CONTRE LE 19 MARS : - ASAF - ASSOCIATIONS - CA GRAND AVIGNON - CA DROME-ARDECHE - CDCAFN - CNC - BAYONNE - COMMUNIQUE DE PRESSE (JPN) - JPN - LDH - MEMORIAL DE L'HONNEUR FRANCAIS - UNC - UNC 13 -

RECHERCHE PAR ASSOCIATION POUR LE 19 MARS : - FNACA -

POUR AGIR EFFICAMENT CONTRE LE 19 MARS : - ACTION INDIVIDUELLE - AFFICHES - AFFICHETTES - AGIR AVEC LES ASSOCIATIONS - ANNONCE PRESSE - AUTOCOLLANTS - BANDEROLES - CAMPAGNE DE PRESSE - COLLOQUE VERITE 19 MARS - CONTRE MANIFESTATION - COMMUNIQUE DE PRESSE - DEBAPTISER LES RUES DU 19 MARS - DEPUTES - DIFFUSION DE DOCUMENTS :LE PARISIEN 20 MARS 1962 - ECRIRE AU CHEF DE L'ETAT - ECRIRE AU PREMIER MINISTRE - ECRIRE AU GOUVERNEMENT - EDITORIAL - ENGAGEMENT : ILS ONT DIT - LETTRE OUVERTE A LA FNACA - LIVRES - LOIS - MANIFESTATION INDIVIDUELLE - MANIFESTATIONS COLLECTIVES - AGIR AUPRES DES MEDIAS : FRANCE CULTURE - FR3 PACA - MAIRIES QUI DEBAPTISENT - TRACTS - MEDIAS - MODELES DE LETTRES - PARLEMENTAIRES - LES PERSONNALITES QUI DISENT NON AU 19 MARS - PETITION NON AU 19 MARS - 11 NOVEMBRE 2012 : interpellation du Chef de l'Etat à l'Arc-de-Triomphe ! - RECONNAISSANCE NATIONALE - SOUTIEN FINANCIE R -

RECHERCHE PAR NOM : Elie ABOUD - Alain ALGUDO - LE PERREUX (94) - A.APPRUZZESE - R. BACHY - J-Y BARRERE - J-M BOCKEL - Jacques BRIAT - Maurice CALMEIN - Anne CAZAL - Hervé CUESTA - Bernard CINI - J-P CHEVENEMENT - Bernard COLL - Hervé CUESTA - Hugues DALLEAU - Xavier DARCOS - Pierre DESCAVES - Guy FORZY - DE GAULLE - Jean-Paul GAVINO - Valéry GISCARD D'ESTAING - François JACQUOT - Alain MADELIN - Wladyslas MAREK - A. MAURICE - Robert MENARD - François MITTERRAND - Hervé MORIN - Patrick OLLIER - Jean-Pierre RISGALLA - Nicolas SARKOZY - Benjamin STORA - Michel TUBIANA. - Gl Jean-Pierre VIEILLARD - Lionel VIVES

RECHERCHE PAR VILLE : - BAYONNE - CA GRAND AVIGNON - CA DROME-ARDECHE - BAYONNE - CLAVIER (83) - COLLEGE DU PAYS DE LA GESSE (31) - COLLOQUE NIMES 2012 - COLOMBES (92) - MANIFESTATION A PARIS - EVIAN - LE PERREUX - MAIRIES QUI DEBAPTISENT - MARSEILLE - NICE - PARIS - PEGOMAS - PERIGUEUX - RUEIL-MALMAISON - SAINT-RAPAHEL - SIMORRE (32) - TOULOUSE - VALENCE -

RECHERCHE PAR THEME : - ARCHIVES - COLLOQUE NIMES 2012 - COLLOQUE 17 MARS 2012 - 2012 : 1er Colloque international "Les Accords d'Evian = Crime d'Etat et/ou crime contre l'Humanité " - UN CRIME RECONNU PAR TOUS - DOCUMENTS - MEDIAS - HISTORIQUE - ILS ONT DIT - LDH - LE PARISIEN 20 MARS 1962 - LOIS - LIVRES - MANIFESTATIONS - MAIRIES QUI DEBAPTISENT - MATERIEL - MODELES DE LETTRES - PARLEMENTAIRES - PERSONNALITES - PETITION NATIONALE - PETITION 19MARS - RADIO-COURTOISIE - RECONNAISSANCE NATIONALE - SOUTIEN -

Nous vous invitons pour compléter vos recherches à utiliser GOOGLE et WIKIPEDIA en mettant l'expression recherchée entre "guillemets".

ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ... *** *** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...*** ET AUSSI .... *** ET AUSSI ...

--------------- HISTORIQUE DE LA CAMPAGNE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962 "-----------

PREPARONS DES MAINTENANT LE 19 MARS 2016 : POUR COMMANDER AFFICHES, AFFICHETTES, BROCHURES, TRACTS....

HISTORIQUE DE LA CAMPAGNE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962 "

2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001 - 2000 - 1999 -1998 - 1997 - 1996 - 1995 - 1994 - 1993 - 1992 - 1991 -1990 - 1989 - 1988 - 1987 -1986 - 1985 - 1984 - 1983 - 1982 - 1981 -1986 - 1985 - 1964 - 1963 - 1962 - 1961 -

- mai 1961: Après l'échec de la révolte des généraux Challe, Salan, Jouhaud et Zeller et la création de l'OAS en Algérie, De Gaulle se rend compte qu'il ne pourra par son seul verbe arriver à se dégager du "boulet algérien" avant la fin 1962, comme il le rappelera dans sa conférence du 29 décembre 1961. Il demande à l'un de ses conseillers, Alain Peyrefitte, de réfléchir au plan lui permettant d'arriver à ses fins, en lui donnant un piste de réflexion : le partage de l'Algérie (cf. l'article d'Alain Peyrefitte "L'homme qui habitait sa statue" dans la revue Historie N°400 de mai 1980)

- 19 mars 1962 : Accord de "cessez-le-feu" entre le gouvernement français et le FLN. Publication le 20 mars au JORF des déclarations gouvernementales françaises unilatérales n'engageant que l'Etat français ( JORF 20 mars 1962 - p 3019 )

- 8 avril 1962 : Référendum en France métropolitaine (et dans les casernes du contingent en Algérie !) donnant les pleins pouvoir au seul Chef de l'Etat pour régler par des "mesures à prendre" pour l'abandon de nos 15 départements algériens et pour établir les bases des relations avec le nouvel Etat algérien créé par la France. A ce référendum, déclaré anticonstituionnel à 42 voix contre 12 par le Conseil d'Etat, les "10 millions de Français à part entière d'Algérie", selon la célèbre formule de De Gaulle au Forum d'Alger le 4 juin 1958, n'eurent pas le droit de s'exprimer. Un référendum qui pourtant scellait leur destin.

- 13 avril 1962 : De Gaulle promulge la loi qui lui donne tous les pouvoirs pour exécuter le "plan Peyrefitte"

- 1975 : Le journaliste René ATTARD signale dans sa rubrique de l'Aurore, "Les Français d'AFN", l'inauguration de la première rue du 19 mars 1962.

- 1975 - 1980 : De nombreuses contre manifestations ont lieu spontanément dans toutes la France à l'initiative des Associtations de Rapatriés, d'Anciens combattants ou de particuliers. De nombreuses plaques sont déboulonnées ou disparaissent.

- 1981 : la première campagne nationale de JPN porte sur les thèmes "Non au 19 mars 1962" et "Vérité sur 19 mars 1962". Des affiches, tracts, autocollants, etc. personnalisables sont édités pour aider les Associations et les partculiers désirant s'associer à cette campagne collective qui regroupe rapidement 50 associations.

- 1982 - 1983 1984 : organisation de contre manifestations sur les Champs Elysées qui ont un retentissement national (cf. la Une de France-Soir). De nombreuses villes dépatisent leurs rues du 19 mars.

- 19 mars 1984 : Premières annonces presse dans Le Monde, Minute et Valeurs Actuelles

- 1982 - 84 : la pétition "Vérité sur le 19 mars 1962" recueille plusieurs dizaines de milliers de signatures

- 22 septembre 1995 : Message au Chef de l'Etat lui demandant de reconnaître officiellement l'abandon et le massacre de 150.000 Harkis, Pieds-noirs et Soldats français après le 19 mars 1962. Les manifestation se multiplent dans toutes les régions.

- 25 sept. 2008 - 14 juillet 2014 : campagne de presse "Vérité et Justice pour les Français rapatriés" de 22 annonces dans Le Monde, Le Figaro, La Provence, Politique Magazine, L'Echo de l'Oranie, Valeurs Actuelles dénonçant le "crime d'Etat" et le "crime contre l'Humanité" du 19 mars 1962 et demandant une loi de reconnaissance et de réparation.

- 14 mars 2012 : Colloque à l'Assemblée nationale organisé par la MAFA assisté de Jeune Pied-Noir.

- 19 mars 2012 : Conférence de presse de Pierre Descaves au Pavillon Elysée Lenôtre organisée par Jeune Pied-Noir.

- décembre 2012 : Malgré les multiples manifestations contre ce vote, M. Kader ARIF fait voter à la sauvette la loi officialisant le 19 mars 1962

- 19 mars 2013 : Conférence de presse de Pierre Descaves au Pavillon Elysée Lenôtre organisée par Jeune Pied-Noir.

- 18 mars 2014 : Conférence de presse de Pierre Descaves au Pavillon Elysée Lenôtre organisée par Jeune Pied-Noir.

- 2015 : Nombreuses manifestations et actions contre le 19 mars 1962

- 14 mars 2015 : A l'initiative de son maire, Robert Menard, la ville de Béziers débaptise sa rue du 19 mars 1962.

- 19 mars 2016 : François Hollande préside la cérémonie officielle du 19 mars 1962 au Quai Branly. et confirme qu'il a bien reconnu le 25 septembre 2012 la "faute et la responsabilité de la France dans l'abandon des Harkis".

Notre objectif : l'abrogation de la loi du 6 décembre 2012

Vos informations sur les actions contre le 19 mars sont les bienvenues - Contact : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

------ 19 MARS 2017 : 19 MARS 62 = CRIME D'ETAT = CRIME CONTRE L'HUMANITE -----

Tous le 26 mars à 17h à

l'Arc-de-Triomphe à Paris !

Voir AU FORUM des RAPATRIES N°5 sur TVLIBERTES

**********

SIGNEZ LA PETITION NATIONALE NON AU 19 MARS 1962 !

cliquez sur : Abrogation loi 19 mars 62

 

 

 

VIDEO - 11 nov 2012

LA FUITE DE F.HOLLANDE

+ de 4600 VISITEURS !

 

EN MEMOIRE DES VICTIMES DU 19 MARS 1962

La Vérité sur 19 mars 1962 : un "crime d'Etat"

et un "crime contre l'Humanité"

Mise en ligne le 18 mars 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE

Diffusé le Samedi 18 mars 2017

19 MARS 1962 : CRIME D'ETAT, CRIME CONTRE L'HUMANITE 

Pas une voix aux candidats à la présidentielle et aux législatives qui s'associent à la commémoration du "crime d'Etat" du "19 mars 1962 = paix en Algérie"

19 mars 1962 : une vérité rendue accessible à tous grâce à Internet

19 mars 2017 : aujourd'hui plus personne ne peux dire « je ne savais pas ».

Contre la majorité du monde des anciens combattants et des Français « rapatriés », le 6 décembre 2012, le Chef de l'Etat promulguait la loi 2012-1361 officialisant la date du 19 mars comme « journée nationale du souvenir et de recueillement en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et au Maroc (sic) ». Une loi qui laisse croire que cette date marque « la fin de la guerre » d'Algérie alors que ce « faux-vrai » cessez-le-feu et les « accords d'Evian » ont fait plus de victimes civiles en 7 mois de « paix » que 7 années de « guerre » civile en Algérie.

Le prétendu cessez-le-feu du 19 mars 1962 n'est en réalité qu'une décision unilatérale du Chef de l'Etat, le président De Gaulle, et du gouvernement français destiné à masquer un « crime d'Etat » suivi d'un crime « contre l'Humanité ». Les multiples amendements proposés lors des débats préparatoires à la loi du 23 février 2005, les propositions de résolution et les propositions de loi déposées alors par les parlementaires, notamment la proposition de résolution N°1637 du 3 juin 2004 présentée par l'ensemble des parlementaires du groupe socialiste et apparentés, signée par M. François Hollande et M. Manuel Valls , et la proposition de loi N°1258 du 8 juillet 2013 déposée par les députés de l'UMP, montrent la convergence de l'ensemble des partis politiques sur la nécessité de reconnaître le « crime d'Etat » du 19 mars 1962. Seule la vérité de l'Histoire permettra l'apaisement des mémoires voulu par tous et non le maintien officiel de ce « mensonge d'Etat ».

C'est ce qu'exprimait la 19 e annonce de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » parue dans Valeurs Actuelles du 13 mars 2014 . Le 19 mars 1962 n'a d'équivalent historique que le 16 juillet 1942, commémoré dans le calendrier des cérémonies officielles chaque 22 juillet comme la « journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux « Justes de France ». En l'absence totale de contestation des vérités historiques qu'elles affirment publiquement depuis le 25 septembre 2008, les 62 associations de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » invitent les Français à demander aux élus et parlementaires de se désolidariser publiquement devant leurs électeurs des cérémonies officielles de commémoration du « crime d'Etat » du 19 mars 1962, notamment celle de Paris Quai Branly . Un crime désormais dénoncé, après plus de 40 ans de silence, par la Ligue des Droits de l'Homme, la LICRA et le MRAP et des personnalités pro-FLN en 1962 comme Jean Daniel, Jean Lacouture ou Germaine Tillion..

Pas une voix des Français « Rapatriés » et de leurs amis en 2017 pour les élus et candidats participant ou soutenant les commémorations du « 19 mars 1962 – crime d'Etat »

Pour la coordination nationale de la campagne « Vérité et Justice pour les Français Rapatriés »

Jeune Pied-Noir – BP 4 – 91570 Bièvres

Contact parlementaires et médias – Bernard Coll – 06 80 21 78 54

jeunepiednoir@wanadoo.fr – Site : http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/

Contact médias et parlementaires - Bernard Coll : 06 80 21 78 54

---------- 29 MAI 2016 : NON AU SQUARE DU 19 MARS AU PASSAGE D'AGEN ! -------

Dimanche 29 mai 2016 : Non au Square du 19 mars 1962 au Passage d'Agen (47)

Mise à jour Mercredi 25 mai 2016

L'Amicale des Pieds-Noirs du Lot et Garonne et leurs Amis

vous invitent à vous associer à la manifestation de protestation

contre l'inauguration de ce Square de la honte.

Dimanche 29 mai 2016 à 10 heures

Rassemblement derrière l'Eglise à partir de 9h30

Contact - M.Roig : 05 53 96 08 80 - christian.roig@neuf.fr

Avec le soutien de Jeune Pied-Noir

---------- 19 MARS 2016 : COMMUNIQUE DE PRESSE DE JEUNE PIED-NOIR ! -------

Tous le 26 mars à 17h à

l'Arc-de-Triomphe à Paris !

Voir AU FORUM des RAPATRIES N°5 sur TVLIBERTES

**********

SIGNEZ LA PETITION NATIONALE NON AU 19 MARS 1962 !

En ligne sur le site de Valeurs actuelles

depuis le jeudi 17 mars 2016

www.valeursactuelles.fr

  SIGNEZ, ET FAITES SIGNER

Version texte en word de la pétition nationale :

cliquez sur : Abrogation loi 19 mars 62

 

 

 

VIDEO - 11 nov 2012

LA FUITE DE F.HOLLANDE

+ de 4600 VISITEURS !

 

EN MEMOIRE DES VICTIMES DU 19 MARS 1962

La Vérité sur 19 mars 1962 : un "crime d'Etat"

et un "crime contre l'Humanité"

Mise en ligne le 19 mars 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE

Diffusé le vendredi 18 mars 2016

19 MARS 1962 : CRIME D'ETAT, CRIME CONTRE L'HUMANITE 

19 MARS 2016 16H30 – QUAI BRANLY A PARIS 

Demain, le Chef de l'Etat François Hollande aura le choix entre devenir le complice du « crime d'Etat » du 19 mars 1962 ou libérer la France de 54 ans d'un « mensonge français » qui est en réalité un « crime contre l'Humanité ».

19 mars 1962 : une vérité rendue accessible à tous grâce à Internet

19 mars 2016 : aujourd'hui plus personne ne peux dire « je ne savais pas ».

Contre la majorité du monde des anciens combattants et des Français « rapatriés », le 6 décembre 2012, le Chef de l'Etat promulguait la loi 2012-1361 officialisant la date du 19 mars comme « journée nationale du souvenir et de recueillement en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et au Maroc (sic) ». Une loi qui laisse croire que cette date marque « la fin de la guerre » d'Algérie alors que ce « faux-vrai » cessez-le-feu et les « accords d'Evian » ont fait plus de victimes civiles en 7 mois de « paix » que 7 années de « guerre » civile en Algérie.

Le prétendu cessez-le-feu du 19 mars 1962 n'est en réalité qu'une décision unilatérale du Chef de l'Etat, le président De Gaulle, et du gouvernement français destiné à masquer un « crime d'Etat » suivi d'un crime « contre l'Humanité ». Les multiples amendements proposés lors des débats préparatoires à la loi du 23 février 2005, les propositions de résolution et les propositions de loi déposées alors par les parlementaires, notamment la proposition de résolution N°1637 du 3 juin 2004 présentée par l'ensemble des parlementaires du groupe socialiste et apparentés, signée par M. François Hollande et M. Manuel Valls , et la proposition de loi N°1258 du 8 juillet 2013 déposée par les députés de l'UMP, montrent la convergence de l'ensemble des partis politiques sur la nécessité de reconnaître le « crime d'Etat » du 19 mars 1962. Seule la vérité de l'Histoire permettra l'apaisement des mémoires voulu par tous et non le maintien officiel de ce « mensonge d'Etat ».

C'est ce qu'exprimait la 19 e annonce de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » parue dans Valeurs Actuelles du 13 mars 2014 . Le 19 mars 1962 n'a d'équivalent historique que le 16 juillet 1942, commémoré dans le calendrier des cérémonies officielles chaque 22 juillet comme la « journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux « Justes de France ». En l'absence totale de contestation des vérités historiques qu'elles affirment publiquement depuis le 25 septembre 2008, les 62 associations de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » invitent les Français à demander aux élus et parlementaires de se désolidariser publiquement devant leurs électeurs des cérémonies officielles de commémoration du « crime d'Etat » du 19 mars 1962, notamment celle de Paris Quai Branly présidée par le Chef de l'Etat M. François HOLLANDE. Un crime désormais dénoncé, après plus de 40 ans de silence, par la Ligue des Droits de l'Homme, la LICRA et le MRAP et des personnalités pro-FLN en 1962 comme Jean Daniel, Jean Lacouture ou Germaine Tillion.

En présidant demain, comme Chef de l'Etat, la cérémonie du 19 mars, M. François Hollande aura le choix entre couvrir de son autorité morale le « crime d'Etat » du 19 mars 1962 du président De Gaulle, ou de libérer la France de 54 années d'un « mensonge français », selon l'expression de Georges-Marc Benamou, qui est en réalité un « crime contre l'Humanité ». En 2017, les harkis, les pieds-noirs, les soldats français victimes du 19 mars 1962, ainsi que leurs familles et amis jugeront le choix de M. Hollande comme ils ont jugé en 2012 l'inaction de son prédécesseur, le président Nicolas Sarkozy, pour rétablir la vérité historique et réparer équitablement selon le droit français les préjudices moraux et matériels des victimes.

Pas une voix des Français « Rapatriés » et de leurs amis en 2017 pour les élus et candidats participant ou soutenant les commémorations du « 19 mars 1962 – crime d'Etat »

Pour la coordination nationale de la campagne « Vérité et Justice pour les Français Rapatriés »

Jeune Pied-Noir – BP 4 – 91570 Bièvres

Contact parlementaires et médias – Bernard Coll – 06 80 21 78 54

jeunepiednoir@wanadoo.fr – Site : http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/

Contact médias et parlementaires - Bernard Coll : 06 80 21 78 54

---------- 17 MARS 2016 : SIGNEZ LA PETITION NATIONALE NON AU 19 MARS 1962 ! -------

 

 

Voir AU FORUM des RAPATRIES N°5 sur TVLIBERTES

EN MEMOIRE DES VICTIMES DU 19 MARS 1962

PETITION POUR L'ABROGATION DE LA LOI 2012 – 1361   DU 19 MARS 1962

La Vérité sur 19 mars 1962 : un "crime d'Etat"

et un "crime contre l'Humanité"

Mise en ligne le 17 mars 2016

SIGNEZ LA PETITION NATIONALE NON AU 19 MARS 1962 !

En ligne sur le site de Valeurs actuelles

depuis le jeudi 17 mars 2016

www.valeursactuelles.fr

  SIGNEZ, ET FAITES SIGNER

Version texte en word de la pétition nationale :

 

PETITION POUR ABROGATION DE LA LOI 2012 – 1361 EN MEMOIRE DES   VICTIMES  DU 19 MARS 1962

Non le 19 mars 1962 ne marque pas le retour de la paix en Algérie !

Pétition nationale pour l'abrogation de la loi 2012-1361 du 6 décembre 2012 officialisant le 19 mars 1962 comme la date du « cessez-le-feu » en Algérie, pour le respect des Français « morts pour la France », Harkis, militaires et civils victimes du FLN après cette date comme le reconnaît l'article 2 de la loi du 23 février 2005.

Le Président de la République a promulgué le 6 décembre 2012 la loi 2012-1361 faisant du 19 mars 1962 la seconde journée ( après le 5 décembre !) en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie. Laissez faire cette falsification de l'Histoire de France, c'est accepter demain de nouvelles adaptations de l'Histoire au gré des intérêts personnel, ou économiques et politiques des gouvernements qui se succèdent depuis l'abandon de nos départements algériens. Peut-on laisser bafouer la mémoire de nos parents et des Français « Morts pour la France » pour quelques centaines de milliers d'euros, ou quelques milliards d'euros de contrats hypothétiques avec l'Algérie où pour récupérer le vote d'électeurs binationaux dont le drapeau est celui d'un état étranger dont l'hymne national désigne toujours la France comme un pays ennemi et dont les médias chaque jour diffusent des paroles de haine contre notre Patrie ? Après le 19 mars 1962, comme le rappelle l'UNC , 535 soldats français, comme des milliers de civils, ont été assassinés ou portés disparus enlevés par le FLN. Des crimes « de paix » considérés en droit international comme des « crimes contre l'Humanité » comme le rappelait si justement le CRIF dans une annonce parue pleine page dans Le Figaro du 1 octobre 2002. M. François Hollande, qui a reconnu officiellement le 25 septembre 2012 « la faute et la responsabilité de la France dans l'abandon des Français rapatriés et des Harkis » , n'a-t-il pas comme premier devoir de veiller au respect des « Morts pour la France » qui ne peuvent plus se défendre et dont l'Etat doit être le garant de la mémoire ? Pour eux, ne laissons pas faire cette ignominie. Sommes-nous sans moyen de nous faire entendre ? Les 25 lettres ouvertes adressées au Chef de l'Etat et la campagne de presse  « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » de 22 annonces dans Le Monde, Le Figaro, l'Echo de l'Oranie, La Provence, Politique magazine et Valeurs Actuelles, représentant 5 millions d'annonces au format A4 vues par 15 millions de lecteurs , n'ont été l'objet d'aucune contestation, notamment celle parue le 13 mars 2014 dans Valeurs Actuelles accusant le général De Gaulle de « crime d'Etat » et de « crime contre l'Humanité » . Pour toutes ses raisons objectives, incontestables parce qu'incontestées, les Français rapatriés et leurs nombreux amis, qui attendent depuis plus de quatre ans du gouvernement la mise en œuvre des engagements du Chef de l'Etat en leur faveur, ont le devoir de défendre la mémoire de leurs morts. Pour eux, signez et faite signer cette pétition.

ADRESSEZ VITE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE LA PETITION CI-DESSOUS

(en dispense d'affranchissement si le nom du Président n'est pas mentionné sur la lettre)

Monsieur le Président de la République

55, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 PARIS

Cabinet du Président : M. Thierry LATASTE , Directrice de Cabinet - mailto:thierry.lataste@elysee.fr

- Mme Isabelle SIMA, Chef- Tel : 01 42 92 81 00 Courriel : isabelle.sima@elysee.fr – Site : http://www.elysee.fr/ecrire.index.html

Je soussigné, demande au Chef de l'Etat, Président de tous les Français, d'abroger la loi 2012-1361 du 6 décembre 2012 qui offense la mémoire des soldats français, des Harkis, les Pieds-noirs et les Anciens combattants d'Algérie, du Maroc et de Tunisie morts pour la France après le 19 mars 1962. Avec l'expression de ma très haute considération.

 

Le Nom, Prénom, signature

Date – Signature

IMPORTANT : Reproduisez et diffusez vite ce document à vos parents, proches et amis. Merci de nous retourner

PETITION POUR ABROGATION DE LA LOI 2012 – 1365 EN MEMOIRE DES   VICTIMES  DU 19 MARS 1962

le coupon ci-dessous pour nous permettre de suivre le nombre de pétitions adressées au Président de la République.

A retourner vite à Jeune Pied-Noir – BP 4 – 91570 Bièvres

NOM : …………………………… ............……….. Prénom : ……………………………Association : ……………………...........……….

Adresse :…………........................………………………………………………………………………………………………………………….

Code postal : ……….………………… Ville : ………......................…………………………………………………………………………….

Tél : ………………...………………. Courriel ……………..………………………….. @ ………………...................………………………..

Né(e) - le - à – profession (facultatifs) : …..…………………………………………………......................……………………………………

O Je m'associe à la pétition nationale pour l'abrogation de la loi 2012-1361 du 6 décembre 2012

O Je souhaite recevoir une documentation sur la la campagne nationale « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

O Je verse un soutien de …………… € pour amplifier la campagne nationale pour l'abrogation de la loi 2012-1361 » (Chèque à l'ordre de JPN)

 

 

 

---------- 19 MARS 2016 : F.HOLLANDE A LA COMMEMORATION DU 19 MARS 1962 -------

PETITION POUR L'ABROGATION DE LA LOI 2012 – 1361 EN MEMOIRE DES VICTIMES  DU 19 MARS 1962

La Vérité sur 19 mars 1962 : un "crime d'Etat" et un "crime contre l'Humanité"

19 mars 1962, présenté comme la date du « cessez-le-feu » marquant la fin de la "guerre" d'Algérie, marque en réalité le début du massacre de plus de 100.000 Français sacrifiés : Harkis, militaires et civils victimes du FLN, à la politique criminelle du Chef de l'Etat d'alors, De Gaulle.

Mise en ligne le 8 mars 2016

Le Figaro annonce que le Le Président de la République, M. François Hollande, se rendra le 19 mars prochain au Quai Branly pour présider la cérémonie nationale officialisant le 19 mars 1962 comme la date du "cessez-le-feu" en Algérie.

Pourtant M. François Hollande a reconnu officiellement le 25 septembre 2012 « la faute et la responsabilité de la France dans l'abandon des Français rapatriés et des Harkis » après le 19 mars 1962. Comme simple député, le 11 décembre 2007, il était même intervenu à l'Assemblée nationale pour demander à Nicolas Sarkozy de tenir ses engagements envers les Harkis et les Rapatriés en faisant voter une loi de réparation qu'implique "nécessairement et juridiquement" la reconnaissance de campagne électorale de celui-ci du 31 mars 2007.

Il serait intéressant de savoir si le Chef va annoncer qu'il sera présent, lui qui n'y est jamais venu, à la cérémonie nationale en "Hommage aux Harkis" du 25 septembre 2016 et à celle du 5 décembre qui, depuis 2002, rend hommage aux victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie, date confirmée par l'article 2 de la loi du 23 février 2005, soit 7 ans avant la loi officialisant le 19 mars 1962 pour la même commémoration ! En attendant, M. Hollande n'a jamais contesté, malgré les 25 lettres ouvertes qui lui ont été adressées et les 22 annonces parues dans les médias, la vérité historique désormais parue dans l'hebdomadaire Valeurs Actuelles13 mars 2014 accusant De Gaulle de « crime d'Etat » et de « crime contre l'Humanité » .

Cette participation du Chef de l'Etat à la cérémonie du 19 mars apparaît plutôt comme un signe de sa prochaine candidature à l'élection présidentielle de 2017. Pour les victimes, elle constitue une occasion de clarifier auprès de l'opinion publique le "mensonge d'Etat" du 19 mars 1962 qui n'est que la traduction des liens de corruption scellés dans le sang de 100.000 à 150.000 Français entre les pouvoirs français et algériens, aux détriment des Français et des Algériens, avec la FrancAlgérie née le 19 mars 1962. C'est ce qui a déjà été présenté dans les quatre premières émissions AU FORUM des RAPATRIES sur TVLIBERTES et qui le sera de nouveau prochainement dans la cinquième :

Voir AU FORUM des RAPATRIES N°5 sur TVLIBERTES

----------- 19 MARS 2016 : PETITION NATIONALE ABROGATION DE LA LOI 2012-1361-------

PETITION POUR ABROGATION DE LA LOI 2012 – 1361 EN MEMOIRE DES   VICTIMES  DU 19 MARS 1962

Non le 19 mars 1962 ne marque pas le retour de la paix en Algérie !

Pétition nationale pour l'abrogation de la loi 2012-1361 du 6 décembre 2012 officialisant le 19 mars 1962 comme la date du « cessez-le-feu » en Algérie, pour le respect des Français « morts pour la France », Harkis, militaires et civils victimes du FLN après cette date comme le reconnaît l'article 2 de la loi du 23 février 2005.

Le Président de la République a promulgué le 6 décembre 2012 la loi 2012-1361 faisant du 19 mars 1962 la seconde journée ( après le 5 décembre !) en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie. Laissez faire cette falsification de l'Histoire de France, c'est accepter demain de nouvelles adaptations de l'Histoire au gré des intérêts personnel, ou économiques et politiques des gouvernements qui se succèdent depuis l'abandon de nos départements algériens. Peut-on laisser bafouer la mémoire de nos parents et des Français « Morts pour la France » pour quelques centaines de milliers d'euros, ou quelques milliards d'euros de contrats hypothétiques avec l'Algérie où pour récupérer le vote d'électeurs binationaux dont le drapeau est celui d'un état étranger dont l'hymne national désigne toujours la France comme un pays ennemi et dont les médias chaque jour diffusent des paroles de haine contre notre Patrie ? Après le 19 mars 1962, comme le rappelle l'UNC , 535 soldats français, comme des milliers de civils, ont été assassinés ou portés disparus enlevés par le FLN. Des crimes « de paix » considérés en droit international comme des « crimes contre l'Humanité » comme le rappelait si justement le CRIF dans une annonce parue pleine page dans Le Figaro du 1 octobre 2002. M. François Hollande, qui a reconnu officiellement le 25 septembre 2012 « la faute et la responsabilité de la France dans l'abandon des Français rapatriés et des Harkis » , n'a-t-il pas comme premier devoir de veiller au respect des « Morts pour la France » qui ne peuvent plus se défendre et dont l'Etat doit être le garant de la mémoire ? Pour eux, ne laissons pas faire cette ignominie. Sommes-nous sans moyen de nous faire entendre ? Les 25 lettres ouvertes adressées au Chef de l'Etat et la campagne de presse  « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » de 22 annonces dans Le Monde, Le Figaro, l'Echo de l'Oranie, La Provence, Politique magazine et Valeurs Actuelles, représentant 5 millions d'annonces au format A4 vues par 15 millions de lecteurs , n'ont été l'objet d'aucune contestation, notamment celle parue le 13 mars 2014 dans Valeurs Actuelles accusant le général De Gaulle de « crime d'Etat » et de « crime contre l'Humanité » . Pour toutes ses raisons objectives, incontestables parce qu'incontestées, les Français rapatriés et leurs nombreux amis, qui attendent depuis plus de quatre ans du gouvernement la mise en œuvre des engagements du Chef de l'Etat en leur faveur, ont le devoir de défendre la mémoire de leurs morts. Pour eux, signez et faite signer cette pétition.

ADRESSEZ VITE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE LA PETITION CI-DESSOUS

(en dispense d'affranchissement si le nom du Président n'est pas mentionné sur la lettre)

Monsieur le Président de la République

55, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 PARIS

Cabinet du Président : M. Thierry LATASTE , Directrice de Cabinet - mailto:thierry.lataste@elysee.fr

- Mme Isabelle SIMA, Chef- Tel : 01 42 92 81 00 Courriel : isabelle.sima@elysee.fr – Site : http://www.elysee.fr/ecrire.index.html

Je soussigné, demande au Chef de l'Etat, Président de tous les Français, d'abroger la loi 2012-1361 du 6 décembre 2012 qui offense la mémoire des soldats français, des Harkis, les Pieds-noirs et les Anciens combattants d'Algérie, du Maroc et de Tunisie morts pour la France après le 19 mars 1962. Avec l'expression de ma très haute considération.

 

Le Nom, Prénom, signature

Date – Signature

IMPORTANT : Reproduisez et diffusez vite ce document à vos parents, proches et amis. Merci de nous retourner

PETITION POUR ABROGATION DE LA LOI 2012 – 1365 EN MEMOIRE DES   VICTIMES  DU 19 MARS 1962

le coupon ci-dessous pour nous permettre de suivre le nombre de pétitions adressées au Président de la République.

A retourner vite à Jeune Pied-Noir – BP 4 – 91570 Bièvres

NOM : …………………………… ............……….. Prénom : ……………………………Association : ……………………...........……….

Adresse :…………........................………………………………………………………………………………………………………………….

Code postal : ……….………………… Ville : ………......................…………………………………………………………………………….

Tél : ………………...………………. Courriel ……………..………………………….. @ ………………...................………………………..

Né(e) - le - à – profession (facultatifs) : …..…………………………………………………......................……………………………………

O Je m'associe à la pétition nationale pour l'abrogation de la loi 2012-1361 du 6 décembre 2012

O Je souhaite recevoir une documentation sur la la campagne nationale « Vérité et Justice pour les Français rapatriés »

O Je verse un soutien de …………… € pour amplifier la campagne nationale pour l'abrogation de la loi 2012-1361 » (Chèque à l'ordre de JPN)

 

------------ 11 AVRIL 2015 : AU PERREUX : LA VERITE SUR LA 19 MARS 1962 ! ----------------

LETTRE OUVERTE A M. GILLES CARREZ

Député-maire UMP du Perreux (94)

Diffusion 16 avril 2015 / FIash Info N° 451

Président de la République, Gouvernement, 925 parlementaires, 200 médias, 300 Associations AC/Harkis/PN

2010 soutiens de la campagne nationale « Vérité et Justice pour les Français rapatriés ».

Monsieur le Député-Maire,

Nous vous avons, par notre courriel du 9 avril, proposer d'engager un dialogue démocratique et constructif pour vous permettre d'entendre les victimes françaises du « 19 mars 1962 », et leurs familles, date d'un « cessez-le-feu » unilatéral en Algérie de l'Armée française envers le seul FLN. Vous avez préféré demander aux forces de l'ordre d'isoler les Français venant témoigner du « crime d'Etat » du 19 mars 1962 et du « crime contre l'Humanité » qui a suivi, dès le soir même le début du massacre des harkis désarmés (cf. le témoignage de Jean-Pierre Chevènement ) qui fit entre 80 à 100.000 victimes civil es selon les études historiques les plus sérieuses, la fusillade sur ordre du gouvernement français , rue d'Isly à Alger le 26 mars 1962 (80 morts, 200 blessés tous des civils sans arme), une semaine seulement après le « cessez-le-feu », les milliers de disparition s de « pieds-noirs » et soldats français dont les familles ignorent encore, pour la plupart, le dramatique destin.

Pour justifier votre décision, vous avez déclaré à la presse locale 94 Citoyens  :

«  Avec le temps qui passe, cette polémique devient injuste , défend pour sa part Gilles Carrez, député-maire UMP du Perreux-sur-Marne. Il faut penser à ces centaines de milliers de Français qui sont allés combattre là-bas,  cela n'empêche pas de respecter les familles dont les parents ont été victimes. Le Perreux-sur-Marne était pratiquement la dernière  commune du Val de Marne à ne pas disposer de place relative à cette page de l'histoire. J'ai attendu que les choses s'apaisent.   Il y a  une quinzaine d'années au Perreux,  cette décision aurait été impossible car beaucoup d'habitants de la commune étaient des rapatriés . Mais il faut un temps pour chaque chose « , reprend le maire de la ville.

Comme vous l'aurait probablement dit le général De Gaulle, ne pensez-vous pas que vos électeurs risquent de penser qu'à la « stupidité » de votre décision vous ajoutez « la lâcheté » d'attendre le décès ou le départ des victimes et de leurs familles pour justifier le « crime mémoriel » auquel ont réussi, avec succès, à vous associer devant l'Histoire une poignée de communistes staliniens, nostalgiques des camps de concentration et des goulags dans lesquels périrent plus de 100 millions d'hommes, de femmes et d'enfants ? Qu'en penseront les générations à venir qui refusent de cautionner ces crimes ?

Aujourd'hui, il ne vous est plus permis de dire « Je ne savais pas ». Avec Internet, tout Français, et encore plus un élu du Peuple souverain, peut s'assurer, avant d'entreprendre un acte mémoriel, de la vérité des faits. C'est ce que nous vous proposons de nouveau.

Quelques poignées de voix complices de ces crimes valent-elles que vous déshonoriez l'ensemble des habitants de votre département et de votre commune ? Il est encore temps de revenir sur votre erreur à la fois politique et humaine, pensant par faiblesse, que votre décision était désormais possible, les rapatriés de votre département ayant disparus ou l'ayant, en grande majorité, quitté e . C'est ignorer que ces « rapatriés » ont des enfants et des petits-enfants qui eux-mêmes auront des enfants ! C'est ignorer que que nous vivons dans un mode de communication dans lequel la vérité historique est désormais accessible à tous !

Il n'est jamais trop tard pour les bonnes volontés. Nous sommes à votre disposition pour organiser avec vous une rencontre avec les Anciens combattants, les Harkis, les Pieds-noirs et leurs nombreux amis métropolitains opposé s au faux cessez-le-feu du « 19 mars 1962 »afin de vous permettre de tenir compte de leur drame que plus personne n'ignore aujourd'hui, puisque le Président de la République, M. François HOLLANDE, comme son prédécesseur, M. Nicolas SARKOZY , Président du Parti dont vous êtes adhérent, l'UMP, l'ont reconnu officiellement.

Il vous suffit pour vous en assurer de cliquer sur les liens de ce courriel, de lire les 22 annonces parues depuis 2008 dans Le Monde, Le Figaro, Valeurs Actuelles, l'Echo de l'Oranie, Politique Magazine, ou de consulter les sites, comme Wikipedia, qui présentent les faits historiques irréfutables du « crime d'Etat » du 19 mars 1962 que dénoncent aussi désormais , après plus de 40 ans d'un silence étonnant, la Ligue des Droits de l'Homme, la LICRA et le MRAP .

Ne devons-nous pas suivre, pour assurer la liberté des générations à venir, l'appel du grand patriote français « mort la France » en 1914, Charles Péguy : « celui qui sait la vérité et ne gueule la vérité se fait le complice des escrocs et des faussaires » ?

Et nous sommes convaincus que vous ne voulez plus être le complice des escrocs et des faussaires de notre mémoire nationale.

Dans l'attente de vous rencontrer , nous vous prions de croire, Monsieur le Député-maire, Cher Collège et Compatriote, à l'assurance de nos salutations distinguées.

 

Taouès TITRAOUI – Elue locale, rescapée des massacres du 19 mars 1962 - Membre du Haut Conseil des Rapatriés depuis sa création

Bernard COLL, Secrétaire général - JPN -BP 4 – 91570 Bièvres - Tel : 06 80 21 78 54 - Courriel : jeunepiednoir@wanadoo.fr

 

CAMPAGNE NATIONALE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962"

LE PERREUX (94) - Lors de l'inauguration de la rue "Cessez-le-feu en Algérie" (sic)

le député-Maire Gilles CARREZ (UMP) interdit toute expression démocratique

M. le député-Maire ne veut pas entendre les victimes du "crime d'Etat" du 19 mars 1962 et leurs familles !

Mis en ligne le 13 avril 2015

Samedi 11 avril, à l'appel du Mémorial pour l'Honneur Français, plusieurs dizaines de patriotes se sont réunis pour exprimer pacifiquement la vérité sur le 19 mars 1962 à l'occasion de l'inauguration d'un monument dit du "Cessez le feu en Algérie" (sic) par le député-maire UMP Gilles Carrez et la FNACA, association proche du parti communiste. Dès leur arrivée, ce rassemblement composé de Français avec leurs familles, notamment de femmes, d'enfants et de personnes âgées, a été totalement encerclé par les CRS et la Police. Un Commissaire de Police est venu fermement avertir les participants qu'il avait reçu l'ordre du maire d'interdire toute prise de parole, tout slogan et distribution de tracts hostiles à la "vérité officielle", et d'embarquer toutes les personnes présentes au poste de Police en cas de manquement! Il lui a été rappelé, qu'il y a moins d'un mois à Béziers, lors de l'inauguration de la rue du commandant Hélie de Saint Marc, le maire M. Robert Menard a permis aux opposants de se regrouper à proximité de la cérémonie avec leurs banderoles et leurs drapeaux rouges et ceux du FLN, et de s'exprimer et scander des slogans comme en témoignent les reportages télévisés vues par tous les Français. Ce samedi 11 avril 2015, en faisant taire par la force les Français hostiles à cette inauguration, qui s'avère être un véritable "crime mémoriel", le député-maire UMP Gilles Carrez ne s'est-il pas comporté comme un véritable petit dictateur, de manière à continuer à pouvoir réécrire et travestir l'Histoire dans le sens voulu par ses amis de la FNACA ? En muselant par la force des Français patriotes, n'est-ce pas la démocratie qu'il a bâillonnée puisqu'un conseiller municipal, élu légitime du Peuple souverain comme le veut la Constitution de la République, Claude Lédion n'a pu s'exprimer, comme n'a pu le faire aussi le colonel Jean Luciani, un des derniers grands héros de l'Armée française, parachutiste légendaire, Grand Officier de la Légion d'honneur, 11 fois cités au feu, 4 fois blessés à Dien Bien Phu, Secrétaire général de l'Association Nationale des Anciens Prisonniers du Viet-Minh (ANAPI). Au héros défenseur de notre liberté, Gilles Carrez a préféré donner exclusivement la parole aux complices d'un "crime d'Etat" et d'un "crime contre l'Humanité que la FNACA essaie de justifier, comme le Parti communiste français (sic) a durant des décennies justifier les 100 millions de victimes du communisme dans le monde. A l'heure où, grâce à Internet, chaque Français a accès à la vérité historique sur le 19 mars 1962, cette volonté de réécrire l'Histoire pour plaire à une poignée de nostalgiques communistes staliniens surprend de la part d'un élu d'UMP, un parti classé à "droite" dont le Président, M. Nicolas Sarkozy, a toujours témoigné publiquement son opposition totale à la commémoration du 19 mars 1962, "cessez-le-feu en Algérie". Les électeurs du Perreux et de sa circonscriptions se souviendront aux prochaines élections de l'attitude déshonorante de Mr Carrez et de son mépris pour les Français qui, comme Charles Peguy,ont le courage de descendre dans la rue pour "gueuler la Vérité pour ne par être les complices des escrocs et des faussaires ".

Voir aussi les articles du Parisien et de 94 Citoyens

LE PERREUX 11 AVRIL « NON AU 19 MARS 1962 » Le Parisien  »

19 MARS 2015 LE PERREUX 11 AVRIL « LA VERITE » 94 CITOYENS

Contact "Mémorial de l'Honneur français" : Eric FORNAL - mailto:efem@cegetel.net

Jeune Pied-Noir adresse ses sincères félicitations aux participants à cette opposition pacifique qui ont exprimé la vérite sur le 19 mars 62

CAMPAGNE NATIONALE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962"

Mis en ligne le 10 avril 2015

A l'attention de M. le Député-Maire Gilles CARREZ (UMP)

M. le Député-Maire, écoutez aussi les victimes du crime d'Etat du 19 mars 1962 et leurs familles !

Diffusion au Chef de l'Etat, au Premier ministre, à M. Jean-Marc TODESCHINI, Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, à la Mémoire et aux « Rapatriés »,à Mme Rose-Marie ANTOINE, Directrice générale de l'ONAC-VG, responsable du « Guichet unique des Français rapatriés » et de la  Mémoire des Rapatriés » . Pour information, aux 925 parlementaires, à 200 médias, 300 associations d'Anciens combattants et « Rapatriés » et aux 2010 soutiens de la campagne « Vérité et Justice pour les Français rapatriés ».

Monsieur le Député, Cher Compatriote,

Nous avons appris par des électeurs de votre circonscription que vous allez, samedi 11 avril 2015, inaugurer une rue « cessez-le-feu en Algérie ». Une appellation qui, privée de son « 19 mars 1962 », risque d'ajouter une note grotesque à une tragédie humaine de plus de 150.000 victimes. Comme membre de l'UMP vous ne pouvez ignorer que votre Président , M. Nicolas SARKOZY , s'est toujours opposé à la commémoration du 19 mars 1962 en dénonçant les crimes qui ont suivi ce « cessez-le-feu » unilatéral de l'Armée française, comme d'ailleurs ses prédécesseurs à la Présidence de la République, MM. Jacques CHIRAC et Valéry GISCARD d'ESTAING . Comme d'ailleurs François MITTERRAND comme vous le démontre cet extrait de sa conférence de presse de 1981.

Les documents ci-joints et les extraits ci-dessous vous apportent la preuve que le 19 mars 1962 ne marque pas le « cessez-le-feu » en Algérie mais le début d'un crime d'Etat suivi d'un crime contre l'Humanité que plus personne ne conteste, la LDH, la LICRA et le MRAP demandant désormais depuis le 11 septembre 2001, comme nous mais avec 40 ans de retard, sa reconnaissance officielle au Chef de l'Etat .

Ce que l'actuel Chef de l'Etat, M. François HOLLANDE a reconnu le 25 septembre 2012 comme l'atteste la lettre du 23 mars 2013 de son Cabinet, lettre qui n'a jamais été démentie par la Présidence de la République mais au contraire confirmée suite aux multiples courriers adressés en ce sens au Chef de l'Etat.

Par courtoisie, vous trouverez copie, ci-dessous, du courriel que nous avons adressé aux familles des victimes du « cessez-le-feu » du 19 mars 1962 pour qu'elles vous fassent part directement de leur sentiment. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir en tenir compte en décalant l'inauguration que vous envisagiez pour samedi afin de leur permettre de venir vous présenter les documents justifiant leur légitime refus de voir commémorer cette date. Vous trouverez, en pièces jointes, copie de la lettre que nous avions adressée en 2010 au Président de la FNACA, M. Wladislas MAREK auquel nous avions proposé, après un entretien téléphonique de plus d'une heure, un débat radio-télévisé auquel il n'a pas voulu participer faute d'arguments.  Une proposition que nous faisons à son successeur.  

Monsieur le Député-maire, comme vous le savez la date du 19 mars 1962 est l'équivalent d'une nouvelle affaire DREYFUS . D'un côté les menteurs au nom de la « raison d'Etat », de l'autre les Justes au nom de Vérité et la Justice. En refusant de voir la réalité historique du massacre de plus de 100.000 Harkis et de milliers de « pieds-noirs » et soldats du contingent, ne risquez-vous pas de devenir le complice d'un « crime d'Etat » suivi d'un « crime contre l'Humanité » que plus personne ne conteste, l'annonce parue il y a plus d'un an dans VALEURS ACTUELLES du 13 mars 2014 n'ayant pas été suivie d'une plainte pour diffamation de la part de la famille du général De Gaulle ou de ceux en charge du respect de sa mémoire. Le seul geste de protestation l'Amiral Philippe De Gaulle a été d'adresser discrètement une lettre à la Direction de ce périodique pour demander l'annulation de son abonnement.

Or, comme le délai de réponse à une diffamation publique, car il est difficilement imaginable de penser qu'accuser un ancien Chef d'Etat de la responsabilité d'un « crime d'Etat » et d'un « crime contre l'Humanité » ne soit pas perçue comme telle, est de trois mois, il est désormais possible à chaque citoyen français libre d'affirmer publiquement cette vérité historique dans ses écrits et paroles. Ce que nous faisons une nouvelle fois. Et ce à quoi nous vous invitons aussi.

Nous vous invitons aussi de prendre contact avec votre Président , M. Nicolas SARKOZY, ou avec M. Patrick DEVEDJIAN, M. Serge DASSAULT, M. Christian ESTROSI, M. Elie ABOUD , président du Groupe d'études « Rapatriés » à l'Assemblée nationale, ou encore M. Maurice BENASSAYAG ou M. André SANTINI , anciens Secrétaires d'Etat aux Rapatriés qui pourront vous aider à comprendre pourquoi ils ont soit débaptisé leur « rue du 19 mars 1962 », soit demandé officiellement la reconnaissance officielle du crime d'Etat du 19 mars 1962.

Restant à votre disposition pour organiser une rencontre avec les familles de Harkis, Pieds-noirs et Soldats français des victimes du 19 mars 1962,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Député-maire, à l'assurance de nos salutations distinguées.

Taouès TITRAOUI – Elue locale, rescapée des massacres du 19 mars 1962 grâce à des Officiers français ayant désobéi aux ordres reçus de l'Etat français

Membre du Haut Conseil des Rapatriés depuis sa création

Bernard COLL, Secrétaire général - JPN -BP 4 – 91570 Bièvres - Tel : 06 80 21 78 54 - Courriel : jeunepiednoir@wanadoo.fr

CAMPAGNE NATIONALE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962"

Mis en ligne le 8 avril 2015

LE PERREUX-sur-MARNE (94)

Samedi 11 avril à 10h30 précises

Venez tout simplement dire au maire la vérité sur le "crime d'Etat" du 19 mars 1962

Samedi prochain, le maire UMP du Perreux sur Marne, Mr Gilles Carrez (ancien président de la Commission des finances à l'Assemblée nationale) va inaugurer une plaque du " Cessez le feu en Algérie" ( qu'il n'a même pas le courage de baptiser 19 mars 1962...) à la demande de l'Union Locale des Anciens Combattants dirigée par la FNACA. Un appel est lancé à tous ceux qui s'opposent à ce crime contre la mémoire de se rassembler pacifiquement ( les drapeaux sont bienvenus, ainsi que le port du béret et les décorations) dès 10h30 (la cérémonie est à 11h précises) à l'angle de la rue du 8 mai 1945 et du boulevard Alsace Lorraine. Parking Intermarché à proximité pour se garer ainsi que le RER Neuilly Plaisance ( à 2 minutes).

CEUX QUI NE POURRONT PAS ETRE PRESENTS
peuvent adresser un message courtois à Monsieur le député-maire Gilles Carrez : gcarrez@leperreux94.fr
ou lui laisser un message à son secrétariat - Accueil Mairie au 01-48-71-53-53

Voir aussi le site de l'Assemblée nationale :

en lui rappelant la "vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 1962" afin qu'il n'en soit pas le naïf complice
Faites circuler l'information à tous vos réseaux...
Notre Honneur s'appelle toujours et encore Fidélité
Contact pour le samedi 11 avril : Eric FORNAL - mailto:efem@cegetel.net

Jeune Pied-Noir soutient cette initiative pacifique de faire connaître la vérité sur le 19 mars 1962

----------------- 19 MARS 2015 : LES PIEDS-NOIRS DE NICE TEMOIGNENT ! --------------------

CAMPAGNE NATIONALE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962"

Mis en ligne le 21 mars 2015

Les pieds-noirs de Nice témoignent

sur le "crime d'Etat" du 19 mars 1962

Toulon : Hervé Cuesta ( Collectif national  NON au 19 mars 1962) : 06 60 73 80 92 & herve.cuesta@bbox.fr

Voir aussi les Associations qui organisent des actions "Vérité sur le 19 mars 1962" et "NON au 19 mars 1962"

Si vous souhaitez vous y associer, adressez-nous un courriel à Contact : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

------------------ 14 MARS 2015 : BEZIERS DEBAPTISE SA RUE DU 19 MARS 1962 ! -----------------------

CAMPAGNE NATIONALE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962"

Mis en ligne le 9 mars 2015

Le Maire de Béziers, Robert Ménard, débaptise la rue du 19 mars 1962 de sa ville

Soyez nombreux pour ce jour de vérité sur le "crime d'Etat" du 19 mars 1962

Robert Ménard , Maire de Béziers , a décidé de débaptiser la rue du 19 mars 1962 . Une date rejetée et honnie par tous les Harkis, Pieds-noirs, Patriotes et tous les Anciens Combattants qui demandent que la vérité soit dite sur ce crime d'Etat suivi d'un crime contre l'Humanité. Il va la remplacer par une rue Commandant Hélie DENOIX de SAINT MARC un des principaux acteurs de la révolte militaire contre le parjure du Chef de l'Etat d'alors, le général De Gaulle.

L'inauguration est prévue le 14 mars 2015 à 14 heures 30

Plusieurs Associations organisent des cars au départ des villes ci-dessous.

Inscrivez-vous auprès des organisateurs :

•  Aix en Provence : Collectif Aixois des Réfugiés : 04 42 95 19 40

•  Marignane : M. Florentino (AOBR) : 04 42 45 21 93 & 06 84 84 30 06

•  Marseille : Mme Quessada (AOBR) : 04 91 68 34 26 & 06 84 29 40 27

•  Nice : Jean-Paul Sellés (RNFAA) : 06 61 40 21 83 & selles-jeanpaul@bbox.fr

•  Pau : M. Assié (Cercle algérianiste) : 05 59 30 70 58 & 06 78 93 52 68

•  Toulon : Hervé Cuesta ( Collectif national  NON au 19 mars 1962) : 06 60 73 80 92 & herve.cuesta@bbox.fr

Voir aussi les Associations qui organisent des actions "Vérité sur le 19 mars 1962" et "NON au 19 mars 1962"

ADIMAD-MRAF, le Cercle Algérianiste, Jeune Pied-Noir

soutiennent publiquement et activement cette heureuse initiative. Rejoignez-nous !

Commandez dès maintenant vos affiches, affichettes, tracts, badges, autocollants...

Si vous souhaitez vous y associer, adressez-nous un courriel à Contact : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

---------------------- 2014 : PLUS PERSONNE NE PEUT DIRE "JE NE SAVAIS PAS" ! ------------------------

LA VERITE SUR LE 19 MARS 1962

Mis en ligne le 17 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE

19 MARS 1962 : CRIME D'ETAT, CRIME CONTRE L'HUMANITE

PLUS PERSONNE NE PEUT DIRE « JE NE SAVAIS PAS » !

Diffusée le lundi 17 mars 2014

CONFERENCE DE PRESSE

Le 8 décembre 2012, le Chef de l'Etat promulguait la loi 2012-1361 officialisant la date du 19 mars comme « journée nationale du souvenir et de recueillement en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats de Tunisie et au Maroc ». Je ne reviendrai pas sur les arguments juridiques présentés par les parlementaires opposés à cette loi qui fait doublon avec le décret N°2003-925 du 26 septembre 2003 instituant le 5 décembre comme «  journée nationale d'hommage aux « morts pour la France » pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie » . L'article 2 de la loi du 23 février 2005 associe l'ensemble des victimes civiles françaises « après le 19 mars 1962 » à cet hommage. L'arrêt  N°689 du 15 octobre 2013 de la Cour d'appel de Rennes, en confirmant la mention « mort pour la France » de M. Paul Teuma assassiné et disparu le 5 juillet 1962 à Oran, reconnait désormais aux victimes civiles en Algérie cette mention même après le 2 juillet 1962, date officielle de l'indépendance de l'Algérie. Cet arrêt confirme qu'aucune date ne marque officiellement la fin des « actes de guerre » en d'Algérie.

Qu'est en réalité le 19 mars 1962 ? Un prétendu cessez-le-feu destiné à masquer un crime d'Etat suivi d'un crime contre l'Humanité. C'est ce qu'exprime clairement la 19 e annonce de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » parue dans Valeurs Actuelles du 13 mars dernier. Le 19 mars 1962 n'a d'équivalent historique que le 16 juillet 1942, commémoré dans le calendrier des cérémonies officielles chaque 22 juillet comme la « journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux « Justes de France ». Les multiples amendements proposés lors des débats préparatoires à la loi du 23 février 2005, les propositions de résolution et les propositions de loi déposées par les parlementaires depuis, notamment la proposition de résolution N°1637 du 3 juin 2004 présentée par l'ensemble des parlementaires du groupe socialiste et apparentés, signée par M. François Hollande et M.Jean-Marc Ayrault, et la proposition de loi N°1258 du 8 juillet 2013 déposée par les députés de l'UMP, montrent la convergence de l'ensemble des partis politiques sur la nécessité de reconnaître le « crime d'Etat » du 19 mars 1962. Seule la vérité de l'Histoire permettra l'apaisement des mémoires voulu par tous.

Le 18 mars 2014, je présiderai un déjeuner-débat auquel nous avons convié le Chef de l'Etat, le Premier ministre, M. Kader Arif, ministre de tutelle des Français rapatriés, et Mme Rose-Marie Antoine, Directrice générale l'ONAC-VG, office devenu depuis le 1 er janvier 2014 le « guichet unique » de tous les Rapatriés.

A ce jour, malgré la relance de leurs Cabinets, seule Mme Rose-Marie Antoine nous a fait part du droit de réserve que lui impose, en tant que haut fonctionnaire, le gouvernement. Nous comprenons que les préoccupations internationales actuelles et les difficultés économiques et financières récurrentes de notre  Pays conduisent le Chef de l'Etat et le gouvernement à s'appliquer à eux-mêmes le nouveau concept de « silence gardé » défini par l'article 21.1 de la loi N°2013-1005, traduction de la sagesse populaire du proverbe « qui ne dit mot consent » . En l'absence totale de contestation des vérités qu'elles affirment publiquement depuis le 25 septembre 2008, les associations de la campagne de presse « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » invitent les médias et les parlementaires à la conférence de presse que je présiderai demain,

mardi 18 mars 2014 à 15 heures

19 mars 1962 , aujourd'hui plus personne ne peux dire « je ne savais pas ».

Pierre DESCAVES

Juriste, Ancien député, conseiller honoraire de Picardie

Engagé volontaire à 19 ans en 1943 dans l'Armée d'Afrique

Président de la Convention Nationale des Rapatriés

Coordination nationale de la campagne « Vérité et Justice pour les Français Rapatriés »

Contact médias et parlementaires - Bernard Coll : 06 80 21 78 54

------------------------------------ 2013 : LA VERITE SUR LE 19 MARS 1962 ----------------------------------

SUCCES DES MANIFESTATIONS "NON AU 19 MARS" !

Mis en ligne le 19 mars 2013

UN GRAND MERCI A TOUS !

Bravo aux organisateurs, participants et soutiens financiers

de l'annonce dans Le Figaro, de la conférence de presse et des manifestations de

BAYONNE - BEZIERS - BORDEAUX – MARSEILLE – METZ - MONTPELLIER - NANTES – NICE -TOULOUSE – LA SEYNE/MER – PARIS – PERPIGNAN – SURESNES – TOULOUSE – TOURNON/RHONE   ...

DES SAMEDI 16 MARS – DIMANCHE 17 MARS – MARDI 19 MARS 2013  

MANIFESTATIONS DE MARSEILLE et JOUQUES

Grâce à votre action et votre soutien une délégation du Groupe Union dans l'Action "Vérité sur le 19 mars 1962"

a été reçue par le Cabinet du Président de la République

Le président Pierre DESCAVES a remis

au nom de tous le Message suivant au Chef de l'Etat

Ne baissons pas la garde ! Maintenez le contact avec les coordinateurs de vos régions !

Contactez vite les coordinateurs !

Coordinateurs régionaux

BEZIERS : Alain ALGUDO – Codefra@aol.com

BAYONNE : Jean-François BERENGER – Tel : 06 03 85 80 21

BORDEAUX : Gérard VACKIER  - vackier.gerard@neuf.fr –Tel : 06 61 48 76 78

MARSEILLE  : Maison des Rapatriés de Marseille – Collectis Aixois Maison Maréchal Juin

AORB – Contact : Mme Josseline QUESSADA : jocelyne.quessada@wanadoo.fr – Tel : 06 86 81 07 16

Contacts : CAR  Maison Maréchal Juin Aix-en-Provence - Tel : 04 42 95 19 40

MONTPELLIER  : Ass. des Harkis d'Hérault (voir reportage sur FR3 du 17 février)

METZ  : Amicale des Pieds-noirs de la Moselle – Danielle PISTER-LOPEZ

Manifestation Harkis et Rapatriés. Contacts  : Abdalah KROUK : 06 23 35 73 50 et Kader HOCINE

Ce reportage peut vous être adressé par courriel (fichier du 8M par Hervé Cuesta ou Bernard Coll)

NANTES  : Mme Hélène SUGIER (Cercle Algérianiste) et Jean-Michel LERAY
Portable : 06 07 52 33 06 - Email : sugier0466@ orange.fr

NICE : Michèle SOLER (Cercle Algérianiste) – Tel : 06 63 02 38 83

PARIS : Bernard COLL (JPN) – Tel : 06 80 21 78 54

PERPIGNAN : Suzy SIMON-NICAISE (Cercle Algérianiste) – Tel : 04 68 35 51 09

TOULOUSE : Gislaine DELMOND (Cercle Algérianiste) - Tel : 06 13 51 26 00 – Annie PARENT  : 06 70 55 80 28

TOURNON SUR RHONE : Philippe PLACE – 06 44 71 61 50

LA SEYNE/MER et coordination nationale en province

Hervé CUESTA (Collectif National NON au 19 mars 1962) - Tel : 06 60 73 80 92 - herve.cuesta@bbox.fr )

Signalez-nous les autres villes et villages organisant une manifestation en mémoire des « oubliés » du 19 mars 1962

Merci de nous informer par courriel des résultats obtenus (photos souhaitées - Merci)

----------------- 19 mars 2013 - Campagne nationale : Les "Oubliés" du 19 mars 1962 ---------------

La Vérité sur le 19 mars 1962

Mise en ligne le 28 février 2013

19 MARS 2013 : PROGRAMME NATIONAL PROVINCE / PARIS

1 – Jeudi 14 mars de 9h30 à 13h30 à  l'Assemblée nationale - Un Colloque sur « Les accords d'Evian, le 19 mars 1962, traité ou chimère ?  », coordonné par la MAFA , membre du C.N.F.A.N. Ce colloque sera suivi l'après-midi dans la même salle d'une réunion des responsables Associations de Rapatriés et Amis sur le thème de l'Union dans l'Action coordonnée par le C.N.F.A.N. Contact : Gabriel Mène - gabriel.mene@wanadoo.fr

INSCRIPTION OBLIGATOIRE AU COLLOQUE DU JEUDI 14 MARS 2012 A L'ASSEMBLEE NATIONALE

Par courriel auprès de JPN : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr - par téléphone : 06 80 21 78 54

2 – Samedi 16 mars 2013 - 14 e annonce de la campagne « Vérité et Justice pour les Français rapatriés » dans le Figaro. Format A4 comme les précédentes. Cette annonce accompagnera l'ensemble des manifestations prévues principalement en province (cf. Bulletin JPN N°317). Pour la première fois, il est envisagé aussi des annonces dans la presse régionale : Le Midi Libre, L'Indépendant, La Provence, Var-Matin.

TRES IMPORTANT

comme les précédentes, le coût de cette annonce est de 12.000 euros . Merci de nous indiquer par retour de courriel, la participation que vous pouvez apporter à cette 14 e annonce. Sur la base des participations 2008-2012, l'effort demandé est minime : 250 euros pour les Associations nationales, 100 euros pour les Associations régionales et Amicales importantes, 50 euros pour les Amicales. Pour vos adhérents, 12,5 euros seulement  ! Don à adresser JPN, BP4 91570 Bièvres qui assure le financement de cette campagne qui a coûté à ce jour 120.000 euros assurés à ce jour à 90% par le soutien de 50 Associations et 1800 donateurs . La poursuite de cette campagne est indispensable tant que l'Omerta médiatique restreint considérablement l'expression directe des Français rapatriés dans les grands médias. Les dons de particuliers peuvent bénéficier d'un reçu fiscal de 66% et un cadeau de 34% est offert pour chaque don en livre, DVD ou CD .

3 – Samedi 16 et Dimanche 17 mars 2013 : à BORDEAUX, NANTES, LA SEYNE/MER, MONTPELLIER... manifestations silencieuses de deuil. Contactez directement les coordinateurs. Merci de nous signaler les autres manifestation régionales. Contacts : Zone Sud-PACA : Hervé CUESTA : Tel : 06 60 73 80 92 - herve.cuesta@bbox.fr ) - PARIS/RP Nord : Bernard COLL : 06 80 21 78 54

Contactez vite les coordinateurs

CONTACTS

BORDEAUX : Gérard VACKIER  - vackier.gerard@neuf.fr

MARSEILLE  : Maison des Rapatriés de Marseille – Collectis Aixois Maison Maréchal Juin

AORB – Contact : Mme Josseline QUESSADA : jocelyne.quessada@wanadoo.fr

Contacts : CAR  Maison Maréchal Juin Aix-en-Provence - Tel : 04 42 95 19 40

MONTPELLIER  : Ass. des Harkis d'Hérault (voir reportage sur FR3 du 17 février)

Manifestation Harkis et Rapatriés. Contacts  : Abdalah KROUK : 06 23 35 73 50 et Kader HOCINE

Ce reportage peut vous être adressé par courriel (fichier du 8M par Hervé Cuesta ou Bernard Coll)

NANTES  : Mme Hélène SUGIER (Cercle Algérianiste) et Jean-Michel LERAY
Portable : 06 07 52 33 06 - Email : sugier0466@ orange.fr

TOULOUSE : Gislaine DELMOND (Cercle Algérianiste) - Tel : 06 13 51 26 00

LA SEYNE/MER et coordination nationale en province

Hervé CUESTA (Collectif NON au 19 mars 1962) - Tel : 06 60 73 80 92 - herve.cuesta@bbox.fr )

Signalez-nous les autres villes et villages organisant une manifestation en mémoire des « oubliés » du 19 mars 1962

16 mars - MONTPELLIER – Manifestation Harkis et Rapatriés. Contacts : Abdalah KROUK : 06 23 35 73 50 et Kader HOCINE

 

4 – Mardi 19 mars 2013 à MARSEILLE le matin, importante manifestation coordonnée La Maison des Rapatriés de Marseille et le Collectif Aixois des Rapatriés . Contact : Josselyne QUESSADA , présidente de l'A.O.R.B, Tel : . Cette manifestation sera suivie l'après-midi d'une cérémonie de deuil au Mémorial National des Harkis de JOUQUES (13) coordonnée par nos amis Slimane DJERA – djera.slimane@hotmail.fr  : et Claude ROCHETTE – colette.rochette@orange.fr

Mardi 19 mars 2013 de 12h à 17h, à Paris, Champs Elysée . Déjeuner-débat avec Frédéric Pons , rédacteur en Chef de Valeurs Actuelles , à l'occasion de la sortie de son livre suivi d'une Conférence de presse des Associations opposées à la commémoration du 19 mars 1962 en présence de personnalités. Cette conférence de presse sera suivie du dépôt d'un Message au Président de la République à 18h à l'Elysée.  Le déjeuner-débat est organisé en coordination avec notre ami Didier BEOUTIS, président du Cercle Tocqueville .  La Conférence de presse et le Message sont coordonnés par Pierre DESCAVES et Bernard COLL.

NOTE IMPORTANTE : le nombre place étant réduit, la priorité sera donnée aux présidents des Associations et Amicales ayant soutenu la campagne des 13 annonces « 2008-2012 : Vérité et Justice pour les Français rapatriés » dans le FIGARO et Le MONDE, aux donateurs de cette campagne, aux adhérents du Cercle Tocqueville et de Jeune Pied-Noir. Inscription auprès de Didier BEOUTIS pour les adhérents du Cercle Tocqueville et de Bernard COLL pour les autres demandes.

CONTACT : Bernard COLL 06 80 21 78 54

Le programme de cette rencontre, en cours de finalisation, est actuellement le suivant :

19 MARS 2013 : UN CONTEXTE TRES FAVORABLE 

Comme cela était prévisible, l'officialisation du 19 mars provoque une nouvelle « affaire Dreyfus ». La France se coupe en deux : d'un côté une poignée de « menteurs » qui essaient de justifier, comme M. ELKABACH, le « crime d'Etat » et le « crime contre l'Humanité » du 19 mars 1962, de l'autre plusieurs millions de Français représentant les 150.000 victimes des massacres programmés de la « paix d'Evian ».

LE REFUS DES ASSOCIATIONS D'ANCIENS COMBATTANTS DE PARTICIPER AUX CEREMONIES

Les consignes publiques données par notre ami, le général KERVIZIC, Président de l'UNC de ne pas s'associer aux cérémonies ainsi que la lettre du Comité d'Entente de L'Hérault sont significatives et marquent de façon claire l'opposition concrète de la majorité des Anciens combattants d'AFN à la commémoration du 19 mars 1962. Nous tenons à remercier les Anciens Combattants de leurs solidarité avec les familles des victimes harkis, pieds-noirs, et aussi hélas de soldats métropolitains.   Chacune de nos associations doit appeler TOUS les maires de France et des DOM-TOM à suivre l'exemple de ces Associations cohérentes avec leurs prises de position ultérieures.

LE REFUS DES MAIRES DE COMMEMORER LE « MENSONGE D'ETAT3 DU 19 MARS 1962

La déclaration publique du Maire de Nice ainsi que son communiqué de presse refusant d'associer sa ville aux cérémonies du 19 mars marque une nouvelle étape de la rupture entre le Gouvernement et la majorité de la population française. Chacune de nos associations doit appeler TOUS les maires de France et des DOM-TOM à suivre l'exemple du maire de Nice.

RAPPEL DES RECOMMANDATIONS GENERALES POUR LES MANIFESTATIONS

Pour les manifestations du 16 au 19 mars, il est recommandé :

•  THEME : « Les Oubliés du 19 mars :  150.000 Harkis, Pieds-noirs, Soldats français disparus et assassinés après la « paix » d'Evian ». Rappel du sacrifice de ces Français par des affichettes et photos avec leurs noms.

•  MANIFESTATIONS et MARCHES SILENCIEUSES marquant le Deuil. Pas de slogans, pas de propos hors du rappel des 150.000 victimes innocentes du « crime d'Etat » du 19 mars 1962. Affichettes, photographies des victimes suffisent pour illustrer le crime contre l'humanité d'Evian

•  DRAPEAUX EN BERNE : demander à votre Maire de mettre les drapeaux en berne ou de ne pas pavoiser comme à Nice.

•  VOILE NOIR SUR LES MONUMENTS « RAPATRIES » à l'exemple de ce qui sera fait pour le Mémorial National des Harkis de Jouques (13) : Stèles en Hommage aux Harkis, Monuments dédiés aux Français Rapatriés, etc...

•  DEPOT D'UNE MOTION AU CHEF DE L'ETAT à la Préfecture. Les textes de ces motions sont libres . Il est recommandé de demander en conclusion au Chef de l'Etat de recevoir une délégation des victimes et de leurs familles et de reconnaître la responsabilité de l'Etat dans l'abandon des Français d'Algérie et des Français rapatriés d'Outre-mer (reprendre l'engagement de François HOLLANDE dans sa lettre du 24 janvier 2012, voir plus bas). Ces Motions pourront aussi reprendre le texte du Message qui sera déposé le 19 mars à 18 heures à l'Elysée. Ce texte sera diffusé le samedi 16 mars 2013

•  TRACTS et DOCUMENTS : pas d'attaque des partisans du 19 mars. Rappel des « Oubliés du 19 mars ». Le plus simple est de reprendre les annonces déjà parues ou celle qui paraîtra dans le FIGARO du samedi 16 mars 2013. Son format A4 permet une reproduction sur laquelle vous pouvez aussi indiquer au verso les coordonnées des Associations participants aux manifestations locales.

Merci de nous faire part de vos remarques, suggestions et propositions.   Restant à votre disposition pour tout complément d'information pouvant vous être utile. Avec nos dévouées amitiés. Gagnons ensemble. Bernard COLL, Secrétaire général

Site : http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/ - Courriel : jeunepiednoir@wanadoo.fr

*****

Voir la liste officielle des 2000 disparus européens : http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/Disparus.htm#liste

APPEL AUX PARLEMENTAIRES ET ELUS, VENEZ AVEC VOS ECHARPES TRICOLORES

---------------------------------------- 2015 : Préparons dès maintenant le 19 mars ----------------------------------

"Programme "Les Oubliés du 19 mars 1962"

"La seule défaite c'est l'oubli" Jean Brune

LA VERITE SUR LE 19 MARS 1962

150.000 HARKIS ET LEURS FAMILLES

ASSASSINES OU DISPARUS

Ces affichettes personnalisables au nom d'une victime du 19 mars 1962 sont destinées à rappeler lors des cérémonies du 5 décembre les noms des victimes de la "paix" du 19 mars 1962 - Format 33 x 24

LA VERITE SUR LE 19 MARS 1962

10.000 PIEDS-NOIRS

ASSASSINES OU DISPARUS

"POUR QUE L'OUBLI NE LES ASSASSINE

PAS UNE NOUVELLE FOIS"

Voir les listes de victimes 5 juillet 1962 pour personnaliser les afficettes

en y associant sa photographie

LA VERITE SUR LE 19 MARS 1962

700 SOLDATS METROPOLITAINS

ASSASSINES OU DISPARUS

Demandez ces affichettes auprès des Associations actives ou commandez-les à

JPN - BP 4 - 9150 Bièvres - Prix : 1 € l'affichette + 2,4 € de port

Commande via eBay

Voir la liste officielle des 2000 disparus européens : http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst/Disparus.htm#liste

Contactez-nous à mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr)

-------------- 2012 : PARIS - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 -----------

GRAND SUCCES DE LA

MOBILISATION NATIONALE DANS TOUTE LA FRANCE

à la cérémonie du 5 décembre 2012 - Quai Branly - Paris 7e : INVITATION

Article de O. Beaumont-Senne paru dans l'Oise Hebdo du 21 novembre 2012

(article complet sur simple demande à mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr)

Mercredi 5 décembre 2012 A 10 H 30 - QUAI BRANLY A PARIS - Cérémonie présidée par Kader ARIF

en hommage aux 200.000 victimes françaises civiles et aux 23.000 militaires français "Morts pour la France"

en AFN - Quai Branly à Paris : demandez vite une invitation !

----------------- 2012 : PARIS - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 -------------

LOI OFFICIALISANT LE 19 MARS 1962

29 novembre 2012 - Mensonge sur le 19 mars 1962 !

Le Conseil Constitutionnel valide la loi mensongère officialisant le 19 mars 1962

Non à 50 ans d'un "mensonge français"

Non à la commémoration du 19 mars 1962 : crime d'Etat et crime contre l'Humanité

Rejoignez vite les Associations patriotiques !

Vendredi 30 novembre 2012

Hier le Conseil Constitutionnel à valider la loi officialisant le 19 mars 1962.

 

-------------------- 2012 : PARIS - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 ----------------

HOMMAGE AUX MORTS POUR LA FRANCE

11 novembre 2012 - Vérité sur le 19 mars 1962

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Groupe Unité d'action "Vérité sur le 19 mars 1962" interpelle le Chef de l'Etat

à la fin de la cérémonie de l'Arc-de-Triomphe

Non à 50 ans d'un "mensonge français"

VIDEO - 11 nov 2012 LA FUITE DE F.HOLLANDE

+ de 4900 VISITEURS !

Non à la commémoration du 19 mars 1962 : crime d'Etat et crime contre l'Humanité

Rejoignez vite les Associations patriotiques !

Dimanche 11 novembre 2012

Ce matin, à la fin de la cérémonie du 11 novembre Place de l'Etoile, Bernard COLL, coordinateur national du Groupe Unité d'Action "Vérité sur le 19 mars 1962" représentant plus de 50 associations Harkis/Pieds-noirs/Anciens combattants fortes de 2 millions d'adhérents, a interpellé publiquement devant les médias le Président de la République en lui présentant l'affiche "Vérité sur le 19 mars 1962 - 150.000 Harkis et 10.000 Pieds-noirs et soldats français assassinés ou disparus après cette date", et en lui demandant de vive voix de tenir ses engagements envers les Harkis et les Pieds-noirs et de ne pas laisser les "Morts pour la France" en Algérie injuriés par la loi du 8 novembre 2012 officialisant le 19 mars 1962 comme date du souvenir des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie.

Ce sont en effet 150.000 victimes innocentes françaises de toutes origines qui ont été sacrifiées le 19 mars 1962 à la "raison d'Etat". En officialisant cette date, le gouvernement de M. Jean-Marc AYRAULT se rend complice d'un "crime d'Etat" suivi d'un "crime contre l'Humanité" comme l'ont si justement dénoncé récemment, après 50 ans d'un étonnant silence, la Ligue des Droits de l'Homme et la LICRA.

Le Groupe Unité d'Action "Vérité sur le 19 mars 1962" demande à M. le Président de la République de bien vouloir recevoir une délégation de ses membres, leur ministre de tutelle, M. Kader ARIF, pourtant fils de Harkis et rescapé lui-même avec sa famille des massacres du 19 mars 1962, refusant depuis 6 mois de recevoir ses compatriotes Harkis et Pieds-noirs. Il lui demande aussi, comme l'ont fait avant lui les présidents Valéry GISCARD D'ESTAING, François MITTERRAND, Jacques CHIRAC et Nicolas SARKOZY, tous opposés à la commémoration du 19 mars 1962, de bien vouloir s'exprimer, en tant que Chef de l'Etatn sur le sens qu'il donne à cette date : retour de la "paix" en Algérie ou début de massacres qualifiés d'actes de "barbarie" par Jacques CHIRAC ?

Le Groupe Unité d'Action "Vérité sur le 19 mars 1962" appelle tous ses adhérents et sympathisants à exprimer leur opposition à la loi du 8 novembre 2012 officialisant le 19 mars 1962 dans toutes les circonstances leur permettant de faire connaître publiquement leur détermination au Chef de l'Etat, au Premier ministre et à tous les membres du gouvernement, en particulier à M. Kader ARIF, leur ministre de tutelle.

CONTACT : Bernard COLL - Tel : 06 80 21 78 54

mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

JPN - BP 4 - 91570 BIEVRES

----------------- 2012 : PARIS - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 -------------

Succès de la manifestation devant le Sénat

Reportages annoncés le 8 novembre à 19 h les chaînes PUBLIC SENAT (?) , I Télévision (OUI) et à 20h TF 1 (censuré ?)

Jeudi 8 novembre 2012, le Sénat s'est-il déhonoré en votant la loi "19 mars 1962 = paix en Algérie"?

La réponse est oui. 189 sénateurs ont déshonoré la France en officialisant le "crime d'Etat" du 19 mars 1962, que la Ligue des Droits de l'Homme et la LICRA qualifient même, après 50 ans d'un étonnant silence, de "crime contre l'Humanité.

L'action pour le rétablissement de la Vérité historique continue naturellement. Rejoignez-nous !

PLUS DE 100 PARTICIPANTS A PARIS DEVANT LE SENAT LE 8 NOVEMBRE A 9 HEURES !

MM. Jean-Paul Spina et Pierre Descaves, membres du Groupe Unité d'Action "Vérité sur le 19 mars 1962" devant le Sénat entourés de nombreux amis

(Photo JPN/Bernard Coll, droits réservés, libre d'utilisation avec mention obligatoire)

Grand sucès de la manifestation "Vérité 19 mars 1962 "à Toulon :

Plus de 400 participants Harkis/Pieds-Noirs/Anciens Combattants

aujourd'hui mercredi 7 novembre, Place de la Liberté !

Voir le reportage d'Hervé Cuesta :

(Photographies Hervé Cuesta, mention obligatoire, droits réservés - autorisation auprès de H. Cuesta : mailto:herve.cuesta@bbox.fr

(Photographie Var-Matin, droits réservés)

http://www.varmatin.com/toulon/toulon-400-rapatries-et-anciens-dalgerie-opposes-a-la-commemoration-du-19-mars-1962.1031070.htm

EN PROVINCE DEVANT LES PREFECTURES ! FAITES LE SAVOIR VITE A VOS AMIS !

Sauf à Toulon : mercredi 7 novembre à 14 h, Place de la Liberté !

------------------ 2012 : PARIS - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 ----------------

 

Modèle d'affichette avec le nom d'une victime du "crime d'Etat" du 19 mars 1962

Jeudi 8 Novembre à 9 heures précises

MANIFESTATION "VERITE SUR 19 MARS 1962" à PARIS

devant le Sénat 15 rue de Vaugirard 75005

Ces affichettes existent pour les Harkis, les Pieds-noirs et les Soldats français assassinés ou disparus après le 19 mars 1962

et devant les Préfectures dans les autres villes !

A TOULON, RENDEZ-VOUS A 13H30 PRECISES

PLACE DE LA LIBERTE

------------------------------------ 2013 - PARIS : LA " VERITE 19 MARS 1962" ---------------------------------

19 MARS 2013 : JOURNEE DE DEUIL NATIONAL EN MEMOIRE DES 150.000 HARKIS, PIEDS-NOIRS ET SOLDATS FRANCAIS SACRIFIES A LA "PAIX" D'EVIAN"

EN EXLUSIVITE ! 11 novembre 2012 , François Hollande interpellé par le Groupe Unité d'Action

" vérité sur le 19 mars 1962" à la fin de la cérémonie de l'Arc-de-Triomphe

Jeunes patriotes enchaînés le 17 mars 2012 à la statue du général De Gaulle

(Photographie Jeune Pied-Noir, droits réservés, mention obligatoire)

L'affiche qui a été présentée au Chef de l'Etat le 11 novembre à l'Arc-de-Triomphe en lui demandant de vive voix de tenir ses engagements envers les Harkis et les Pieds-noirs et de ne pas injurier les 160.000 victimes de la guerre d'Algérie assassinées une seconde fois après l'officialisation du 19 mars 1962. M.HOLLANDE a préféré partir plutôt que de chercher à comprendre la raison de ce geste symbolique fait au nom des 50 associations du Groupe Unité d'Action "Vérité sur le 19 mars 1962". Rejoignez-nous vite : TOUS AUX MANIFESTATIONS DES 16, 17 et 19 MARS 2013 !

---------------- 2012 : PARIS - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 ---------------

SUCCES DE LA MOBILISATION NATIONALE "VERITE SUR LE 19 MARS 1962"

LA LOI REPORTE AU 20 NOVEMBRE 2012

LA MOBILISATION CONTINUE !

19 mars 1962 : le retour de la "paix" en Algérie ou 50 ans d'un mensonge français pour couvrir un crime d'Etat et un crime contre l'Humanité ?

Rejoignez vite les Associations patriotiques !

Vendredi 26 octobre 2012

------------------ 2012 : Manifestations Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 -----------------

Un succès nationale : Jeudi 25 octobre à 15 heures

DE LA MANIFESTATION "NON AU 19 MARS 1962" à PARIS devant le Sénat 15 rue de Vaugirard 75005

et devant les Préfectures de :

AIX-EN-PROVENCE - MARSEILLE - NICE - PERPIGNAN - TOULON

25 OCTOBRE 2012

MARSEILLE - PREFECTURE

CONTACT MARSEILLE

Amicale des Oraniens des Bouches du Rhones

Mme Jocelyne QUESSADA

Tel : 04 91 68 34 26

06 86 81 07 16

 

 

25 OCTOBRE 2012

PARIS SENAT

Jeudi 25 septembre 2012, quelques représentants des Associations du Groupe Unité d'Action "NON A LA LOI DU 19 MARS 1962" présents devant le Sénat, conduit par Pierre DESCAVES, président du Comité National des Rapatriés, en présence de l'Amicale des Oraniens des Bouches-du-Rhônes, du CLAN-R, du Collectif Non au 19 mars 1962 et de Jeune Pied-Noir (Photo Jeune Pied-noir/Bernard Coll, droits réservés, reproduction interdites sans autorisation. Tel : 06 80 21 78 54 - jeunepiednoir@wanadoo.fr)

25 OCTOBRE 2012

PERPIGNAN - PREFECTURE

CONTACT PERPIGNAN

Comité NON au 19 mars

Coordination

Hervé CUESTA

Tel : 06 60 73 80 92

René PICO : 06 20 44 18 47

 

 

25 OCTOBRE 2012

NICE - PREFECTURE

CONTACT NICE

Cercle Algérianiste

Mme Michèle SOLER : 06 63 02 38 83

René PICO : 06 20 44 18 47

 

Si le vote de la loi d'offcialisation du 19 mars est maintenue

le 20 novembre

PROCHAINS RASSEMBLEMENTS

LE 20 NOVEMBRE 2012

A PARIS devant le Sénat

en province devant les PréfectureS

Contactez les coordinateurs locaux pour confirmation de la date, de l'heure et du lieu pour chaque ville.

Merci.

COORDINATION NATIONALE

Bernard COLL : 06 80 21 78 54

25 OCTOBRE 2012

TOULON - PREFECTURE

CONTACT TOULON

Comité "NON au 19 MARS 1962"

Hervé CUESTA : 06 60 73 80 92

---------------------- 2012 : Non à la loi officialisant le crime d'Etat du 19 mars 62 ----------------

MOBILISATION NATIONALE

Vérité sur le "crime d'Etat" et "crime contre l'Humanité" du 19 mars 1962

Non à la loi officialisant le 19 mars 1962 - fin de la guerre d'Algérie

Non à 50 ans d'un "mensonge français"

Non à la commémoration du 19 mars 1962 : crime d'Etat et crime contre l'Humanité

Rejoignez vite les Associations patriotiques !

Mercredi 10 octobre 2012

Les Associations de Français rapatriés se joignent à l'appel du Comité d'Entente des Associations patriotiques et demandent au Chef de l'Etat que toute la vérité soit faite sur le « crime d'Etat » du 19 mars 1962 début de « l'abandon volontaire » des Français d'Algérie, selon l'expression même de François HOLLANDE, Président de la République.  Les accords signés le 18 mars 1962 par trois ministres Français Louis JOXE, Robert BURON et Louis de BROGLIE et un seul représentant du FLN, Krim BELCACEM, furent présentés au peuple de France le 19 mars 1962 sous la forme d'un cessez-le-feu et d'une déclaration unilatérale du gouvernement français qui conduisirent à l'exode de leur terre natal plus d'un million de Français d'Algérie, à l'abandon sur place de plus de 1,5 millions de Français musulmans fidèles à la France et au massacre d'au moins 100.000 d'entre eux ainsi que plusieurs milliers de pieds-noirs et de soldats français. Une réalité historique qu'aucun historien ne conteste plus et que la Ligue des Droits de l'Homme et la LICRA , après 50 ans d'un silence complice, viennent de reconnaître comme un « crime contre l'Humanité » . Ce que tout le monde savait depuis les articles du Professeur Maurice ALLAIS dans le journal Combat d'avril à juin 1962 et après la publication de son ouvrage « L'Algérie d'Evian  » (Editions du Fuseau – Juillet 1962 ; réédition JPN, 1999).

Les Associations soutenant la campagne « 2008-2012 : Vérité et Justice pour les Français Rapatriés »

ayant contribué à la publication de 12 annonces dans Le Monde et Le Figaro.

L'Alma Le Corso - Ass. des Amies de l'Algérianie, AAA - Amicale des Pieds-noirs de la Moselle - Les Amitiés oraniennes de la Côte d'Azur - Amicale des Enfants de l'Algérois - Amicale des Anciens Elèves de l'Ecole d'Agriculture d'Algérie, A.A.E.E.A.E - Association des Amis de Raoul Salan - Ass. pour le Défense des Biens patrimoniaux en Tunisie, ADEPT - Amicale des Pieds-noirs de Picardie - Amicale des Oraniens de l'Isère (Echirolles) - Amicale des Saïdéens - Amicale Saint Cloudienne – Amicale des Anciens d'Aïn-Sefra - Ass. de Défense et de l'Avenir des Harkis, A.D.A.H - CAPFA, Cercle des Anciennes Provinces françaises d'Algérie - Carnoux-Racines - Cercles Algérianistes du Grand Avignon et du Pays du Vaucluse, de Fréjus / Saint-Raphaël, de Hyères, deNice, de Saint-Etienne - CDFA, Comité de Défense des Français d'Algérie - CEPN, Centre d'Etudes Pied-Noir – Comité NON au 19 mars 1962 (PACA) - CRI, Collectif des Rapatriés Internautes - Comité Non au 19 mars 1962 PACA - Comité pour le Respect de la Mémoire des Morts de la Guerre d'Algérie - L'ECHO de L'ORANIE – AUX ECHOS D'ALGER – EMSI, Equipes Médico-sociales Itinérantes en Algérie 1957-62 - Jeune Pied-Noir – Maison des Rapatriés de Grenoble – MAN - RéAgir, Résister et Agir - Secours de France – S.O.S Outre-mer - U.C.D.A.R.A, Union des Comités de Défense des Agriculteurs Rapatriés d'Algérie – UNC, Union Nationale des Combattants Nationale - UNC Hautes Pyrénées (65) - UNC Oise (60) - UNC Yvelines (78)

********

Communiqué de presse de 30 Associations patriotiques

Loi sur le 19 mars 1962 ?! Une proposition qui divise les Français

Mercredi 10 octobre 2012

Le Comité d'Entente des Associations Patriotiques auquel appartient la FSALE, apprend avec surprise que le Sénat va examiner, le 25 octobre 2012, une proposition de loi de 2002 visant à faire du 19 mars une journée nationale du souvenir et de recueillement de la guerre d'Algérie et des événements en Tunisie et au Maroc.

Aucune concertation n'a prévalu dans l'action menée par quelques Parlementaires et le Comité y voit un risque grave de division de la communauté nationale.

Déjà en décembre 2001, le Secrétaire d'Etat aux anciens combattants avait préconisé de ne pas retenir cette date, en raison de la forte opposition d'une majorité d'associations d'anciens combattants, ce qui est toujours le cas aujourd'hui.

Le Comité rappelle qu'il existe déjà une journée nationale concernant cette période de l'histoire, le 5 décembre. Un monument a été érigé au quai Branly.

Il rappelle que seules, deux associations, ont choisi le 19 mars pour leur recueillement. C'est leur choix, cela n'a pas été celui des Présidents de la Vème République y compris le Général de Gaulle et François Mitterrand.

Il rappelle que la loi du 28 février 2012, votée par la très grande majorité des Parlementaires, assure que la mémoire de TOUS les Morts pour la France est honorée le 11 novembre en même temps que la Victoire et la Paix.

En conséquence, le Comité d'Entente, avec les 30 associations signataires représentant 1,2 millions membres, met en garde contre ce projet qui ne peut que raviver des divisions anciennes que l'élan de tant de Français et de Parlementaires pour honorer tous ceux qui sont morts pour la France avait fait oublier.

Le sérieux, la lucidité et le souci de l'intérêt général doivent l'emporter pour qu'enfin le calme s'impose dans le souvenir de ces moments douloureux de notre histoire nationale.

Liste des associations signataires du Communiqué

•  Le Souvenir Français

•  Fédération Nationale André Maginot (FNAM)

•  Union Nationale des Combattants (UNC)

•  Union des Aveugles de Guerre (UAG)

•  UBFT «Les Gueules Cassées»

•  Société des Membres de la Légion d'Honneur (SMLH)

•  Association amicale des élèves et anciens élèves de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr, La Saint-Cyrienne

•  Association des anciens élèves de l'Ecole Navale (AEN)

•  Association des anciens élèves de l'Ecole de l'Air (AEA)

•  Société d'entraide des élèves et anciens élèves de l'école des officiers de la Gendarmerie Nationale (Le Trèfle)

•  L'Epaulette, Association d'officiers

•  Association des Combattants de l'Union Française (ACUF)

•  Association des Anciens Enfants de Troupe (AET)

•  Association Nationale des Anciens et amis de l'Indochine et du souvenir indochinois (ANAI)

•  Association Nationale des Commissaires de la Marine (ANCM)

•  Amicale de l'EMSST ( MINERVE)

•  Promotion Victoire Coëtquidan 1945

•  Association Nationale des Officiers de Carrière en Retraite (ANOCR)

•  Amicale des Anciens Combattants Indochinois

•  Association Nationale des Anciens Prisonniers et internés déportés d'Indochine (ANAPI)

•  Les Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan

•  Association de Soutien à l'Armée Française (ASAF)

•  Fédération Nationale des Anciens d'Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine (FNAOM/ACTDM)

•  La Fraternelle Militaire

•  Fédération des Sociétés d'Anciens de la Légion Etrangère (FSALE)

•  Union Nationale de Coordination des Associations Militaires (UNCAM)

•  Union Nationale des Associations de l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (UNAALAT)

•  Union Nationale des Anciens Combattants d'Indochine, des TOE et d'AFN (UNACITA)

•  Union Nationale des Sous-officiers en Retraite ( UNSOR)

•  Association Nationale des Participants aux Opérations Extérieures (ANOPEX)

NON AU 19 MARS 1962 : ADRESSEZ VOS MESSAGES A

M. Kader ARIF

fils de Harki rescapé du massacre du 19 mars 1962

Ministre délégué aux Anciens Combattants et aux Français rapatriés

37, rue de Bellechasse – 75007 Paris – Tel standard : 01 44 42 10 00

Tel de son secrétariat particulier : 01 44 42 10 01 - courriel : natalia.malavasi@defense.gouv.fr 

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : Maurice BRAUD

Directeur adjoint de Cabinet : Pascal PIAT

     Chef de Cabinet : Guy BONO

CONSEILLERS « RAPATRIES » DU MINISTRE

M. Serge BARCELINI (que les anciens connaissent bien du temps de Maurice BENASSAYAG, en 1988-89)  – Tel : 01 44 42 13 77

Courriel : serge.barcelini@defense.gouv.fr

Mme Kheira DRISSI , conseiller rapatriés du ministre – Tel ligne direct : 01 44 42 13 36 – Secrétariat : 01 44 42 10 30

Courriel : kheira.drissi@defense.gouv.fr

Toutes les adresses mail sont sur le format : prenom.nom@defense.gouv.fr

Pour toute information complémentaire, contactez-nous : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

---- 2012 : Mobilisation nationale : Vérité sur le crime contre l'Humanité du 19 mars 62 ------

VERITE SUR LE CRIME CONTRE L'HUMANITE DU 19 MARS 1962

DANS TOUTE LA FRANCE : NON AU 19 MARS !

Jeudi 16 février 2012

EN MEMOIRE DES 100.000 CIVILS ET MILITAIRES ASSASSINES OU DISPARUS APRES LA "VIOLATION" DES ACCORDS D'EVIAN DU 19 MARS 1962 (Article 2 de la loi du 23 février 2005)

Préparation de la campagne nationale : contactez les associations actives !

***********************

Rejoignez les Collectifs et Comités P.N et Harkis "NON AU 19 MARS 1962"

Pour tout renseignement contactez les associations actives - Coordonnées sur Internet via Google en tapant le nom de l'Association ou du responsable.

PREMIERE LISTE DES ASSOCIATIONS ACTIVES (voir aussi les différentes listes des années précédentes)

ADIMAD (Délégué régional J-François Bérenguer) - AHEHPA (Association de Harkis et Enfants de Harkis des Pyrénées Atlantiques (Délégué du Comité National de Liaison Harkis, Membre du Conseil Départemental de l'ONAC Alain Ferki) - Amicale des P.N de la Côte-Basque (Claudine Perrou Présidente) - Amicale des P.N du 47 (André Fernandez) - ARPA (Association Rapatriés du Pays d'Arles Ali Boualem) - Cercle Algérianiste national (Thierry Rolando) - Cercle Algérianiste (Vice-Président Hubert Groud) - CLAN-R (Denis Fada) - CNMRH (Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harkie - Zohra Benguerrah et Hamid GouraÏ) - Comité Non au 19 mars 1962 des Alpes Maritimes et du Var (Hervé Cuesta) - CNC (Roger Holeindre) - Comité Véritas (Jean-Marie Avelin) - Convention nationale des Rapatriés (Pierre Descaves) - Génération 62 (Marcel Camicci) - Jeune Pied Noir (Bernard Coll) - Manifestation P.N et Harkis 2012 - Manifestation des Exilés d'Afrique du Nord 2012 - Notre Journal (Marc Mora) - L'Écho d'Oranie (Revue des Amitiés oraniennes - Mme Claude Raymond) - Pieds-Noirs d'Hier et d'Aujourd'hui (Fred Artz) - RNFAA (Rassemblement National des Français d'Algérie et leurs Amis) - Une main devant, une main derrière (Julien Canadas) - UNP (Union Nationale des Parachutistes - Représentante Régionale Éliane Sallaberry) - USDIFRA (Gabriel Mène)

Inscrivez-vous vite en nous adressant un courriel à JPN : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

-------------- 2012 : TOULOUSE - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 -------

NON AUX COMMEMORATIONS DU 19 MARS 1962 !

MOBILISATION NATIONALE A AIX-en-PROVENCE, EVIAN et TOULOUSE !

Après le succès de Nîmes, montrons à Toulouse notre détermination

NON AU 19 MARS A TOULOUSE !

MERCI DE DIFFUSER RAPIDEMENT CE MESSAGE PARTOUT

LE SUCCES DE CETTE MANIFESTATION DEPEND DE VOUS TOUTES ET TOUS ALORS ON COMPTE SUR VOUS

Chers Compatriotes et Amis,

La municipalité de Toulouse et son Maire Pierre Cohen ont pris la décision suivante :

Le pont de Bayard, devant la gare Matabiau sera cette année baptisé "Pont du 19 mars 1962" 

Scandalisées par une telle décision, nous avons décidé :

l'organisation d'un grand rassemblement

le samedi 17 mars 2012 à 14h30

allée François Verdier à TOULOUSE (Monument aux Morts).

Nous vous attendons très nombreux

et vous demandons de diffuser cette information le plus largement possible.

Les associations Pieds-Noirs, Harkis et Anciens combattants de Toulouse et sa région

Contacts : Ghislaine Delmond (Cercle algérianiste) - Tel : 06 13 51 26 00
               Marcel Lizon (Amicale des Pieds Noirs de Quint-FOnsegrives) - Tel : 06 79 81 69 12

Avec le soutien de la Convention Nationale des Rapatriés et de Jeune Pied-Noir

Inscrivez votre association pour soutenir cette action collective en nous adressant un courriel : jeunepiednoir@wanadoo.fr

************

Après le succès de Nîmes, montrons à Aix-en-Provence notre détermination

NON AU 19 MARS A AIX-EN-PROVENCE !

MERCI DE DIFFUSER RAPIDEMENT CE MESSAGE PARTOUT

LE SUCCES DE CETTE MANIFESTATION DEPEND DE VOUS TOUTES ET TOUS ALORS ON COMPTE SUR VOUS

Nous vous attendons très nombreux

et vous demandons de diffuser cette information le plus largement possible.
Les associations Pieds-Noirs, Harkis et d'Anciens combattants d'Aix-en-Provence et sa région

Contacts : CAR  Maison Maréchal Juin Aix-en-Provence - Tel : 04 42 95 19 40


       Avec le soutien de la Convention Nationale des Rapatriés et de Jeune Pied-Noir

Inscrivez votre association pour soutenir cette action collective en nous adressant un courriel : jeunepiednoir@wanadoo.fr

********

Après le succès de Nîmes, montrons à Evian notre détermination

NON AU 19 MARS A EVIAN !

MERCI DE DIFFUSER RAPIDEMENT CE MESSAGE PARTOUT

LE SUCCES DE CETTE MANIFESTATION DEPEND DE VOUS TOUTES ET TOUS ALORS ON COMPTE SUR VOUS

RASSEMBLEMENT

Dimanche 18 mars 2012 à 10H

PALAIS DES FESTIVITES

Place Cottet - Evian

Contact : Frédéric GOURIER

Tel : 06 60 90 52 21 - Fax : 09 86 56 52 21 - mailto:asso@la-valise-ou-le-cerceuil.org

--------------- 2012 : NIMES - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 ------------

Non au colloque "franco-algérien" du FLN financer par

le ministère de la Culture, la Région Languedoc Rousillon et le Conseil général du Gard !

Samedi 10 mars 2012 - Nimes

Comptant sur votre participation.

Pour le " Colliectif NON au 19 mars 1962 " - Jean-Pierre RISSGALA : mailto:contact.30-84@laposte.FR

USDIFRA - Tel : 04 94 33 68 38 - mailto:gabriel.mene@wanadoo.fr

Prière de faire suivre à votre carnet d'adresses où à vos adhérents. Vous en remerciant par avance.

--------------------------------- 2012 - NIMES : LA " VERITE 19 MARS 1962" --------------------------

APPEL DE TOUS LES ASSOCIATIONS DE FRANCAIS RAPATRIES ET AMIS A UNE MOBILISATION NATIONALE !

MOBILISATION DE TOUS LES FRANÇAIS

Suite au colloque de la désinformation organisé par la fédération de France du FLN et ses souteneurs, pour apologie de crime, d'assassinats, de terrorisme en Algérie durant la période de 1954 à 1962, il est maintenant nécessaire d'arrêter, en ce cinquantenaire de notre exode, toutes ces manifestations qui portent atteinte à notre mémoire.

La mobilisation générale est décrétée pour le samedi 10 mars 2012, à neuf heures , devant le Conseil Général, rue Guillemette à Nîmes .

En mémoire des :

30 000 soldats français sacrifiés pour rien,

150 000 harkis massacrés dans d'atroces souffrances,

Milliers d'Européens enlevés et assassinés

Nous appelons tous nos concitoyens en une manifestation fraternelle, digne et pacifique à venir témoigner aux uns, leur solidarité, et aux autres leur désapprobation et leur indignation.

NON au colloque de la désinformation

Renseignements : USDIFRA : 04.94.33.68.38 – RNFAA : 06 10 27 87 64

 Compte tenu des travaux et de la difficulté de circulation, il est conseillé de se garer au parking de l'Esplanade , avenue Feuchères (face à l'entrée de la gare, direction des Arènes)

Associations soutenant cet appel :

ADIMAD (J-F Colin) - ADOR et UNOR du Gard - Collectif NON au 19 mars 1962 du VAR (Hervé Cuesta : 04 93 47 90 66 - herve.cuesta@bbox.fr ) – Cercle Algérianiste National (Thierry Rolando) - C.D.F.A. (Comités de Défense des Français d'Algérie) et U.C.D.A.R.A (Union des Comités de Défense des Agriculteurs Rapatriés) Alain Algudo - Collectif NON au 19 mars du VAUCLUSE (Jean-Pierre Rissgala riss.jipe@orange.fr ) - Convention Nationale des Rapatriés (Pierre Descaves - Paris) - Jeune Pied-Noir (Bernard Coll - 06 80 21 78 54)  - Union National des Combattants Fédération du Gard (P. Laborde – 04 66 84 53 22 – unc30@alicepro.fr ) - VERITAS (Anne Cazal) -

Liste ouverte : inscrivez votre association en nous adressant un courriel : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

Voir les sites des associations citées pour les contacter.

**************

De TOULON un Bus pour Nîmes !

Le Bus en partance de Nice via Toulon et Marseille arrivera vers 11 heures (à moins que nous avancions le départ à 06 heures).

Vous pouvez vous y rendre par covoiturages également (Voir les Associations lyonnaises)

CONTACT : Hervé CUESTA - 04.93.47.90.66

Collectif NON au 19 mars 1962 http://tournantsrovigo.free.fr   - http://oran1962.free.fr

---------------- 2012 : GARD - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 ----------

Comme l'ANOR-UNOR du Gard

Demandez à M. Marc LAFFINEUR d'être logique avec lui-même et d'interdire la réunion FLN du 10-10 mars à Nîmes !

SCANDALE ! LA LETTRE DE MARC LAFFINEUR A L'ORGANISATEUR DU COLLOQUE DE NÎMES !

Usage abusif d'un logo officiel ! Il faut que M. Frédéric MITTERRAND le démente officiellement !

Ou bien qu'il démissionne !

Téléphonez, envoyez un courriel, un courrier, une télécopie à Marc LAFFINEUR

Ce colloque doit être annulé pour apologie de « crimes contre l'Humanité (les attentats contre la population civile sont considérés en droit international

comme des crimes contre l'Humanité selon le CRIF), « usage abusif » d'un logo officiel et risque de troubles à l'ordre public.

Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants (et accessoirement en charge des «rapatriés »)

37, rue de Bellechasse 75007 Paris – Tel : 01 44 42 10 02 (secrétariat) – 01 44 42 10 01 – 01 44 42 10 10 (Standard)

Courriel : marc.laffineur@defense.gouv.fr – ou son Directeur de Cabinet Hubert DERACHE : hubert.derache@defense.gouv.fr – Tel : 01 44 42 10 31

Tenez-nous informés des réponses reçues.

------------- 2011 : BAYONNE - Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 ---------

VERITE SUR LE CRIME D'ETAT DU 19 MARS 1962

BAYONNE 19 MARS 2011

Jeudi 3 février 2011

GRANDE MARCHE SILENCIEUSE EN MEMOIRE DES CIVILS ET MILITAIRES ASSASSINES OU DISPARUS APRES LA "VIOLATION" DES ACCORDS D'EVIAN DU 19 MARS 1962 (Article 2 de la loi du 23 février 2005)

Préparation de la marche de Bayonne

Samedi 19 mars 2011 à 9h30, à Bayonne

"Marche silencieuse"
le rendez-vous est prévu à 9h30. Le départ de la marche aura lieu à 10h30

à l'angle du Rond-Point St-Léon et des Allées Paulmy. Nous remonterons les allées Paulmy pour nous rendre à la Mairie de Bayonne, où le Député-Maire Jean Grenet recevra une délégation. Durant le défilé nous distribuerons des tracts pour expliquer le "pourquoi" de cette marche, afin que plus jamais personne ne dise : " Je ne savais pas ". Tous logos et slogans politiques seront bannis de cette marche, seul compte le combat mené contre la présence des autorités civiles et militaires aux cérémonies du " 19 mars " sur l'ensemble du territoire national.

Comptant sur votre participation.

Pour le " Comité Anti-19 mars 1962 " Jean-Yves Barrère / jyves.barrere@orange.fr / 06 11 28 46 52.

Prière de faire suivre à votre carnet d'adresses où à vos adhérents. Vous en remerciant par avance.

***********************

Bonjour à tous, pour informations l'Amicale des P.N du (47) organise un bus de 60 places au départ d'Agen, il reste 20 places de disponibles, pour venir renforcer les rangs de la marche silencieuse du 19 mars prochain à Bayonne, une dizaine d'Associations, Collectifs et Comités P.N et Harkis se sont engagés pour cette marche, le député-Maire de Bayonne Jean Grenet accepte de recevoir une délégation à la suite de cette marche.

Bonne réception à vous tous, pour tous renseignements :  Jean-Yves BARRERE / 06 11 28 46 52 / mailto:jyves.barrere@orange.fr

PREMIERE LISTE DES ASSOCIATIONS SOUTENANT LA MARCHE SILENCIEUSE DE BAYONNE

ADIMAD (Délégué régional J-François Bérenguer) - AHEHPA (Association de Harkis et Enfants de Harkis des Pyrénées Atlantiques (Délégué du Comité National de Liaison Harkis, Membre du Conseil Départemental de l'ONAC Alain Ferki) - Amicale des P.N de la Côte-Basque (Claudine Perrou Présidente) - Amicale des P.N du 47 (André Fernandez) - ARPA (Association Rapatriés du Pays d'Arles Ali Boualem) - Cercle Algérianiste (Vice-Président Hubert Groud) - CNMRH (Coordination Nationale du Mouvement de la Résistance Harkie - Zohra Benguerrah et Hamid GouraÏ) - Comité Non au 19 mars 1962 des Alpes Maritimes et du Var (Hervé Cuesta) - Comité Véritas (Jean-Marie Avelin) - Génération 62 (Marcel Camicci) - Jeune Pied Noir (Bernard Coll) - Manifestation P.N et Harkis 2012 - Manifestation des Exilés d'Afrique du Nord 2012 - Notre Journal (Marc Mora) - L'Écho d'Oranie (Revue des Amitiés oraniennes - Mme Claude Raymond) - Pieds-Noirs d'Hier et d'Aujourd'hui (Fred Artz) - RNFAA (Rassemblement National des Français d'Algérie et leurs Amis) - Une main devant, une main derrière (Julien Canadas) - UNP (Union Nationale des Parachutistes - Représentante Régionale Éliane Sallaberry) - USDIFRA (Gabriel Mène)

Inscrivez-vous vite en nous adressant un courriel à yves Barrere ou à JPN : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

--------------------------- 2010 : Lettre ouverte au Président de la FNACA --------------------------

AU SUJET DE LA CAMPAGNE D'ANNONCES DE LA FNACA DANS LA PRESSE

Communiqué de presse

Dimanche 31 octobre 2010

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA FNACA

AU SUJET DE VOTRE DEMANDE D'OFFICIALISATION DE LA « PAIX D'EVIAN » DU 19 MARS 1962

Monsieur le Président,

Nous tenons à vous remercier de la campagne d'annonces dans la presse nationale et régionale engagée par le FNACA depuis quelques jours sous forme d'une « Lettre ouverte »* au Président de la République lui demandant d'officialiser la date du 19 mars 1962 comme seule date possible de réconciliation entre la France et de l'Algérie, « le dernier pays avec lequel nous avons été en guerre » selon votre conception très originale d'une Histoire rétroactive. Faut-il vous rappeler, une nouvelle fois, que l'Algérie n'existe en tant que nation indépendante que depuis le 3 juillet 1962 et qu'avant cette date elle était constituée de départements français ? Nous ne reviendrons pas sur les incohérences et erreurs de votre argumentation, détaillées dans notre dossier « Dix mensonges de M. Wladyslas Marek, pour une Vérité »* que nous vous avons adressé le 15 mars 2010 et auquel vous n'avez pas encore eu le temps de répondre.

Si nous tenons à vous remercier, c'est parce que vous allez peut-être permettre au Président de la République de sortir de son mutisme sur les engagements qu'il a pris lors de la campagne présidentielle envers les Harkis, les Pieds-noirs et les Anciens combattants d'Algérie, notamment celui de reconnaître officiellement le « crime d'Etat » du 19 mars 1962 commis par le général De Gaulle envers les Français d'Algérie et les Soldats français victimes de la « paix » d'Evian. Un crime pourtant reconnu aujourd'hui par des personnalités incontestables comme Jean DANIEL, Jean LACOUTURE, Georges-Marc BENAMOU, Michel TUBIANA ou encore Jean-Pierre DUBOIS, l'actuel Président de la Ligue des Droits de l'Homme.

A 18 mois de l'élection présidentielle de 2012 et à l'approche du 50e anniversaire, à la fois, du massacre de 150.000 Harkis, de la disparition et de la mort de milliers de Pieds-noirs et Soldats français après le 19 mars 1962, ainsi que de l'exode d'un million de Français de leur terre natale, ne serait-il pas temps que le Président Nicolas SARKOZY tienne les engagements des 31 mars et 13 avril 2007 du candidat Nicolas SARKOZY ?

Nous vous renouvelons, comme nous vous l'avions proposé le 8 mars 2010, notre désir de vous rencontrer dans un débat radiotélévisé. Ne serait-il souhaitable que les chaînes de télévision et les radios nationales permettent enfin ce dialogue que nous vous proposons sans succès depuis 1983 ? N'est-il pas en effet regrettable que nos associations soient obligées de publier, à leurs frais, des annonces dans la presse pour demander au Chef de l'Etat de s'exprimer ? Ne pourrions-nous pas d'ailleurs nous associer pour poursuivre ensemble plus efficacement cette campagne ? Notons d'ailleurs, qu'après nous avoir sévèrement critiqués pour les huit annonces* que nous avons déjà passées depuis le 25 septembre 2008 dans Le Monde et Le Figaro , vous avez été conduit à faire de même. Ce qui montre que, face à la réalité de ce blocage médiatique dont nous sommes l'objet, vous avez eu l'intelligence de vous adapter. Aussi, serions-nous les premiers à vous féliciter si vous décidiez de faire de même pour l'inéluctable reconnaissance du « crime d'Etat » du 19 mars 1962. A cette fin, nous sommes heureux de vous adresser un exemplaire du film documentaire "Harkis, les sacrifiés"* présenté dans notre dernière annonce* du Figaro du 22 septembre 2010. Vous y trouverez toutes les preuves historiques pour vous convaincre. Des preuves qui, à ce jour, n'ont pas été contredites par les historiens spécialistes de la guerre civile d'Algérie.

Nous appelons les 200 Associations de Français rapatriés et d'Anciens Combattants et les 16.000 Français signataires du message au Chef de l'Etat du 22 septembre 1995*, ainsi que tous les Français épris de Vérité et de Justice, à soutenir à la fois votre demande et la nôtre auprès du Président de la République.

En espérant que nous obtiendrons ensemble, rapidement, une réponse de sa part, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de nos salutations distinguées.

Bernard COLL - Secrétaire général de Jeune Pied-Noir

* Documents présentés sur notre site Internet.

JEUNE PIED-NOIR

BP 4 - 91570 BIEVRES - Tel : 06 80 21 78 54

  http://jeunepiednoir.pagesperso-orange.fr/jpn.wst - Courriel : jeunepiednoir@wanadoo.fr

*************************************************************************************************************

CAMPAGNE D'ANNONCES DE LA FNACA PARUES DANS LA PRESSE

NATIONALE ET REGIONALES : Le Monde, le Parisien, Ouest-France.... le 29 octobre 2010

Le format de ces annonces est de 15 x 15 cm

Voir aussi pour plus de détails le site de la FNACA

----------------------- 2010 : Manifestation Vérité sur le crime d'Etat du 19 mars 62 --------------

DANS LES MEDIAS

SUD-OUEST

Samedi 20 Mars 2010

POLÉMIQUE. Un homme a perturbé les commémorations du 19 mars, hier

Commémoration bousculée

(photo Jean-Daniel Chopin - droits réservés )

Jean-Yves BARRERE, jeune pied-noir né en 1961, marquant son opposition à la commémoration du 19 mars 1962

Pour adresser vos messages de sympathie à Jean-Yves BARRERE : mailto:jyves.barrere@orange.fr

Jean-Yves Barrère est intervenu depuis le sommet des remparts, hier matin. (photo Jean-Daniel Chopin) L'homme a attendu la fin de la cérémonie, hier, au monument aux morts. Des anciens combattants de la guerre d'Algérie y célébraient la signature de l'armistice : les accords d'Évian du 19 mars 1962. Les haut-parleurs diffusaient « L'Algérie », de Serge Lama, quand le « trouble-fête » est apparu, au sommet des remparts. Devant les regards incrédules, il a déployé une affiche barrée du mot « Honte » en gros caractères. L'acte, spectaculaire, s'inscrit dans la polémique récurrente sur la date de commémoration de la fin du conflit. La Fédération nationale des anciens combattants d'Algérie (Fnaca), organisatrice de la cérémonie bayonnaise, défend le 19 mars. Jour contesté en raison des milliers de morts survenus après le cessez-le-feu officiel. Le décret du 26 septembre 2003 voulait trouver une voie médiane et instituait le 5 décembre pour jour de recueillement.

Stupéfaction

L'auteur du « happening » d'hier matin s'appelle Jean-Yves Barrère. Pied-noir, il a « bientôt 50 ans » et décrit « le calvaire de (sa) famille », son « exode ». Contacté hier, il a expliqué son geste : « J'ai fait ça pour que l'on se rappelle ces harkis, ces pieds-noirs, ces militaires français aussi, qui sont morts après le 19 mars 1962. La commémoration d'hier les nie. Pour moi, c'est un délit de trahison historique. La guerre d'Algérie a fait plus de morts après qu'avant les accords d'Évian. » La date légale du 5 décembre ne « plaît pas » à Jean-Yves Barrère. « Mais au moins, elle reconnaît ces morts. » Le manifestant assure avoir agi seul. Jean-Yves Barrère a mûri son opération jusqu'à consulter son avocat, pour en mesurer les risques. Son intervention a provoqué la stupéfaction parmi le public de la cérémonie. Le président départemental de la Fnaca, Robert Graça dénonce « une image choquante », une « souillure » qu'il « préfère traiter par le mépris ». Un autre ancien combattant présent confiait son affliction : « Je suis choqué. » Lui parle de « profanation », d'« insulte ». « Nous commémorons la mémoire de tous les morts. Qu'on le veuille ou non, sans le cessez-le-feu du 19 mars, la guerre n'aurait pas pu finir. » Cet adhérent de la Fnaca avait 20 ans, quand il a été appelé sous les drapeaux : « Vous savez, on se demandait ce qu'on faisait là. Nous voulions tous l'arrêt de la guerre. Moi j'ai perdu 5 copains, là-bas. Alors quand je vois des choses comme aujourd'hui... La polémique doit cesser. »

Auteur : Pierre Penin

ARTICLE PARU DANS SUD - OUEST du 20 mars 2010 que nous recommandons d'acheter.

----------------------------- 2010- CLAVIERS : LA " VERITE 19 MARS 1962" -------------------------

SUITE DE LA MANIFESTATION VERITE SUR LE 19 MARS 1962
Le 19 mars 2010 à 11 H 00 à CLAVIERS (83)

Le 23 mars 2010

Voir le reportage vidéo sur FR3 PACA, réalisé grâce à Hervé CUESTA par le journaliste Jean-Claude HONNORAT sur le sens du 19 mars 1962 pour les Français d'Algérie :

19 MARS 1962 : UN "CRIME D'ETAT" = http://lesamisdalgerianie.unblog.fr/

Soutenez l'action du Collectif PACA " NON au 19 mars 1962 » - Chèque à libeller à cet ordre

CONTACTEZ RAPIDEMENT : Hervé CUESTA - 202 impasse de l’Ecole Vieille - 06550 La Roquette-sur-Siagne

http://tournantsrovigo.free.fr - http://oran1962.free.fr - Tel 04.93.47.90.66

------------------------------- 2010- AVIGNON : LA " VERITE 19 MARS 1962" ----------------------------

Non au 19 mars 1962

Le Cercle Algérianiste du Grand Avignon et des Pays de Vaucluse

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 9 mars 2010

Dans quelques jours, une association se présentant comme la seule habilitée à parler au nom des anciens combattants d’Algérie, va inviter nos élus à commémorer à ses côtés le 19 mars 1962, cessez le feu, et fin de la guerre d’Algérie, selon ses critères. Le Cercle Algérianiste, représentant plusieurs dizaines de milliers de Français repliés d’Algérie à la suite des conséquences funestes des accords d’Evian en 1962, tient à élever une vive protestation contre ce qu’il considère comme une imposture et une injure faite à la mémoire des dizaines de milliers de malheureuses victimes, tombées entre le 19 mars et le 5 juillet 1962. Imposture ; parce qu’on fait croire au Peuple français que le cessez-le-feu du 19 mars 1962 a mis fin à des années de guerre entre l’armée française et le FLN, alors que seule l’armée française a reçu l’ordre de mettre les armes au pied. Les bandes rebelles de l’ALN qu’elle avait réussi à annihiler, reprenant alors « du poil de la bête » pour accomplir des actes de vengeance aveugle contre les populations civiles coupables selon elle d’avoir « collaboré » avec la France, dont elles étaient les citoyennes.

Injure ; En commémorant tous les ans cette date de deuil, c’est une insulte à toutes les victimes innocentes, tombées après le 19 mars 1962 qui est lancée. Rappelons que plus de 100.000 Harkis et leurs familles ont été exterminés par le FLN. Plus de 5.000 Européens furent enlevés et assassinés, parmi lesquels plusieurs centaines de jeunes appelés du contingent, dont on est toujours aujourd’hui sans nouvelle ! Fusillade du 26 mars, rue d’Isly à Alger : 80 morts, 200 blessés… Massacres du 5 juillet 1962 à Oran de plus de 1.500 Français, sous les yeux de l’armée française qui n’intervient pas.Le Cercle Algérianiste, mais aussi toutes les associations d’anciens combattants qui ont fait du 5 décembre, la date officielle de recueillement pour les morts d’Algérie, demandent avec insistance, aux élus et autorités officielles de s’abstenir de participer à cette mascarade révoltante !

CONTACT : Jean-Pierre RISGALLA, Président du Cercle Algérianiste, Du Grand Avignon et des Pays de Vaucluse
Association de défense de l'Histoire et de la Culture des Français d'Afrique du Nord

BP 60253 – 84011 AVIGNON Cédex 01 - mailto:jean-pierre.risgalla@orange.fr

-------------- 2010- LA FNACA REFUSE LE DEBAT SUR LA " VERITE 19 MARS 1962" ------------

 

LETTRE OUVERTE DE JEUNE PIED-NOIR A M. WLADYSLAS MAREK

 

"Cessez-le-feu" du 19 mars 1962

Le Président de la FNACA refuse le débat !

Le 8 mars 2010

POURQUOI LE PRESIDENT DE LA FNACA REFUSE-T-IL LE DEBAT ?

SI VOUS APPROUVEZ LES TERMES DE LA LETTRE OUVERTE DE JEUNE PIED-NOIR

DEMANDEZ-LE LUI DIRECTEMENT EN LE JOIGNANT, COMME NOUS L'AVONS FAIT

PAR COURRIEL : mailto:ancien.algerie@wanadoo.fr

PAR TELEPHONE : 01 44 62 86 62

PAR TELECOPIE : 01 44 62 33 04 ou 01 44 62 86 61

PAR COURRIER : FNACA - 37, rue Gâtinais - 75020 PARIS

INFORMEZ LES MEDIAS DE VOTRE DEMANDE D'UN DEBAT RADIO-TELEVISE

SUR LE "CESSEZ-LE-FEU" DU 19 MARS 1962

Faites nous part de vos messages et des réponses obtenues.

Jeune Pied-Noir - mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

----------------------------------- 2010- FNACA : " VERITE 19 MARS 1962" -------------------------

LA FNACA JETTE LE MASQUE !
La Place d'Isly à SIMORRE dans le Gers (32)
va être débaptisée pour devenir une place 19 mars 1962

Le 16 février 2010

A l'initiative de la FNACA, la place d'Isly à Simorre (Gers) va devenir la Place du 19 mars 1962 .Ainsi cette place portant le nom d'une victoire française remportée le 18 août 1844 par le Maréchal Bugeaud sur le sultan du Maroc, Moulay Abd el Rahman qui soutenait et hébergeait l'Emir Albdelkader, va désormais porter celui de la plus honteuse des capitulations françaises.

INTERVENEZ DIRECTEMENT PAR TELEPHONE, TELECOPIE AUPRES DU MAIRE, DU PREFET ET DES PARLEMENTAIRES LOCAUX

M. Claude SIBERZAHN MENDOUSSE
Maire de Simorre - Place de la Mairie - 32420 Simorre
Tel : 0562653022 - Fax 0562653537

M. Denis CONUS
Préfet du Gers
3 place du préfet Claude Erignac - 32000 AUCH

M. Aymeri de MONTESQUIOU
Sénateur Maire et Président des Maires du Gers
PANASSAC 32270 - Tél : 0562656122 - Fax: 0562656393

Mais aussi, et surtout, auprès du Président de la République, du Premier ministre et du Secrétaire d'Etat aux Rapatriés Hubert FALCO et de ses collaborateurs.

Voir notre site à la rubrique GOUVERNEMENT

Information communiquée par Guy FORZY, Alain ALGUDO et Anne CAZAL.

-----------------------------------2010- CLAVIER : " VERITE 19 MARS 1962" ------------------------

MANIFESTATION VERITE SUR LE 19 MARS 1962
Le 19 mars 2010 à 11 H 00 à CLAVIERS (83)

Le 16 février 2010

Un bus de 50 places partira de Nice et s’arrêtera aux arrêts habituels jusqu’à Saint RAPHAÊL. Prix de la place 13 € par personne (pourboire du chauffeur compris). D'autres arrêts sont possibles. Covoiturage prévu.

Chèque à libeller à l'ordre du « Collectif NON au 19 mars 1962 »

CONTACTEZ RAPIDEMENT : Hervé CUESTA - 202 impasse de l’Ecole Vieille - 06550 La Roquette-sur-Siagne

http://tournantsrovigo.free.fr - http://oran1962.free.fr - Tel 04.93.47.90.66

-------------------------------- 2010 - CDCAFN : LA " VERITE 19 MARS 1962" --------------------------

LES 800.000 MEMBRES DU CDCAFN

CERCLE POUR LA DÉFENSE DES COMBATTANTS D'AFRIQUE FRANÇAISE DU NORD
Secrétariat National: Association Soutien à l'Armée Française (ASAF)

18, rue de Vézelay 75008 PARIS - Tél/Fax: 01 42254843

DISENT NON AU 19 MARS 1962 !

NON, le 19 mars ne marque pas la fin de la "guerre" d'Algérie !

Fédération Nationale des Anciens d'Outre-mer et anciens Combattants des Troupes de Marine - Association Soutien à l'Armée Française - Association des Anciens des Affaires Algériennes et Sahariennes (les SAS) - Union nationale des Parachutistes - Droits des Religieux Anciens Combattants - Promotion ( Victoire 1945 ) - Association ( La Kauma » - Union Nationale des Anciens Combattants d'Indochine, des TOE et d'AFN - Conseil National des Français Musulmans -Union de Blessés de la Face et de la Tête (( Gueules Cassées» - Fédération des Sociétés des Anciens de la Légion Etrangère - Union nationale des Combattants - Souvenir de l'Armée d'Afrique - Union Nationale de l'Arme Blindée Cavalerie Chars - Amicale des Anciens des Services Spéciaux de la Difens« Nationale - Fédération Nationale des Associations Parachutistes - Fédération Nationale de l'Artillerie - Fédération André Maginot - Fédération Nationale des Anciens Combattants résidant hors de France - Association des combattants de l'Union Française.

LETTRE DU GENERAL HENRI PINARD LEGRY à HERVE MORIN

Jeune Pied-Noir adhère aux termes de cette lettre et invite les Associations d'Anciens Combattants, de Harkis et de Pieds-noirs à le faire savoir au Président de la République et au Gouvernement.

---------------------- 2009 : MODELES DE LETTRES " VERITE 19 MARS 1962" --------------------

COMMUNIQUE DE L'U.N.C 13

19 MARS 1962 : LA FNACA ET L'ARAC DISENT-ELLES LA VERITE ?

NON, le 19 mars ne marque pas la fin de la "guerre" d'Algérie !

UN ELU COMMUNISTE EST ASSIGNE PAR UN ADHERENT DE L’UNC 13 POUR VOULOIR IGNORER LA REALITE DES FAITS CONCERNANT LA FIN DE LA GUERRE D’ALGERIE MALGRE LE VOTE D’UNE LOI.

NON AU 19 MARS FIN DE LA GUERRE D’ALGERIE
FAISONS RESPECTER NOS MORTS ET NOS DISPARUS APRES CETTE DATE

VENEZ NOMBREUX AVEC NOS DRAPEAUX SOUTENIR CETTE ADHERENT DE L'UNC
LUNDI 15 FEVRIER 2010 A PARTIR DE 9 H
DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE DE MARSEILLE

NOUS, ANCIENS COMBATTANTS D’ALGERIE, NOUS NOUS DEVONS D’Y ETRE

POUR LE RESPECT DE NOS MORTS ET DE NOS DISPARUS

*******************************************************

Politique. - Un élu PCF assigné en justice

La raison : il considère que les accords d’Évian marquent la fin de la guerre d’Algérie

L'Humanité du 22 janvier 2010

Marseille, correspondant régional.

Quelle ne fut pas la surprise de Frédéric Dutoit, président du groupe communiste à la ville de Marseille, de recevoir, mardi, une assignation en référé devant le tribunal de grande instance. Un ancien combattant d’Algérie le traîne devant la justice parce que l’élu considère que les accords d’Évian marquent la fin de la guerre d’Algérie. Ce qui n’est que l’exacte vérité historique. « Le plaignant, explique l’élu marseillais, s’appuie sur un article édité sur mon blog le 20 mai 2007, dans lequel je relatais l’inauguration (en tant que maire des 15e et 16e arrondissements – NDLR) du jardin du 19-Mars-1962, dans le quartier de la Viste, à Marseille. Ainsi, plus de deux ans après cet article, je suis assigné en justice? ! » Dans son blog, l’élu rappelait également que le préfet lui enjoignait de « commémorer la fin de la guerre d’Algérie, le 5 décembre ». « J’ai refusé publiquement et officiellement d’obtempérer. » « C’est un vrai scandale, commente aujourd’hui Frédéric Dutoit, et je me battrai jusqu’au bout pour la liberté d’expression et pour mes convictions? ! »

Christophe Deroubaix

SOURCE : http://www.humanite.fr/2010-01-22_Politique-_-Social-Economie_Un-elu-PCF-assigne-en-justice

------------------------- 2011 : MOBILISATION VERITE SUR LE 19 MARS 2011 ------------------

2011 : MOBILISATION NATIONALE CONTRE

LA COMMEMORATION DU 19 MARS 1962

Vous trouverez dans les rubriques de cette page une partie des actions qui ont été engagées depuis 1975 par les victimes du 19 mars 1962 et leurs Associations pour faire connaître la vérité sur cette date qui est celle d'un "crime d'Etat". Cette année, le 19 mars à lieu un samedi. Ne laissons pas passer cette occasion pour mobiliser le maximum de nos amis pour faire connaître la vérité sur cette date qui marque le début du massacre de plus de 100.000 Harkis et la disparition et l'assassinat de plusieurs milliers de Pieds-Noirs et de soldats français par le FLN, en présence d'une Armée française qui avait l'ordre criminel de ne pas intervenir, malgré les engagements de l'Etat français pris lors des accords d'Evian signé avec le seul FLN de protéger la population civile contre toute exaction.

De nouveau de nombreuses actions vont être engagées par les Associations de Français rapatriés pour faire connaître la Vérité sur les drames qui ont suivi "cessez-le-feu" du 19 mars 1962 qui est présenté par la FNACA comme le retour de la "paix" en Algérie. Un cessez-le-feu qui ne fut respecté que par l'Armée française contre le FLN. Mais pas contre la population française abandonnée et trahie par l'Etat français. Jeune Pied-Noir, depuis sa création en 1981, a toujours mené une action constante contre la commémoration de ce "cessez-le-feu" unilatéral qui fit plus de victimes en 7 mois que la "guerre d'Algérie" en 7 ans ! Nous vous invitions à soutenir dès maintenant nos actions comme celles des autres Associations.

LES PREMIERES ACTIONS UNITAIRES PROPOSEES PAR JEUNE PIED-NOIR

- UNE ANNONCE d'une demi-page (voire une page !) dans Le Monde et/ou Le Figaro avant le 19 mars 2011. Cette 9e annonce est indispensable si nous voulons briser le mur de silence autour de ce "crime d'Etat" et mettre face à leurs responsabilités le Président de la République, le gouvernement, les parlementaires, les élus, la classe politique et informé un large public. Chacune de 8 annonces déjà pubiée a touché plus d'un million de Français ! Elles ont été autofinancées à 80% (soit 60.000 euros) par le soutien de 42 Associations et les dons de 1400 particuliers. La FNACA, devant l'impact de notre campagne 2008-2010, a été obligé de publier une "Lettre ouverte" au Chef de l'Etat dans Le Monde et dans la presse régionale. Allons-nous la laisser seule le 19 mars 2011 publier de nouvelles annonces dans la presse ? Compte tenu du coût d'une parution au format A4 (15.000 euros, soit seulement 300 dons de 50 euros dont 66% sont déductibles des impôts !), merci de nous préciser par dans les meilleurs délais si vous désirez vous associer à cette publication, la seule action qui permet de mettre publiquement face à leurs engagements le Chef de l'Etat et son gouvernement. Cette année JPN propose deux nouveaux moyens de financer la campagne de presse nationale et aussi les initiatives locales, notamment la publication d'annonces dans la presse régionales : la diffusion d'un appel personnalisé pour chaque Association qui reçoit ainsi directement les dons de ses adhérents et amis, l'offre de "solidarité active" pour un achat de 10 DVD "Harkis, les sacrfiés" avec une remise de 50%, soit un gain pour l'Association de 10 euros par DVD !

- LA SIGNATURE DE LA PETITION NATIONALE déjà signée par plus de 200 associations et Amicales de Français rapatriés, d'Anciens Combattants et Amis, ainsi que par 16.000 Français! Il est indispensable de mobiliser le maximum de nos compatriotes et pour cela d'obtenir leur engagement moral et leur soutien financier. Cette pétition sera remise ou adressée au Président de la République dans la semaine précédant le 19 mars.

- DES MANIFESTATIONS SILENCIEUSES et UN EVENEMENT UNITAIRE A PARIS réunissant les TOUTES les Associations hostiles au 19 mars 1962 ainsi que les personnalités, élus et parlementaires qui s'opposent à cette commémoration honteuse. L'objet de cet événement sera de faire connaître aux médias la position des familles des victimes du 19 mars 1962 et de rendre un hommage officiel aux "morts pour la France" de la violation des Accords d'Evian du 19 mars 1962 (article 2 de la loi du 23 février 2005). Le choix de PARIS s'impose pour des raisons de communication. Les manifestations en province sont aussi indispensables pour montrer notre présence dans toute la France et JPN soutient toutes les initiatives comme par le passé. Cette année BAYONNE est l'une des villes de provinces retenues. D'autres vont suivre.

- UNE ACTION AUPRES DES PARTIS POLITIQUES ET DES CANDIDATS AUX ELECTIONS DE 2012 avec comme consigne de vote : pas une voix pour les partis politiques et les candidats ne demandant pas officiellement la reconnaissance du crime d'Etat du 19 mars 1962. Pas une voix pour les candidats s'associant personnellement aux commémorations et se rendant complice du "crime d'Etat" du 19 mars 1962. Voir la rubrique : ELECTIONS.

- UNE ACTION AUPRES DE MAIRES pour que les élus ne s'associent pas aux cérémonies de la FNACA, pour qu'ils débaptisent leurs rues, places et autres lieux "19 mars 1962". Il appartient à chacun d'entre nous d'écrire à son maire pour lui faire connaître les raisons de ne pas s'associer à la commémoration du 19 mars.

- UNE ACTION AUPRES DES MEDIAS pour qu'un débat national ait lieu sur le thème : "Faut-il ou non commémorer le crime d'Etat du 19 mars 1962 ?". C'est le rôle des Associations nationales de favoriser ce débat en contactant les médias et les journalistes.

Jeune Pied-Noir est à l'écoute de vos remarques et suggestions et se fera l'écho, comme par le passé, de toutes les actions engagées répondant à ces objectifs collectifs.

TRES IMPORTANT
Merci de nous signaler par retour de courriel si vous envisagez vous associer à cette campagne nationale dans la presse et sous quelle forme. Merci de préciser aussi quel sera le montant de votre participation financière, car la réalisation de ce programme nécessite des moyens à la hauteur de son ambition de dire la VERITE sur le "crime d'Etat" du 19 mars 1962 et sur ses responsables : le général De Gaulle et son gouvernement.

En 2 ans, grâce à 42 Associations et 1400 particuliers nous avons réalisé un programme de 8 annonces dans Le Monde et Le Figaro !

Il n'est pas difficile de calculer la présence dans les médias que nous pourrions avoir si les 200 Associations et les 16.000 Français signataires de la pétition nationale participez seulement chacune à hauteur de 100 euros et chacun pour 10 euros : cela ferait 20000 + 160.000 euros = 180.000 euros ! De quoi dire la Vérité sur le 19 mars 1962 dans tous la presse !

Ne laissons pas les autres faire ce que nous pouvons et devons faire nous-mêmes !

Gagnons ensemble la bataille de la Vérité sur le 19 mars 1962.

-------------------------------- 2011 : Adresses utiles pour le 19 mars 2011 ---------------------------

CONTACTEZ DES MAINTENANT LES ASSOCIATIONS ACTIVES

Liste partielle des responsables des manifestations "Vérité 19 mars 1962" de 2009 et 2010 - Contactez-les pour 2011 !

Diffusion 3 février 2011

AVIGNON (84) – Contact : Jean-Pierre RISGALLA – 04 90 80 05 67

PERPIGNAN (66) – Contact : Suzy SIMON-NICAISE – 04 68 56 54 14

AIX EN PROVENCE (13) – Contact : Evelyne Joyaux - 04 42 54 03 58 ou 06 03 09 78 59

Gisèle Geiling 04 42 54 75 92 ou 06 87 82 00 25. Sylvain Monerris 04 42 26 45 23 ou 06 25 46 61 92.

FREJUS / SAINT-RAPHAEL - Contact : Jean MARCHIONI - 04 94 95 43 96.

MONTPELLIER (34) - SETE (34) - BEZIERS (34) – Contact : Georges GUILVARD – 04 67 47 42 78

MOSELLE (57) – Contact : Emile JUAN - Président des PN de Moselle - Tel : 03 87 62 62 14

NICE (06) – FREJUS (83) - SAINT-RAPHAEL (83) – Contact – Hervé CUESTA - 04.93.47.90.66

TOULOUSE (31) – Contact : Ghislaine DELMOND – 05 61 47 17 61

NORMANDIE (50) - Contact : Jacques TORRES - LE PORT, 52 - 50480 CARQUEBUT

Tél-Rép: 09 79 04 02 25 - Tél-Rép-Fax: 02 33 21 54 09 - http://orleansville.free.fr ; www.lecri.net

Associations et responsables actifs, merci de compléter cette liste en adressant vos coordonnées à mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr - JPN : 06 80 21 78 54

--------------------------------- 2010 - Le Gouvernement et le 19 mars 2010 -----------------------------

Liste des Personnalités présentes à l’une ou l’autre des cérémonies nationales à PARIS

Quai Branly et Arc de Triomphe

le vendredi 19 mars 2010 à Paris

Général d ‘armée Bruno Cuche, gouverneur des Invalides et président du comité de la Flamme sous l’Arc-de-Triomphe

M. Bertrand Delanoë, maire de Paris

M. Christian Piotre, secrétaire général pour l’administration du ministère de la défense

M. Joseph Zimet, directeur-adjoint de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) au ministère de la défense représentant le contrôleur général des armées Eric Lucas

Mme Véronique Paucelle-Delelis, directrice de projet représentant Mme Liliane Block, directrice des statuts, des pensions et de la réinsertion sociale (DSPRS) au ministère de la défense

M. Didier Beoutis, directeur des missions, représentant le Préfet Rémy Enfrun, directeur général de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre

Mme Malika Ben Larbi, sous-préfet chargée de mission représentant M. Canepa, préfet de la région Ile-de-France

M. Jean-Marc Gentil, conseiller technique du préfet de police de Paris représentant le préfet Michel Ga udin

M. Jean-François Jobez, directeur interrégional des ACVG Ile-de-France

M. le général d’armée Watin-Augouard, représentant le général d’armée Gilles directeur général de la gendarmerie nationale

M. le général de brigade Gérard représentant l'Amiral Guillaud chef d’état major des armées, le général d’armée Irastorza chef d’état-major de l’armée de terre et le général Dary, gouverneur militaire de Paris

M. le capitaine de vaisseau Stosskopf, représentant l’amiral Forissier, chef d’état-major de la marine

M. le colonel Danneels, représentant le général d’armée aérienne Palomeros, chef d’état-major de l’armée de l’air

M. le commandant Patoux du commandement militaire du Palais du Luxembourg, représentant le président du Sénat Gérard Larcher

M. Jean-François Lamour, député de Paris (UMP) rapporteur spécial du budget des anciens combattants à l’

M. Guy Geoffroy, député de Seine-et-Marne (UMP)

M. Patrick Bloche, député de Paris, représentant le groupe PS et son président Jean-Marc Ayrault

M. Jean-Christophe Lagarde, député de Seine Saint-Denis (NC) membre du conseil parlementaire de la FNACA

Mme Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris

M. le général Lasnier-Lachaise de la ville de Paris

M. Philippe Ducloux, conseiller régional représentant le président Jean-Paul Huchon

M. le général Lacapelle, premier vice-président représentant le contrôleur général des armées Delbauffe, président national du Souvenir Français

M. Raphaël Vahé, président national, Paul Markidès, vice-président, et Claude Delevacq, secrétaire général, de l’association républicaine des anciens combattants (ARAC)

M. Robert Moullière, président national et René Palos, secrétaire national, de l’association nationale des cheminots anciens combattants (ANCAC)

M. Jean Chaize, président national de la fédération des victimes et rescapés des camps nazis de travail forcé

M. Michel Colombo, président de la fédération des associations de fonctionnaires anciens combattants (FAFAC)

M. Alexandre Pereira, président de l’association des combattants et victimes de guerre retraités du ministère des armées (ACVGRA)

M. Pierre Robiolle, président du groupement national des réfractaires et maquisards (GNRM)

M. Yves Detroyat, président de l’association des anciens combattants franco-polonais (AACFP)

M. Jean-François Gavoury, président de l’association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS (ANPROMEVO)

M. Jean-Pierre Gonon, vice-président représentant M. Jacques Pradel, président de l’association nationale des pieds noirs progressistes et leurs amis (ANPNPA)

M. Robert Créange, secrétaire général de la fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes (FNDIRP)

Mme Paule Sudre, présidente-adjointe de la fédération les Fils des Tués,, représentant le président Lavignasse

Le Père Pierre Blouin représentant le Père Louis Le Strat, président national des prêtres anciens combattants (PAC)

M. Georges Morin, grand invalide de guerre, président de handicap nord-sud

M. Jean Caron, président général et Georges Dugave, représentant la fédération nationale des cheminots anciens combattants (FNCAC)

M. Jean-Pierre Sallaberry, représentant l’association nationale des PTT-ACVG

ainsi que de nombreux autres élus et amis du monde combattant de Paris et de la région parisienne que nous nous excusons de ne pas pouvoir citer.

Une mention particulière pour les élèves CM2 de l'école primaire Sercot de Saint-Fargeau Ponthierry (Seine-et-Marne) et des lycées Buffon (Paris 15ème) et Carcado Saisseval (Paris 6ème) qui ont déposé des fleurs.

Prêtres présents lors de la messe à Saint-Louis des Invalides :

Le Père Bruno Cabanes-Bacou, recteur de la cathédrale

Les Pères Pierre Blouin, Joseph Boissier, Henri Salles, François Thonier qui concélébraient.

Remerciements à Gille Bonnier pour la communication de cette liste

---------------------------- 1984 - Les actions menées contre le 19 mars 1962 --------------------------

VERITE SUR LE 19 MARS 1962 !

1984 : MANIFESTATIONS A PARIS SUR LES CHAMPS-ELYSEES....

(Photo JPN/B. Coll - Reproduction interdite sans autorisation - Droits réservés)

CHERCHEZ BIEN...

AU FOND... LA FNACA !

 

(Photo JPN/B. Coll - Reproduction interdite sans autorisation - Droits réservés)

ET DEVANT : Ils disaient déjà la Vérite ! Autour de Pierre SERGENT, Pierre DESCAVES, Philippe MALAUD, Mme Chouki SERGENT, le Cdt BAILLIF, Roger KIARI... et de nombreux amis.
C'était à Paris en ... 1987 !

------------------- 2010 : LES ASSOCIATIONS QUI DISENT " NON AU 19 MARS 1962" -----------

LES ASSOCIATIONS QUI DISENT "NON AU19 MARS 1962"

Mise à jour le 7 mars 2010

Liste (ouverte) des Associations et Amicales de Français Rapatriés qui disent

"NON AU 19 MARS 1962"

Liste d’Associations de Français d’Afrique du Nord opposées au vote de loi d’officialisation du 19 mars 1962 le mardi 15 janvier 2002 complétée de nouvelles Associations (en bleu)

12 Associations s'ajoutent à la liste et Revues : L'Alma Le Corso - Cercle Algérianiste de Fréjus / Saint-Raphaël - Amicale des Anciens Chasseurs d'Afrique de Lyon et de la région - Ass. des Anciens d'Aïn-Séfra - L'Union des Sections Royalistes lorraines, la Lorraine Royaliste - Réagir, Résister et Agir - L'Amicale Saint Cloudienne - UNC Hautes Pyrénées (65) - UNC Oise (60) - Amicale de l'Arme Blindée Cavalerie Chars Rhone Alpes - FARAC Lyon...

En gras, les Associations, Amicales et Revues qui soutiennent activement la campagne nationale "2008-2012 : Vérité et Justice pour les Rapatriés".

AAA, Ass. des Amies de l'Algérianie - Les ABD-EL-TIF - ACEP-ENSEMBLE – ADEP- ADEPT, Ass. pour le Défense des biens patrimoniaux de Tunisie - ADIMAD – ADIMAD-Sud - AFNART – AFN Collections - ALLO, Amicale du Lycée Lamoricière d’Oran – L'Alma Le Corso - AJIR pour les Harkis - AMEF - Amicale des Enfants de l’Algérois – Amicale des Anciens de Mostaganem – Amicale des Anciens de Bab-el-Oued – Amicale des Bonois du Var - Amicale des Anciens Elèves de l'Ecole d'Agriculture d'Algérie, A.A.E.E.A.E - Amicale des Oranais des Bouches-du-Rhône – Amicale des Oraniens de l'Isère (Echirolles) - Amicale des Pieds-noirs de la RATP – Amicale de Pieds-noirs de Levallois – Amicale des Pieds-noirs du Lot et Garonne - Anciens Elèves de Dellys - Amicale des SaïdéensAmicale Saint Cloudienne - ANFANOMA nationale - ANFANOMA Paris – ANFANOMA Isère - APCA - ARACAN « Les Harkis au service de la France" – ARMR - ASCA Isère – ASMO - Ass. des Anciens Harkis et leurs Enfants – Ass. Des Harkis du Cher et leurs Enfants – Ass. des Pieds-noirs et Amis d’Antibes - Ass. des Anciens Combattants Harkis de l’Essonne et leur Enfants – A.D.A.H, Ass. de Défense et de l'Avenir des Harkis - Ass. des Anciens d'Aïn-Séfra - Ass. Mantaise des Français d’AFN & Citoyenneté Solidarité Dignité des Harkis – Association du 26 mars 1962 - ASC – ASSE – Le Cactus - CAP – CAPFA, Cercle des Anciennes Provinces françaises d'Algérie - Carnoux-Racines - Cercle Algérianiste National – Cercles Algérianistes d’Aix-en-Provence, d'Avignon, Beziers, Châtillon, Fréjus / Saint-Raphaël, Hyères, du Jura, Nice, Grenoble, Neuilly, Pyrenées-Orientales, Paris, Saint-EtienneCEPN, Centre d'Etudes Pied-Noir - CDHA – CNR, Cercle Nationale des Rapatriés - CLAN-R - CNRRF - Comité National de Liaison Harkis (70 associations) – Comité d’Entente et d’Action des Harkis – Comité NON au 19 mars 1962 (PACA) - CRI, Collectif des Rapatriés Internautes - L’ECHO de L’ORANIE – LES ECHOS D’ALGER – Ecole Supérieure de Commerce d’Alger - FC Blida – FNR national – FNR Isère – France-Afrique - Généalogie AMT – Généalogie Service – Ass. des Harkis de Dreux - Harkis, Rapatriés, Citoyens de France – GNPI - Jeune Pied-Noirr – Maison des Rapatriés de Cannes – MAFA Isère - Maison des Pieds-noirs et de ses Amis de Cagnes-sur-Mer – Maison des Rapatriés de Grenoble - Mémoire de la France d’Outre -mer – Mémoire d'Hier et d'Aujourd'hui (Harkis 31) - Rassemblement des Rapatriés d’AFN en Hexagone - RRANH - RANFRAN - Recours France – Radio Pieds-Noirs Internationale et Télévision Pieds-Noirs - Les rues de l’Algérie Française - Maison des Rapatriés de Nice – Maison des Rapatriés de Marseille - Mémoire Algérie – MAN - Réagir, Résister et Agir - Secours de France – SEPIA – Sétif de l’Hexagone - SNDA Rapatriés – S.O.S Outre-mer – Souvenir des Disparus en Algérie - U.C.D.A.R.A, Union des Comités de Défense des Agriculteurs Rapatriés d'Algérie - L'Union des Sections Royalistes lorraines et la Lorraine Royaliste - Union Régional des A.C Français Musulmans de Picardie – VERITAS

Liste d’associations d’Anciens Combattants opposées au vote de loi d’officialisation du 19 mars 1962 le mardi 15 janvier 2002 complétée de nouvelles Associations (en bleu)

ACUF – Anciens du C.E.F.E.O - Les Anciens Parachutistes – Amicale de l'Arme Blindée Cavalerie Chars Rhone Alpes - Ass. Les Centurions - ASAF – Amicale des Anciens Chasseurs d'Afrique de Lyon et de la région - Ass. La KOUMIA – Ass. Nationale des Anciens Combattants Harkis d’AFN du Var (83) – Ass. « La Koumia » - Ass. Nationale des Anciens des Forces Françaises de l’ONU - Droits des Religieux Anciens Combattants – Cercle National des Combattants – Collectif des Anciens Combattants, Harkis et Français d’Algérie (83) - Conseil National des Français Musulmans – Croix de St-Michel parachutistes France-Sud - EMSI, Equipes Médico-sociales Itinérantes en Algérie 1957-62 - FARAC Lyon - Féd. Nationale André Maginot - Féd. Nationale des Anciens d’Outre-mer et Anciens Combattants des Troupes de Marine – Féd . des Sociétés des Anciens de la Légion Etrangère – Groupement des Combattants du Grésivaudan - Promotion « Victoire 1945 » - SAS - Ass. des Anciens des Affaires Algériennes – Souvenir de l’Armée d’Afrique - Union Nationale des A.C d’Indochine, des TOE et d’AFN – Union des Blessés de la Face et de la Tête « Gueules Cassées » - Union Fédérale - UNC Union Nationale des Combattants Nationale - UNC Hautes Pyrénées (65) - UNC Oise (60) - UNC Yvelines (78) – Union Nationale de l’Arme Blindée Cavalerie Chars - Union Nationale des Parachutistes.

Merci de nous signaler les éventuels oublis involontaires. Les Associations qui souhaitent rejoindre ces listes peuvent le faire en adressant un courriel : mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

------------------------------------ 2009 : Saint-Raphaël - Pegomas -------------------------------------

VERITE SUR LE 19 MARS 1962 !

Diffusion 19 mars 2009
****************

MANIFESTATIONS EN PROVINCE : SAINT-RAPHAËL, PEGOMAS...

(Photo Jacqueline PEREZ - Mention obligatoire - Droits réservés).

A Saint-Raphaël, les célébrants de la FNACA ont eu le droit au rappel d'une vérité bien difficile à ignorer. Merci aux participants de cette manifestation animée par Jacqueline PEREZ et Alain MARTIN toujours en première ligne de l'action pour la défense de notre Histoire.

MANIFESTATIONS EN PROVINCE : PEGOMAS... à suivre

(Photo Hervé CUESTA - Reproduction interdite sans autorisation - Droits réservés)

CHERCHEZ BIEN...

AU FOND... LA FNACA !

 

 

(Photo Hervé CUESTA - Reproduction interdite sans autorisation - Droits réservés)

UNE PETITE PARTIE DU COMITE "NON AU 19 MARS 1962 (06)"

Merci à Hervé CUESTA, Josseline REVEL-MOUROZ... et à tous nos nombreux amis réunis dans le Comité "NON AU 19 MARS 1962 des Alpes Maritimes.
C'était à Pégomas le 19 mars 2009 !

Aujourd'hui, à 16h30, à l'invitation d'Hervé Cuesta, nous étions une cinquantaine à Pégomas où la FNACA devait déposer sa gerbe à 17h. Nous nous sommes placés à côté du monument aux morts avec banderoles, pancartes, bérets rouges avec leurs drapeaux. Nous avons vu passer certains individus de la FNACA qui sont allés parlementer avec les gendarmes, probablement pour leur demander de nous faire dégager. Puis nous les avons vus partir. Nous avons chanté les Africains et nous sommes retournés au parking. Il était presque 18h. Nous les avons vus arriver avec leur unique drapeau. Nous sommes ressortis des voitures, nous avons repris les pancartes et nous les avons suivis jusqu'au monument aux morts où nous nous sommes placés de l'autre côté de la rue. Ils nous avaient dans le dos...Leur "chef", très mal à l'aise, a fait un discours dans lequel il a dit qu'il y avait eu des morts après le 19 mars mais que c'étaient des règlements de comptes (sic) et que la FNACA ne pouvait en être tenue pour responsable. A l'évidence ce discours nous était destiné. Puis après avoir lu le texte du cessez-le-feu, issu des accords d'Evian et avoir demandé une minute de silence, le "chef" a déclaré qu'il fallait enterrer la hache de guerre et il a remercié "les personnes qui étaient autour" d'avoir respecté la cérémonie par leur silence. Puis, ils sont partis vers un bar (ou la mairie??) où les attendait un vin d'honneur. Ils ont été obligés de passer devant nous et devant les pancartes. FR3 ne s'était pas dérangé mais il y avait une journaliste de Nice Matin qui nous a dit qu'elle ne savait pas quelle place on lui donnerait dans le journal. Elle a qualifié notre conflit avec la FNACA de "guéguerre". Remerciement à Jocelyne REVEL-MOUROZ pour ce témoignage.

---------------------------------------------- 2009 - Jeune Pied-Noir -------------------------------------------

VERITE SUR LE 19 MARS 1962 !

Diffusion 18 mars 2009
*****

COMMUNIQUE DE PRESSE DE JPN

14ème diffusion : 19 mars 2009
Diffusions précédentes : - 061195 - 081196 - 091197 - 061198 – 071199 – 150301 - 170600 - 180302 – 1503/03 – 160304 –1503/06 - 081107 –220208 - 190308

« La France a jeté les harkis dans les basses-fosses de l’Histoire. Il y a eu 80.000 morts. Paris a systématiquement entravé leur sauvetage. De Gaulle est bel et bien complice d’un crime contre l’humanité. » - Georges-Marc BENAMOU (Paris-Match – N°2841 – 30/10- 5/11/2003)

Ceux qui commémorent le 19 mars 1962 se font les complices d’un « crime d’Etat » responsable de la mort de 150.000 Harkis, de milliers de Pieds-noirs
et militaires assassinés après la « paix » d’Evian.

LES TEMOIGNAGES ET LES ARCHIVES OFFICIELLES ACCUSENT
LE GÉNÉRAL DE GAULLE DE CRIME CONTRE L'HUMANITÉ

En ce jour du 19 mars, le rappel des ordres criminels donnés par le général De Gaulle lors des séances du Comité des Affaires algériennes, qu'il présida de 1959 à 1962, confirme les inquiétudes exprimées par Raymond Aron dans ses mémoires (1) : "les harkis, pour la plupart, furent livrés à la vengeance des vainqueurs sur l'ordre peut-être du général de Gaulle lui-même qui par, le verbe, transfigura la défaite et camoufla les horreurs...". Cette action criminelle fut dénoncée au Parlement dès mai 1962 par le Bachaga Saïd Boualam, Vice-Président de l'Assemblée Nationale, et par le Professeur Maurice Allais, Prix Nobel d'Economie, dans son ouvrage "L'Algérie d'Evian" (L'Esprit Nouveau - mai 1962 – réédition JPN - mars 1999). Le président algérien Abdelhaziz Bouteflika a reconnu ce massacre en déclarant sur Radio-Beur FM, en octobre 1999, parlant de la répression contre le GIA : « Nous ne faisons pas les mêmes erreurs qu’en 1962 où, pour un harki, on a éliminé des familles et parfois des villages entiers ». (La Croix du 17 juin 2000).

Dans ses ouvrages « Les archives inédites de la politique algérienne –1958-1962 » et « Les combattants musulmans de la guerre d'Algérie, des soldats sacrifiés » (L’Harmattan) (2) le général Maurice Faivre a publié les ordres donnés par le général de Gaulle à ses ministres qui se traduisirent par le fameux télégramme de Louis Joxe et par les directives sur le terrain des généraux Ailleret et Katz. Ces ordres aboutirent aux massacres annoncés par le général de Gaulle lui-même dans son allocution radio-télévisée du 23 octobre 1958, et prévus par Alain Peyrefitte dans son ouvrage d'octobre 1961 "Faut-il partager l'Algérie ?" (Plon) (3). Plus de 150.000 harkis et 25.000 pieds-noirs furent victimes de ces directives (4). Devant cette accumulation de preuves officielles et de témoignages concordants, les Associations représentatives des Français d'outre-mer, réunies le 22 septembre 1995 au Sénat, ont adressé un message au Président de la République en lui demandant de reconnaître officiellement la responsabilité de la Ve République dans les massacres ayant suivi le 19 mars 1962. Ce message a été depuis co-signé par plus d’une centaine associations et par plus de 15.000 Français. Le 30 août 2001, les Harkis déposaient une première plainte pour crime contre l’humanité. Les 13 mars et 5 juillet 2002, 43 familles de disparus pieds-noirs déposaient deux nouvelles plainte pour crime contre l’humanité. Depuis de nombreuses personnalités, comme Michel Tubiana, G-M Benhamou, Jean Daniel et Jean Lacouture, demandent la reconnaissant de ce crime.

La responsabilité des faits est désormais reconnue par la majorité des acteurs, des historiens (5), par la quasi-totalité des responsables politiques actuels (6) et par la loi du 23 février 2005. Le candidat Nicolas Sarkozy s’était s’engagé le 31 mars 2007 devant les représentants de la communauté harkie : « Si je suis élu Président de la République, je veux reconnaître le massacre et l’abandon des harkis et de milliers d’autres « musulmans français » qui lui avait fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois ». 3 millions de Français rapatriés attendent que le Chef de l’Etat tienne les engagements du candidat Nicolas SARKOZY pris envers eux. Ceux qui commémorent aujourd’hui le 19 mars 1962 comme date de la « paix » en Algérie se font les complices d’un « crime d’Etat ».

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN (7)

(1) - "50 ans de réflexion politique" - p.388 – Juliard - (2) - Maurice Faivre est aussi l'auteur de l'ouvrage « Un village de harkis » (Edition L'Harmattan) - (3) A. Peyrefitte confirme les directives du Chef de l'Etat dans "C'était de Gaulle" - Fayard 1995. Les ordres du général étaient déjà connus grâce aux ouvrages de Raymond Tournoux (4) - Selon les chiffres de M. André Santini, ancien Secrétaire d'Etat aux Rapatriés (Le Figaro du 15 juin 2000) - (5) - Cf. les souvenirs de MM. Robert Buron, Pierre Joxe, Pierre Messmer, Alain Peyrefitte, Jean-Pierre Chevènement, Hervé Bourges ... ainsi que les multiples études publiées sur le massacre des harkis depuis 20 ans. -(6) - Enquête menée par Jeune Pied-Noir lors des élections de 1993-94, 95 et 2007. Les résultats ont été publiés dans le magazine "Pieds-Noirs d'Hier et d'Aujourd'hui" et sont disponibles auprès de l'association – (7) Jeune Pied-Noir est l'éditeur du "Livre des Harkis" (1991), ouvrage retraçant la vie, les combats et le drame des harkis à partir de leurs témoignages et de documents d'archives (300 photographies).

----------------------------------------- 2009 - Le député Elie ABOUD ---------------------------------------

VERITE SUR LE 19 MARS 1962 !

Diffusion 18 mars 2009

"Il n'est pas question que 19 mars soit une date officielle de commémoration. Il est arrogant de condamner et de mépriser la douleur qui fut la vôtre et celle de vos familles lorsque vous fûtes chassés de vos terres, de vos maisons, et séparés de vos amis. Je le répète, c'est par respect pour vous que je n'accepterai pas que la date officielle de la commémoration des morts de la guerre d'Algérie soit celle du cessez-le-feu, qui de surcroît, n'a pas été respecté." Nicolas SARKOZY - 16 avril 2007.

Le député Elie ABOUD écrit au Président de la République

ECRIVEZ VOUS AUSSI AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE POUR QU'IL TIENNE LES ENGAGEMENTS

DU CANDIDAT NICOLAS SARKOZY !

--------------------------------- 2009 - AVEC L'UNC LA VERITE 19 MARS 1962 -------------------------

LES 300.000 MEMBRES DE L'UNC DIT NON AU 19 MARS 1962 !

Diffusion dimanche 8 mars 2009
****************

EDITORIAL DE HUGUES DALLEAU PRESIDENT NATIONAL
DE L'UNION NATIONALE DES COMBATTANTS - UNC

dans la Voix du Combattants du mois de mars 2009


DECOUVREZ L'ANNONCE QUI PARAITRA PROCHAINEMENT DANS LE FIGARO.
La Vérité sur le 19 mars 1962 !
Grâce à vous, une annonce d'une demi-page
dans le Le FIGARO du mardi 17 mars 2009 !
Participation Association ou particulier à partir de 10 euros.

L'UNION NATIONALE DES COMBATTANTS - UNC
apporte son soutien à la publication de cette annonce.

Jeune Pied-noir tient à remercier le Président national de l'UNC, M. Hugues DALLEAU, et le bureau de l'UNC de l'important soutien apporté par l'UNC pour la publication de l'annonce du FIGARO. Cette aide montre que la réelle fraternité d'arme d'hier des Soldats de métropole, des Harkis et des Pieds-noirs se prolonge aujourd'hui par cette volonté commune de Vérité et de Justice pour toutes celles et ceux qui se sont battus pour la France.

Grâce à cette participation de l'UNC la couverture des frais de l'annonce en 1/2 page passe
de 62% à 71% et de 35 % à 42% en page pleine !

COMME DEJA PLUS DE 160 ASSOCIATIONS ET PARTICULIERS, SOUSCRIVEZ V0US AUSSI A L'ANNONCE
EN HOMMAGE AUX VICTIMES DU 19 MARS 1962 QUI PARAITRA DANS LE FIGARO DU MARDI 17 MARS 2009 !

----------------------- 2009 : VERITE 19 MARS 1962" AU COLLEGE DE LA GESSE (31) ---------------

COLLEGE DU PAYS DE LA GESSE (31)

Lundi 9 mars 2009

ANNULATION DE L'EXPOSITION DE LA FNACA

TOUTES NOS FELICITATIONS A LIONEL VIVES ET A TOUTES CELLES ET CEUX QUI L'ONT SOUTENU

L'Exposition de la FNACA n'aura pas lieu au Collège de Boulogne-sur-Gesse. Toutes plus vives félicitations à Lionel VIVES, ce courageux enseignant qui a démontré par sa détermination que notre Histoire et notre Mémoire peuvent être efficacement défendues quand on en a la volonté. Un grand merci à toutes celles et ceux qui l'ont soutenu dans son juste combat.

APRES CE SUCCES COLLECTIF, IL FAUT QUE VALENCE SOIT UN NOUVEAU SUCCES

ET QUE L'ANNONCE DANS LE FIGARO DU 17 MARS SOIT SOUTENUE PAR TOUTES LES ASSOCIATIONS DE HARKIS, DE PIEDS-NOIRS ET D'ANCIENS COMBATTANTS

---------------------------------- 2009 - GESSE : " VERITE 19 MARS 1962" -------------------------------

COLLEGE DU PAYS DE LA GESSE (31)

28 février 2009

APPEL

IL FAUT SOUTENIR LE MAIRE !

En dépit de 800 lettres reçues et de plus de 1500 courriels, le principal du collège a décidé de maintenir l'exposition FNACA dans le hall de l'établissement le mois prochain ainsi que la conférence qui sera donnée à partir de ce support par 2 adhérents de cette fédération.

Il n'a accepté aucun débat contradictoire et n'a donné suite à aucune proposition d'interventions de représentants des communautés PN ou Harkies ainsi que des autres associations d'Anciens combattants.

Seul le Recteur d'académie a répondu aux courriers et il indique qu'il demandera au chef d'établissement de lui rendre compte de cette journée d'information sur la "Guerre d'Algérie"... Cela ne laisse plus aucun doute...

Il reste dès lors la possibilité de s'appuyer sur le maire de la commune, entièrement opposé à la venue de la FNACA, en le sollicitant en masse par contact email : http://www.ville-boulogne-sur-gesse.fr/form_contacts.asp

MERCI DE NOUS TENIR INFORMES DES REPONSES RECUES.

------------------------------------------- 2009 - GESSE : " VERITE 19 MARS 1962" ------------------------------

"VERITE 19 MARS 1962"

19 janvier 2009

LETTRE DE MAURICE CALMEIN AU PRINCIPAL DU COLLEGE DU PAYS DE LA GESSE

Maurice Calmein est Président de Sos Outre Mer ; Président d’honneur du Souvenir des Français disparus en Algérie ; Président fondateur du Cercle algérianiste ; Fils d’enseignants publics.

Villefranche de Lauragais, le 17 Janvier 2009.
Monsieur le Principal du
Collège du Pays de la Gesse
36 Boulevard du Midi
31350 Boulogne sur Gesse

Monsieur le Principal,

C’est avec émotion et colère que j’ai appris l’intention d’une enseignante de votre établissement d’inviter un représentant de la FNACA à parler à ses élèves de la supposée « fin de la guerre d’Algérie », le 19 Mars 1962.

Cette association d’inspiration communiste (ses 10 fondateurs étaient membres du PCF) n’est certainement pas la plus à même de donner à des jeunes une vision objective de ce conflit.

En outre, cette date du 19 Mars 1962 que célèbre la FNACA, ne peut pas être considérée comme la fin de la guerre d’Algérie compte tenu du très grand nombre de personnes, parmi lesquels 150 000 Harkis et des milliers de Pieds-Noirs, qui furent massacrées, torturées, enlevées par le FLN après cette date. Certes, les historiens « officiels » de la pensée unique ne parlent pas de ces morts là, de tous ceux qui ont été dépecés à la tenaille, bouillis dans des marmites, des femmes éventrées pour arracher leur enfant de leur ventre et lui fracasser la tête contre un mur, et autres gentillesses commises par les gentils « résistants » du FLN que nous présentent ces pseudo historiens sur les écrans, dans la presse et jusque dans les livres scolaires, au point que cette histoire d’Algérie reconstituée devient la seule version présentée à nos jeunes et que tout le monde finit par y croire.

Cela, Monsieur le Principal, s’appelle du totalitarisme et du révisionnisme. Nous qui avons vécu dans notre chair cette guerre d’Algérie et qui en avons été les témoins, nous ne pouvons accepter de voir perpétuellement travestir la vérité et salir l’œuvre de nos parents en Afrique du nord.

Par ailleurs, comment peut-on inciter des jeunes Français à célébrer une défaite de leur pays ? En d’autres temps, cela eût été passible de condamnations devant les tribunaux. Mais il est vrai que notre société a le goût de l’autoflagellation et qu’il est désormais de bon ton de dénigrer tout ce qui est français.

Je me permets de vous adresser ci-joint la copie d’une réponse au président départemental de la FNACA que j’avais publiée dans l’un des rares journaux de notre région qui accepte de donner la parole à des gens libres de ne pas partager l’opinion conformiste et politiquement correcte façonnée par les « Bobos » héritiers de Mai 68. Vous y verrez notamment que les différents présidents de la République, de droite comme de gauche, ont tous désapprouvé ce choix du 19 Mars par la FNACA pour commémorer la capitulation d’Evian.

J’espère que vous aurez à cœur de convaincre votre collaboratrice de renoncer à son projet dont la mise en œuvre ne manquerait pas de soulever l’indignation de nombreux Français musulmans, Pieds-Noirs et anciens militaires.

A condition d’éviter cette date très polémique, cette enseignante pourrait peut-être faire preuve d’impartialité en invitant des témoins à divers titres et donc, en plus de cet ancien combattant de la FNACA : un ancien Harki, un Pied-Noir, un ancien combattant de l’association majoritaire UNC-AFN, etc. Cette présentation pluraliste permettrait d’éviter le gavage idéologique de jeunes esprits ignorant tout de ce drame. Je me tiens d’ailleurs à votre disposition pour vous suggérer d’éventuels intervenants.

Dans le cas où l’action envisagée serait maintenue, tendant à faire croire à vos élèves que la fin de la guerre d’Algérie doit être célébrée le 19 Mars et à ne leur présenter qu’une vision partiale de ces événements, je n’hésiterai pas à adresser un recours au Ministre de l’Education et à informer par voie de presse les familles de ces élèves.

En vous remerciant par avance de votre compréhension et de ce que vous ferez pour le respect de la neutralité de l’enseignement, je vous prie de croire, Monsieur le Principal, à l’expression de mes sentiments les meilleurs.


Maurice Calmein
Chevalier e la Légion d’honneur et du Mérite national
13 Faubourg Sébastopol
31290 Villefranche de Lauragais

------------------------------------------- 2009 : " VERITE 19 MARS 1962" -----------------------------------

VERITE SUR LE CRIME D'ETAT DU 19 MARS 1962

15 janvier 2009

UNE DATE QUI CHOQUE LA CONSCIENCE DES HARKIS, DES PIEDS-NOIRS ET DE TOUS LES FRANCAIS QUI DENONCENT DEPUIS 1962 CE "CRIME D'ETAT"

Appel d'un enseignant fils de pieds-noirs qui refuse que l'Education nationale devienne le lieu de propagande d'une Histoire mensongère qui veut encore faire croire que le 19 mars 1962 est la date de la "paix en Algérie"

Chers compatriotes,

Je suis enseignant dans un collège et ma collègue d'histoire-géographie va faire intervenir auprès des élèves au mois de mars la FNACA qui, comme à son habitude, présentera les funestes Accords d'Evian comme la fin de la "Guerre d'Algérie". Je me suis opposé à cette intervention prévue, révisionniste et contraire à la loi. En dépit d'un entretien houleux, ma hiérarchie ne m'a sans doute pas pris au sérieux car j'avançais SEUL. Elle a minimisé le fait que cela représentait une véritable insulte aux communautés de Pieds-Noirs et de Harkis. Je me permets donc de solliciter votre appui. Je suis convaincu que des courriers de protestation d'associations, et de nombreux particuliers, auraient davantage de poids.

Je contacte donc toutes celles que jeconnais ou que l'on m'indique afin de voir si je peux compter sur un soutien massif et ainsi poursuivre ce combat. Je forme le voeu qu'il puisse y avoir un large consensus sur ce problème.

Je vous en remercie.

LV

Courriel : mailto:Lvtlse31@aol.com

************************************************

LE SOUTIEN DE JEUNE PIED-NOIR

Jeune Pied-Noir, comme déjà de nombreux particuliers, sites Internet et associations, apporte son soutien à notre jeune compatriote né en 1964 en métropole, fils, petit-fils et arrière petit-fils de pieds-noirs d'Oran, qui a le courage d'engager le débat avec la Direction de son établissement sur l'opportunité d'accueillir ou non l'exposition de propagande de la FNACA sur le "19 mars 1962 : paix en Algérie" qui choque la conscience de nombreux jeunes Français connaissant la vérité sur les drames qui ont suivi cette date. Il est inacceptable que les établissements scolaires deviennent le lieu d'une action partisane de la "guerre des mémoires" comme le souhaitent les historiens marxistes et les complices des crimes du FLN. C'est pourquoi nous invitons nos compatriotes à se manifester très nombreux auprès du Principal du Collège pour soutenir ce courageux fils de pieds-noir. Jeune Pied-noir appelle les Associations de Français rapatriés à saisir le Haut Conseil des Rapatriés et la Mission Interministérielle aux Rapatriés pour qu'une action soit entreprise auprès du Ministre de l'Education nationale pour que cesse ce scandale. Nous invitons aussi nos adhérents, amis et sympathisants à écrire directement au Président de la République, au Premier ministre et à leurs conseillers pour témoigner de leur solidarité avec ce jeune enseignant choqué, comme l'ensemble des Français rapatriés et leurs descendants, par la démarche scandaleuse des Anciens Combattants de la FNACA qui osent encore, malgré les preuves historiques et les déclarations de personnalités de toutes sensibilités, présenter le 19 mars 1962 comme la date de "la fin de la guerre d'Algérie", tout en reconnaissant aujourd'hui - après l'avoir ignoré durant 40 ans - la réalité du massacre de 150.000 Harkis - leurs compagnons de combat qui bien souvent leur avaient sauvé la vie - et celle de l'assassinat et de la disparition de milliers de Pieds-noirs qu'ils ont laissé tuer sans intervenir. Pourtant, nombreux sont les témoignages publiés dans la revue et les ouvrages de la FNACA qui témoignent de ces crimes ! Il est important pour contrer définitivement ce mensonge d'Etat, que le Président de la République tienne vite son engagement de reconnaître la responsabilité de l'Etat français de 1962. C'est l'objet de la pétition nationale lancée le 22 septembre 1995 par les Associations nationales de Français rapatriés et qui a depuis le soutien de plus de 200 associations d'Anciens combattants, de rapatriés et amis et celui de 15.000 signataires. Diffusez la vite et faites la signer par un maximum de Français.

CE QU'IL FAUT VITE FAIRE POUR SOUTENIR NOTRE COMPATRIOTE

Si vous souhaitez adresser un courrier de protestation. Nous vous invitons, malgré la juste colère qui peut vous avoir saisit, à rester courtois et à vous identifier avec vos coordonnées afin de permettre au destinataire de vous répondre par courrier. Les protestations outrancières et anonymes ne peuvent légitimement être prises en considération.

Monsieur le Principal
Collège du Pays de la Gesse
36 Bld du Midi
31350 BOULOGNE-SUR-GESSE

Adresse courriel : mailto:0310007p@ac-toulouse.fr

Voir les rubriques pour contacter le Président de la République, le Premier ministre et leurs conseillers

Pour le ministère de l'Education nationale : M. Xavier DARCOS, ministre

Site : http://www.education.gouv.fr

Voir les modèles de lettres déjà adressées par nos compatriotes.

-------------------- 2009 : GESSE - SOUTIEN A L'ACTION " VERITE 19 MARS 1962" ------------

"VERITE 19 MARS 1962"

16 janvier 2009

LETTRE DE JEUNE PIED-NOIR AU PRINCIPAL DU COLLEGE DU PAYS DE LA GESSE

Bièvres, le 16 janvier 2009

A l'attention de M. Le Principal du Collège de la Gesse (32)


Monsieur le Principal,

De nombreux Français d'Algérie, Harkis, Pieds-noirs et soldats métropolitains sont choqués, voire certains traumatisés, par la présentation de la date du 19 mars 1962 comme étant celle de "la fin de la guerre d'Algérie".

Outre que cette affirmation est mensongère - la date officielle reconnue par les loi françaises du 9 décembre 1974 et du 18 octobre 1999 qui fixent la fin de la période des opérations en AFN au 2 juillet 1962 - une simple consultation des sites Internet des Anciens Combattants et des Français rapatriés vous permettra de prendre conscience de la réalité des crimes qui ont été commis contre nos compatriotes après le 19 mars 1962.

Grâce à Internet, nul ne peut plus aujourd'hui ignorer la réalité du "crime d'Etat" du 19 mars 1962 dénoncé par le Président de la République, comme d'ailleurs par tous ces prédécesseurs.

"Il n'est pas question que 19 mars soit une date officielle de commémoration. Il est arrogant de condamner et de mépriser le douleur qui fut la vôtre et celle de vos familles lorsque vous fûtes chassés de vos terres, de vos maisons, et séparés de vos amis. Je le repète, c'est par respect pour vous que je n'accepterai pas que la date officielle de la commémoration des morts de la guerre d'Algérie soit celle du cessez-le-feu, qui de surcroît, n'a pas été respecté." Nicolas SARKOZY - 16 avril 2007

Est-il encore possible aujourd'hui d'ignorer la réalité du massacre de 150.000 Harkis après le 19 mars 1962, massacre désormais reconnu par des personnalités de toutes sensibilité, et les milliers d'assassinats et d'enlèvement d'européens - crimes que la FNACA elle-même reconnaît aujourd'hui après les avoir niés durant 40 ans ?

Les écoles, les collèges, les lycées et les universités ne doivent pas devenir des lieux de la "guerre des mémoires" que quelques nostalgiques du "grand soir", frustrés depuis la chute du Mur de Berlin, essaient d'entretenir pour justifier leurs erreurs passées et leur complicité consciente ou inconsciente avec les crimes commis au nom d'une idélogie qui a tué plus de 100 millions d'êtres humains, cinq fois plus que les crimes nazis.

Nos parents de l'Armée d'Afrique, dont 40.000 sont morts entre 1939-45, pour défendre et libérer le France métropolitaine, méritent que leur sacrifice ne soit pas oublié par leurs cadets venus défendre de 1952 à 1962 les valeurs de la République française en AFN contre un terrorisme "barbare" dont ils ont été malheureusement aussi les victimes, comme la population civile.

C'est pourquoi, nous sommes persuadés que vous aurez à coeur de respecter la douleur des familles des victimes du "crime d'Etat" du 19 mars 1962 en refusant que votre établissement devienne le lieu d'un propagande mensongère condamnée par l'Histoire. Plus de 3.000.000 de Français rapatriés vous le demandent avec 63% des Français qui reconnaissent aujourd'hui, selon les sondages, la réalité les drames subis par plus d'un million de Français d'Algérie qui durent s'exiler de leur terre natale après le 19 mars 1962, parce que les "accords" de paix n'ont jamais été respectés par leurs signataires, le FLN et l'Etat français.

Nous avons à plusieurs reprises depuis 1981 invité les dirigeants nationaux de la FNACA à un débat public radio-télévisé sur le thème de la vérité sur le 19 mars 1962. Ils s'y sont toujours refusés. Peut-être pourrez-vous les en convaincre ? Nous sommes à leur disposition comme à la vôtre pour vous apporter, si nécessaire, tout complément d'information pouvant vous être utile sur ce période peu glorieuse de notre Histoire nationale.

Dans cette attente,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Principal, l'expression de mes salutations distinguées.


Bernard COLL, Secrétaire général de Jeune Pied-Noir - BP 4 - 91570 Bièvres
auteur du "LIVRE DES HARKIS" (JPN - 1991) avec Mme Taouès TITRAOUI, fille de harki, élue local, membre du Haut Conseil des rapatriés, rescapée du massacre des Harkis du 19 mars 1962
Tel : 01 69 41 01 12 - 06 80 21 78 54
Site : http://pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst

Copie aux :
- MM. les Présidents de la Mission Interministérielle aux Rapatriés et du Haut Conseil des Rapatriés
- Mmes et MM. les Membres du Haut Conseil des Rapatriés
- M. Le Secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants
- MM. Conseillers du Président de la République et du Premier ministre pour le dossier "Rapatriés"
- Mmes et MM. Parlementaires français ayant voté la loi du 23 février 2005
- Mmes et MM. les Présidents d'Associations de Français rapatriés d'Algérie, du Maroc et de Tunisie
- Les rédactions des médias nationaux et régionaux et de la presse des Français rapatriés.

--------------------- 2009 : MODELES DE LETTRES " VERITE 19 MARS 1962" ---------------------

EXEMPLES DE LETTRES "VERITE 19 MARS 1962"

16 janvier 2009

LETTRE DE JEAN-PAUL GAVINO AU PRINCIPAL DU COLLEGE DU PAYS DE LA GESSE

De : Jean-Paul Gavino
Date : 15/01/2009 21:17:28
A : 0310007p@ac.toulouse.fr
Sujet : FNACA - Mr le Principal

Monsieur le Principal bonsoir:

J'ai appris par internet que la FNACA était invité par votre établissement afin d'apprendre la guerre d'Algérie à vos élèves et expliquer la date du 19 mars 1962 (fin de la guerre d'Algérie).

Vous ne le savez peut être pas mais près de 3 millions de Français anonymes se battent depuis 45 ans afin de dénoncer cette association qui est la seule à vouloir fêter une défaite française .

je vous apprends que cette date est un jour de liesse en Algérie .............

Afin que vos professeurs et vous mêmes et surtout vos élèves soient informés d'une façon la plus objective possible , je vous recommande de vous adresser à d'autres associations d'anciens combattants de votre région comme 'l'UNC "qui est une des plus importantes de France et que vous écoutiez cette délégation afin d'entendre deux versions et deux théories sur cette guerre et sa désastreuse finalité.

30.000 militaires tués - 3000 européens assassinés - des milliers d'enlèvements - 150.000 harkis (fidèles à la France) massacrés -

1.500.000 Français d'Algérie de toutes confessions exilés et toutes les conséquences et drames qui en ont découlés, travail, logement , problèmes pschychologiques,

suicides, déracinement , pertes de repères, enseignements pertubés ..................

Voilà la triste réalité de cette guerre qui n'a pas fini de faire couler encore beaucoup d'encre dans les familles françaises.

Je vous conjure , Monsieur le Principal, de laisser la porte ouverte à d'autres témoignages. La FNACA que vous avez invitée est la plus sectaire et vous aurez la lourde responsabilité aux yeux de l'histoire de France d'avoir DESINFORMES vos collègues et surtout vos élèves.

Nous sommes les derniers témoins de cette HISTOIRE DE FRANCE dont vous êtes également les garants pour les générations futures.

Notre combat avant de disparaître est de rétablir notre honneur, notre vécu la bàs avec ses taches sombres mais aussi ses taches blanches (ce qui n'est pas le cas depuis tant d'années). Nous ne voulons plus être les vilains petits canards de cette farce politique .

Voilà le but de ce mail . Puisse ce courrier vous apporte un reflexe d'honnêteté intellectuelle et un recul sur cette tragédie politique mais surtout HUMAINE.

C EST SEULEMENT LES HOMMES ET LES FEMMES QUI ONT ETE OUBLIEES DANS CETTE HISTOIRE .RENDONS LEUR JUSTICE.

Merci de m'avoir lu et de faire le nécessaire pour passer la juste information dans votre établissement.

Avec mes salutations .

Jean-Paul Gavino. Artiste chanteur Pied Noir
Chef d'entreprise- membre de la SACEM - Président fondateur de l'ASCA (association pour la sauvegarde des cimetières en Algérie) 5° génération de Français en Algérie - 2 oncles tués pendant la guerre de 14/18. Beaucoup de membres de ma famille ont participé au débarquement de provence pour libérer NOTRE FRANCE.

Références colonialistes : papa petit fonctionnaire de mairie - maman : mère de 6 enfants.

VOIR AUSSI LES AUTRES LETTRES TYPE SUR LES SITES PIEDS-NOIRS

Lettre type sur : http://www.notrejournal.info/journal/Non-au-19-mars-suite#thetopb

--------------- DEPUIS 1995 : PETITION PERMANENTE " VERITE 19 MARS 1962" -----------------

PETITION "VERITE 19 MARS 1962"

Depuis le 22 septembre 1995 les Français demandent la reconnaissance officielle

du "crime d'Etat" du 19 mars 1962

SIGNEZ ET FAITES SIGNEZ MASSIVEMENT LA PETITION DEJA SIGNEE

PAR 200 ASSOCIATIONS ET 16.000 FRANCAIS

Pour obtenir une version Pdf : PETITION VERITE 19 MARS 1962 (pdf)

--------------------------------------- 2008 : SEAC : Jean-Marie BOCKEL ---------------------------------

VERITE SUR LE 19 MARS 1962

16 décembre 2008

Lettre du général (2S) François JACQUOT à Jean-Marie BOCKEL

François JACQUOT Le 22 octobre 2008
25640 LA TOUR DE SCAY

Monsieur Jean Marie BOCKEL
Secrétaire d’Etat aux Ancien Combattants
37 rue de Bellechasse
75007 PARIS


Le 19 octobre, à l’occasion du congrès de la FNACA, monsieur Jean Marie BOCKEL, secrétaire d’Etat à la Défense, chargé des Anciens Combattants a déclaré (1) : « il n’y aura pas de Mémorial Day à la française,une journée unique de commémoration n’est ni dans notre culture, ni dans notre histoire, aujourd’hui toutes les commémorations ont leur sens »
Ce point de vue est contestable dés lors que l’on observe le peu d’intérêt suscité par certaines commémorations et qui donc perdent tout leur sens, en revanche une « journée du Souvenir » trouverait toute sa pertinence et sa valeur de symbole et constituerait ainsi une véritable « rupture » plus conforme à la philosophie du Président de la République. Plus loin, le Secrétaire d’Etat poursuit : « je considère que le 19 mars doit avoir toute sa place. On va continuer à ce que les cérémonies du 19 mars se passent en présence des autorités, des militaires, des élus ».

Ces propos ne sont pas tolérables :
1- ils s’inscrivent en contradiction formelle avec les déclarations de quatre Présidents de la République :
- monsieur Valéry Giscard d’Estaing LE 19 MARS 1980 : »l’anniversaire des accords du 19 mars 1962, mettant fin à la guerre d’Algérie, n’a pas à faire l’objet d’une célébration »
- monsieur François MITTERAND, le 24 septembre 1981, désavouant publiquement son Ministre des Anciens Combattants déclare : » s’il s’agit de marquer le recueillement national et d’honorer les victimes de la guerre d’Algérie, je dis que cela ne peut être le 19 mars ».
- monsieur Jacques CHIRAC a choisi pour cette commémoration la date du 5 décembre
qui ne correspond à rien au plan historique .
- monsieur Nicolas SARKOZY s’est engagé au cours de sa campagne électorale ne soit pas le 19 mars « celle, d’un cessez le feu qui n’a pas été respecté ».
Ces déclarations se passent de commentaires !
2- ils récusent la vérité historique.
Poursuivant des rencontres secrètes menées de longue date, les deux délégations, française et algérienne signet le 18 mars une « Déclaration Générale » et non pas un accord l’Algérie ne disposant à l’époque de la capacité juridique internationale.
Quels en étaient les principales dispositions,
- un accord de cessez le feu » dont l’application est fixée au lendemain 19 mars.
- des déclarations gouvernementales relatives qui portent notamment sur :
o une période de transition avec la mise en place d’un Exécutif Provisoire disposant d’une « force locale » de 40 000 hommes.
o la libération des prisonniers et une amnistie générale,
o d’un référendum d’autodétermination, et dans l’hypothèse où la solution d’indépendance serait retenue des garanties pour les personnes conservant le statut civil de droit français
la programmation du retrait des forces françaises.
- des clauses secrètes autorisant la présence française sur un certain nombre de sites
permettant la poursuite des expérimentations nucléaires.

Comment ont-elles été appliquées ?
En France le référendum du 8 avril approuve à 90 % les termes de la déclaration générale du 18 mars.
En Algérie, l’autodétermination est approuvée à 99 % des votes exprimés le 1° juillet.
Le 3 juillet une déclaration gouvernementale française reconnaît solennellement l’indépendance de l’Algérie
Si la France respecte strictement les accords, le gouvernement algérien et le FLN ne se considèrent pas engagés par ce texte qualifié de « déclaration » !
L’Armée française applique immédiatement le « cessez le feu », rétracte son dispositif dans le bled, désarme les formations supplétives, et de fait les livre à la vindicte du FLN.
Elle se consacre plus à la lutte contre l’OAS qui engage une vague d’attentas destinés à empêcher l’application des accords, à laquelle répondent les violences du FLN en direction des civils européens et des supplétifs.
Le 23 mars débute le « siège » de Bab el Oued, où la population européenne s’est retranchée par les gendarmes mobiles appuyés par l’aviation qui fera 15 morts et 75 blessés parmi les forces de l’ordre et 20 morts et 50 blessés dans la population.
Le 26 mars une manifestation pacifique des Algérois est durement réprimée par une unité française provoquant 46 morts et 150 blessés.
Le sommet de l’horreur est atteint à Oran le 5 juillet où la foule massacre plusieurs centaines d’Européens, les estimations varient de 400 à 1500, sans que les forces françaises présentes n’interviennent !

Au total avant le cessez les pertes seront lourdes : 24 600 militaires dont 15 600 au combat, 3 700 civils européens
Après le cessez le feu : 2 273 civils européens sont porté disparus, 150 000 harkis et supplétifs seront assassinés, que sont devenus les 790 militaires disparus ou prisonnier ?

En conclusion, on peut affirmer que ni le gouvernement provisoire, ni le gouvernement algérien, ni le FLN n’ont respecté ou fait respecter les dispositions de la « Déclaration Générale » du 18 mars et que le gouvernement français n’a pas exigé qu’elles soient respectées encore moins prendre les mesures propres à assurer la protection de ses nationaux ainsi que celle de ceux qui s’étaient engagés à servir la France.

Voici donc les raisons péremptoires pour que le 19 mars ne soit pas commémorer de manière officielle en France, libre à telle association de le faire.


François JACQUOT - Commandeur de la Légion d’Honneur
Ancien d’Algérie (1956-1962)

------------------------- 2008 - J-M BOCKEL FAVORABLE AU 19 MARS 1962 --------------------------

VERITE SUR LE 19 MARS 1962

Lundi 3 novembre 2008

Jean-Marie BOCKEL, Secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants veut commémorer le 19 mars 1962 !

ALORS QUE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A AFFIRME :

"Il n'est pas question que 19 mars soit une date officielle de commémoration. Il est arrogant de condamner et de mépriser le douleur qui fut la vôtre et celle de vos familles lorsques vous fûtes chassés de vos terres, de vos maisons, et séparés de vos amis. Je le repète, c'est par respect pour vous que je n'accepterai pas que la date officielle de la commémoration des morts de la guerre d'Algérie soit celle du cessez-le-feu, qui de surcroît, n'a pas été respecté." Nicolas SARKOZY

A L'ATTENTION DES PRESIDENTS D'ASSOCIATIONS DE FRANCAIS RAPATRIES ET A LEURS MEMBRES

Monsieur le Président, Chers Amis,

Dans la grande offensive pour détruire la mémoire de notre Communuaté, le 19 mars tient une place importante pour nos adversaires. Il est donc logique que le dossier refasse surface par des voies officielles. Vous pouvez encore appuyer notre demande par un simple appel téléphonique, une télécopie ou un courriel :

M. Armand APRUZZESE, Chef de cabinet de Jean-Marie BOCKEL : 01 44 42 10 09- Fax : 01 44 42 10 62

Courriel : mailto:armand.apruzzese@defense.gouv.fr

En consacrant quelques minutes à soutenir cette demande vous rendrez un grand service à notre communauté. Confiants dans votre soutien,

Avec nos dévouées amitiés

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN - 06 80 21 78 54

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Courriel adressé le 22 octobre
Objet : URGENT : Déclaration de M.Bockel sur la commémoration du 19 mars 1962

COMMEMORATION DU 19 MARS 1962

A l'attention de Monsieur Renaud BACHY, Président de la MIR

Monsieur le Président,

La déclaration du Secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants vient de frapper d'étonnement l'ensemble des Associations de la communauté des Français rapatriés (celles qui s'occupent de leurs attentes avant 2003 et auxquelles l'accès au Sénat est interdit ). Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir demander à M. le ministre J-M. Bockel d'accorder une audience à une délégation de responsables associatifs comme nous le faisions régulièrement avec le Ministre M. Hamlaoui Mekachera, lorsque M. Marc Dubourdieu et ensuite son successeur présidaient la MIR.

A ces réunions, comme vous vous en souvenez, participaient alors Mmes Ferrandis-Delvarre et Coll-Titraoui, MM. Dalleau (UNC), Rolando, Nouvion,Sainsot et moi-même car nous avions formé avec M. le ministre Mekachera lorsqu'il présidait le CNFM, le groupe des Associations de Rapatriés qui avaient permis de bloquer la loi du 22 janvier 2002 officialisant le 19 mars 1962 comme journée de commémoration de la fin de la guerre d'Algérie, loi votée mais non transmise au Sénat par le gouvernement socialiste de M. Jospin. Nous souhaiterions que MM. Azni et Fadda soient aussi associer à cette délégation.

Il est regrettable que M. J-M Bockel ait voté cette loi, comme d'ailleurs M. Marleix (cf. le vote des députés ci-joint). Depuis, il y a eu le vote de la loi du 23 février 2005 dont l'article 2 reconnaît la "violation des accords d'Evian du 19 mars 1962". Il nous paraît nécessaire de pouvoir informer directement M. J-M Bockel du "crime d'Etat" du 19 mars 1962, ses collaborateurs étant indisponibles, notamment M. Armand APPRUZESSE en charge des commémorations.

Nous ne comprenons pas que M. le Ministre ignore la prise de position ferme de Nicolas SARKOZY qui, à l'exemple de V. Giscard d'Estaing et François Mitterrand, avait déclaré lors de la campagne électorale : " Il n'est pas question que le 19 mars soit une date officielle de commémoration". Mais peut-être, ayant lu trop vite le discours préparer par ses collaborateurs, voulait-il dire le contraire ?

En espérant que nous vous alertons assez tôt pour pouvoir traiter ce dossier avant le 19 mars 2009,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de nos dévouées salutations.

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN - Tel : 06 80 21 78 54

**************************************

Commémorations: "pas de Memorial day à la française", affirme Bockel
19/10/2008-[15:17] - AFP

BORDEAUX, 19 oct 2008 (AFP) - Le secrétaire d’Etat à la Défense, Jean-Marie Bockel, a écarté l’idée d’une journée unique de commémoration des victimes de guerres, tel le "Memorial day" américain, dimanche à Bordeaux lors du Congrès de la Fédération nationale des anciens combattants en Afrique du nord (Fnaca).

"Il n’y aura pas de Memorial day à la française. Une journée unique de commémoration n’est ni dans notre culture ni dans notre histoire. Aujourd’hui, toutes les commémorations ont un sens", a estimé M. Bockel devant la presse. "Par contre, nous devons réfléchir à rendre plus vivantes ces commémorations, à permettre de mieux organiser le passage de témoin, à les rendre intéressantes pour la jeunesse", a-t-il ajouté. Le président de la Fnaca, Wladyslas Marek, a demandé au secrétaire d’Etat la reconnaissance du 19 mars, date anniversaire du "cessez-le-feu officiel de la guerre d’Algérie, le 19 mars 1962", comme journée officielle de commémoration du conflit. La Fnaca rejette la date du 5 décembre, instituée en 2002 par le président Chirac, a-t-il rappelé. "Il y a un vieux débat en France autour de ces deux journées (de commémoration)", a répondu M. Bockel. "Je considère que le 19 mars doit avoir toute sa place. On va continuer à ce que les cérémonies du 19 mars se passent en présence des autorités, des militaires, des élus. (Mais) il ne s’agit pas d’empêcher que d’autres dates puissent avoir leur place. Aucune commémoration ne doit disparaître", a-t-il souhaité. Une commission, présidée par l’historien André Kaspi, travaille depuis décembre 2007 sur la question des commémorations.

---------------------------- 2008 : "19 MARS 1962 " : Jean-Pierre CHEVENEMENT ---------------------

ABANDON ET MASSACRE DES HARKIS DU 19 MARS 1962

A la veille de la journée du 5 décembre en mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie

Jean-Pierre CHEVENEMENT confirme sur FR3 avoir été le témoin

dès le 19 mars 1962 du massacre de ses Moghzanis !

Voir aussi son témoignage sur le massacre du 5 juillet 1962 à Oran.

4 décembre 2008

Lors de l'émission "Droits d'inventaire" de Marie DRUCKER du mercredi 3 décembre 2008 à 22h sur FR3, en pésence de Max GALLO et du journaliste de Libération Jean-Dominique MERCHET, Jean-Pierre CHEVENEMENT, officier SAS durant la guerre d'Algérie, a confirmé une nouvelle fois avoir été le témoin du massacre de ses propres moghzanis en Algérie le soir de la "paix" d'Evian du 19 mars 1962. Ce massacre avait fait la "une" du "Parisien Libéré" du 21 mars 1962.

Le 11 novembre 1997, Jeune Pied-Noir avait écrit à Jean-Pierre CHEVENEMENT, alors ministre de l'Intérieur, pour qu'il témoigne et ouvre les archives du crime d'état du 19 mars 1962. Une lettre restée sans réponse. A l'époque, le ministre avait préféré se taire. Jean-Pierre CHEVENEMENT a aussi été le témoin des enlèvements massifs d'européens du 5 juillet à Oran, où lui même faillit être enlevé ! (cf. son livre "Le courage de décider" - Robert Laffon - 2002)

Pourquoi, Jean-Pierre CHEVENEMENT n'a-t-il pas porté secours à ses Moghaznis désarmés et abandonnés ? Pourquoi n'a-t-il pas alerté la presse et l'opinion publique des crimes dont il a été le témoin direct ? Pourquoi n'a-t-il pas ouvert les archives sur ce "crime d'état" ? Au nom de quels principes, au non de quelle morale a-t-il préféré se taire durant plus de vingt, jusqu'à son premier témoignage lors de l'émission de François Gaspard " 500.000 harkis à la recherche de leur histoire" en 1989 ?

Le témoignage de Jean-Pierre CHEVENEMENT ne fait que confirmer des faits maintenant reconnu par tous et par le Parlement français dans l'article 2 de la loi du 23 février 2005. Jeune Pied-Noir demande au Président de la République, qui s'engagea solennellement le 31 mars 2007 à reconnaître ce "crime d'Etat" devant l'ensemble des représentants de la communauté harkie, de tenir sa promesse : " "Si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre des Harkis et d'autres milliers de "musulmans français" qui lui avaient fait confiance, afin que l'oubli ne les assassine pas une nouvelle fois."

En cette veille de la journée nationale du 5 décembre en mémoire des civils et militaires "Morts pour la France" en Algérie et lors des combats du Maroc et de Tunisie, les Français rapatriés attendent du Chef de l'Etat un geste fort en leur faveur.

Bernard COLL - Secrétaire général de JPN - Tel : 06 80 21 78 54

FR3 DROIT D'INVENTAIRE : http://programmes.france3.fr/droit-d-inventaire/34919583-fr.php

Vous aussi témoignez sur le "crime d'Etat" du 19 mars 1962 responsable du massacre de 100.000 harkis et de plusieurs milliers de pieds-noirs et de soldats français !

----------------------------- 2009 - VALENCE NON A LA PLACE "19 MARS 1962 " ----------------------

VALENCE : VERITE SUR LE 19 MARS 1962

Lundi 16 mars 2009

Voir le reportage photographique sur la manifestation de Valence d'Emilie et Daniel d'ORAN.

Un grand merci à tous les deux. Information transmise par Hervé Cuesta.

http://oran2.free.fr/REPORTAGES%20VALENCE%2014%20MAI%202009/

********

Samedi 14 février 2009

3000 PERSONNES A VALENCE

CONTRE LAPLACE DU 19 MARS 1962

Remerciement à Hervé Cueta pour les photographies

SAMEDI 14 MARS 2009

SUCCES COMPLET !

 

Félicitations à Bernard Cini, au Cercle Algérianiste Drôme-Ardêche et à tous les participants et soutiens

Pour voir le reportage sur FR3 régional, cliquez sur le lien :
http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b69a_1920&video_number=0
Aller directement à 13' 23

Remerciement à Pierre Barisain-Monrose pour cette information.

NON AU 19 MARS 1962 :

deux émissions sur Radio Courtoisie

Lundi 16 mars à 12h et 18 mars à 18h !

MESSAGE DU CERCLE ALGERIANISTE NATIONAL

Bien Chers Amis,

La date du 19 mars vient, comme vous le savez, d'être retenue par les 8 centrales syndicales comme date officielle de leur manifestation nationale. A Valence, 10 000 manifestants sont, comme la dernière fois, attendus à la même heure et sur le même parcours ( Valence n'offrant pas beaucoup de possibilités ) que ceux de notre manifestation.

Les forts risques d'interdiction de notre rassemblement, le manque de visibilité médiatique qui en découlerait, le risque de heurts nous amènent, à la demande aussi d'un grand nombre de nos amis présidents, à avancer de quelques jours notre rendez-vous. La date officiellement retenue est donc en accord avec les responsables de valence celle du samedi 14 mars 2009 à 13h30

Merci donc d'informer tous vos amis de ce changement rendu inévitable par l'actualité nationale. Un nouveau tract vous parviendra par mail dans les prochaines heures. Amitiés à tous et encore merci à tous ceux qui se mobilisent pour montrer notre capacité à réagir à nouveau comme nous l'avons fait à Marseille et à Toulouse notamment contre le 19 mars.

Fraternellement.

Thierry Rolando
- Président du Cercle Algérianiste national.

JEUNE PIED-NOIR APPORTE SON SOUTIEN FRATERNEL AU RASSEMBLEMENT DE VALENCE

IMPORTANT : Pour les cars partant de la région de Nice, contactez Hervé CUESTA pour le changement de date.

mailto:herve.cuesta@free.fr

------------------------- 2008 - VALENCE POUR LA "VERITE SUR 19 MARS 1962 " -------------------

VERITE SUR LE 19 MARS 1962

Jeudi 8 janvier 2009

Grande mobilisation nationale à Valence : Non au 19 mars 1962

Depuis plusieurs mois, nous assistons à une véritable recrudescence des inaugurations de places ou de rues du « 19 mars 1962 ». Elles sont le fait d'élus de gauche, comme à Valence avec le nouveau maire Alain Maurice, ou d'élus de l'actuelle majorité comme Xavier Darcos, ministre de l'Éducation nationale à Périgueux ou encore Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison qui, le 9 novembre dernier, a inauguré la « place du 19 mars 1962 ». Ces initiatives s'inscrivent dans la logique des prises de position des deux derniers secrétaires d'Etat aux Anciens combattants, Alain Marleix et aujourd'hui Jean-Marie Bockel, tous deux partisans du 19 mars.

Nous ne pouvons accepter de telles décisions, véritables offenses envers des dizaines de milliers de Pieds-Noirs et de harkis assassinés après le 19 mars 1962 en violation des accords d'Evian. C'est pourquoi, le Cercle algérianiste appelle tous les Français d'Algérie, les Anciens combattants et leurs amis à participer à une grande manifestation symbolique de protestation, à l'occasion de l'inauguration par la commune de Valence du square du 19 mars 1962. Ce rassemblement aura lieu :

Le jeudi 19 mars 2009 à 13 h 30 Esplanade du Champ-de-Mars (kiosque Peynet)

Avenue du Champ-de-Mars à Valence (Drôme)

Le cortège déposera une lettre ouverte à la préfecture destinée au Président de la République ainsi qu'une proposition d'inauguration d'une rue dédiée aux victimes du 26 mars 1962 à la mairie. N'hésitez pas à vous mobiliser nombreux.

Pour plus de renseignements, merci de contacter:

Bernard Cini, président du Cercle algérianiste de Valence au: 0475648129 (après 19 heures) ou au 0618534562

Courriel : mailto:bernard.cini@alicead-sl.fr

JEUNE PIED-NOIR APPORTE SON TOTAL SOUTIEN A CETTE INITIAVE

Commander dès à présent : affiches, autocollants, tracts... Faites signer la pétition nationale "Vérité sur le 19 mars 1962"

--------------------- 2008 - VALENCE POUR LA "VERITE SUR 19 MARS 1962 " ----------------------

VALENCE : VERITE SUR LE 19 MARS 1962

Samedi 21 juin 2008

NON A UNE PLACE DU 19 MARS 1962 A VALENCE !

APPEL DES ASSOCIATIONS DE FRANCAIS RAPATRIES

En hommage à notre regretté ami Robert Boineau, Président du RRANH

Manifestation contre le 19 mars 1962 à Bollène (84) en 1983.

La nouvelle municipalité de VALENCE a prévu d'inaugurer prochainement une place du 19 mars 1962. La décision sera probablement discutée lors du Conseil Municipal du 10 juillet. Depuis 1962, toutes les municipalités qui se sont succédées à Valence, toutes tendances confondues, s'étaient refusées à ce geste. Le Cercle algérianiste de Drôme Ardèche et les Associations de Français Rapatriés réagissent ensemble contre cette volonté municipale.


Merci de bien vouloir à votre tour interpeller la municipalité Valentinoise :
Monsieur Alain MAURICE
Maire de Valence
Hôtel de Ville - 1, Place de la Liberté - B.P. 2119 - 26021 VALENCE CEDEX

http://www.mairie-valence.fr , puis rubrique "Contact" en haut à droite de la page d'accueil

Tel : 08 00 26 00 00 - Cabinet du Maire : 04 75 79 25 30 - Fax : 04 75 79 21 49

NOUVEAU ! Secrétariat du maire : maito:mireille.charbonnier@mairie-valence.fr

ou au Parti socialiste

13, rue Briffaut - 26000 Valence - Tel/Fax : 04 75 43 12 89 - maito:contact@alain-maurice.org

PRESSE LOCALE

DAUPHINE LIBERE -Tel : 04 75 79 78 00 - Fax : 04 75 79 78 50

DROME HEBDO - LE PEUPLE LIBRE -Tel : 04 75 86 20 00 - Fax : 04 75 86 20 02

L'ECHO ET LE VALENTINOIS - Tel : 04 75 86 09 09 - Fax : 04 75 86 09 47

L'IMPARTIAL DE LA DROME - Tel : 04 75 72 72 20 - Fax : 04 75 05 28 47

LA TRIBUNE - Tel : 04 75 04 13 60 - Fax : 04 75 51 86 45 ou 96 81 00


Déjà plus d'une centaine de lettres ont été adressées au Maire. De plus, nous avons adressé à l'ensemble des élus une lettre leur demandant d'inaugurer une place en hommage aux victimes civiles et militaires de la Guerre d'Algérie ou aux anciens combattants de la Guerre d'Algérie plutôt qu'une place du "19 mars 1962". Nous avons joint au courrier une brochure explicative contre le 19 mars. Un rendez-vous a été demandé auprès du Maire et nous serons présents lors du Conseil Municipal du 10 juillet pour manifester notre désaccord.


NOUS NE DEVONS PAS RESTER SANS REACTIONS DEVANT UNE TELLE INJURE AUX DISPARUS, AUX VICTIMES CIVILES ET MILITAIRES DE CE CONFLIT, A NOTRE PASSE.

CONTACT

Bernard CINI - Président du Cercle algérianiste de Drôme Ardèche -
5, rue Digonnet - Tel 04 75 64 81 29
************

Jeune Pied-Noir apporte son soutien à cette initiative du CA Drôme Ardèche et des Associations et Amicales régionales. Merci de nous tenir informés de vos actions "Vérité 19 mars 1962".

MESSAGE DE JPN AU MAIRE DE VALENCE - SITE :

http://www.mairie-valence.fr , puis rubrique "Contact" en haut à droite de la page d'accueil

Courriel adressé à Monsieur le Maire de Valence via le site de la Mairie.

Nous vous serions reconnaissants de vous informer sur la véritable signification du 19 mars 1962 qui marque, non la "paix en Algérie" mais le début du massacre de 150.000 Harkis, la mort de milliers de Pieds-noirs et celle de plus de 500 soldats français de métropole et l'exode d'un million de Français d'Algérie. Nous vous adressons une documentation et soutenons la demande du Cercle Algérianiste Drôme Ardêche ainsi que celle de toutes les associations de rapatriés et d'Anciens combattants opposées à la commémoration de cette date qui est celle d'une "crime contre l'Humanité". Ne soyez pas, par ignorance, vous même complice de ce crime dénoncé par des personnalités aussi diverses que le professeur Maurice Allais, Prix Nobel d'Economie, à Michel Tubiana, vice-président de la Ligue des Droits de l'Homme, en passant par Jean Lacouture, G-M Benamou et Dominique Schnaper, fille de Raymond Aron. Voir notre site à la rubrique 19 mars : http://pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst. Même François Mitterrand était opposé à cette date ! Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos salutations distinguées.

Mme Taouès Titraoui, fille de Harki rescapée du massacre du 19 mars 1962
Conseillère municipale - Membre du Haut Conseil des Rapatriés depuis sa création.
Bernard Coll - Scerétaire général de JPN - Tel : 06 80 21 78 54

LETTRE DE JEUNE PIED-NOIR AU MAIRE DE VALENCE

Clic droit sur l'image, puis "Enregistrer sous" pour obtenir une copie de ce document.

------------------------ 2008 - VALENCE POUR LA "VERITE SUR 19 MARS 1962 " ---------------------

VALENCE : VERITE SUR LE 19 MARS 1962

Jeudi 10 juillet 2008

LE MAIRE REFUSE TOUT DIALOGUE

ET PERSISTE DANS SES CONTREVERITES !

APPEL A TOUTES LES ASSOCIATIONS DE FRANCAIS RAPATRIES ET A LEURS AMIS

MOBILISATION !
A rediffuser vite à vos parents, proches et amis


Rendez-vous aujourd'hui 10 juillet à 17h30, place de la Mairie à Valence.

Le conseil municipal de ce jour jeudi 10 juillet a été avancé à 18h00.

Je viens d'avoir confirmation que je pourrais prendre la parole au début de la réunion.

Mobilisez-vous !!!!
46 ans de silence, ça suffit !
N'occultons plus les morts et les disparus de l'après 19 mars 1962.

Tous à 17h30 à la Mairie

Bernard CINI
(Président du Cercle algérianiste de Drôme Ardèche)

REPONSE DE JEUNE PIED-NOIR AU MAIRE DE VALENCE

A l'attention de M. Alain MAURICE
Maire de Valence - Drôme

9 juillet 2008

Monsieur le Maire,

Nous allons lu la lettre de refus de tout dialogue que vous avez adressée en réponse à un de nombreux courriers que vous avez reçus concernant votre intention de créer une place du 19 mars 1962 dans votre ville.

Votre jeune âge ne vous autorise pas à répéter sans les vérifier les informations mensongères que présentent depuis 1963, pour des raisons idéologiques, une association d'anciens combattants. Le 19 mars 1962 est loin de marquer la "paix" en Algérie et encore moins la fin des crimes et assassinats contre les Français de toutes confessions. Vous ne pouvez l'ignorer, car nul n'est sensé ignorer la loi, et l'article 2 de la loi du 23 février 2005, votée par le Parlement, reconnaît la réalité de ces crimes. Il vous suffit de vous reporter aux débats préparatoires de cette loi. Les documents que nous vous avons fait parvenir sont suffisamment explicites.

Mais peut-être n'avez pas eu la force de les regarder. Comme vous ne semblez pas avoir celle de recevoir une délégation de Français victimes du 19 mars 1962 même s'ils sont vos administrés.

Vous avancez que vous voulez tenir un engagement de campagne. Cela vous honorait car peu d'hommes politiques tiennent leurs promesses. Mais étant informé maintenant de la réalité du "19 mars 1962" cela vous honorerait de ne pas persister dans une erreur dont vous risquez d'être, par ignorance, la victime.

L'argument qu'il y ait une millier d'Anciens combattants Drômois qui participent à cette cérémonie ne prouve pas naturellement la vérité de leurs affirmations qui n'ont trouvé depuis 45 ans aucun accueil favorable auprès des représentants de l'Etat français : Présidents de la République, Parlementaires, Commissions d'Anciens Combattants, etc... Nous vous l'avons démontré.

Ils sont mille. Et alors ? Staline, Mao et Hitler, pour ne citer qu'eux, réunissaient des foules plus importantes. Cela ne justifient pas les crimes qu'ils ont commis. Et les Français d'Algérie et leurs amis risquent probablement d'être plus de mille à protester, si cela est nécessaire, à l'inauguration de cette place.

Le paradoxe c'est de risquez un provoquer une vraie "guerre" des mémoires pour célébrer la "paix" fictive et mensongère du 19 mars 1962.

Vous reprochez à votre correspondante d'avoir une "rue du 19 mars" dans sa commune. Malheureusement trop de victimes subissent encore le rappel quotidien de ce "crime contre l'Humanité" dénoncé par de nombreuses personnalités. Tous nos compatriotes n'ont pas forcément la possibilité de se défendre. C'est pourquoi les Associations sont présentes à leurs côtés.

Dans notre commune, comme dans bien d'autres, nous avons fait débaptiser la "rue du 19 mars 1962". Je tiens à vous rappeler les motifs évoqués par le Maire.


***********************************************************************************

VAUHALLAN DEBAPTISE SA RUE DU " 19 MARS 1962 " (2000)

Après les villes voisines de Corbeil et d'Antony, sur proposition du Maire Jean Marc BECU, pieds-noirs de Bab-el-Oued, et de Taouès TITRAOUI, conseillère municipale et fille de Harki, le Conseil Municipal de Vauhallan vient d'adopter la proposition de changement d'appellation de la rue du 19 mars 1962 dans les termes suivants :

Vu le Code des Collectivités Territoriales,

Considérant que lors de son histoire contemporaine, la France a été confrontée, hors de son territoire métropolitain, à nombre de conflits,

Considérant que parmi ceux-ci, le conflit d'Algérie a généré de nombreux drames humains,

Considérant l'hommage que la Nation doit légitimement à l'ensemble des victimes dudit conflit mortes pour la France,

Considérant que, parmi celles-ci, se trouvaient, sans discrimination de sexe, de race ou de religion, des soldats professionnels ou appelés du contingent, des civils, des fonctionnaires, des élus, des harkis et autres supplétifs,

Considérant que nombre d'entre elles sont mortes, du fait de leur attachement à la République française au-delà du 19 mars 1962,

Considérant que cette date ne saurait, de ce fait, marquer de manière honorable ni la fin de cette tragédie ni la reconnaissance et le souvenir, ni le nécessaire symbole d'unité nationale,

Après en avoir délibéré, Le Conseil Municipal :

- a décidé de changer l'appellation de la rue du 19 mars 1962 à compter de la présente délibération

- informe que cette rue sera désormais dénommée : rue des Arpentis

- précise qu'il sera apposé une plaque commémorative sur le Monument aux Morts dédié aux Morts lors des conflits d'Indochine, d'Afrique du Nord et d'Afrique.


De nombreuses villes et communes ont encore des rues du " 19 mars 1962 " avec parfois la mention mensongère de " fin de la guerre d'Algérie ". Ces rues de la honte sont une injure aux victimes d'un crime pour lequel le Président de la République doit reconnaître la responsabilité officielle de l'Etat français.

Si votre commune possède une rue ou place " 19 mars 1962 ", nous vous invitons à écrire à son maire et aux membres du Conseil municipal pour les inviter à suivre les exemples des villes qui déjà ont débaptisé leur rue ou place. Un dossier peut vous être adressé sur simple demande en écrivant à JPN.

Faisons ensemble que 2001 soit l'année de la Vérité et de la Justice.

Confiants, nous vous adressons ainsi qu'à votre famille et vos proches tous nos meilleurs vœux pour cette année nouvelle.

Taouès TITRAOUI - Conseillère municipale

Pour adresser vos remerciements au Maire, vous pouvez lui écrire : Mairie - 91430 VAUHALLAN

Dossier "VERITE 19 mars 1962 ": en écrivant à JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

***********************************************************************************

Mon épouse, rescapée du massacre des Harkis du 19 mars 1962, les Harkis survivants et leurs enfants, les officiers qui les ont sauvés et les personnalités qui disent "Non au mensonge du 19 mars 1962" sont à votre disposition pour vous présenter la réalité de la "paix" du 19 mars 1962.

Veuillez croire, Monsieur le Maire, à l'assurance de nos salutations distinguées.


Bernard COLL
Secrétaire général de JPN
06 80 21 78 54

POUR ADRESSER DIRECTEMENT UN COURRIEL AU MAIRE DE VALENCE :

NOUVEAU ! Secrétariat du maire : maito:mireille.charbonnier@mairie-valence.fr

--------- DEPUIS 1981 UNE ACTION CONTINUE POUR LA "VERITE SUR 19 MARS 1962 -----

HISTORIQUE: VERITE SUR LE 19 MARS 1962

NON AU 19 MARS 1962 : UN CRIME D'ETAT !

UNE ACTION CONTINUE DES ASSOCIATIONS DE FRANCAIS RAPATRIES

Dès 1975, les Français d'Algérie commencent à s'opposer aux commémorations du 19 mars 1962. Le 19 mars 1982, pour la première fois depuis 1963, la cérémonie de commémoration du 19 mars 1962 à l'Arc de Triomphe est perturbée par 200 jeunes patriotes animés par Jeune Pied-Noir. Cette contre manifestation fera la "une" de FRANCE-SOIR et sera reprise dans toute la presse. Le problème du 19 mars 1962 est de nouveau posé publiquement.

 

1982 - Jeune Pied-Noir sort sa première affiche "50 Associations, 200 personnalités disent : Non au 19 mars 1962". Aujourd'hui, une affiche très recherchée des collectionneurs. Quelques exemplaires disponibles : 50 euros l'affiche sous tube. - Adhérent JPN : 30 €.

Tract-pétition édité par Jeune Pied-Noir en 1982 - Diffusé à plus de 100.000 exemplaires. Disponible en quantité - prévoir 5 € de participation aux frais de port.Voir aussi la pétition nationale pour la "Reconnaisse du crime d'Etat du 19 mars 1962"

Affiches, autocollants édités depuis 1982 par JPN et disponibles sur simple demande à mailto:jeunepiednoir@wanadoo.fr

Prévoir 5 euros de frais de participation pour le port.

1983 - JPN édite tout un matériel (affiches, affichettes personnalisables, autocollants, tracts, dossiers..) permettant à chacun d'affirmer son opposition à la commémoration du 19 mars 1962. Affichettes personnalisables "Français musulmans", "Pieds-noirs" et "Soldat métropolitain" au format (24 x 33 cm) disponibles : 20 exemplaires 15 euros port compris.

 

1983 - Manifestation contre le 19 mars 1962 à Bollène (84). En hommage à notre regretté ami Robert Boineau, Président du RRANH, un infatiguable défenseur de la vérité historique.

Clic droit sur l'image, puis "Enregistrer sous" pour obtenir une copie de ce document.-

Dossier Vérité sur le 19 mars 1962 - De nombreux documents originaux des campagnes ménées contre le 19 mars 1962 - 10 euros (port compris) - Chèque à l'ordre de JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

----------------------------- 2008 : " VERITE 19 MARS 1962 " : ACTION DE JPN -------------------------

19 MARS 1962 : NE SOYEZ PLUS LES COMPLICES D'UN CRIME D'ETAT !

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 19 MARS 2008

Clic droit sur l'image, puis "Enregistrer sous" pour obtenir une copie de ce document.

CONTACT PRESSE JPN - Bernard COLL - Gsm : 06 80 21 78 54

----------------------------- 2008 : PERIGEUX 2008 : NON AU"19 MARS 1962 " ------------------------

VERITE 19 MARS 1962 : UN CRIME D'ETAT

Vendredi 14 mars 2008

M. Xavier DARCOS a-t-il été victime du 19 mars 1962

et de son ignorance des lois françaises ?

***********

MESSAGE A l'ATTENTION DE M. XAVIER DARCOS

Ministre de l'Education Nationale française

via : mailto:thierry.dessolas@perigueux.fr

Cc: ETIENNE Eric ; CORBIN du MANGOUX Erard ; BACHY Renaud

Monsieur le Ministre,

Nous vous demandons de transmettre à M. Xavier Darcos notre total soutien au courriel du Cercle Algérianiste national que nous avons diffusé largement. Il est inacceptable qu'un ministre en exercice prenne une position contraire à la loi du 23 février 2005 qui reconnaît la réalité des crimes commis en Algérie contre des Français après le 19 mars 1962. Le 19 mars 1962, loin de marquer la "paix" en Algérie est à l'origine du massacre de plus de 100.000 Harkis, de milliers de Pieds-noirs et de soldats français. Deux Présidents de la République ont dénoncé cette date (cf. document ci-joint diffusé depuis 1981) et l'actuel Chef de l'Etat doit prochainement reconnaître officiellement la responsabilité de l'Etat français dans les crimes qui ont suivi le 19 mars 1962 en Algérie.

Nul ne peut aujourd'hui ignorer ces faits historiques qui sont présentés dans de nombreux ouvrages et sites Internet.

Restant à votre disposition pour tout complément d'information,

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de nos salutations distinguées.

Bernard COLL
Secrétaire général de JPN - Co-auteur du "Livre des Harkis" (1991)
Tel : 01 69 41 01 12 - 06 80 21 78 54 - Voir aussi la rubrique "19 mars" du site
http://pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst

*********************************
Cercle algérianiste national
Fédération des Cercles algérianistes

Vendredi 14 mars 2008

Mmes, MM. les présidents, Chers amis,

Notre ami Jean-Claude Sanchez, président de l'amicale des Pieds-noirs de Dordogne, vient de nous faire savoir que M. Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale, mais également maire de Perigueux, a inauguré il y a quelques semaines à peine, dans sa ville, une rue du 19 mars 1962.

Cette attitude est en effet d'autant plus inacceptable qu'elle émane de l'un des principaux ministre du gouvernement qui se devrait de respecter la date officielle du 5 décembre confirmée par Nicolas Sarkozy.

Au moment où M. Darcos est engagé dans un combat municipal difficile pour le second tour, il ne me parait pas inutile, pour ceux qui le souhaitent en tout cas, de lui rappeler par e.mail (thierry.dessolas@perigueux.fr) notre désapprobation totale, et le fait que nous informons tous nos amis périgourdins de sa position qui vise tout simplement à répondre aux voeux de la FNACA .

Cordialement,

Thierry Rolando Président national du Cercle algérianiste

Association culturelle des Français d'Afrique du Nord
B.P. 213 - 11 102 Narbonne Cedex - Tél. 04 68 32 70 07 - Fax 04 68 90 78 05
Courriel : mailto:secretariat@cerclealgerianiste.asso.fr

**********

MERCI D'APPUYER CETTE ACTION AUPRES DE M. XAVIER DARCOS EN LUI ECRIVANT ET EN REDIFFUSANT CETTE INFORMATION.

M. Xavier DARCOS
Ministre de l'Education nationale
110, rue de Grenelle
75357 Paris 07 SP - courriel : mailto:thierry.dessolas@perigueux.fr

Tel : 01 55 55 10 10 - Fax : 01 55 55 15 22 / 07 29 / 27 21 / 53 63

---------------- 2007 : "19 MARS 1962 " : UN CRIME D'ETAT RECONNU PAR TOUS ! ---------

19 MARS 1962 : UN CRIME D'ETAT !

Les archives et les témoignages accusent l'Etat français de crime contre l'humanité

16 mars 2007

" L'anniversaire des accords du 19 mars 1962, mettant fin à la guerre d'Algérie, n'a pas à faire l'objet d'une célébration."

Valéry Giscard d'Estaing - 19 mars 1980

VIDEO: F. MITTERRAND NON AU 19 MARS 1962

François Mitterrand - 24 septembre 1981

13 mars 2013

"S'il s'agit de marquer le recueillement national et d'honorer les victimes de la guerre d'Algérie, je dis que cela ne peut pas être le 19 mars."

PREMIERE CONFERENCE DE PRESSE EN 1981 DE FRANCOIS MITTERRAND : + de 10.300 VISITEURS !

******

ALAIN MADELIN - PRESIDENTIELLE 2000

Rare affiche grand format (80 x 100) éditée par le candidat Alain MADELIN contre le 19 mars 1962 pour la campagne présidentelle de 2000 - Quelques exemplaires : 40 euros sous tube port compris. Adhérent JPN : 25 euros.
********************************
HARKIS, UN CRIME D'ETAT !
Michel Tubiana - président de la Ligue des Droits de l'Homme - Libération 10 septembre 2001



------------------------- 2005 : LA LOI RECONNAIT LE CRIME DU 19 MARS 1962 --------------------

LA VERITE SUR LA VIOLATION
DES ACCORDS D'EVIAN DU 19 MARS 1962

RECONNUE PAR LA LOI DU 23 FEVRIER 2005

L'article 2 de la loi du 23 février 2005 reconnaît la violation des accords d'Evian. Dans ces conditions il apparaît inadmissible vis-à-vis des 175.000 Français d'Algérie victimes de ce crime d'Etat que des membres du gouvernement, des parlementaires, des maires et des élus s'associent aux cérémonies publiques ou privées organisées par à l'initiative d'une association d'Anciens Combattants d'Algérie présentant de façon mensongère la date du 19 mars 1962 comme celle de la "paix en Algérie". Outre les dizaines de milliers de Français assassinés après le 19 mars 1962, plus de 500 militaires Français ont, selon la plus importante des associations d'Anciens Combattants, l'Union Nationale des Combattants, disparus ou ont été assassinés par le FLN après le 3 juillet 1962 date de l'indépendance de l'Algérie. Nous vous demandons de diffuser ces informations à vos députés, sénateurs, préfets, maires et élus locaux afin qu'ils évitent de s'associer à ces cérémonies inacceptables pour les victimes civiles et militaires françaises et leurs familles du 19 mars 1962.

Depuis 1963, le 19 mars n'a jamais été reconnu comme une date officielle par aucun des gouvernements de droite et de gauche . Cette date ne peut être commémorée que dans un lieu privé et sans annonce légale. Pour le respect des victimes, demandez à M. le ministre des Anciens Combattants, M. Hamlaoui Mekachera, lui même rescapé des massacres du 19 mars 1962, à votre Préfet, à votre Député, à votre Maire l'interdiction de la commémoration du 19 mars 1962 devant le Monument aux Morts des villes et villages de France et d'Outre-mer. Allez expliquer la Vérité à celles et ceux qui, souvent de bonne foi, se laissent abusés par la présentation apparemment patriotique de cette commémoration.

M. Hamlaoui MEKACHERA - Ministre délégué aux Anciens Combattants
37, rue de Bellechasse - 75007 Paris
Courriel : ministre-sec@sedac.defense.gouv.fr
farida.cherkaoui@defense.gouv.fr
conseil-com-sec@sedac.defense.gouv.fr

---------------------------- 2006 : LETTRE OUVERTE AUX PARLEMENTAIRES --------------------

LETTRE OUVERTE AUX DEPUTES AYANT VOTE LA LOI DU 22 FEVRIER 2005

AU SUJET DE LA

PROPOSITION DE LOI N° 2907 SUR LES DATES DE COMMEMORATION DE LA FIN DE LA GUERRE D'ALGERIE

présentée par M. Jacques BRIAT, député du Tarn et Garonne

Enregistrée à l'Assemblée nationale le 28 février 2006

*************************

Madame la Députée, Monsieur le Député,

Nous apportons notre soutien au message que vous a adressé M. Gilles Bonnier au nom de l'association AJIR pour les Harkis en vous invitant à relire la loi du 23 février 2005, loi votée à l'unanimité par le Parlement, seul représentant de la Nation et du Peuple français, c'est à dire aussi par tous les députés UMP, et notamment son article 2 qui associe "les rapatriés d'Afrique du Nord, les personnes disparues et les populations civiles victimes de massacres ou d'exactions commis durant la guerre d'Algérie et après le 19 mars 1962, en violation des accords d'Evian, ainsi que les victimes civiles des combats de Tunisie et Maroc, à l'hommage rendu le 5 décembre aux combattants morts pour la France en Afrique du Nord".

Les deux seuls signataires des accords d'Evian étant l'Etat français et le FLN, il s'agit maintenant de déterminer à qui incombe la responsabilité des crimes commis après le 19 mars 1962, et reconnus désormais par la loi que vous avez votée, en violation des accords d'Evian.

Il va de soi que cette reconnaissance rend absurde toute commémoration du 19 mars 1962 comme date de fin des combats puisque, tous les historiens sont désormais d'accord pour le reconnaître, il y a eu plus de victimes civiles après la "paix" d'Evian qu'en 7 années de "guerre".

Le dossier ci-joint vous éclairera, si les longs débats ayant précédé le vote de la loi du 23 février 2005 ne l'ont pas suffisamment fait, sur la responsabilité de l'Etat français qui était, selon les accords d'Evian, garant de la sécurité et des biens de ses nationaux en Algérie. Vous pouvez aussi consulter les nombreux sites Internet Harkis et Pieds-Noirs qui détaillent les drames vécus par nos compatriotes.

L'heure n'est plus aux déclarations et aux propositions de loi de circonstance en fonction des publics auxquels vous vous adressez. Il va vous falloir choisir entre maintenir un mensonge d'Etat, comme l'a qualifié le journaliste Georges-Marc Benhamou, pour masquer un crime d'Etat, selon les propos de Michel Tubiana, alors Président de la Ligue des Droits de l'Homme (Libération du 10 septembre 2001), ou la reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français dans les dizaines de milliers de harkis massacrés et les milliers enlèvements de Français d'Algérie de toutes origines après le 19 mars 1962.

Sachez que les deux millions de Français d'Algérie, et leurs nombreux amis métropolitains (70 % des Français considèrent selon les sondages que l'Etat français s'est mal comporté vis-à-vis des harkis) ne voteront que pour les candidats qui s'engageront à reconnaître le crime d'Etat dont ont été les victimes les Français d'Algérie. Vous recevrez prochainement un questionnaire vous permettant de préciser votre engagement.

Nous vous invitons pour cela à lire les déclarations de M. André SANTINI, Député-maire d'Issy-les-Moulineaux et ancien Secrétaire d'Etat aux Rapatriés.

Nous sommes à votre disposition pour tout complément d'information pouvant vous être utile dans votre décision.

Veuillez agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, l'expression de nos salutations distinguées.


Bernard COLL
Secrétaire général de Jeune Pied-Noir
06 80 21 78 54
http://perso.wanadoo.fr/jeunepiednoir/jpn.wst

***************************************************

2007 - ANNEE DU 45e ANNIVERSAIRE DE L'EXODE DES FRANCAIS D'ALGERIE

2007 - ANNEE DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES ET LEGISLATIVES

Pour être élu, un candidat doit obtenir 50% des voix + 1 voix

Cette voix, ça peut être pour lui la vôtre !

---------------------------------------

EN 2007, LES FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD ET LEURS AMIS CHOISIRONT LES CANDIDATS QUI AURONT PUBLIQUEMENT DEMANDE LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT DE 1962 DANS LE MASSACRE DES HARKIS ET LES ENLEVEMENTS EN ALGERIE

VOUS AUSSI, FAITES LE SAVOIR AUX FUTURS CANDIDATS ET A VOTRE DEPUTE

FAITES PART DE VOS SENTIMENTS AUX DEPUTES SIGNATAIRES DE CETTE PROPOSITION DE LOI

jbriat @assemblee-nationale.fr ; jauclair@assemblee-nationale.fr ; jcbeaulieu@assemblee-nationale.fr ; gbiancheri@assemblee-nationale.fr ; gbray@assemblee-nationale.fr ; ldegauchy@assemblee-nationale.fr ; jdiebold @assemblee-nationale.fr ; ddord@assemblee-nationale.fr ; gdubrac@assemblee-nationale.fr ; ggeoffroy@assemblee-nationale.fr ; agest@assemblee-nationale.fr ; mgiro@assemblee-nationale.fr ; djulia@assemblee-nationale.fr ; akergueris@assemblee-nationale.fr ; jlleonard@assemblee-nationale.fr ; hmartinez@assemblee-nationale.fr ; dprevost@assemblee-nationale.fr ; sroques@assemblee-nationale.fr ; fsaintleger@assemblee-nationale.fr ; jgodfrain@assemblee-nationale.fr; jpsoisson@assemblee-nationale.fr ; mroumegoux@assemblee-nationale.fr ; odassault@assemblee-nationale.fr ;

TENEZ-NOUS INFORMES DES REPONSES RECUES - MERCI

------------------------------- 2005 - MEDIAS : LA VERITE SUR LE 19 MARS 1962 --------------------------

FRANCE CULTURE

SAMEDI 19 MARS 2005

DE 17H A 18H EN DIRECT DU SALON DU LIVRE

Pour écouter l'émission :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/bouge_tete/

Pour faire part de vos impression à Benjamin Stora, adressez vos courriels à :
catherine.donne@radiofrance.com - Tél : 01 56 40 40 91

Si vous souhaitez que les prochaines émissions de Radio France sur les guerres civiles d'Algérie (1954-1962) soient plus équilibrées faites parvenir vos demandes au Médiateur :
patrick.pepin@radiofrance.com

Merci de nous adresser un double de vos interventions pour notre dossier de suivi. Jeunepiednoir@wanadoo.fr

 



Benjamin Stora invite Bernard Coll, secrétaire général de Jeune Pied-Noir au débat qui aura lieu sur le stand de France Culture

en direct du Salon du Livre à Paris - Porte de Versailles - Hall 1. Informez vite vos amis. Venez nombreux sur place si vous le pouvez.

Vous pouvez adresser directement vos témoignages et messages à son assistante catherine.donne@radiofrance.com

INFORMEZ VOS PROCHES ET VOS AMIS - VENEZ NOMBREUX A PARTIR DE 16H30

France Culture

Samedi 19 mars 2005

17h - 18h BOUGE DANS TA TETE ! 19 mars : comment peut-on finir la guerre d'Algérie ?

Par Benjamin Stora - Avec : Jacques Fremeaux, historien, Raphaëlle Branche, maître de conférence en histoire contemporaine - Serge Drouot de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie), Jacques Frémeaux, professeur à l'Université de Paris IV, Raphaëlle Branche, Maître de conférence en histoire contemporaine à l'université Rennes 2 - Réalisation : Hélène Daude

----------------------
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/programmes/index.php?time=1111186800

DIFFUSEZ VITE CES DOCUMENTS AUX MEDIAS ET A VOS AMIS

Benjamin Stora invite Bernard Coll, secrétaire général de Jeune Pied-Noir, co-auteur avec Mme Taouès Titraoui du "Livre de Harkis", à son émission "19 mars 1962: peut-on en finir avec la guerre d'Algérie?".

Un débat animé au cours duquel des révélations importantes on pu être faites. Si vous souhaitez recevoir une copie de l'argumentaire développé par JPN à l'occasion de cette émission, demandez notre dossier - JPN BP4 - 91570 Bièvres - Participation aux frais : 5 euros (Chèque à l'ordre de JPN ou en timbres).

----------------------- DOCUMENTS SUR LE CRIME D'ETAT DU 19 MARS 1962 --------------------

Documents adressés régulièrement à la presse !

- MEMOIRE DE LA FRANCE D'OUTRE-MER - Plaquette réalisée en 1996 par le Secrétaire général du RECOURS France Philippe Nouvion, une partie des documents étant fournis par Jeune Pied-Noir. Toujours d'actualité. Disponible sur simple demande auprès de JPN. Elle est destinée à être envoyée aux élus, à la presse et personnalités - 12 pages. - Prévoir 5 € de praticipation aux frais de port.

"Pieds-Noirs d'Hier et d'Aujourd'hui" Numéros du mensuel sur le 19 mars : N°33 - 44 - 76 - Prix : 5 Euros

-------------------"19 MARS 1962 " : LE CALVAIRE DES HARKIS ET DES DISPARUS --------------

POUR LES HARKIS, LE 19 MARS 1962 MARQUE LE DEBUT DES MASSACRES

Après un long silence depuis 1962, en l'espace de quelques années, une série d'ouvrages a confirmé le massacre des Harkis. Cette multiplication des documents sur un sujet longtemps tabou change radicalement la perception de cette partie de notre histoire contemporaine. De "collaborateurs" complices du "colonialisme français", les harkis deviennent ce qu'ils n'auraient jamais cessé d'être : des Français victimes de la politique de l'Etat français dont il est aisé d'apprécier aujourd'hui la "grandeur". Cependant la loi du silence continue de régner dans la quasi-totalité des médias pour protéger les auteurs de ce crime d'Etat au pays des "droits de l'homme".

-------------- AVEC L'ASAF FAITES DEBAPTISER LES RUES DU "19 MARS 1962 " ------------

FAITES DEBAPTISER LEGALEMENT A RUE DU

"19 MARS 1962 - FIN DE LA GUERRE D'ALGERIE" DE VOTRE COMMUNE

12 décembre 2008

Lettre type à envoyer au Tribunal administratif

Exemple de lettre envoyé par Monsieur François LOPEZ, Président du VOFA - 56430 Mauron. En recommandé sans avis de réception.

Monsieur le Président du Tribunal Administratif de….

Objet: Faire respecter la loi concernant l’appellation erronée de rue baptisée " rue du 19 mars 1962- fin de la guerre d’Algérie"

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de solliciter votre haute bienveillance pour faire cesser le scandale d'une appellation mensongère d'une rue (ou square, ou place...) de ma commune (Préciser le lieu).

En effet, la loi du 9 décembre 1974, qui a fixé la période des opérations en AFN, précise que celle-ci va du 1° janvier 1952 ou 2 juillet 1962. On ne peut afficher publiquement ce qui est contraire à la loi de décembre 1974, confirmée par les directives de la circulaire n° DSS/34/97/609 du 18 septembre 1997. La date du 19 mars 1962 correspond à la signature le 18 mars 1962 d’un « CESSEZ LE FEU ", respecté unilatéralement par la France. Le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne ayant, lui, refusé de s’engager de son côté.

Le 19 mars 1962 n'est donc que la date d'un CESSEZ LE FEU qui n'a jamais eu lieu. Comme en témoignent les chiffres des pertes françaises après cette date: dont près de 150.000 Harkis livrés désarmés au F.L.N. et 3.018 Européens civils enlevés. On peut ajouter à cette sinistre liste: les victimes de la purification ethnique qui a frappé les Français d’Algérie, avec spoliation de tous leurs biens dans un exode lamentable!

Devrons-nous continuer longtemps à fêter le triomphe de l'ennemi, par ailleurs vaincu militairement, et l’humiliante capitulation de notre gouvernement?

Je vous remercie par avance, très sincèrement de tout ce que vous voudrez bien faire pour faire cesser la honte de vouloir imposer la date de la " COMMEMORATION DU SOUVENIR DE NOS MORTS" le jour, que notre ennemi a choisi pour fêter sa "VICTOIRE", et vous prie d' agréer, Monsieur le Président mes respectueuses salutations.

VOIR AUSSI LA RUBRIQUE : ASAF

------------------- AVEC L'ASAF FAITES DEBAPTISER LES RUES DU "19 MARS 1962 " -----------------

FAITES DEBAPTISER LEGALEMENT LES RUES MENSONGERES
« 19 MARS 1962, FIN DE LA GUERRE D’ALGERIE »

Diffusion 16 avril 2008

COMMUNIQUE DE L'A.S.A.F
« 19 mars1962, fin de la guerre d'Algérie» et le Tribunal Administratif

Lorsque le Maire d'une commune fait voter par son Conseil Municipal le baptême d'une voie « 19 mars 1962, fin de la guerre d'AIgérie », tout citoyen, et encore plus un membre d’une Association de Français Rapatriés ou d’Anciens Combattants, ou mieux encore, un conseiller municipal, a le droit de saisir le Tribunal Administratif du département : EN EFFET, ON NE PEUT AFFICHER PUBLIQUEMENT CE QUI EST CONTRAIRE A

LA LOI. C'est la loi du 9 décembre 1974 qui a fixé la période, des opérations en AFN du 1er janvier 1952 au 2 juillet 1962. De plus, la loi du 18 octobre 1999 substitue à l'expression« opérations en AFN» celle de «Guerre d'Algérie et combats en Tunisie et au Maroc» et rappelle la période «entre le 1er janvier 1952 et le 2 juillet 1962 ». Ne pas oublier qu'il s'agit de saisir le Tribunal Administratif pour faire annuler une délibération en faveur d'une voie du 19 mars portant mention « FIN DE LA GUERRE D'ALGÉRIE ». Le recours est à déposer sous forme de lettre recommandée avec A.R., et, à l'audience, il faudra fournir un mémoire assez court. La procédure est gratuite.

Associations pouvant vous aider dans la préparation du mémoire
A.S.A.F http://asafrance.chez-alice.fr/Sommaire.htm
18, rue de Vézelay, 75008 PARIS - Tél/fax : 01 42 25 48 43
Courriel : mailto:asaf.paris@libertysurf.fr

VERITAS http://veritas.cybermatrice.biz/z_4647/index.asp?page=1
Maison Alphonse Juin - B.P 21- 31620 – FRONTON
Télécopie : 05.61.09.98.73.
Courriel : maito:c.comiteveritas@tele2.fr

JEUNE PIED-NOIR – BP 4 – 91570 Bièvres
mailto: jeunepiednoir@wanadoo.fr
http://pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst

Liste ouverte à toute association voulant aider nos compatriotes et amis dans leur action.

---------------- 1990 - 2015 : LES VILLES DEBAPTISENT LEUR RUE DU "19 MARS 1962" ----------

CRIME D'ETAT DU 19 MARS 1962 : REUIL-MALMAISON N'EST PLUS COMPLICE !

22 d écembre 2010

Le maire de Rueil-Malmaison s'estimant trompé par la FNACA a décidé de débaptiser sa rue du 19 mars 1962. On se souvient, en novembre 2008, le maire Reuil-Malmaison, cédant aux demandes répétées de la FNACA, optait pour une rue du 19 mars à condition que la FNACA participe à la cérémonie du 5 décembre. Ce qui ne fut pas le cas. Le maire a donc décidé, la FNACA n'ayant pas tenu son engagement (comme beaucoup d'hommes politiques !), de débaptiser sa rue du 19 mars. Une initiative que nous ne pouvons qu'apprécier, même si sa motivation n'est pas celle d'une prise de conscience du "crime d'Etat" du 19 mars 1962. M.Patrick OLLIER, député-maire de Rueil-Malmaison a peut-être, sur la recommandation de sa compagne Mme Michèle ALLIOT-MARIE, relu la déclaration par le Président de la République sur le 19 mars !

POUR FAIRE PART DE VOTRE APPROBATION A M. PATRICK OLLIER

à l'Assemblée Nationale Assemblée nationale
126 rue de l'Université - 75355 Paris 07 SP (voir aussi le site de l'AN)
mailto: pollier@assemblee-nationale.fr
à la mairie 92501 Rueil-Malmaison
- Télécopie : 01 47 32 67 84 - Téléphone : 01 47 32 66 29

Sur son site Internet : http://www.patrick-ollier.com

********************************************************************************************************************************

CRIME D'ETAT DU 19 MARS 1962 : REUIL-MALMAISON COMPLICE ?

Lundi 17 novembre 2008

Ce sont des centaines de lettres, télécopies et courriels d'associations de Français rapatriés et de particuliers qui ont été adressés à M. Patrick OLLIER, député-maire de Rueil-Malmaison. Des messages restés à ce jour sans réponse. JPN ne manquera pas de vous tenir informés de la suite que les Français rapatriés et leurs amis comptent donner à ces protestations.

Jeudi 6 novembre 2008

M.Patrick OLLIER, député-maire de Rueil-Malmaison ne devenez complice du crime d'Etat du 19 mars 1962 dénoncé par le Président de la République !

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A AFFIRME :

"Il n'est pas question que 19 mars soit une date officielle de commémoration. Il est arrogant de condamner et de mépriser le douleur qui fut la vôtre et celle de vos familles lorsques vous fûtes chassés de vos terres, de vos maisons, et séparés de vos amis. Je le repète, c'est par respect pour vous que je n'accepterai pas que la date officielle de la commémoration des morts de la guerre d'Algérie soit celle du cessez-le-feu, qui de surcroît, n'a pas été respecté." Nicolas SARKOZY.

Courriel adressé à Monsieur le Maire de Rueil-Malmaison via son adresse courriel : mailto:pollier@assemblee-nationale.fr

Nous vous serions reconnaissants de vous informer sur la véritable signification du 19 mars 1962 qui marque, non la "paix en Algérie" mais le début du massacre de 150.000 Harkis, la mort de milliers de Pieds-noirs et celle de plus de 500 soldats français de métropole et l'exode d'un million de Français d'Algérie. Nous vous adressons une documentation et demandons de renoncer à l'inauguration d'un square du 19 mars 1962 dans votre ville, véritable injure aux dizaines de milliers de Français d'Algérie mort "en violation des accords d'Evian du 19 mars 1962" (article 2 de la loi du 23 février 2005). Toutes les associations de rapatriés et d'Anciens combattants, sauf trois, sont opposées à la commémoration de cette date qui est celle d'une "crime contre l'Humanité" que le Président de la République a condamné dans ses engagements envers les Français rapatriés. Ne soyez pas, par ignorance, vous même complice de ce crime dénoncé par des personnalités aussi diverses que le professeur Maurice Allais, Prix Nobel d'Economie, à Michel Tubiana, vice-président de la Ligue des Droits de l'Homme, en passant par Jean Lacouture, G-M Benamou et Dominique Schnaper, fille de Raymond Aron. Vous pouvez le vérifier de vous même sur notre site à la rubrique 19 mars 1962 : http://pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst. Valérie Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac étaient aussi opposés à la commémoration de cette date ! Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos salutations distinguées.

Mme Taouès Titraoui, fille de Harki rescapée du massacre du 19 mars 1962
Conseillère municipale - Membre du Haut Conseil des Rapatriés depuis sa création.
Bernard Coll - Scerétaire général de JPN - Tel : 06 80 21 78 54

-------------- 2000 : EXEMPLE D'ARRETE PRIS PAR UNE COMMUNE CONTRE LE 19 MARS ---------

 

ANTONY,

CHATILLON(92),

COLOMBES,

CORBEIL,

REUIL-MALMAISON,

VAUHALLAN ...

---------- 2000 : EXEMPLE D'ARRETE PRIS PAR UNE COMMUNE CONTRE LE 19 MARS ---------

VAUHALLAN DEBAPTISE SA RUE DU " 19 MARS 1962 " (2000)

Après les villes voisines de Corbeil et d'Antony, sur proposition du Maire Jean Marc BECU, pieds-noirs de Bad-el-Oued, et de Taouès TITRAOUI, conseillère municipale et fille de Harki, le Conseil Municipal de Vauhallan vient d'adopter la proposition de changement d'appellation de la rue du 19 mars 1962 dans les termes suivants :

Vu le Code des Collectivités Territoriales,

Considérant que lors de son histoire contemporaine, la France a été confrontée, hors de son territoire métropolitain, à nombre de conflits,

Considérant que parmi ceux-ci, le conflit d'Algérie a généré de nombreux drames humains,

Considérant l'hommage que la Nation doit légitimement à l'ensemble des victimes dudit conflit mortes pour la France,

Considérant que, parmi celles-ci, se trouvaient, sans discrimination de sexe, de race ou de religion, des soldats professionnels ou appelés du contingent, des civils, des fonctionnaires, des élus, des harkis et autres supplétifs,

Considérant que nombre d'entre elles sont mortes, du fait de leur attachement à la République française au-delà du 19 mars 1962,

Considérant que cette date ne saurait, de ce fait, marquer de manière honorable ni la fin de cette tragédie ni la reconnaissance et le souvenir, ni le nécessaire symbole d'unité nationale,

Après en avoir délibéré, Le Conseil Municipal :

- a décidé de changer l'appellation de la rue du 19 mars 1962 à compter de la présente délibération

- informe que cette rue sera désormais dénommée : rue des Arpentis

- précise qu'il sera apposé une plaque commémorative sur le Monument aux Morts dédié aux Morts lors des conflits d'Indochine, d'Afrique du Nord et d'Afrique.

De nombreuses villes et communes ont encore des rues du " 19 mars 1962 " avec parfois la mention mensongère de " fin de la guerre d'Algérie ". Ces rues de la honte sont une injure aux victimes d'un crime pour lequel le Président de la République doit reconnaître la responsabilité officielle de l'Etat français.

Si votre commune possède une rue ou place " 19 mars 1962 ", nous vous invitons à écrire à son maire et aux membres du Conseil municipal pour les inviter à suivre les exemples des villes qui déjà ont débaptisé leur rue ou place. Un dossier peut vous être adressé sur simple demande en écrivant à JPN.

Faisons ensemble que 2001 soit l'année de la Vérité et de la Justice.

Confiants, nous vous adressons ainsi qu'à votre famille et vos proches tous nos meilleurs vœux pour cette année nouvelle.

Taouès TITRAOUI - Conseillère municipale

Pour adresser vos remerciements au Maire, vous pouvez lui écrire : Mairie - 91430 VAUHALLAN

Dossier "19 mars 1962 ": 8 Euros franco en écrivant à JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

------------------------------------------- 2008 : TEMOIGNAGES -------------------------------------------

A propos du 19 Mars 1962
Le 19 mars, trahisons et mensonges

Jeudi 18 décembre 2008

Lettre du général Général (C.R) Jean-Pierre VIEILLARD Ancien Chef de S.A.S.

Texte publié sur le site http://www.harkis.com

Le 19 mars 1962, la France généreuse, fidèle à ses traditions, à ses engagements s’apprête à libérer dans le cadre des Accords d’Evian, les détenus, les prévenus, les condamnés.

Ainsi retrouvent la liberté, les poseuses et poseurs de bombes, les tueurs de sang froid, les égorgeurs.

Mais, il y avait aussi, une autre France, la France honteuse, comme l’a si bien nommée, mon camarade, le Colonel AZIZ MELIANI, dans son ouvrage dénonçant le massacre des harkis.

Cette France qui a ordonné à ses soldats de rester l’arme au pied devant les enlèvements massifs, les tueries généralisées, de leurs frères d’Armes de la veille, les Harkis, tout comme d’autres concitoyens difficilement dénombrés ayant subi le même sort en particulier à Oran les premiers jours de juillet.

Aussi ceux qui préconisent la repentance pour pouvoir supporter le regard de leurs enfants, dixit un journaliste ayant une certaine audience, auraient-ils pu supporter le regard de ceux que l’on s’apprête à égorger en ayant bien pris soin de les ligoter afin de ne point gêner, l’ample mouvement de l’égorgeur ?

Auraient-ils pu supporter le regard du père de famille que l’on a obliger à assister au viol de ses enfants et de son épouse avant d’être émasculé, égorgé et enterré les parties dans la bouche.

Auraient-ils pu supporter le regard et les gémissements des enfants déchiquetés par les bombes déposés par celles que vos médias et vos universités ont honorées.

N’a-t-on pas crée une chaire à l’Université de Toulouse pour l’une d’elles, pour enseigner la "colonisation".

Peut-être verra t-on un jour un ancien membre de l’OAS, enseigner la "décolonisation" à l’Université d’Alger.

Simple suggestion : à proposer pour le rapprochement des peuples.

Auraient-ils pu supporter le rictus des gens dont on avait coupé les lèvres et tranché le nez pour avoir enfreint l’interdiction de fumer - Pas beau à voir Messieurs les censeurs et j’en ai vu à Batna.

Auraient-ils supporté les cris, les supplications, les plaintes, les gémissements, et le râle des habitants de MELOUZA assassinés en une journée ? 301 victimes furent dénombrées.

Certes, méfaits il y a eu, mais la torture n’était pas le pain quotidien de l’Armée Française.

Vos écrits, vos accusations blessent ceux qui ont fait honnêtement ce que la République leur a ordonné de faire.

Vos accusations blessent ces milliers de familles de nos campagnes et de nos villages qui ont eu la chance de voir leur enfant de retour au pays, sain et sauf ; ces familles qui n’ont pas eu cette chance et qui en souffrent encore.

Vous salissez la mémoire de leurs disparus.

Aussi, s’il vous plaît, parlez des médecines militaires d’active et appelés qui prodiguaient leurs soins dans les coins les plus reculés d’Algérie.

Parlez des instituteurs militaires qui remontaient les écoles brûlées.

N’oubliez pas s’il vous plaît les jeunes moniteurs d’Issoire et les monitrices de Nantes dont bon nombre d’entre eux ont été sauvagement assassinés.

Leur crime : avoir donné un peu de joie dans le sport aux gamins des douars et des villages.

Enfin, vous n’êtes pas sans ignorer le drame des Harkis que la conscience française a mis du temps à découvrir de par votre silence, vos allégations, vos mensonges.

Ces braves qui avaient, dans la plupart des cas, pris les armes pour se défendre ont été désarmés et livrés à leurs assassins qui ne s’attendaient pas à ce lâche abandon.

Ces soldats de France, désarmés n’ont pu être sauvés qu’à de très rares exceptions et ce grâce à quelques officiers subalternes et sous-officiers ayant servi dans les Harkas.

Leur fin atroce a été révélée et relatée, mais l’incrédulité a été la plus forte. Ebouillantés dans d’énormes chaudrons, ils furent, dans l’Oranais à SAÏDA, ces soldats des commandos Georges et Cobra.

Egorgés, déchiquetés, mutilés dans tous les douars devant les leurs.

Leurs enfants, ceux qui ont pu échapper au massacre, les enfants des rescapés rapatriés, aujourd’hui Français à part entière par le sang versé sont en droit de demander des comptes, droit acquis par le devoir accompli des pères, devoir illustré par le respect de la parole donnée.

Ils sont en droit de demander justice et réparation et surtout Reconnaissance du génocide des 150 000 des leurs.

NON à la Commémoration du 19 Mars 1962

Le 19 mars est une date tragique pour toute la Communauté des Français Musulmans Rapatriés.

Cette date qui symbolise le « cessez-le-feu en ALGERIE » et les accords d’Evian est, vécue en vérité par cette Communauté comme un drame et un abandon.

L’abandon par la FRANCE de ceux, nombreux en ALGERIE, qui avaient une autre vision de l’avenir de leur pays qu’une indépendance précipitée acquise par le F.L.N. Ce parti unique a conduit le pays à l’abîme social, politique et économique.

La violence actuelle en ALGERIE, que nous condamnons, n’est que la résultante logique des exactions du F.L.N., véritable dictature, et l’histoire aujourd’hui donne raison au choix fait par les Français Musulmans Rapatriés.

Le souvenir de la date du 19 mars que la Fédération souhaite voir déclarée : « journée de deuil national », doit permettre aux Français Musulmans de rappeler à la Nation ses devoirs à l’égard de ceux qui l’ont servi au péril de leur vie. Car en FRANCE on n’a pas encore rendu justice aux Français Musulmans et notamment aux Harkis.

Il est indécent de commémorer le 19 mars 1962.

Ce douloureux anniversaire d’une Histoire dramatique lourde de larmes et de sang pour notre Communauté (près de 150 000 Harkis assassinés et la disparition de 25 000 Pieds-Noirs après le 19 mars), doit être connu et enseigné en FRANCE. Malheureusement l’ignorance demeure et comme le dit le colonel de Blignières :

« Parmi les faits rayés des manuels, des mémoires et des débats, le désarmement des Harkis et l’abandon à leur sort des disparus pèsent d’un poids exceptionnel sur la conscience de la FRANCE et sur l’honneur de son armée ».

Non aux querelles et au silence, un crime est un crime. Il faut, dénoncer le génocide perpétré à l’encontre des harkis et de leur famille après l’indépendance de l’Algérie, dans la quasi indifférence générale.

Il faut dénoncer également le drame de l’exclusion et de la ghéttoïsation qu’ont subi les Harkis et leurs familles réfugiées en France. Ce qui a largement compromis leur avenir et celui de leurs enfants.

La France doit reconnaître la responsabilité du gouvernement de l’époque qui a volontairement désarmé et abandonné la communauté Harkie, la livrant ainsi à une mort certaine.

LE 19 MARS ...JOUR DE DEUIL.

Certains partis politiques voudraient voir adopter le 19 mars pour commémorer la fin de la "Guerre d’Algérie".

Ce projet doit être combattu car cette date est synonyme d’abandon, de souffrance et de mort !

En 1961, grâce au "Plan CHALLE" la guerre était gagnée, les frontières verrouillées, le quadrillage efficace, les populations protégées des exactions et tous les moyens mis en place pour neutraliser les bandes de l’intérieur exsangues et atomisées.

La guerre était gagnée mais la paix fut perdue par l’aveuglement des hommes !

Les Accords d’Evian prévoyaient une protection des supplétifs, des musulmans ayant en leur âme et conscience, au regard des crimes du F.L.N, choisi la légalité et la protection de la France et du million de "Pieds-Noirs" installés sur cette terre d’accueil depuis des décennies.

Les provocations de l’O.A.S. refusant les Accords d’Evian avalisés par le peuple français (y compris celui résidant en Algérie encore à part entière de la République), les affrontements entre communautés et force de l’ordre, le non-respect par le F.L.N des accords que le CNRA avait dénoncés en juin 1962 à Tripoli amenèrent le pire : massacre et l’exode.

En 1961,les supplétifs comptaient :

· 61 600 harkis servant dans 600 harkas, · 19 000 moghaznis servant dans 740 S.A.S, · 8 000 gardes servant dans 101 G.M.S, · 62 000 gardes d’autodéfense.

Avec les appelés et les engagés dans les régiments réguliers, les musulmans étaient quatre fois plus nombreux dans les rangs français que dans ceux de l’A.L.N dont la presque totalité étaient stationnée aux frontières !

Dès l’application unilatérale du cessez-le-feu, les massacres et les tortures se généralisèrent sous l’œil souvent passif des unités de l’Armée Française maintenue sur ordre dans ses cantonnements.

Les mesures gouvernementales se succédèrent :

· Le 19 avril 1962, le Conseil des Ministres rejeta la proposition de rapatriement général des supplétifs, · Le 12 mai 1962, toute initiative individuelle dans le domaine du rapatriement furent interdite aux officiers, · Le 26 mai 1962, un camp d’accueil fut ouvert en métropole au Larzac, un autre le sera le 29 juin à Bourg Lastic, · Le 21 juin 1962, il fut interdit aux forces de mener des opérations au profit des personnes menacées, · Le 19 juillet 1962, pour cause de saturation des camps, les transferts en France furent suspendus, · Le 19 septembre 1962, les rapatriements furent à nouveau autorisés. · Les suites de ces atermoiements et e ces interdits sont tristement connues :

· Seuls 91 000 français musulmans (civils et militaires) purent rejoindre la métropole dont 15 à 20 000 supplétifs soit environ 10% des effectifs de 1961. · 100 à 150 000 Supplétifs, femmes et enfants furent assassinés souvent après d’effroyables tortures.

Du côté des européens, 3 000 Personnes furent enlevées dont 2 000 ne réapparurent jamais, 736 militaires furent malgré le cessez-le-feu, tués ou blessés...près d’un million de "pieds-noirs" fut contraint à l’abandon de ses racines et de ses morts !

Voilà le résultat du 19 mars... on voudrait que ce jour, anniversaire de profonde détresse, soit fêté... quelle honte et quelle tristesse ! Oui le 19 mars est bien un jour de deuil !

Le devoir de repentance n’est pas où certains voudraient prioritairement l’afficher, mais bien vis-à-vis de nos frères musulmans, français par le choix et par le sang versé, que nous avons abandonnés.

Général (C.R) Jean-Pierre VIEILLARD Ancien Chef de S.A.S.

********************************

19 mars : les combats continuent...

La bataille pour choisir une date rendant hommage aux combattants D’AFN continue Mais après les chocs frontaux entre la FNACA et les autres associations, voici venir le temps de l’hypocrisie, de la ruse et de la confusion.

On croyait les choses simples : la FNACA voulait retenir le 19 mars pour célébrer la fin des combats en Algérie. Les autres associations de combattants et les harkis refusaient une date synonyme de défaite politique et de débuts des massacres.

On croyait les choses claires : trois Présidents de la République (Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac) ont dit clairement que la République ne pouvait retenir cette date du 19 mars.

Or voilà que refait surface la date du 19 mars.

Ignorant la journée d’hommage national aux harkis (25 septembre) et critiquant celle du 5 décembre commémorant tous les mort en AFN, sous prétexte que le 19 mars est la date officiel du cessez-le-feu, ils demandent à ce que cette date soit retenue à la fois pour la célébration de la fin de la guerre en Algérie et la commémoration des malheurs des Pieds-Noirs et Harkis qui suivirent le 19 mars !

De qui se moque-t-on ? Certes, des familles ont été soulagées, heureuses d’apprendre le cessez-le-feu le 19 mars 1962. De là à célébrer ce jour de capitulation politique fêté en Algérie, ce début du monstrueux massacre des Harkis, il y a un pas à ne pas franchir.

Jamais, Messieurs les Députés, vous n’aurez un consensus sur cette date !

Jamais tous ceux au courant du massacre des Harkis et autres Français après le 19 mars ne pourront accepter cette date.

Ce serait leur demander une autre trahison des Harkis, une abdication de l’honneur, une monstrueuse lâcheté.

Le 19 mars, on peut certes mettre en berne tous les drapeaux tricolores des lieux officiels pour se souvenir de l’abandon criminel de ceux qui ont crû en la parole de la France. Mais, on ne peut pas célébrer le 19 mars comme fin des combats. Car, hélas, le pire était à venir. Et il est venu, entachant l’honneur de la France et de son armée.

Alors de grâce, n’en rajoutons pas. Et trouvons une date qui fasse consensus, pour rendre hommage, sinon sereinement du moins unanimement, à tous ceux qui sont morts en Algérie avant et après les Accords d’Evian jamais respectés.

ADRESSEZ CE TEXTE A VOTRE DEPUTE, A VOTRE SENATEUR ET AUX HAUTS FONCTIONNAIRES EN CHARGE DU DOSSIER DES FRANCAIS RAPATRIES

Voir les adresses utiles à la rubrique "Gouvernement"

------------------------------------------- ADHESION ET SOUTIEN ------------------------------------------

POUR D'AMPLIFIER NOTRE ACTION, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

SOUTENEZ DES MAINTENANT NOS ACTIONS ET PROJETS !

Jeune Pied-Noir, 35 ans de liberté grâce à votre confiance.

Adhérez pour 0 euros ! Explication 30 €, 50 € ou 100 € ou plus = 0 € !

Pour les dons à partir de 30 €, vous recevrez un justificatif fiscal permettant une déduction de 66% du montant du don de vos impôts et l'envoi d'un ou plusieurs ouvrages ou documents de votre choix d'une valeur de complémentaire de 34 % de votre don, ce qui réduit votre participation à 0 € ! Beaucoup de nôtres soutiennent des Associations humanitaires pour un montant annuel supérieur à plusieurs centaines d'euros par an afin de bénéficier de la réduction légale d'impôts. Pourquoi ne pas en faire bénéficier les Associations de Français d'AFN qui, pour la plupart, ont le droit de le faire ?

VOIR LE DETAIL DES OFFRES DE LIVRES ET DOCUMENTS SUR LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE : ACCUEIL

CONTACTEZ-NOUS SI VOUS RECHERCHEZ UN OUVRAGE EN PARTICULIER : 06 80 21 78 54

Adhésion 15 € - Soutien 30 € - Bienfaiteur 75€ et plus

JPN - BP 4 - 91570 Bièvres

SOUTIEN INCLUANT L'AFFICHE DE LA CAMPAGNE "HOMMAGE AUX FRANCAIS D'AFRIQUE DU NORD"

GAGNONS ENSEMBLE !